• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CZECHGP QUARTARARO ET MORBIDELLI S'EXPLIQUENT
Paris, le 9 août 2020

GP de Rép. tchèque : Yamaha Petronas-SRT ravi pour Morbidelli (2ème), moins pour Quartararo (7ème)

GP de Rép. tchèque - Yamaha Petronas SRT

Yamaha Petronas-SRT continue à se tailler la part du lion en MotoGP avec la splendide 2ème place de Franco Morbidelli, longtemps leader. L'équipe privée se montre en revanche plus réservée quant à la 7ème position de Fabio Quartararo, toujours en tête au championnat provisoire. Débriefing.

Imprimer

Fabio Quartararo, Yamaha Petronas-SRT (2ème en qualifs et 7ème en course) : "Nous avons beaucoup souffert en course, du premier au dernier tour : nous devons donc analyser cela pour voir ce que nous pouvons améliorer pour nous assurer que cela ne se reproduira plus. Nous avons eu du mal avec l'usure des pneus vendredi, mais nous avions amélioré pendant le FP4 donc je ne m'attendais pas à ce que les pneus soient aussi mauvais aujourd'hui".

"Je ne suis pas vraiment content de cette septième place mais nous avons quand même gagné 9 points pour le championnat et augmenté notre avance. Cependant je ne pense pas au championnat, je prends juste les courses les unes après les autres. Bien sûr, je veux toujours être sur le podium, mais c'était agréable d'y voir Franco : nous verrons ce que nous pourrons faire en Autriche".

Franco Morbidelli, Yamaha Petronas-SRT (3ème en qualifs et 2ème en course) : "Je suis tellement heureux d'avoir fini sur le podium aujourd'hui ! C'était une course un peu étrange car je ne pouvais pas attaquer à 100%. Au début j'allais assez vite, mon rythme était même meilleur que ce à quoi je m'attendais".

"Mais Brad (Binder, NDLR) m'a rattrapé et je savais qu'il serait peut-être dans une meilleure posture que moi car il avait le pneu médium à l'arrière (Morbidelli avait opté pour le tendre comme Viñales ou Zarco, NDLR). Je n'ai pas essayé de me battre parce que je voulais être certain de terminer et décrocher mon premier podium".

L'analyse MNC : Résultats contrastés pour l'équipe malaisienne Petronas-SRT, qui peut se réjouir de son dixième podium après seulement une saison et trois courses parmi l'élite mondiale. A comparer par exemple à d'autres teams privés comme Avintia, au hasard, qui monte pour la première fois sur la "caisse" grâce à Johann Zarco !

L'aspect positif du bilan revient incontestablement à Franco Morbidelli, qui s'est montré performant de bout en bout pendant ce rendez-vous tchèque : troisième sur la grille, l'italo-brésilien a longuement mené la course avant de céder face à la remontée du très motivé Brad Binder

"Franky" aurait-il pu produire davantage de résistance contre la KTM, fort de son expérience supplémentaire face au débutant sud-africain ? Possible, reconnaît-il en avouant avoir sécurisé son premier podium en MotoGP. Sa joie à l'arrivée, partagée avec son mentor Valentino Rossi, faisait en tout cas plaisir à voir !

De l'autre côté du box, cette troisième course est un peu en deçà des attentes : Fabio Quartararo, qualifié 2ème, termine à une assez lointaine 7ème position sans jamais avoir pu se mêler directement à la lutte pour la victoire. Plus contrariant : le jeune prodige tricolore - qui ne dispute que sa deuxième saison, rappelons-le ! - a perdu du terrain à la mi-course, victime d'un manque d'adhérence.

Quartararo en délicatesse avec son pneu arrière

"C'est une belle journée pour Franco et nous sommes également assez satisfaits du résultat de Fabio", déclare le team manager Razlan Razali sans toutefois cacher une légère inquiétude pour son meilleur poulain. "Bien sûr, nous devons évaluer ce qui s'est passé pour Fabio, mais dans l'ensemble, nous sommes très heureux".

"El Diablo" s'était pourtant élancé avec le pneu arrière médium comme Rossi et Binder, qui était justement censé lui apporter de la consistance. Pari raté pour le n°20, qui avait manifesté son mécontentement contre son pneu dès les essais avec plusieurs gestes d'humeur... Le  récurrent souci des Yamaha toucherait-il désormais aussi Fabio ? Que le dieu des circuits nous en préserve !

Cette donnée pneumatique était par ailleurs au centre de tous les débats ce week-end, car particulièrement exacerbée par le mauvais état du circuit de Brno : le bitume bosselé et sa faible adhérence ont causé beaucoup de tracas, au point d'être qualifié "d'inacceptable pour le MotoGP" par Aleix Espargaro !

La piste - dont le dernier resurfaçage remonte à 12 ans ! - s'est montrée à la fois piégeuse et lente, comme la fait remarquer Morbidelli : le rythme en course était effectivement peu élevé, car tout le monde roulait sur la défensive pour éviter une chute très vite arrivée dans ces conditions.

La preuve avec l'examen des chronos : le meilleur tour en course réalisé par Binder en 1'57.445 est à presque une seconde et demie du record du tour en course de Pedrosa en 2014 (1'56.027) ! idem pour la pole : Zarco s'est illustré en 1'55.687 contre 1'54.596 (+ 1,091 sec !) pour Marquez en 2016, record absolu jamais battu depuis !

L'ancienneté de ces records, alors que MotoGP et pneus s'améliorent chaque année, traduit à elle seule la réalité et l'étendu du problème : rares sont les circuits où les références résistent aussi longtemps !

La septième place de Fabio Quartararo dans ces conditions délicates est donc loin d'être un désastre, voire plutôt avisée : le troisième résultat blanc consécutif de Marc Marquez témoigne de la facilité avec laquelle un championnat peut basculer, y compris pour le favori. Neuf points supplémentaires dans la besace sont bien plus satisfaisants qu'une course terminée à plat ventre par péché d'orgeuil !

La prochaine course MotoGP, le Grand Prix d'Autriche, est prévu du 14 au 16 août sur le circuit du Red Bull Ring traditionnellement favorable aux Ducati. Cette quatrième épreuve MotoGP sera suivie la semaine suivante par l'inédit GP de Styrie sur le même tracé : restez connectés !

Résultats du GP de République tchèque MotoGP 2020

  1.  Brad BINDER KTM 41'38.764
  2. Franco MORBIDELLI Yamaha +5,266
  3. Johann ZARCO Ducati +6,470
  4. Alex RINS Suzuki +6,609
  5. Valentino Rossi Yamaha +7,517
  6. Miguel OLIVEIRA KTM +7,969
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha +11.827
  8. Takaaki NAKAGAMI Honda +12.862
  9. Jack MILLER Ducati +15,013
  10. Aleix ESPARGARO Aprilia +15,087
  11. Andrea DOVIZIOSO Ducati +16,455
  12. Danilo PETRUCCI Ducati +18,506
  13. Cal CRUTCHLOW Honda +18,736
  14. Maverick VIÑALES Yamaha +19.720
  15. Alex MARQUEZ Honda +24 597
  16. Tito RABAT Ducati +29,004
  17. Bradley SMITH Aprilia +32.290
  18. Stefan BRADL Honda +55,977

Non classé 

  • Pol ESPARGARO KTM 12 tours
  • Joan MIR Suzuki 18 tours
  • Iker LECUONA KTM 18 tour

Classement provisoire MotoGP 2020

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha 59
  2. Maverick VIÑALES Yamaha 42
  3. Franco MORBIDELLI Yamaha 31
  4. Andrea DOVIZIOSO Ducati 31
  5. Brad BINDER KTM 28
  6. Johann ZARCO Ducati 28
  7. Valentino Rossi Yamaha 27
  8. Takaaki NAKAGAMI Honda 27
  9. Jack MILLER Ducati 20
  10. Alex RINS Suzuki 19
  11. Pol ESPARGARO KTM 19
  12. Miguel OLIVEIRA KTM 18
  13. Alex MARQUEZ Honda 13
  14. Joan MIR Suzuki 11
  15. Danilo PETRUCCI Ducati 11
  16. Francesco BAGNAIA Ducati 9
  17. Tito RABAT Ducati 7
  18. Aleix ESPARGARO Aprilia 6
  19. Cal CRUTCHLOW Honda 6
  20. Bradley SMITH Aprilia 5

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

150 ch et 225 kg pour la Ducati électrique de course MotoE

Ducati dévoile les caractéristiques de sa première moto électrique, le prototype "V21L" conçu pour la coupe du monde MotoE qui se dispute en marge des Grands Prix moto. Cette moto de course "à piles" revendique 150 ch et 140 Nm de couple et une vitesse de pointe de 275 km/h. 
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...