• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RALLYES ROUTIERS
Cerdon (01), le 3 juillet 2014

76ème rallye de l'Ain : quatre Ain pour Toniutti !

76ème rallye de l'Ain : quatre Ain pour Toniutti !

Pour la quatrième fois consécutive, Julien Toniutti remporte le rallye de l'Ain. Au guidon cette fois d'une Yamaha 450 YZF, le pilote MNC officiel Yamaha du Team 2B/Delétang brille une fois de plus sur ce rallye mythique après une course acharnée. Récit.

Imprimer

Etape de jour sur le sec

La petite averse de la nuit dernière a décidé certains pilotes à chausser les enveloppes "pluie", comme Yohann Vigilenti (Husaberg 570 FS) qui opte pour ce choix au vu des quelques fines gouttes qui tombent encore ce matin...

D'autres pilotes tels que Julien Toniutti ou Christophe Velardi (Ducati 1200 Multistrada) misent sur l'amélioration de la météo et restent en pneus "sec"...

10 heures samedi matin : premier départ des 132 pilotes en lice !

Pour le prologue, boucle de reconnaissance des spéciales, les concurrents partiront deux par deux toutes les 30 secondes. Un gain de temps considérable qui permettra de caser ce premier passage sans chrono dans les spéciales.

Ce principe de "passage à blanc" dans les spéciales, déjà expérimenté l'an dernier lors de la 75ème édition, est une formule intéressante. Elle à donc été retenue avec davantage de sécurité cette année puisque la route est fermée à la circulation dès le premier passage.

Le bitume est encore légèrement humide au moment du "vrai" départ, mais sèche rapidement : lors du premier passage chrono dans les spéciales situées dès le début du parcours, ça met du gros gaz !

Le meilleur temps revient à Sebastien Fassouli (alors à la huitième place du provisoire Elite du championnat) sur Aprilia 1000 Tuono en 1'26,87, deuxième Florent Derrien sur KTM 690 SMR en 1'27,33 et troisième temps pour Maxime Delorme (sixième au provisoire avant l'Ain), un p'tit jeune qui monte, au guidon d'une KTM 690 SM (1'27,97). Julien Toniutti commence prudemment aux commandes de sa Yamaha 450 YZF et obtient le cinquième temps à 1,25 seconde du meilleur temps (1'28,12).

La liaison vers la deuxième spéciale est courte et permet juste de reprendre ses esprits. Nous voici déjà à Merpuis pour le deuxième chrono une quinzaine de kilomètres plus loin.

Toniutti est maintenant à température et claque le meilleur temps au guidon de sa Yamaha 450 YZF (1'56,18), plus de 2 secondes devant le vainqueur du rallye de Corse Christophe Velardi sur Ducati 1200 Multistada (1'58,42). Le pilote corse est en forme et compte bien continuer sa progression vers le titre ! Sébastien Fassouli confirme qu'il est lui aussi en forme et signe le troisième temps sur son Aprilia 1000 Tuono, moins de 4 dixième derrière (1'58,80).

Seuls six pilotes sont en dessous des 2 minutes, mais ça va vite à tous les niveaux ! Un peu trop sans doute pour l'attelage Choda KTM RC8 d'Hervé Laur/Marie-Laure Férrieu qui venait de rouler près de 5 dixièmes plus vite que le leader de la catégorie Side-car (l'équipage Bruno Marlin/Diana Rauch sur Choda 1130 Benelli) dans la spéciale précédente (1'39,46 contre 1'39,91, respectivement 45 et 47ème temps scratch)...

Victimes d'un "saut de pastille" à une soupape d'échappement, ils préfèrent abandonner la course plutôt que tenter une réparation de fortune pour l'étape de nuit et risquer une nouvelle casse. Hervé et Marie-Laure perdent ici un éventuel nouveau titre de champions de France Side-car...

Le tracé de la grande boucle est relativement simple et sympathique. On ne se lasse pas de ces petites routes et traversées de bourgs pittoresques de ce superbe coin de la région Rhône-Alpes.

Après cette petite escapade dans la nature, le parcours rejoint Cerdon pour une assistance de 15 minutes, puis ça repart pour un grand tour !

Au deuxième passage chrono dans les spéciales, Julien Toniutti (Yamaha 450 YZF Team 2B/Delétang) et Christophe Velardi (Ducati 1200 Multistrada) trustent les deux premières places. Meilleur temps à la spéciale de Ceignes pour le premier (1'26,16), Velardi deuxième à trois dixièmes (la KTM 690 SMR de Florent Derrien troisième à 4 centièmes seulement) et inversement à Merpuis : meilleur temps pour le pilote corse et deuxième temps pour Toniutti, moins de cinq dixièmes derrière. L'Aprilia 1000 Tuono de Laurent Filleton est troisième 6 dixièmes plus loin. Les places sont chères pour le podium !

Coup dur cependant dans la spéciale de Ceignes pour Yohann Vigilenti sur son Husaberg 570 FS : il percute un gros caillou en passant un peu trop près du bord de la route et s'envole... Pas de dommages pour le pilote, mais c'est l'abandon.

A la fin de la deuxième grande boucle, la fatigue commence à se faire sentir... Les 15 minutes d'assistance entre chaque boucle passent très vite et certains pilotes prennent même des pénalités pour s'être arrêtés trop longtemps.

C'est reparti pour le troisième passage chrono. Aux deux spéciales du troisième tour (quatrième avec le prologue), les scores des spéciales sont les mêmes : meilleur temps à Ceignes pour la Yamaha 450 YZF "officielle" Team 2B/Delétang de Julien Toniutti qui améliore le chrono en 1'24,30, suivi de la Ducati 1200 Multistrada de Christophe Velardi (1'25,63). Troisième temps pour la KTM 690 SMR de Florent Derrien, une seconde pile derrière en 1'26,63.

Même trio à Merpuis avec Toniutti, Velardi et Derrien : 1'54,20 pour Julien, 1'54,93 pour Christophe et 1'56,15 pour Florent.

Le retour sur Cerdon est plus court cette fois et nous voici revenus à l'assistance une trentaine de kilomètres plus loin.

Dernière boucle de jour, la même que lors du prologue avec un dernier passage de jour sur les spéciales.

Julien Toniutti est encore en pole sur la spéciale de Ceignes au guidon de sa Yamaha 450 YZF en 1'24,71 ! Deuxième temps pour Florent Derrien et sa KTM 690 SMR (1'25,56), et Laurent Filleton affiche le troisième temps au guidon de son Aprilia 1000 Tuono en 1'26,19.

Nicolas Pautet, numéro 4 du championnat 2014 (4ème scratch du championnat 2013), venu ponctuellement sur cette épreuve avec la Kawasaki ZX6R qu'il pilotera au prochain Manx GP, son prochain objectif, montre qu'il sait toujours rouler en rallye en claquant 1'26,46, quatrième temps près de 5 dixièmes devant la Ducati 1200 Multistrada de Christophe Velardi.

Le ciel a l'air de se couvrir un peu lorsque nous abordons la dernière spéciale diurne, mais la route est encore sèche et Julien Toniutti claque encore une fois le meilleur temps au guidon de sa Yamaha 450 YZF en 1'54,46. Deuxième Christophe Velardi (Ducati 1200 Multistrada) en 1'54,81, troisième Laurent Filleton (Aprilia 1000 Tuono) en 1'55,77.

Le retour est très court pour revenir sur Cerdon par une petite descente sympathique sur les flancs de coteaux... Ouf, c'était physique ! Mais il ne faut pas faiblir et préparer la machine pour l'étape nocturne !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !