• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK AUSTRALIE (1 SUR 13)
Paris, le 17 mars 2015

Déclarations et analyse du Superbike à Phillip Island

Déclarations et analyse du Superbike à Phillip Island

La première épreuve du World SBK 2015 s'est disputée à Phillip Island, en Australie. Pour compléter nos comptes rendus précédemment publiés, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses australiennes.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en Australie

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - peuvent retrouver le déroulement des courses de Mondial Superbike sur le circuit de Phillip Island (lire Première course Superbike : Rea gagne sa première course sur Kawasaki et Haslam prend sa revanche sur Rea ).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs aux vainqueurs !

Jonathan Rea et compagnie - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Jonathan Rea, 1er puis 2ème :
"Ce week-end n'aurait pas pu mieux se passer. Le team n'était pas très optimiste quant à nos chances de gagner ou d'être sur le podium étant donné le rythme des autres motos, mais avec Pere, Paolo, Javier, tous les gars de Showa et tous mes mécaniciens, nous avons travaillé vraiment dur, sans jamais perdre de vue nos objectifs qui étaient d'être forts sur les 22 tours, à chaque course.

Rea, père et fils - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"Leon avait un peu plus de rythme aujourd'hui et la première victoire m'est un peu tombée dans les bras, mais je suis content de repartir d'ici avec 45 points et de commencer solidement la saison. Je ne m'attendais pas du tout à ces résultats. Nous n'étions pas les plus optimistes mais nous n'avons été battus que de très peu dans la deuxième course, et par mon ancien coéquipier Leon en plus, je suis content pour lui. Nous avons fait notre maximum et nous repartons avec le maximum de points que nous pouvions marquer. Je suis content et vraiment enthousiaste de repartir avec 45 points".

Haslam, Rea, Davies et Van den Mark - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Leon Haslam, 2ème puis 1er :
"Cette course me rappelle de grands souvenirs. Ma dernière victoire remontait à Kyalami, en 2010, après une belle bagarre avec Rea. Félicitations à toute l'équipe, ils ont fait un excellent travail ce week-end. J'ai malheureusement fait une erreur en première manche mais je savais que j'avais de la marge, j'ai pu rejoindre le groupe et finir deuxième, à quelques millièmes de seconde seulement de la victoire.

 Rea 2ème, Haslam 1er et Davies 3ème - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"J'étais encore plus motivé pour la seconde course. Dans le dernier virage, j'ai ouvert les gaz au bon moment et j'ai réalisé que j'étais passé devant Rea pile sur la ligne d'arrivée. Je suis vraiment content de remonter enfin sur la plus haute marche du podium !"

 Chaz Davies - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Chaz Davies, 3ème (x 2) :
"Je monte enfin sur le podium à Phillip Island, et deux fois en plus ! J'ai essayé chaque année et je réussis enfin. J'aurais aimé faire un peu mieux mais ce n'était pas possible, il me manquait un peu de motricité dans les derniers tours et j'ai essayé de préserver les pneus du mieux possible. J'ai toujours un peu mal débuté mes championnats et ces résultats sont donc extrêmement importants. Ils confirment que nous commençons à un autre niveau par rapport à l'année dernière et je n'ai pas eu trop de mal à suivre Rea. Nous avons travaillé dur ce week-end, en nous concentrant sur la course, et ça semble avoir payé. Je tiens à remercier toute l'équipe mais aussi les ingénieurs et techniciens de Borgo Panigale pour tout le travail effectué cet hiver. Les résultats obtenus ici seront une bonne base de départ".

 Torres et De Puniet - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Jordi Torres, 4ème puis chute :
"J'ai appris beaucoup de choses de ce dimanche. Nous avons fait une bonne première course. J'ai été rapide dès le départ et j'ai beaucoup appris sur l'usure du pneu et sur la façon de piloter pour le préserver : il faut éviter de prendre trop d'angle et être très prudent sur les gaz, une leçon que j'ai mis à profit dans la seconde course. Malheureusement, Sykes freine vraiment fort et j'ai eu du mal à le doubler. Au moment où je pensais réussir, j'ai attaqué trop fort et je suis tombé... Je dois retenir tout le positif de ce week-end. Je peux être rapide, mais je dois améliorer ma manière de gérer la course".

 Sykes, Van den Mark et Terol - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Tom Sykes, 6ème puis 4ème :
"Dans la première course, on ne m'a laissé aucune place et j'ai dû élargir. Il (Michael van den Mark, NDLR) aurait facilement pu me laisser un peu de place, mais il ne l'a pas fait. Ca a changé la physionomie de ma course, mais nous nous en sommes sortis avec quelques points. En deuxième manche, nous avons apporté quelques changements aux réglages de la moto qui m'ont permis de rester avec les leaders en début de la course, malheureusement nous avons été un peu bridés à cause du feeling de l'avant. Je n'étais pas tout à fait en mesure de mettre la moto où je voulais et j'ai souffert un peu, excepté du milieu à la sortie des virages. Jonathan a fait un excellent travail pour Kawasaki et c'était bon à voir. Maintenant, nous allons quitter Phillip Island avec beaucoup plus d'informations et j'espère que nous pourrons nous en servir pour être plus forts aux prochains rendez-vous".

 Michael van den Mark - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Michael van den Mark, 5ème puis chute :
"Le vendredi matin a commencé de manière un peu cauchemardesque parce que nous avions changé beaucoup de choses sur la moto par rapport au test du début de semaine. Ça ne fonctionnait pas comme nous l'espérions mais nous avons commencé à aller plus vite pendant la seconde séance d'essais libres et lorsque les températures ont grimpé hier, nous étions toujours rapides et nous gérions bien les pneus. Je sentais bien les deux courses mais nous avons un peu manqué de chance avec la météo moins chaude que la veille. J'ai pris un assez bon départ pendant la première course et j'ai été agressif dans les deux premiers tours, mais je n'ai pas pu suivre le groupe de tête. Je devais surveiller ceux qui étaient derrière moi et conserver mon pneu pour être sûr de finir cinquième".

 Van den Mark, Haslam, Rea, Davies, Sykes, Torres, Guintoli, De Puniet et Bayliss - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"Nous avons fait quelques modifications électroniques pour la seconde course et j'espérais un peu plus de chaleur. Le départ n'a pas été génial mais j'ai été très agressif et j'ai pu rester avec les autres cette fois-ci. J'ai essayé de suivre les gars, j'ai attaqué un peu trop fort et je suis tombé. Mais mon équipe a fait un travail extraordinaire ce week-end, et terminer 5ème de ma première course en Superbike était incroyable ! Mener ma deuxième course était juste trop beau pour être vrai !"

 Guintoli et Sykes - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Sylvain Guintoli, 7ème puis 5ème :
"J'ai fait tout ce que j'ai pu et nous avons fait les deux courses avec des réglages très différents, mais les résultats ont été presque identiques. Au moins, nous avons enregistré des données sur lesquelles nous pourrons travailler maintenant. Après avoir manqué une grande partie de la pré-saison, j'ai vraiment considéré ce week-end comme un autre test parce que je ne suis pas encore parfaitement habitué à cette moto. Nous allons continuer à travailler et essayer de revenir plus forts pour la Thaïlande"

 Guintoli et Sykes - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"Honnêtement, je ne m'étais jamais senti aussi épuisé après deux courses. Je crois que ma blessure de Jerez s'est ajoutée à la déshydratation parce que je me sentais vraiment mal pendant les deux courses. Je vais me concentrer sur ma récupération d'ici les prochaines manches. L'un des grands moments de ce week-end a été de courir avec Troy Bayliss. Il était déjà à la retraite quand je suis arrivé en World SBK, mais nous avons pu nous battre entre nous pendant la deuxième course et c'était un peu spécial !"

 De Puniet, Bayliss et Baiocco - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Randy de Puniet, 17ème puis 7ème :
"Ce dimanche a été horrible pour moi, j'ai beaucoup souffert et la première course a été un désastre. Après six tours je ne pouvais plus piloter normalement car j'avais mal partout, en plus de crampes au bras (syndrome des loges). Il m'était donc impossible de freiner ou d'accélérer normalement, et j'ai tout de même essayé de conserver une bonne place. Je crois que j'étais neuvième et que j'aurais pu finir dixième. Camier m'a malheureusement percuté, j'ai tiré tout droit et fini 17ème, ce qui était décevant".

 Randy de Puniet - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"J'étais préoccupé par ma condition physique pour la deuxième course mais par chance j'ai réussi à mieux la gérer et j'ai terminé septième. Je suis resté à quatre secondes du leader jusqu'à la mi-course, mais c'est ensuite devenu de plus en plus difficile. J'ai essayé de garder une bonne allure et j'ai fini septième, ce qui est un bon résultat dans ces circonstances. Sans mon résultat blanc en première manche, j'aurais pu être septième au championnat. Je suis onzième, c'est dommage mais ce n'est pas si mal après tout ce qui m'est arrivé cette semaine. Maintenant, l'heure est venue de récupérer et de me préparer pour la Thaïlande. Je tiens à remercier l'équipe pour tout, et la Clinica Mobile pour m'avoir aidé à courir ce week-end".

 Barrier et Canepa - WSBK Australie (1 sur 13) : Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Sylvain Barrier, 15ème puis 12ème :
"Ce week-end, je n'ai jamais pu trouver le bon ressenti sur la piste de Phillip Island... Lors des essais, nous avions travaillé dur sur le châssis et l'électronique de ma S1000RR et elle a beaucoup progressé. Depuis malheureusement, à chaque fois que j'ai essayé d'augmenter la cadence, j'ai eu des problèmes et je suis tombé. C'est pourquoi je n'ai pas vraiment pu attaquer dimanche, car je ne voulais pas compromettre ma saison dès le début. Je remercie mon équipe pour leur aide et j'espère les récompenser avec de meilleurs résultats sur les prochaines courses".

Et maintenant, place à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Phillip Island !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !