• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BRNO - ZARCO S'EXPLIQUE
Paris, le 7 août 2017

GP de Rép. tchèque MotoGP - Zarco (12ème) : "J’espérais ne pas devoir passer par les boxes"

Zarco (12ème) : J’espérais ne pas devoir passer par les box

Un week-end difficile en République tchèque pour Johann Zarco, auteur d'une lointaine douzième place suite à sa décision de rentrer le dernier aux stands pour passer sur sa Yamaha M1 en pneus slicks. Le français nourrit fatalement des regrets de ce raté, auquel s'ajoute celui de son team Tech3 concernant la préparation du mulet de Jonas Folger… Déclaration et analyse MNC.

Imprimer

Johann Zarco, Yamaha Tech3 (10ème en qualifs et 12ème en course) :  "C’était une course difficile. J’ai d’ailleurs du mal à cacher ma déception. Nous avons pris le départ en pneus pluie et je me sentais bien. J’espérais ne pas devoir passer par les boxes, parvenir à gérer mon Grand Prix ainsi, même si les traces humides disparaissaient peu à peu. La piste a séché très vite, la stratégie dès lors était de rentrer pour changer de moto, mais je l’ai fait un ou deux tours trop tard, ce qui m’a fait perdre l’équivalent de dix secondes. Sans quoi, j’aurais pu finir au sein du Top 6".

"Mais tout est question d’expérience et c’est toujours difficile d’analyser les conditions, de savoir s’il va pleuvoir ou pas. Valentino était devant moi. Quand il est rentré, j’ai pensé que repousser mon arrêt d’un tour serait peut-être bénéfique. Au final, j’ai perdu encore plus de temps, ce qui est dommage. Mais c’était important de finir la course, d’inscrire quelques points et d’apprendre. J’ai beaucoup appris ce week-end. Je me dois de rester calme pour être rapide en Autriche".

L'analyse Moto-Net.Com : Douzième à presque 35 sec du vainqueur Marc Marquez, Johann Zarco avait toutes les peines du monde à cacher sa déception face à son GP de République tchèque. Le débutant français, rentré beaucoup trop tard aux boxes pour changer de moto, est d'autant plus désappointé qu'il signe un deuxième résultat consécutif assez loin des leaders après sa 9ème place en Allemagne…

Cette contre-performance est toutefois à relativiser : n'oublions pas que Johann fait ses premiers pas en catégorie reine et qu'il est par conséquent très loin d'avoir l'expérience des conditions changeantes. A l'inverse, par exemple, d'un certain Valentino Rossi, lui aussi piégé en République tchèque malgré ses 22 saisons en Grands Prix !

Pour autant, le n°5 a pris la mauvaise décision en restant en piste un tour de plus que tous rivaux, alors que la piste séchait à la vitesse grand V... Au final, le tricolore est rentré au 7ème tour, soit cinq boucles après Marc Marquez qui se baladait sur sa Honda en pneus slicks !

"Pour Jonas, nous avons été mauvais : nous n'étions pas prêts quand il est rentré même temps que Marquez. Mais concernant Johann, c'est lui qui a péché : il aurait du rentrer un tour avant, en même temps que Rossi", décrit avec amertume Hervé Poncharal. "C'est d'autant plus dommage qu'il s'agit d'un Grand Prix soutenu par Monster avec qui nous sommes justement en discussions", souligne le manager de Tech3, qui nous a effectivement confié être en négociations pour reconduire Monster en tant que sponsor-titre de son équipe...

Bref, une course dont il faudra retenir les enseignements pour Tech3 et ses pilotes, même si Johann Zarco conserve sa très belle 6ème place au classement provisoire. Battu par son équipier Jonas Folger (10ème malgré deux arrêts aux stands !), Johann pointe à 66 points du leader du classement provisoire, Marc Marquez. Le cannois conserve le statut de "premier privé", mais voit revenir sur lui son propre voisin de box : grâce à sa régularité et sa 2ème place en Allemagne, "Folgas" n'est qu'à onze longueurs de "Zarco-corico" !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Compte rendu et classements du GP d'Australie MotoGP 2017 

Marc Marquez fait un grand pas supplémentaire vers son 4ème titre en MotoGP grâce à sa magnifique victoire au GP d'Australie 2017 - sa 6ème cette saison - devant Rossi et Viñales. Johann Zarco, sacré rookie de l'année à Phillip Island, termine au pied du podium cette 15ème course très virilement disputée ! Résumé MNC et résultats.
WSBK Espagne (2) : doublé de Rea à Jerez, triplé de Kawasaki en WorldSBK

Pistonnés par Ducati hier, Jonathan Rea et sa Ninja ont nettement dominé la deuxième manche du WSBK 2017 à Jerez. Grâce à la magistrale victoire de son n°1 sur les Panigale n°33 et n°7, Kawasaki remporte à son tour son troisième titre mondial consécutif.
Compte rendu et classements du GP d'Australie Moto3 2017 (Mir titré)

Joan Mir scelle par une victoire au GP d'Australie 2017 - sa neuvième en Moto3, un record - son premier titre mondial en Grands Prix moto. Le majorquin de 20 ans n'a pas tremblé sous l'enjeux malgré des conditions météo compliquées à l'origine d'une interruption de course à sept tours de l'arrivée. Résumé MNC et résultats.
WSSP Espagne : Sacrés Caricasulo et Cluzel, Mahias presque titré

Talonné par Jules Cluzel durant la majeure partie de la course Supersport, Federico Caricasulo a du batailler jusqu'au bout pour l'emporter à Jerez. Son coéquipier - notre autre compatriote ! - Lucas Mahias termine cinquième et assure pratiquement son sacre... Pratiquement.
55 400 motos et scooters volés en France en 2016

Bonne nouvelle : la fréquence des vols de deux-roues motorisés en France poursuit sa baisse en 2016 puisque le ministère de l'intérieur recense 55 400 motos ou scooters dérobés contre 57 699 en 2015. Mauvaise nouvelle : ce fléau intervient encore toutes les 10 minutes, surtout dans les grandes villes ! Explications.
Le Moto Tour de Nick Ayrton, vainqueur en Classiques

Ze païlote : Nick Ayrton (un vieux, et un anglais par-dessus le marché !)... Ze brèle : une Suzuki GSX-R 1100 de 1986 (une vieille aussi, donc). Un duo très "Classique" qui s'offre la victoire dans la catégorie du même nom, au terme d'un Moto Tour 2017 qui sera le dernier sous cette forme. Témoignage.
STI : Prototypes de motos interconnectées BMW, Honda et Yamaha

Des prototypes de motos capables de détecter les situations à risques et de communiquer entre elles ont été présentés par BMW, Honda et Yamaha lors de la conférence du Connected Motorcycle Consortium (CMC), un groupement lancé par les trois constructeurs pour accélérer le développement des systèmes de transports intelligents (STI). Pourquoi, comment ? MNC fait le point.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.