• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREVIEW - RED BULL RING
Paris, le 10 août 2017

Enjeux et horaires du Grand Prix d'Autriche 2017 au Red Bull Ring

Enjeux et horaires du Grand Prix d'Autriche 2017 à Spielberg

Pas de répit pour les pilotes MotoGP ! Les stars du Continental Circus mettent le cap sur l'Autriche pour la onzième course de la saison 2017, dans la foulée du GP de République tchèque intelligemment remporté par Marc Marquez. Fort de son doublé l'an dernier sur le Red Bull Ring à Spielberg, Ducati endosse le rôle de favori de ce GP d'Autriche 2017...

Imprimer

A peine le temps de démonter les boxes installés en République tchèque et de replacer les prototypes MotoGP dans leurs caisses de transport que déjà se profile la course suivante, en Autriche. Grâce à son doublé "Sachsenring-Brno", l'espagnol Marc Marquez y débarque avec 14 points d'avance sur son premier poursuivant, son compatriote Maverick Viñales, et 21 pts sur l'italien Andrea Dovizioso.

Tous les indicateurs sont au vert pour le tenant du titre, auteur d'une course intelligemment menée dans des conditions séchantes à Brno, circuit qui ne lui convient pas habituellement. Premier à rentrer aux boxes pour récupérer sa moto en slicks, l'officiel Honda a ensuite fait jouer ses talents d'équilibriste jusqu'à trouver le grip nécessaire pour oublier tous ses rivaux, démontrant une nouvelle fois à quel point il est redoutable dans ces circonstances. 

C'est donc le moral gonflé bloc que Marquez attaque la 11ème manche de la saison, sans pour autant trop faire preuve de triomphalisme : le catalan est conscient que les cartes peuvent être rebattues à tout instant, tant le niveau est serré entre les pilotes du Top 5 (Pedrosa, 5ème, n'est qu'à 31 longueurs de son coéquipier). 

Par ailleurs, cette deuxième course de rang se déroule sur le très rapide circuit de Spielberg, où Ducati avait totalement écrasé la concurrence l'an dernier avant de signer un mémorable doublé "d'Andrea". Pour la première édition sur le Red Bull Ring, le vainqueur Andrea Iannone avait bouclé un stupéfiant tour à 186,9 km/h de moyenne en qualifications, faisant du tracé autrichien le plus rapide du championnat !

Même le mythique circuit australien de Phillip Island est battu avec ses 182,1 km/h de moyenne au tour (record signé par Lorenzo en 2013), loin devant la superbe piste italienne du Mugello et ses 177,3 km/h (record signé par Iannone en 2015) ! Le "Ring" est un circuit de "gros coeurs", mais surtout pour "gros moteurs" comme les affectionnent la Desmosedici.

Ducati prêt à renouveler le doublé avec le nouveau carénage !

Or, les Ducati sont en forme actuellement : s'il n'est pas monté sur le podium depuis le GP de Barcelone, Andrea Dovizioso est incontestablement dans une phase ascendante, lui qui a offert à Ducati son premier doublé depuis l'ère Stoner en s'imposant avec panache au Mugello puis à Montmelo. Sixième du dernier Grand Prix en République tchèque, l'italien est confiant à la veille de la course autrichienne sur laquelle il sait avoir une carte à jouer.

Même si le retrait imposé des ailerons cette saison va peut-être diminuer l'avantage des GP17 à Spielberg, "Dovi" est en effet conscient que le nouveau carénage encensé par Lorenzo depuis ses premiers de roue avec à Brno devrait pallier en grande partie cette perte. Car le spectaculaire carénage de la Ducati - qui ressemble quand même furieusement à un aileron ! - semble apporter l'appui sur l'avant après lequel courent tous les pilotes Ducati. 

Cet appendice proéminent coûte peut-être quelques kilomètres-heures aux motos italiennes, mais le bénéfice semble supérieur : Jorge Lorenzo a signé le quatrième chrono sur le sec lors des essais d'après course lundi, assurant avoir fait une avancée majeure.

Ces tests ont été dominés par Valentino Rossi, de nouveau victime d'une mauvaise stratégie de changement de moto en République tchèque. Quatrième à Brno alors qu'une victoire était à sa portée, l'italien va tenter de rebondir en Autriche. Le défi s'annonce néanmoins difficile pour le 4ème homme au provisoire (avec 22 pts de retard sur Marquez), tant la Yamaha n'est sur le papier pas la mieux armée pour briller faute d'une accélération aussi bonne que les Ducati…

Son coéquipier Maverick Viñales, lui,  ne l'entend pas de cette oreille et prévoit de jeter toutes ses forces dans la bataille pour arracher un bon résultat, voire la victoire. Les deux officiels Yamaha trouveront sur leur chemin un certain Dani Pedrosa, boosté par sa deuxième place à Brno, ainsi que des pilotes Tech3 bien décidés à effacer leur échec en République tchèque !  

GP d'Autriche 2017 : les déclarations et les objectifs des pilotes MotoGP

Marc Marquez - Honda (1er au championnat) : "Nous avions eu quelques difficultés la saison passée en Autriche, mais nous espérons que cette année il en soit autrement. Brno est aussi un tracé habituellement compliqué pour nous et pourtant nous avons signé un fantastique résultat au final. C’est donc l’esprit positif que nous nous rendons en Autriche. Durant le Test post-GP, nous avons pu nous pencher sur certains aspects du set-up en vue de la prochaine épreuve ; l’objectif était de disposer d’une meilleure accélération et de réduire de phénomène de wheelie. Bien sûr, nous avons aussi besoin d’une bonne stabilité au freinage, donc nous verrons. Comme toujours, il s’agira de trouver le bon compromis. Ce rendez-vous est également très important pour un de nos principaux sponsors. Nous ferons donc tout pour décrocher un bon résultat et inscrire de précieux points au championnat".

Maverick Viñales – Yamaha (2ème) : "Nous sommes plus en confiance après avoir fait notre retour sur le podium, je me sens bien avant d’aborder cette prochaine épreuve. Lundi à Brno, nous avons eu l’opportunité de tester un tas de choses. Nous avons aussi travaillé sur l’accélération, qui est un paramètre important en Autriche et nous avons progressé sur de nombreux points, je suis content. Je me sens prêt pour cette course. Nous savons qu’il nous faut figurer sur le podium, si nous voulons remporter ce championnat. Nous devons conserver ce bon feeling et viser la victoire".

Andrea Dovizioso - Ducati (3ème au championnat) : "Si nous tenons compte du résultat de l’an passé, nous figurons parmi les favoris. Mais la situation est différente, car sans les ailerons, il ne sera pas évident d’avoir la même vitesse. Malgré le fait que l’issue de la course n’était pas à ce à quoi nous nous attendions, je n’en suis pas moins ravi de notre performance sur l’ensemble du week-end en République tchèque, même si nous avons malheureusement perdu du terrain au classement général. Lundi, durant le Test Officiel, nous avons évalué le nouveau carénage et le feeling était bon. Je suis donc confiant pour l’épreuve et je crois que nous pourrons être compétitifs dès l’ouverture du week-end".

Valentino Rossi - Yamaha (4ème au championnat) : "Revenir en piste sans tarder est très important pour nous, tout particulièrement après ce Test post-GP de Brno, durant lequel nous avons eu l’occasion de tester de nombreuses choses. Nous étions rapides dans toutes les conditions, tout au long du week-end en République tchèque et ce Test nous a permis d’en découvrir un peu plus. Nous nous rendons désormais au Red Bull Ring, un tracé qui ne nous est pas vraiment favorable. Mais nous espérons pouvoir nous battre pour un bon résultat. Je me sens bien avec ma Yamaha en ce moment, je peux mieux piloter. Et je suis content car je peux me bagarrer pour le podium à chaque course. Le championnat reste ouvert, ça sera important d’inscrire le maximum de points".

Dani Pedrosa - Honda (5ème au championnat) : "Le Red Bull Ring est un tracé presque nouveau pour nous, puisque nous y avons roulé qu’une seule fois. Nous n’avons pas de grande expérience sur ce tracé. L’an passé, nous avions eu du mal à trouver les bons réglages (12ème en qualifs puis 7ème en course, NDLR) mais nous espérons cette fois décrocher un meilleur résultat. Le test post-GP à Brno s’est avéré positif. Nous débuterons donc vendredi avec une base de set-up qui fonctionne pour nous et puis nous construirons par la suite notre week-end dessus, avec un plan clair pour chaque séance. La météo sera également à prendre en considération, mais nous devrons être prêts à affronter tout type de conditions".

Johann Zarco - Yamaha Tech3 : "Je suis content de me rendre en Autriche. L’an dernier en Moto2, de ce dont je me souviens, c’est un circuit que j’avais beaucoup apprécié et sur lequel j’étais rapide. Je suis impatient de voir quelle sera la situation au guidon d’une MotoGP, mais j’espère que la météo sera clémente et que la piste offrira le même niveau de grip. Je pense qu’il est possible de décrocher un bon résultat. Si nous parvenons à travailler de la bonne manière au sujet de l’accélération requise pour ce tracé, un paramètre très important, je crois que nous pourrons solidement terminer la course. Mon but est d’inscrire de nombreux points en Autriche après la course délicate en République tchèque. J’ai hâte de retrouver ma Yamaha dans quelques jours seulement".

Jorge Lorenzo - Ducati (10ème au championnat) : "Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour penser à ce qu’il s’était passé il y a quelques jours à Brno. Comme je l’ai dit précédemment, l’important est de rester soudé en tant qu’équipe et de continuer à travailler avec le même enthousiasme. Le Test de lundi s’est avéré positif, car nous avons trouvé des solutions en matière de réglages, lesquels nous permettront d’être plus rapides. Sur le papier, notre moto convient parfaitement au circuit de Spielberg. Ce sera ma première fois sur ce tracé au guidon de la Desmosedici et il sera important de retrouver le feeling que j’avais à Brno et de montrer que je peux être compétitif dès la première séance. Je me sens plutôt bien avec le nouveau carénage et nous disposons d’une nouvelle occasion de l’essayer sur un circuit différent".

Loris Baz – Ducati (15ème au championnat) : "Pour être honnête, ce circuit ne figure pas parmi mes favoris. Mais il est vrai qu'il correspond à la Ducati. Il n'y a que quelques virages et cela devrait être un paramètre important pour nous, car la moto connaît quelques difficultés pour tourner. De même, dans ces types de virages où vous devez rester sur l'angle un long moment, nous souffrons de chatter. J'espère travailler correctement dès le vendredi afin d'être en mesure de m'offrir une nouvelle place en Q2 et de faire table rase de la course à Brno. Nous avons manqué une belle occasion le week-end dernier, mais en Autriche, j'espère que tout fonctionnera dès le premier jour et que nous pourrons nous battre pour le Top 10 en course".

Horaires du Grand Prix MotoGP d'Autriche 2017

Vendredi 11 août 2017

  • Essais libres 1 MotoGP : de 9h55 à 10h40
  • Essais libres 2 MotoGP : de 14h05 à 14h50

Samedi 12 août 2017

  • Essais libres 3 MotoGP : de 9h55 à 10h40
  • Essais libres 4 MotoGP : de 13h30 à 14h00
  • Qualifications MotoGP Q1 : de 14h10 à 14h25
  • Qualifications MotoGP Q2 : de 14h35 à 14h50

Dimanche 13 août 2017

  • Warm-up MotoGP : de 9h40 à 10h00
  • Départ course Moto3 : 11h00
  • Départ Course Moto2 : 12h20
  • Départ course MotoGP : 14h00

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Compte rendu et classements du GP d'Australie MotoGP 2017 

Marc Marquez fait un grand pas supplémentaire vers son 4ème titre en MotoGP grâce à sa magnifique victoire au GP d'Australie 2017 - sa 6ème cette saison - devant Rossi et Viñales. Johann Zarco, sacré rookie de l'année à Phillip Island, termine au pied du podium cette 15ème course très virilement disputée ! Résumé MNC et résultats.
WSBK Espagne (2) : doublé de Rea à Jerez, triplé de Kawasaki en WorldSBK

Pistonnés par Ducati hier, Jonathan Rea et sa Ninja ont nettement dominé la deuxième manche du WSBK 2017 à Jerez. Grâce à la magistrale victoire de son n°1 sur les Panigale n°33 et n°7, Kawasaki remporte à son tour son troisième titre mondial consécutif.
Compte rendu et classements du GP d'Australie Moto3 2017 (Mir titré)

Joan Mir scelle par une victoire au GP d'Australie 2017 - sa neuvième en Moto3, un record - son premier titre mondial en Grands Prix moto. Le majorquin de 20 ans n'a pas tremblé sous l'enjeux malgré des conditions météo compliquées à l'origine d'une interruption de course à sept tours de l'arrivée. Résumé MNC et résultats.
WSSP Espagne : Sacrés Caricasulo et Cluzel, Mahias presque titré

Talonné par Jules Cluzel durant la majeure partie de la course Supersport, Federico Caricasulo a du batailler jusqu'au bout pour l'emporter à Jerez. Son coéquipier - notre autre compatriote ! - Lucas Mahias termine cinquième et assure pratiquement son sacre... Pratiquement.
55 400 motos et scooters volés en France en 2016

Bonne nouvelle : la fréquence des vols de deux-roues motorisés en France poursuit sa baisse en 2016 puisque le ministère de l'intérieur recense 55 400 motos ou scooters dérobés contre 57 699 en 2015. Mauvaise nouvelle : ce fléau intervient encore toutes les 10 minutes, surtout dans les grandes villes ! Explications.
Le Moto Tour de Nick Ayrton, vainqueur en Classiques

Ze païlote : Nick Ayrton (un vieux, et un anglais par-dessus le marché !)... Ze brèle : une Suzuki GSX-R 1100 de 1986 (une vieille aussi, donc). Un duo très "Classique" qui s'offre la victoire dans la catégorie du même nom, au terme d'un Moto Tour 2017 qui sera le dernier sous cette forme. Témoignage.
STI : Prototypes de motos interconnectées BMW, Honda et Yamaha

Des prototypes de motos capables de détecter les situations à risques et de communiquer entre elles ont été présentés par BMW, Honda et Yamaha lors de la conférence du Connected Motorcycle Consortium (CMC), un groupement lancé par les trois constructeurs pour accélérer le développement des systèmes de transports intelligents (STI). Pourquoi, comment ? MNC fait le point.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.