• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TOUS CONTRE UN
Paris, le 30 janvier 2019

World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

À l'instar de nos quatre mousquetaires du Supersport, de nombreux pilotes inscrits au championnat du monde de Superbike ont eu droit à quatre journées de test avant de s'envoler pour l'Australie. Le champion Jonathan Rea a signé les meilleurs chronos, alors que la concurrence continue de pousser...

Imprimer

Sous un doux soleil à Jerez en fin de semaine dernière, contre un vent frais à Portimao avant-hier : quel que soit les conditions de roulage, Jonathan Rea demeure le plus rapide ! Détrôner le quadruple champion de World Superbike ne sera vraiment pas simple, surtout lorsqu'on jette un rapide coup d'oeil aux feuilles des temps (voir plus bas)...

Une seconde ou presque. C'est l'écart - le fossé ! - qui séparait Jonathan de son copain Alex Lowes, deuxième à l'issue de la dernière journée de tests sur notre continent. Le spectacle de Johnny continue donc ! Toujours aussi grandiose pour les fans du "Number One" et pour supporters des Verts (d'Akashi, pas de St-Etienne). Toujours aussi écoeurant pour les autres...

Les commentaires, les audiences, les reproches parfois : Rea n'en a que faire, à juste titre. Son objectif pendant ces essais hivernaux est de mettre au point la moto la plus rapide et la plus endurante possible. Rien ni personne ne le déviera de sa trajectoire. Impitoyable le "JR" ? Avec ses adversaires, assurément.

Rea se montre bien plus prévenant avec son matériel : "sur pneus de course, nous avons fait de nombreux tours et nous tournions encore très fort", assure son chef-mécano Pere Riba. L'invincible duo (?) a du travailler sur la partie-cycle de sa Ninja, pour l'adapter à la toute dernière version du 4-cylindres Kawa.

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

"Le nouveau moteur a un caractère légèrement différent en entrée et en sortie de courbe, les haut-régimes sont différents", décrit l'ancien pilote espagnol. "Cela affecte aussi le châssis et il faut tout coordonner. Honnêtement, nous avons fait un pas en avant et Johnny volait"... vers un cinquième titre d'affilée ?!

De l'autre côté du box, Leon Haslam n'a pas réussi à descendre dans les 1' 40 à Portimao, contrairement à Rea. Le remplaçant de Sykes au sein du team officiel Kawasaki n'est pas même entré dans les 1' 41 comme Lowes et Bautista. Mais cela ne s'inquiète pas, il a ses raisons.

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Comme Jonathan, Leon a chaussé un pneu de qualification afin de péter un chrono, le second jour à Portimao. Mais le champion de British Superbike n'a finalement amélioré son meilleur chrono que d'un dixième de seconde. Il aurait manqué de chance : un drapeau rouge puis quelques gouttes de pluie auraient ruiné ses tentatives.

Alex Lowes assure lui aussi ne pas avoir réellement pu profiter du surplus de grip qu'offre la gomme tendre : il se serait retrouvé englué dans le trafic... À comparer les résultats des deux différents tests, on est tenté de croire le n°20 Yamaha : à Jerez, il n'avait cédé que deux dixièmes de seconde au "Dieu Rea".

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Pilote le plus rapide le premier jour à Jerez, Lowes n'a pas quitté la deuxième place des trois jours suivants, position qu'il occupait déjà à l'issue des derniers tests en 2018. Il confirme ainsi sa grande forme et son statut de premier adversaire de Rea. Attention toutefois, le circuit de Philip Island qui inaugure la saison 2019 réserve souvent des surprises...

Bon dernier à Jerez en novembre dernier, Sandro Cortese était le deuxième pilote Yamaha le plus rapide sur le même circuit la semaine dernière ! Le "rookie" était un peu moins bien placé à Portimao, mais il devançait encore son très expérimenté coéquipier Marco Melandri.

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Les vieux briscards du World Superbike doivent se méfier de cet allemand qui apprend très vite. Pour preuve, il a décroché le titre en World Supersport dès sa première année sur une R6 préparée par le team GRT, qui l'accompagne cette année en World Superbike ! On ne change pas une équipe qui gagne...

Des chronos à la gomme... qualif ou course ?

Nouveau venu dans la catégorie également, Alvaro Bautista poursuit son apprentissage en accéléré ! Contrairement à Cortese, le célèbre n°19 ne pose pas ses fesses sur une moto longuement testée, soigneusement développée et approuvée en course (trois victoires l'an dernier) comme la R1.

L'ancien pilote de MotoGP est chargé de rôder la toute nouvelle Panigale V4 R. Ses deux années sur une Desmosedici de Grand Prix l'ont peut-être aidé à trouver ses marques ? Mystère et boules de Pirelli, qu'il découvre également après huit saisons en MotoGP : six sur Bridgestone puis deux sur Michelin.

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Pour compliquer ses tests, si l'ancien connait sur le bout des gants le tracé de Jerez, il n'avait jamais posé une roue sur le circuit de Portimao, particulièrement compliqué en raison de ses forts dénivelés et de ses nombreux virages en aveugle. Le champion de GP125 avoue avoir eu du mal au début, mais s'être éclaté ensuite !

Chez les Rouges de Bologne finalement, Chaz Davies a bien plus peiné : une chute à Jerez, dès le mercredi, l'a méchamment froissé... et ralenti : le n°7 gallois repart du Portugal en dehors du Top 10, à une seconde et demie de son nouveau coéquipier. Dur.

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Les deux Panigale V4 R privées n'ont pas été plus performantes que le malheureux "Chazie" : Michael Rinaldi place la machine du team Barni derrière la n°7 d'usine, à une demi seconde, et devant celle alignée par l'équipe Go Eleven et pilotée par Eugene Laverty.

Complètement refondue pour 2019 également, la S1000RR est rapidement montée dans la hiérarchie du World Superbike : dépourvue de transpondeur le premier jour à Jerez, elle se classait avant-dernière le lendemain, mais figurait bien plus haut quatre jours plus tard à l'issue des tests de Portimao...

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Tom Sykes s'est en effet hissé à 55 millièmes de seconde du Top 5 portugais ! Le champion du monde 2013 sait que la route piste est encore longue et s'estime même surpris d'être aussi rapide, si tôt. Après tout, l'équipe officielle BMW continue de dégrossir sa moto : parfaire la position du pilote sur la moto, trouver une configuration de base...

Avant de décoller pour l'Australie, la marque à l'hélice a tout de même tenu à dévoiler sa livrée 2019, naturellement très "corporate". Elle grille ainsi les Kawasaki et Ducati qui continuent de rouler dans leurs robes hivernales, noire carbone...

  World Superbike : Rea rejette la pression sur Lowes, Bautista et Haslam

Enfin, l'unique Honda présente lors de ces deux derniers tests sur le sol européen termine à chaque fois lanterne rouge. Il s'agit de la - seule - moto engagée par le team privé Althea qui faisait rouler notre cher Loris Baz sur BMW en World Superbike l'an dernier, ainsi qu'Alessandro Delbianco sur S1000RR également, mais en catégorie Superstock 1000.

Le jeune italien monte cette saison en catégorie "rien" Superbike et prend doucement ses marques... Les deux pilotes du HRC, Leon Camier et Ryuichi Kiyonari, devraient hisser plus haut le blason ailé lors des tests "estivaux" programmés les 18 et 19 février à Phillip Island en Australie.

Tests World Supersport - Jerez, 23-24 janvier 2019

  1. Jonathan REA - Kawasaki n°1 - 1' 39.160
  2. Alex LOWES - Pata Yamaha n°22 - 1' 39.372 / 0.212
  3. Leon HASLAM - Kawasaki n°91 - 1' 39.502 / 0.130
  4. Alvaro BAUTISTA - Ducati n°19 - 1' 39.620 / 0.118
  5. Toprak RAZGATLIOGLU - Kawasaki n°54 - 1' 39.942 / 0.322
  6. Sandro CORTESE - Yamaha n°11 - 1' 40.075 / 0.133
  7. Michael VAN DER MARK - Yamaha n°60 - 1' 40.145 / 0.070
  8. Marco MELANDRI - Yamaha n°33 - 1' 40.469 / 0.324
  9. Michael RINALDI - Ducati n°21 - 1' 40.540 / 0.071
  10. Chaz DAVIES - Ducati n°7 - 1' 40.621 / 0.081
  11. Leandro MERCADO- Kawasaki n°36 - 1' 40.794 / 0.173
  12. Eugene LAVERTY - Ducati n°50 - 1' 40.879 / 0.085
  13. Jordi TORRES - Kawasaki n°81 - 1' 41.066 / 0.187
  14. Tom SYKES - BMW Motorrad n°66 - 1' 40.206 / 0.140
  15. Markus REITERBERGER - BMW Motorrad n°28 - 1' 41.231 / 0.025
  16. Alessandro DELBIANCO - Honda n°52 - 1' 42.353 / 1.122

Tests World Supersport - Portimao, 27-28 janvier 2019

Chronos

  1. Jonathan REA - Kawasaki n°1 - 1' 40.855
  2. Alex LOWES - Pata Yamaha n°22 - 1' 41.814 / 0.959
  3. Alvaro BAUTISTA - Ducati n°19 - 1' 41.934 / 0.120
  4. Leon HASLAM - Kawasaki n°91 - 1' 42.144 / 0.210
  5. Michael VAN DER MARK - Yamaha n°60 - 1' 42.191 / 0.047
  6. Tom SYKES - BMW Motorrad n°66 - 1' 42.246 / 0.055
  7. Sandro CORTESE - Yamaha n°11 - 1' 42.469 / 0.223
  8. Marco MELANDRI - Yamaha n°33 - 1' 42.507 / 0.038
  9. Toprak RAZGATLIOGLU - Kawasaki n°54 - 1' 42.537 / 0.030
  10. Markus REITERBERGER - BMW Motorrad n°28 - 1' 43.146 / 0.609
  11. Chaz DAVIES - Ducati n°7 - 1' 43.361 / 0.215
  12. Michael RINALDI - Ducati n°21 - 1' 43.834 / 0.473
  13. Eugene LAVERTY - Ducati n°50 - 1' 43.950 / 0.116
  14. Alessandro DELBIANCO - Honda n°52 - 1' 44.885 / 0.935

Déclarations

Jonathan Rea (Kawasaki n°1) :
"C'est un test super positif. Nous arrivions de Jerez où je comprenais encore la moto et l'asphalte là-bas. Ca rendait compliqué la perception du travail accompli au cours de l'hiver. Mais en venant ici, nous avions une base assez neutre avec laquelle travailler et beaucoup de données. Bien que les températures n'aient pas atteint une parfaite fenêtre opérationnelle, nous avons pu travailler correctement durant deux jours. Nous avons confirmé les pièces du châssis que nous avions testées à Jerez, et nous avons progressé en électronique. Nous avons commencé à travailler sur notre performance en course. Comparé à l'an dernier à la même époque, je suis vraiment content de mon ressenti après de nombreux tours avec le même pneu. J'ai pu essayer une gomme de qualification à la fin de la journée et cela m'a fait du bien, j'ai été très rapide. Nous avons coché toutes les cases, il n'y a juste quelques petits points que nous aurions pu revoir. Mais les priorités ont été respectées, et nous avons pu essayer de nouveaux pneus Pirelli".

Alex Lowes (Yamaha n°20) :
"Ce tests à Portimao a été très positif pour moi. C'est une piste sur laquelle j'avais eu un peu de mal avec la Yamaha. Au cours de ces essais, nous avons atteint un rythme soutenu et constant. Mon meilleur tour a été réalisé sur le pneu de "course sprint", car je me suis retrouvé dans le trafic avec la gomme qualif, donc je sais que je peux faire mieux. Mais ce n'est pas le chrono sur un seul tour rapide qui importe. Ce qui me fait plaisir, c'est que j'ai fait beaucoup de tours rapides et réguliers à chaque sortie, que nous avons réussi à compléter tout le programme prévu et que nous sommes maintenant en bonne position avant les tests et la course à Phillip Island. Nous avons été très fort cet hiver, nous avons travaillé dur, nous n'avons pas fait d'erreurs..; J'espère que nous pourrons récolter la juste récompense, avec un bon début de saison en Australie le mois prochain".

Alvaro Bautista (Ducati n°19) :
"Pour moi, ces journées de tests au Portugal ont été positives. Hier a été un peu plus difficile qu'aujourd'hui, car c'était mon premier roulage à Portimao, un circuit très difficile à apprendre et plein de montées et de descentes. J'ai donc eu un peu de mal, mais aujourd'hui je me suis senti beaucoup mieux sur la moto et je me suis amélioré. C'est la dernière fois que nous testons la V4 R avant de partir pour l'Australie, donc je voulais faire le plus de tours possible pour mieux la connaître. Nous sommes confiants parce que nous avons trouvé une bonne base, même si nous savons qu'il y a encore beaucoup de travail à faire".

Tom Sykes (BMW n°66) :
"Je tiens vraiment à adresser un grand merci à toute l'équipe BMW Motorrad WorldSBK. Nous avons continué de progresser de manière très positive, faisant un grand pas dans le développement de la S1000RR. Nous avons travaillé sur l'équilibre de la moto, en testant différents paramètres pour voir ce que nous obtenions en retour, en essayant aussi de nouveaux composants pour les freins, la suspension et l'électronique. Au final, beaucoup de choses ont été couvertes. Nous sommes également en train de peaufiner ma position sur la moto en apportant de petits changements à la selle, aux repose-pieds et aux leviers pour être le plus confortable possible. Je suis vraiment content que la plupart des tests soient désormais passés, j'ai l'impression que nous nous sommes beaucoup rapprochés de la configuration de base. C'est un pas de plus vers l'ouverture du WorldSBK à Phillip Island le mois prochain.

Alessandro Delbianco (Honda n°52) :
" Je suis satisfait de la façon dont se sont déroulés les quatre jours à Jerez et Portimao. J'aime beaucoup la Honda et je dois dire que c'est un honneur pour moi de piloter une Superbike. Je n'avais pas roulé depuis longtemps avant les essais, et j'avoue que je ne m'attendais pas à toute cette puissance. Cependant, je suis sûr qu'une fois la moto bien en main, nous serons en mesure d'obtenir quelques bons résultats ".

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le dispositif MotoGP sur Canal+ en 2019

Ce n'est plus un secret : les catégories MotoGP, Moto2 et Moto3 seront diffusés sur Canal+ en 2019 - et ce pour "trois à cinq ans", nous assure un des responsables de la chaîne cryptée. Les habitudes des passionnés de sport moto vont changer et il va falloir s'adapter à une nouvelle grille des programmes. Avant-goût.
Projet Honda Africa Twin 1100 : vraiment une bonne idée ?

Alors que selon une rumeur persistante, Honda réfléchirait à  la possibilité d'accroître la cylindrée de son Africa Twin, MNC s'interroge : le bicylindre parallèle 998 cc développant 95 ch et 98 Nm gagnerait en performances en passant à 1100 cc d'ici 2020 pour tenter de donner la réplique aux motos concurrentes de 1200, voire 1300 cc... mais est-ce vraiment la bonne voie ? Réflexions.
Trail 1 commentaire
BMW Motorrad fait tourner son futur flat-twin R18 en vidéo

Après avoir dévoilé en décembre un moteur inédit sur une - très - originale moto préparée par l'atelier japonais Custom Works Zon, BMW nous permet maintenant d'écouter ce gros Boxer qui pourrait équiper de futures R1800C, R1800B, etc. Explications.
Lorenzo prévoit d'arriver diminué au Qatar...

En raison de sa blessure au poignet, le nouveau pilote du HRC prévoit d'arriver à "80% de sa forme" aux prochains tests MotoGP du Qatar samedi, mais espère remonter à "85 ou 90%" pour la première course le 10 mars... Explications.
GP du Qatar 2 commentaires
Rossi fête ses 40 ans la veille des 26 ans de Marquez 

Valentino Rossi et Marc Marquez ont tous deux célébré ce week-end leur anniversaire : le doyen du plateau MotoGP est entré dans la quarantaine samedi 16 février, tandis que le champion du monde en titre a fêté ses 26 ans dimanche 17...
Cluzel et Mahias en embuscade aux premiers tests Supersport de Phillip Island

Ça y est, les pilotes du WorldSBK roulent en Australie ! En Supersport, Jules Cluzel et Lucas Mahias se hissent logiquement aux avant-postes, tandis que Corentin Perolari découvre le magnifique circuit de Philip Island et que Jules Danilo poursuit son apprentissage de la catégorie... Premiers chronos et commentaires.
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : En test les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WorldSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça... et plein d'autres choses ! Interview.
WSBK 2019 3 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 4 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Pilotes et équipes 5 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...