• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK FRANCE (13 SUR 14)
Paris, le 7 octobre 2013

Déclarations et analyse du Superbike à Magny-Cours

Déclarations et analyse du Superbike à Magny-Cours

La treizième épreuve du World SBK 2013 s'est disputée ce week-end à Magny-Cours, en France. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses françaises.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en France

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit de Magny-Cours (pour les retardataires, lire MNC du 5 octobre 2013 : Superpole pour Sykes, nuit blanche pour Guintoli puis MNC du 6 octobre 2013 : Sykes met KO Guintoli et Laverty).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs au double vainqueur !

 Guintoli 2ème, Sykes 1er et Laverty 3ème - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Tom Sykes, 1er (x 2) :
"C'est génial de faire le doublé ici. Nous avons fait deux petits changements sur la moto pour la seconde manche : nous visons toujours la perfection. Nous passons notre vie à çà. Quand on joue constamment avec les limites, les plus petites modifications ont un impact gigantesque. La moto était très agréable à conduire aujourd'hui et les courses se sont très bien passées. Lorsque le circuit et les conditions conviennent à une moto et son pilote, vous devez en profiter au maximum. Magny-Cours a été généreux envers moi, la moto et tout Kawasaki, donc c'était super. Il crachinait à la fin de la deuxième course et c'était difficile à gérer, même si je bénéficiais d'une grande avance et n'avais pas beaucoup de pression. Je glissais beaucoup de l'arrière. Nous avons encore du travail à faire, mais le bon point est que nous avons presque toujours répondu présent cette saison".

 Laverty 2ème, Sykes 1er et Guintoli 3ème - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Sylvain Guintoli, 2ème puis 3ème :
"La deuxième course était captivante, une grande bataille avec Eugene. C'est dommage que nous n'ayons pas pu suivre Tom, mais il était vraiment très rapide aujourd'hui. J'espère que je n'ai pas fait trop de dégâts au niveau de mon épaule dans la chute. Ma visière était malheureusement couverte d'insectes et je ne voyais pas vu les portions glissantes de la piste. En première manche, j'ai pu suivre sans perdre trop de terrain. J'ai essayé de dégoupiller dans les derniers tours et de dépasser Tom, mais le drapeau rouge est sorti. Il est vrai qu'il sera difficile de recoller à Jerez, mais mathématiquement nous sommes toujours en course, donc je vais tout faire pour conclure ce championnat correctement".

 Laverty et Guintoli - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Eugene Laverty, 3ème puis 2ème :
"Tom débarquait d'une autre planète aujourd'hui. J'ai tenté de rester avec lui dans les premiers tours, mais il sortait trop fort des virages lents. Vers la fin, Sylvain et moi nous sommes lancés dans une bataille. Habituellement, je n'aime pas trop ces situations parce que j'ai beaucoup de respect pour lui et que nous visons tous les deux le titre, mais chaque point est important à ce stade de la saison. Je suis évidemment heureux de mes deux résultats, bien que notre objectif était de réduire l'écart sur le leader. Nous avons apporté quelques améliorations à la moto entre la première et la seconde course : j'étais nettement plus rapide, pas encore suffisamment apparemment. Jerez sera notre dernière chance pour jouer le championnat des pilotes".

Giugliano et Laverty - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Davide Giugliano, 4ème (x 2) :
"Nous n'avons pas atteint le podium, mais le week-end a tout de même été satisfaisant car nous nous sommes mêlés aux hommes qui se battent pour le titre. Nous effectuons une fin d'une saison positive et nos deux résultats d'aujourd'hui le confirment, puisque nous étions toujours premier privé. Mon équipe et moi avons réussi à nous accrocher aux motos d'usine. Ce n'était pas facile : j'ai eu du mal pendant les deux courses car les leaders tournaient régulièrement à un rythme élevé. Dans le dernier tour de la seconde course, je me suis aperçu que certaines sections de la piste étaient mouillée et j'ai donc été très prudent afin de ne pas commettre d'erreurs. Nous nous dirigeons maintenant vers Jerez, la piste où je suis monté pour la première fois sur l'Aprilia, stimulés par les excellents résultats aujourd'hui".

Chaz Davies - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Chaz Davies, chute puis 5ème :
"Ma chute en première manche était étrange : je n'étais pas sur les freins mais j'ai senti l'avant partir légèrement, sans pouvoir le récupérer. J'ai glissé pendant des siècles et j'ai essayé de me rattraper tout en m'agrippant à la moto mais il n'y avait rien à faire. J'ai relevé la moto, mais il y avait beaucoup de saleté sur la poignée de gaz, continuer était trop dangereux. Étant donné que nous avons manqué les vingt-trois tours de la première course qui nous aurait fourni de précieuses données, la moto n'était pas si mal pendant les premiers tours de la seconde course. Mais plus tard, j'ai commencé à lutter lorsque le pneu s'est usé et la moto est devenue un peu plus nerveuse de l'arrière. Lorsque le niveau de grip général a chuté, j'ai commencé à pousser de nouveau sur l'avant et je ne pouvais pas tourner comme je le voulais. Au final, le manque de roulage en première course nous a peut-être couté, mais ce n'est pas une excuse : nous n'avons pas été assez rapide et n'avons pas trouvé le bon réglage".

Melandri, Davies and Co - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Marco Melandri, 5ème puis 7ème :
"En première manche, je me débattais avec les réglages et je n'étais pas très rapide, si bien que le résultat montre le potentiel que j'avais. Avant la deuxième course, nous avons décidé de faire un pas en arrière et de régler la moto de manière à ce que je sois plus régulier. Sans ce problème (sortie de piste dans le 6ème tour, NDRL), j'aurais pu être sur le podium. Au moins, je peux dire que je me suis plus marré en deuxième manche qu'en première. J'étais rapide et j'ai doublé de nombreux pilotes pour remonter au classement. Enfin, je tiens à remercier mon équipe qui a fait un excellent travail sur l'ensemble du week-end. La prochaine course est à Jerez, notre piste d'essai, nous la connaissons parfaitement donc nous commencerons avec un bon réglage et devrions avoir de bonnes chances de monter sur le podium".

Vincent Philippe - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Vincent Philippe, 13ème puis 6ème :
"Quel week-end ! Je dois évidemment commencer par remercier tout le personnel de l'équipe et surtout les mécaniciens. Tout le monde m'a beaucoup aidé pour mieux comprendre la moto, les suspensions, l'électronique et les pneus : tout en fait. La moto est fantastique, l'équipe est fantastique aussi, si bien que j'ai facilement tout saisi et je me suis bien senti sur la moto . J'ai attaqué dans la deuxième course - pas trop - et je suis tellement heureux du résultat".

 Philippe, Pirro, Badovini, Elias et Sandi - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

"En première course, le combat a été vraiment super, j'ai bataillé contre les meilleurs pilotes et ce qui s'est passé est vraiment dommage, mais c'est la course (Vincent n'a pas pu évité l'Aprilia de Tonia Elias, tombée juste devant lui, NDLR). La deuxième manche s'est mieux passée pour moi car je n'ai pas l'habitude de me battre ainsi, j'aurais besoin de plus d'expérience. En roulant seul, je pouvais pilotais à ma guise. Ce week-end a été bon, c'était une très bonne expérience. J'aimerais piloter à nouveau la Suzuki Fixi Crescent, mais si ce n'est pas la cas ce n'est pas grave : c'était déjà un super cadeau de la part de l'équipe et de Suzuki France. Merci tout le monde !"

 Michele Pirro - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Michele Pirro, 6ème puis chute :
"Nous n'avons pas eu de chance aujourd'hui et ma condition physique après la chute d'hier n'a sûrement pas aidé. Mon dos était très douloureux après la première course et j'ai dû prendre des analgésiques pour la seconde manche, qui a mal terminé. Nous aurions eu besoin d'une séance d'essais sur le sec afin de mieux préparer les courses "sèches" d'aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, compte tenu du fait que tout était nouveau pour moi ce week-end, et compte tenu des conditions climatiques difficiles, je peux dire que j'ai beaucoup appris, même si j'espérais faire mieux en course. J'espère avoir une autre chance de courir, car avec plus de temps et d'expérience, je pense pouvoir mieux faire".

Cluzel, Philippe, Haslam, Pirro, Elias, etc. - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Michel Fabrizio, 7ème puis abandon :
"Il y a eu quelques points positifs ce week-end. J'ai pu comprendre un peu mieux les caractéristiques du frein moteur de la CBR. J'étais heureux de ma deuxième ligne obtenue hier en qualification, et la première course n'était pas si mal, même si je trouve que la moto est dure à faire tourner lorsque le niveau de grip chute. La deuxième course a été décevante, mais nous ne savons pas encore ce qui a stoppé la moto".

 Jules Cluzel - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Jules Cluzel, chute puis 14ème :
"C'était mon pire week-end de l'année. Les conditions ont été horribles pour moi et je pense que nous avons besoin de roulage sur le sec pour améliorer la moto, car je lutte tellement dans les virages lents en fin de course. Nous n'avons eu qu'une seule véritable séance sur le sec sur tout le week-end et cela m'a compliqué la tâche. J'ai chuté dans la première course à cause d'une erreur : j'allais trop vite, j'ai essayé de tourner puis je suis allé tout droit. En deuxième manche, je perdais du temps dans quelques bouts droits et j'ai essayé de m'accrocher, mais j'ai de nouveau chuté et j'ai du tout reprendre. Je pense qu'il était possible de terminer sixième ou septième, mais j'ai perdu l'avant et c'était terminé".

Cluzel, Philippe, Haslam, Pirro, Elias, etc. - WSBK France (13 sur 14) : Déclarations et analyse du SBK à Magny-Cours

Vincent a fait un bon week-end, il connaît la piste vraiment bien dans ces conditions et il a fait un excellent travail sur le sec également. C'est bien pour l'équipe de décrocher un bon résultat, mais je savais que je pouvais mieux faire personnellement, cela me déçoit. Je tiens à remercier Suzuki France pour tout le soutien qu'ils nous ont donné ce week-end, c'était super de les avoir ici".

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Magny-Cours !

.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !