• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ALCANIZ - PEDROSA S'EXPLIQUE
Paris, le 25 septembre 2017

GP d'Aragon MotoGP - Pedrosa (2ème) : "Je ne savais pas quelle tournure allait prendre la course"

GP d'Aragon MotoGP - Pedrosa (2ème) : Je ne savais pas quelle tournure allait prendre la course

Dani Pedrosa décroche au Grand Prix d'Aragon 2017 son huitième podium de la saison après une remarquable remontée en deuxième partie de course. "Pedro" en profite pour chiper la 4ème place au provisoire à Valentino Rossi, auteur d'une résistance pas au goût de l'officiel Honda... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (6ème en qualifs et en course) :  "Je pense que nous pouvons être contents car au final nous avons réalisé un bon week-end. Nous étions toujours présents, ce qui est très positif. Le "pire" fut peut-être les qualifications, mais à part ça cette année nous avons été très compétitifs sur ce tracé. Je n’ai pas pu gagner de positions au premier virage, il y avait tous ces pilotes autour de moi et je me suis retrouvé derrière Maverick".

"J’avais choisi un pneu arrière médium car je me sentais plus à l’aise avec, mais je savais que j’allais devoir gérer un peu. J’essayais de contrôler, je ne savais pas quelle tournure la course allait prendre. J’ai ensuite essayé de passer Maverick, mais il était plus rapide que moi en ligne droite et dans certains virages. Il ne commettait aucun écart, j’ai donc dû forcer pour le doubler et puis j’ai commencé à remonter. Je me suis alors rendu compte que mon rythme était bien plus élevé. J’étais un peu à la limite avec l’avant, car le pneu (en gomme médium aussi, NDLR) était trop dur pour moi".

L'analyse Moto-Net.Com : Les courses disputées à domicile sourient à Dani Pedrosa puisque le catalan monte pour la deuxième fois de la saison sur la deuxième place du podium au GP d'Aragon, après s'être imposé à Jerez et avoir terminé troisième en Catalogne. Une belle manière d'effacer ses performances en retrait les courses précédentes (7ème en Grande-Bretagne et 14ème à Misano).

"Pedro" est même passé à un cheveu de la victoire, terminant à seulement 0,879 sec de Marquez après une belle - mais tardive - remontée depuis sa 6ème place sur la grille. Le vainqueur a d'ailleurs avoué à l'arrivée scruter son panneautage avec inquiétude, conscient du rythme très élevé du n°26 en fin de course !

"Dani attaquait fort, jusqu'au dernier tour il jouait la victoire", s'est exclamé Marquez, un peu surpris du retour canon de Dani Pedrosa qui a brillamment joué des coudes pour imprimer son rythme en deuxième partie du Grand Prix avec les pilotes officiels Yamaha, en particulier Valentino Rossi...

"C’est toujours positif de pouvoir se battre avec d’autres pilotes. Mais avec Valentino, nous sommes passés près du contact", regrette "Pedro" qui estime que l'italien a opposé une résistance inutile - voire dangereuse - au moment où il l'a dépassé à huit tours de l'arrivée pour lui subtiliser la troisième place.

Mieux placé à la sortie du virage 15 - une courbe à gauche serrée dont les MotoGP ressortent en première à environ 90 km/h - , Pedrosa s'était porté sur la gauche pour préparer son dépassement sur la Yamaha à la faveur de l'aspiration dans la longue ligne droite qui suit, au bout de laquelle les motos les plus véloces taquinent les 340 km/h.

Mais Valentino Rossi - qui ne pouvait pas voir la manoeuvre en cours de Pedrosa - s'est lui aussi décalé vers la gauche dans la ligne droite, contraignant le pilote Honda à poser ses roues sur les limites extérieures de la piste pour terminer son dépassement ! De quoi faire monter l'adrénaline, surtout à plus de 300 km/h ! Mais aussi provoquer le courroux de Pedrosa, qui estime que Rossi aurait dû lui laisser plus de place...

"Je n’ai pas vu les images, donc je ne peux pas juger de ce qu'il (Rossi, NDLR) a réellement vu", développe Dani Pedrosa. "Au départ, je n’étais pas dans son champ de vision, mais une fois côte à côte, on essaie de donner de la place. Je ne crois pas que c’était nécessaire de forcer autant, car le risque et la marge d’erreur sont importants à cette vitesse", soutient le pilote HRC qui avait tenté le même genre de manoeuvre deux tours plus tôt sur Dovi, sans succès en raison de la santé du V4 italien !

L'intéressé, lui, ne voit pas les choses du même oeil : "s'il n'est pas content, Pedrosa, il peut courir tout seul", s'est agacé Valentino Rossi, pour qui l'énervement de son rival n'est aucunement justifié. "Tout le monde s'écarte vers la gauche à la sortie de ce virage", développe le Docteur qui dément avoir voulu  prendre l'espagnol "en sandwich" avec les bordures pour le contraindre à couper les gaz.

Toujours est-il que Dani Pedrosa est finalement passé sans dommages pour remonter vers la tête de la course, doublant ensuite Jorge Lorenzo pour décrocher la deuxième place et signer un podium 100% espagnol. Ironie de l'histoire : cette position lui permet de chiper à Valentino Rossi la 4ème place du classement provisoire pour deux petits points (170 contre 168) !

A l'aube de ses 32 ans - le 29 septembre -, Dani Pedrosa pointe désormais à 54 points du leader Marc Marquez (224) à quatre courses de la fin de saison (Japon, Australie, Malaisie et Valence). Comme pour Rossi, briguer la couronne mondiale à la régulière s'annonce de plus en plus en difficile...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Le MotoGP roulera en pneus Michelin au moins jusqu'en 2023

Le contrat de fourniture exclusif des pneus en MotoGP signé entre Michelin et Dorna Sports, promoteur des Grands Prix moto, est comme prévu prolongé avant son terme de cinq saisons supplémentaires, de 2019 à 2023. L'accord a été révélé pendant le GP d'Australie 2017, dont le pneumaticien français est le sponsor-titre.
55 400 motos et scooters volés en France en 2016

Bonne nouvelle : la fréquence des vols de deux-roues motorisés en France poursuit sa baisse en 2016 puisque le ministère de l'intérieur recense 55 400 motos ou scooters dérobés contre 57 699 en 2015. Mauvaise nouvelle : ce fléau intervient encore toutes les 10 minutes, surtout dans les grandes villes ! Explications.
Le Moto Tour de Nick Ayrton, vainqueur en Classiques

Ze païlote : Nick Ayrton (un vieux, et un anglais par-dessus le marché !)... Ze brèle : une Suzuki GSX-R 1100 de 1986 (une vieille aussi, donc). Un duo très "Classique" qui s'offre la victoire dans la catégorie du même nom, au terme d'un Moto Tour 2017 qui sera le dernier sous cette forme. Témoignage.
Ducati présente son Monster 821 2018 : moderne et "rajauni" !

Ducati exposera cinq nouveautés 2018 au prochain salon Eicma de Milan. Aux côtés de sa très attendue Superbike V4 et d'un hypothétique Scrambler 1100, la firme de Bologne dévoilera une nouvelle version de son Monster 821, plus moderne et... tout jaune ! Présentation.
STI : Prototypes de motos interconnectées BMW, Honda et Yamaha

Des prototypes de motos capables de détecter les situations à risques et de communiquer entre elles ont été présentés par BMW, Honda et Yamaha lors de la conférence du Connected Motorcycle Consortium (CMC), un groupement lancé par les trois constructeurs pour accélérer le développement des systèmes de transports intelligents (STI). Pourquoi, comment ? MNC fait le point.
Vente aux enchères : 14 motos rares à Drouot

La maison de ventes Leclere organise ce week-end à l'Hôtel Drouot une vente aux enchères de 14 motos, ou plus exactement de 13 motos et une mobylette puisqu'une célèbre "Bleue" sera proposée aux côtés des 900 Bol d'Or, 500 H1 et autres GT 750... Demandez le programme... et préparez vos chéquiers !
Horaires et enjeux du Grand Prix d'Australie MotoGP 2017

Le Grand Prix d'Australie, 16ème course MotoGP 2017 ce week-end sur le magnifique de circuit Phillip Island, devrait permettre à Andrea Dovizioso et Marc Marquez, les deux prétendants au titre mondial, d'affûter leurs armes en vue des deux dernières lignes droite de la saison en Malaisie et à Valence... Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives : réglez bien vos réveils !
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.