• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ALCANIZ - PEDROSA S'EXPLIQUE
Paris, le 25 septembre 2017

GP d'Aragon MotoGP - Pedrosa (2ème) : "Je ne savais pas quelle tournure allait prendre la course"

GP d'Aragon MotoGP - Pedrosa (2ème) : Je ne savais pas quelle tournure allait prendre la course

Dani Pedrosa décroche au Grand Prix d'Aragon 2017 son huitième podium de la saison après une remarquable remontée en deuxième partie de course. "Pedro" en profite pour chiper la 4ème place au provisoire à Valentino Rossi, auteur d'une résistance pas au goût de l'officiel Honda... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (6ème en qualifs et en course) :  "Je pense que nous pouvons être contents car au final nous avons réalisé un bon week-end. Nous étions toujours présents, ce qui est très positif. Le "pire" fut peut-être les qualifications, mais à part ça cette année nous avons été très compétitifs sur ce tracé. Je n’ai pas pu gagner de positions au premier virage, il y avait tous ces pilotes autour de moi et je me suis retrouvé derrière Maverick".

"J’avais choisi un pneu arrière médium car je me sentais plus à l’aise avec, mais je savais que j’allais devoir gérer un peu. J’essayais de contrôler, je ne savais pas quelle tournure la course allait prendre. J’ai ensuite essayé de passer Maverick, mais il était plus rapide que moi en ligne droite et dans certains virages. Il ne commettait aucun écart, j’ai donc dû forcer pour le doubler et puis j’ai commencé à remonter. Je me suis alors rendu compte que mon rythme était bien plus élevé. J’étais un peu à la limite avec l’avant, car le pneu (en gomme médium aussi, NDLR) était trop dur pour moi".

L'analyse Moto-Net.Com : Les courses disputées à domicile sourient à Dani Pedrosa puisque le catalan monte pour la deuxième fois de la saison sur la deuxième place du podium au GP d'Aragon, après s'être imposé à Jerez et avoir terminé troisième en Catalogne. Une belle manière d'effacer ses performances en retrait les courses précédentes (7ème en Grande-Bretagne et 14ème à Misano).

"Pedro" est même passé à un cheveu de la victoire, terminant à seulement 0,879 sec de Marquez après une belle - mais tardive - remontée depuis sa 6ème place sur la grille. Le vainqueur a d'ailleurs avoué à l'arrivée scruter son panneautage avec inquiétude, conscient du rythme très élevé du n°26 en fin de course !

"Dani attaquait fort, jusqu'au dernier tour il jouait la victoire", s'est exclamé Marquez, un peu surpris du retour canon de Dani Pedrosa qui a brillamment joué des coudes pour imprimer son rythme en deuxième partie du Grand Prix avec les pilotes officiels Yamaha, en particulier Valentino Rossi...

"C’est toujours positif de pouvoir se battre avec d’autres pilotes. Mais avec Valentino, nous sommes passés près du contact", regrette "Pedro" qui estime que l'italien a opposé une résistance inutile - voire dangereuse - au moment où il l'a dépassé à huit tours de l'arrivée pour lui subtiliser la troisième place.

Mieux placé à la sortie du virage 15 - une courbe à gauche serrée dont les MotoGP ressortent en première à environ 90 km/h - , Pedrosa s'était porté sur la gauche pour préparer son dépassement sur la Yamaha à la faveur de l'aspiration dans la longue ligne droite qui suit, au bout de laquelle les motos les plus véloces taquinent les 340 km/h.

Mais Valentino Rossi - qui ne pouvait pas voir la manoeuvre en cours de Pedrosa - s'est lui aussi décalé vers la gauche dans la ligne droite, contraignant le pilote Honda à poser ses roues sur les limites extérieures de la piste pour terminer son dépassement ! De quoi faire monter l'adrénaline, surtout à plus de 300 km/h ! Mais aussi provoquer le courroux de Pedrosa, qui estime que Rossi aurait dû lui laisser plus de place...

"Je n’ai pas vu les images, donc je ne peux pas juger de ce qu'il (Rossi, NDLR) a réellement vu", développe Dani Pedrosa. "Au départ, je n’étais pas dans son champ de vision, mais une fois côte à côte, on essaie de donner de la place. Je ne crois pas que c’était nécessaire de forcer autant, car le risque et la marge d’erreur sont importants à cette vitesse", soutient le pilote HRC qui avait tenté le même genre de manoeuvre deux tours plus tôt sur Dovi, sans succès en raison de la santé du V4 italien !

L'intéressé, lui, ne voit pas les choses du même oeil : "s'il n'est pas content, Pedrosa, il peut courir tout seul", s'est agacé Valentino Rossi, pour qui l'énervement de son rival n'est aucunement justifié. "Tout le monde s'écarte vers la gauche à la sortie de ce virage", développe le Docteur qui dément avoir voulu  prendre l'espagnol "en sandwich" avec les bordures pour le contraindre à couper les gaz.

Toujours est-il que Dani Pedrosa est finalement passé sans dommages pour remonter vers la tête de la course, doublant ensuite Jorge Lorenzo pour décrocher la deuxième place et signer un podium 100% espagnol. Ironie de l'histoire : cette position lui permet de chiper à Valentino Rossi la 4ème place du classement provisoire pour deux petits points (170 contre 168) !

A l'aube de ses 32 ans - le 29 septembre -, Dani Pedrosa pointe désormais à 54 points du leader Marc Marquez (224) à quatre courses de la fin de saison (Japon, Australie, Malaisie et Valence). Comme pour Rossi, briguer la couronne mondiale à la régulière s'annonce de plus en plus en difficile...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel 35 kW : Kawasaki Z900 Vs KTM 790 Duke, récré A2 !

KTM renforce son offre dans le segment concurrentiel des roadsters de moyenne cylindrée avec son inédite 790 Duke à moteur bicylindre. Pour la jauger, le Journal moto du Net l'oppose à la meilleure vente française de la catégorie : la Kawasaki Z900. Duel MNC spécial permis A2, en version bridée à 47,5 ch (35 kW).
Essai 959 Panigale : Moto-Net.Com relève le Challenge Ducati 2018

Quelle moto choisir pour débuter en compétition ? Le Journal moto du Net ne s'était jamais posé la question... Et n'a pas plus réfléchi lorsque Ducati lui a proposé de participer à sa première course, au guidon d'une 959 Panigale et face à des Panigale V2 et V4, S1000RR ou RSV4. Défi relevé !
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Comparatif Superbike 2018 : Aprilia RSV4 RF Vs BMW S1000RR Vs Ducati Panigale V4 S

Un an après avoir comparé les quatre Superbike japonaises, Moto-Net.Com oppose trois - super - productions européennes : les récentes Aprilia RSV4 RF et BMW S1000RR (full options) se mesurent à la toute nouvelle Ducati Panigale V4 S... En route, vers le circuit !
Tous les Comparatifs 12 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

En Finlande, le gouvernement conseille de rouler à moto pour réduire la pollution

"Pour polluer moins, roulez à moto !" Tel est le message délivré par la ministre des transports, Anne Berner, qui travaille avec les associations de motards pour intégrer les deux-roues motorisés dans une politique de déplacement durable et lutter contre le réchauffement climatique. Certes, c'est en Finlande...
Environnement 4 commentaires
Eté 2018 en France : Un si grand soleil pour le marché moto et scooter

Les mois de juillet et août 2018 ont été très prolifiques pour le marché du motocycle : les ventes ont respectivement augmenté de +9,5% puis de +18,7%, bien aidées par les conditions météo idéales et la sortie de plusieurs nouveautés... Moto-Net.Com dresse le bilan estival du marché moto et scooter.
Bilans mensuels 1 commentaire
Le Parquet national financier ouvre une enquête sur la privatisation des radars embarqués

Saisi d'une plainte de l'association Anticor qui soupçonne un "délit de favoritisme", le Parquet national financier ouvre une enquête pour faire la lumière sur les conditions dans lesquelles le marché des voitures-radars a été confiées au privé... Explications.
Suzuki GSX-R1000R Yoshimura Suzuka 8 Hours : 30 exemplaires seulement !

Suzuki célèbre les 40 ans de sa collaboration avec Yoshimura aux 8 Heures de Suzuka avec une série limitée de GSX-R1000R calquée sur la moto alignée à l'épreuve d'endurance japonaise. Cette "Gex" fabriquée à 30 unités sera disponible fin septembre au prix de 21 999 euros.
Ducati peaufine son Scrambler 800 Icon 2019

Ducati a eu le nez fin en lançant, fin 2014, sa vision du Scrambler à partir de son bicylindre à air Desmodue : 55 000 exemplaires ont déjà trouvé preneur, toutes versions confondues ! En 2019, le constructeur italien entretient ce succès avec quelques aménagements sur son Scrambler 800 Icon.
Christophe Ponsson évincé par Jordi Torres chez Avintia

Alors que le team Avintia annonce qu'il fera rouler l'espagnol Jordi Torres au GP d'Aragon ce week-end aux côtés du belge Xavier Simeon, le français Christophe Ponsson rappelle qu'il a signé un contrat pour quatre Grands Prix en remplacement de Tito Rabat, toujours convalescent... Explications.
14/19 - GP d'Aragón 6 commentaires
Horaires et enjeux du GP d'Aragon MotoGP 2018

Horaires, enjeux et programme du GP d'Aragon MotoGP, quatorzième manche du championnat du monde 2018 à suivre ce week-end sur MNC et MNC Live. Alors que l'an dernier, Marc Marquez et Andrea Dovizioso abordaient à égalité de points cette troisième course espagnole de la saison, cette année le pilote Honda écrase le championnat avec 67 points d'avance sur l'officiel Ducati...
14/19 - GP d'Aragón 8 commentaires
  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.