• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
SHANGHAI KIDS
Paris, le 2 mai 2008

La Chine accueille les MotoGP ce week-end

La Chine accueille les MotoGP ce week-end

Ce week-end, l'Intercontinental Circus se rend sur le circuit de Shanghai. Quatrième épreuve de l'année, le Grand Prix de Chine pourrait modifier la physionomie naissante du championnat, surtout avec Lorenzo blessé... Tour de piste, puis de paddock !

Imprimer

Après la Qatar, l'Espagne et le Portugal, l'Intercontinental Circus part à la conquête de la Chine ! Et les pilotes devront s'armer de courage - de bonnes motos et de bons pneus - pour investir un tracé atypique qui mêle longues lignes droites et enchaînements tortueux...

Les responsables des deux manufacturiers pneumatiques - Jean-Philippe Weber chez Michelin et Hiroshi Yamada chez Bridgestone - dressent à ce sujet le même constat : avec ces deux lignes droites de plus d'un kilomètre chacune (1202 m pour celle de retour), Shanghai demande une bande de roulement centrale particulièrement endurante.

Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Aux fortes accélérations se succèdent naturellement d'énormes freinages, surtout celui en fin de ligne droite des stands pour négocier le premier "rond-point" ! "Les sections centrales des pneumatiques avant et arrière doivent donc résister à des contraintes et des températures plus élevées qu’à l’habitude", note le responsable Michelin.

"En même temps, il faut offrir à nos pilotes un bon grip sur l'angle pour les virages lents, notamment les virages 1, 2 et 3", ajoute le responsable Bridgestone. Et qu'ils soient nippons ou français, les manufacturiers introduiront ce week-end de nouveaux types de gommes testées lors des essais post-GP à Estoril...

La guerre des pneus continue

La guerre des pneus devrait donc continuer de plus belle : pour l'instant, Michelin avec ses deux jeunes stars - Lorenzo et Pedrosa - a pris l'avantage sur Bridgestone et ses deux champions - Rossi et Stoner -, mais Shanghai pourrait bien voir cette tendance s'atténuer...

Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"L’an dernier, nous avions utilisé notre nouvelle construction arrière, plus rigide, pour la première fois lors de la course, et Valentino Rossi (Fiat Yamaha YZR-M1-Michelin) avait été en mesure de se battre avec Casey Stoner (Ducati Marlboro Team Desmosedici) même si la Ducati s’était montrée très rapide en ligne droite", se souvient Jean-Philippe Weber.

Et même si "cette année, la différence de vitesse est moins importante, la course sera quand même difficile", prévoit déjà Michelin qui n'avait placé que trois pilotes dans le top 10 l'an dernier.

Un petit récapitulatif du classement au terme des trois premières épreuves s'impose donc, en attendant que le tracé "casse-tête" chinois ne vienne tout bouleverser ?

3 points : Guintoli
Like "another" fish in the water ?

Dix-huitième du championnat avec 3 points, Sylvain Guintoli n'a pas connu le début de saison tant espéré au guidon d'une Ducati qui ne marche - marchait ? - qu'entre les gants du champion du monde de Casey Stoner... Mais en Chine, le français peut nourrir de bons espoirs sur une piste qu'il dit apprécier !

D'une part, il le souligne lui-même, parce que les deux immenses lignes droites du circuit ne devraient être que de simples formalités pour sa Ducati GP8 "satellite". L'an dernier, Alex Hofmann avait obtenu une belle 9ème place avec sa GP7 du team d'Antin, tandis qu'Alex Barros aurait pu faire encore mieux que son coéquipier sans sa malheureuse sortie de piste au premier virage (lire Moto-Net.Com du 8 mai 2007)...

Sylvain Guintoli - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

D'autre part, parce que le mélange entre la Chine, le climat capricieux de Shanghai à cette époque de l'année et la spécificité des pilotes français forme un cocktail détonnant qui peut réserver de belles surprises : tout le monde se souvient de l'exploit d'Olivier Jacque au guidon de la Kawasaki en 2005 (lire Moto-Net.Com du 2 mai 2005) !

"Il est vrai qu'en Chine il peut pleuvoir à tout moment, et après avoir vu ce que je donnais au warm up à Estoril sur piste humide (5ème meilleur temps, NDLR !), je serai prêt le jour où nous courrons une course sous la pluie", prévient le n°50.

Mais Sylvain ne fonde pas tous ses espoirs dans la seule météo et assure avoir "trouvé des solutions intéressantes" lors des essais au lendemain du GP du Portugal. À suivre...

3 points : West

À égalité de points avec notre Guintoli national, Anthony West a inscrit pour le moment trois points lors du GP de Jerez et compte sur le GP de Chine pour débloquer son compteur. Dans ce but, l'australien a subi un programme d'entraînement intensif aux States...

Anthony West - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Après la dernière course à Estoril, je suis allé aux États-Unis pour m'entraîner, surtout en vélo, ce qui me change pas mal du jogging que je fais habituellement. Changer de rythme m'a fait du bien, ça devrait s'avérer payant", assure Ant.

Affûté physiquement, le n°13 pense que sa Ninja le sera tout autant : "Shanghai devrait mieux convenir à la Ninja ZX-RR, les virages s'enchaînent rapidement par rapport aux circuits que nous avons visités jusqu'ici", note West, sur lequel on pourra également compter en cas de pluie !

7 points : Elias

Parti dans le décor dès le premier virage - entraînant avec lui Hayden et Barros -, Toni Elias ne conserve pas un souvenir mémorable du GP de Chine 2007 ! Mais l'espagnol apprécie cette piste qui propose "la bonne combinaison entre virages rapides et lents".

Toni Elias - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Seizième du classement des pilotes, le n°24 se souvient par ailleurs que les Ducati étaient "très rapides". Et tout comme son coéquipier Sylvain, Toni espère pouvoir en profiter pleinement ce week-end, estimant avoir effectué "quelques progrès" lors des tests à Estoril.

L'étoile espagnole souligne enfin qu'à Shanghai, outre la longue ligne droite du retour, le dernier virage est primordial : "si tu y entres bien, tu peux gagner un temps précieux et ça peut être très utile en cas d'arrivée face à d'autres pilotes", prévoit Elias, qui avait coiffé Rossi au poteau à Estoril l'an dernier sur le même type de virage !

7 points : De Angelis

Avec 7 points au compteur lui aussi, Alex de Angelis est le rookie le moins bien placé au classement. Pour autant, sa prestation à Estoril doit être appréciée à sa juste valeur : handicapée par une amygdalite, le san marinais a tout de même engrangé cinq points importants lors de sa dernière sortie...

Contrairement à Elias ou Guintoli toutefois, Alex ne s'attend pas à voir sa tâche facilitée par le profil du tracé chinois : "il y a une longue ligne droite et pour le moment nous sommes un peu à court de chevaux, comme le prouvent nos vitesses maxis lors des deux dernières courses", remarque la nouvelle recrue de Fausto Gresini.

Alex de Angelis - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Effectivement, lors du dernier GP, les quatre RCV satellite émargeaient en queue de la liste concernant la moyenne des meilleures vitesses de pointe constatées... Mais le n°15 ne se laisse pas abattre, puisqu'il figurait en deuxième position lors du warm up "humide" portugais !

Mais sous la pluie ou non, De Angelis affirme qu'il sera bien là : "j'ai entièrement récupéré de ma maladie au Portugal", nous rassure-t-il, "je me suis entraîné durement et je suis prêt à faire de mon mieux". Ce qui, d'après Alex, devrait correspondre à une nouvelle intrusion dans le top 10 !

8 points : De Puniet

Bénéficiant lui aussi d'une RCV mais chaussée de Michelin comme celles du Team HRC, Randy de Puniet tentera d'effacer sa faute commise il y a trois semaines, alors qu'il se battait contre Toseland pour la 7ème place (lire Moto-Net.Com du 2 mai 2005)...

Heureusement pour vite oublier tout çà, notre pilote n°14 a pu dès le lendemain se concentrer sur la mise au point de son châssis et tester différents pneumatiques. "J’ai passé plus de dix pneus arrière et nous avons trouvé de très bonnes solutions pour augmenter l’adhérence avec le train arrière de la moto. Mon rythme avec les gommes de course était rapide et régulier", garantissait le français au soir des tests portugais.

Randy de Puniet - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Axant son travail sur la course - il a déjà prouvé à maintes reprises qu'il pouvait claquer de bons chronos en essais qualif -, Randy a préféré travailler ses départs arrêtés plutôt que chausser des gommes de qualification. Si bien que son meilleur temps ne lui a pas permis pas de figurer parmi les tout meilleurs. Même si à la réflexion, assurer le 6ème temps n'est tout de même pas si mal !

Mais plus important sans doute : "il semble maintenant que mes procédures de départ s’améliorent et ma confiance n’en est que renforcée avant la prochaine course à Shanghai", notait le pilote Honda, huitième l'an dernier sur la Kawa.

12 points : Melandri

Avec 12 petits points - petits pour lui -, Marco Melandri occupe la 13ème place du classement provisoire et représente une, sinon "la" déception de ce début de saison. Premier à regretter cet état de fait, l'italien souhaite naturellement retrouver au plus vite la bataille aux avant-postes.

Et de nouveau, grâce à son excellent site personnel (www.marcomelandri.it), on peut apprécier la différence de ton et de fond entre les communiqués officiels et le sentiment des pilotes... Ainsi dans son dernier post, l'italien fait part à ses fans de sa déception...

"À chaque fois que je pense avoir touché le fond, les choses s'empirent", confie le célèbre n°33... Marco n'oserait même plus visionner les courses à la télé, tant son style lui déplaît : "je ressemble à un débutant", exagère peut-être un peu le sympathique pilote Ducati...

Marco Melandri - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Toutefois, Melandri ne voit pas tout en noir : cinquième l'an dernier sur sa RC212V privée du Team Gresini , le hérisson de Ravenne se souvient que sa Honda lui faisait perdre du terrain sur ses adversaires dans les lignes droites... "Ce ne devrait pas être le cas cette année", remarque Marco !

14 points : Vermeulen

L'australien a franchi la ligne d'arrivée portugaise en 8ème position et occupe désormais la 12ème place du championnat, mais il considère à juste titre qu'il peut faire beaucoup mieux...

Or le "Lucky Number Seven" fait justement partie de ceux qui ont noté des progrès lors de la journée de tests après la course au Portugal. En peaufinant encore sa GSV-R pendant les séances d'essais, Chris pourra-t-il enfin se joindre au groupe de tête ?

Chris Vermeulen - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Vermeulen espère d'abord qu'il ne sera pas victime d'un accident comme se fut le cas l'an dernier : pendant les essais, il était entré en collision avec Loris Capirossi et avait dû rouler le dimanche avec un pied blessé. "Maintenant que Loris est dans la même équipe que moi, j'espère qu'on ne se gênera plus l'un et l'autre", sourit l'ex-star du Superbike.

Septième du GP de Chine l'an dernier malgré son handicap, le pilote Suzuki peut-il mieux faire cette année ? Après tout, l'aussie veut se battre pour "des podiums, et Shanghai semble être un endroit approprié pour cela !"

16 points : Nakano

Le coéquipier d'Alex de Angelis ne manque pas d'humour : sorti de piste par son compatriote Makoto Tamada l'an dernier au 4ème tour du GP chinois, Shinya Nakano s'est fixé comme "premier objectif (...) de passer le premier tour sans encombres !"

Shinya Nakano - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Blague à part", se reprend le n°56, "j'aime bien cette piste et je m'étais bien qualifié l'an dernier". En somme, les conditions sine qua none d'un bon résultat en course ! Or jusqu'à présent, le pilote nippon concède volontiers qu'en termes de placement sur la grille, il n'a pas fait fort aux commandes de sa RCV...

"Mais à Shanghai, ça pourrait être différent", rebondit Super Shinya qui compte sur les bons pneus avant Bridgestone expérimentés à Estoril. "Le circuit est très plaisant : sa caractéristique principale est sa longue ligne droite suivie d'une épingle fermée et lente, où il est très dur d'exceller", note - l'excellent ? - Nakano.

19 points : Hayden

Cette particularité, Nicky Hayden l'a également remarquée : "la ligne droite de retour est la plus rapide de l'année et juste après se trouve l'un des virages les plus lents du calendrier, ce qui rend la stabilité sur les freins primordiale"...

Le Kentucky "Shanghai" Kid a donc profité des tests se déroulant à Estoril pour bosser ce point précis, le circuit portugais offrant un enchaînement très proche de celui que devront affronter ce week-end les pilotes de l'Intercontinental Circus.

Nicky Hayden - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Autre facteur décisif : la puissance du moteur. Nicky - pas plus que Dani Pedrosa - ne le mentionne pas dans le communiqué officiel, mais Honda devrait envoyer en Chine de nouvelles versions de leur moteur à soupapes à rappel pneumatique. Une nouvelle fois, les pilotes du HRC devront jongler un premier temps entre les deux versions de RCV...

Au Qatar, cette méthode avait vraisemblablement desservi l'américain qui avait choisi de courir avec sa RCV 2007 avant de le regretter, au vu de la 2ème place obtenue par son coéquipier et de son meilleur résultat deux semaines plus tard à Jerez au guidon de cette même RCV 2008.

21 points : Dovizioso

Troisième rookie, Andrea Dovizioso occupe pour le moment la 9ème place du classement général avec un total de 21 points... accumulés lors des deux premiers GP. Car comme Nicky, Andrea est parti à la faute lors du dernier Grand Prix...

Andrea Dovizioso - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"J'arrive en Chine pleinement conscient de mon potentiel", note le jeune italien, qui occupait la 6ème place du GP d'Estoril avant de commettre son erreur. "La course s'est terminée trop tôt pour moi, mais courir aussi près des avant-postes a confirmé notre bon début de saison", retient avant tout le n°4 du team JiR Scot.

À Shanghai, Dovi disposera d'une "nouvelle moto, donc beaucoup de nouveauté et d'inconnues", mais il reste foncièrement optimiste. Et lorsqu'on a battu Valentino Rossi à la régulière dans le dernier tour de son tout premier GP (au Qatar cette année, lire Moto-Net.Com du 10 mars 2008), comment ne pas l'être ?!

22 points : Edwards

Ancien coéquipier de Rossi justement, Colin Edwards a marqué de gros points - les 13 attribués au quatrième pilote d'une course - lors de sa dernière sortie et il faut s'attendre à revoir la Tornade texane se battre pour le podium cette année...

Colin Edwards - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Et pourquoi pas dès ce dimanche à Shanghai, où l'américain a déjà trinqué au champagne en compagnie du duo Repsol Pedrosa-Hayden ? Il était alors monté sur la 3ème marche du podium chinois. Bénéficiant depuis le Portugal du tout dernier moteur Yamaha - celui à rappel de soupapes pneumatique -, le pilote n°5 pourrait-il porter aussi haut les couleurs de team français Tech 3 ?

24 points : Hopkins

John Hopkins prendra ce dimanche le départ de son 100ème Grand Prix en catégorie reine ! Or Shanghai a souvent été synonyme de bon résultat pour l'anglo-américain : 7ème en 2006 et 4ème en 2007, l'édition 2008 du GP de Chine restera certainement gravée dans sa mémoire.

John Hopkins - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"L'an dernier, c'est à Shanghai que j'avais décroché mon premier podium en MotoGP et j'espère y parvenir de nouveau avec Kawasaki", déclare l'ex-pilote Suzuki désormais dompteur de Ninja. Cinquième du GP du Portugal et "très satisfaits des essais d'après course", le n°21 fait montre d'une grande confiance envers ses Bridge et sa Kawa.

D'ailleurs, contrairement à son coéquipier Anthony West, John a profité des deux semaines de coupure pour se reposer chez lui, en Californie : "j'ai bricolé chez moi et j'ai fait du motocross, j'ai vraiment pu me détendre", se réjouit Hopkins qui sera donc en pleine forme dimanche !

26 points : Capirossi

Remplaçant de Hopkins chez Suzuki, Loris Capirossi, à l'image d'Edwards, semble prendre un réel plaisir à "redécouvrir" le MotoGP au guidon de sa GSV-R. Si bien que Loris pourrait, tout comme Edwards, signer pour une année supplémentaire au plus haut niveau mondial !

Loris Capirossi - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Mais avant de songer à ça, Capirex doit se concentrer sur cette saison... "Comme je l'ai déjà dit, nous ne sommes pas là où nous le souhaitons pour l'instant et je suis déterminé à nous y emmener", prévient le phoenix italien !

Notant que le tracé "donnera un avantage aux motos les plus rapides", le jeune papa considère que son équipement devrait lui permettre d'être compétitif. "Suzuki et l'équipe travaillent très dur pour s'assurer que je dispose de ce que je veux, donc il serait temps pour moi de les récompenser en leur offrant le résultat qu'ils méritent", remarque Loris.

29 points : Toseland

Champion du monde en titre de Superbike (lire notre Dossier spécial Mondial SBK 2007), James Toseland n'a pas tardé à confirmer son immense talent en catégorie reine !

James Toseland - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Cinquième du championnat MotoGP avec 29 points, il est certes à bonne distance des cadors de la catégorie, mais devance des noms pas moins prestigieux après seulement trois courses ! Sans complexe, voire avec autorité - c'est le côté SBK -, DjiTi a su jouer des coudes dans le peloton pour obtenir des résultats très satisfaisants !

Même sur des pistes qu'il connaissait peu (Jerez) ou pas du tout (Estoril), le pilote-champion-bogosse-pianiste a réussi a engranger de gros points et accumuler une expérience qui lui sera très utile pour les courses et les saisons à venir... Espérons pour longtemps chez Tech3 !

40 points : Stoner

"Entre les courses, j'ai pu retourner en Australie à la ferme familiale, loin des ordinateurs et des téléphones mobiles. Ca fait du bien de s'éloigner de ces choses et de se reposer, mais maintenant je suis impatient de remonter sur ma moto", relate Casey Stoner.

Après sa brillante victoire au GP de nuit au Qatar, on pouvait craindre une nouvelle domination - presque - sans partage de la part du champion du monde en titre. Heureusement - pour ses adversaires, le public, le suspense mais bien moins pour lui ! -, le trio Stoner-Ducati-Bridgestone n'a pas connu le même franc succès lors des deux derniers GP.

Casey Stoner - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Durs, et un peu malchanceux pour être honnête", souligne le n°27, ces Grand Prix sont à oublier. Tout comme sa victoire l'an dernier en Chine : "ça ne sert à rien de s'attarder sur le passé : il nous faut tirer le maximum de ce dont nous disposons actuellement", raisonne le jeune australien.

Or, de quoi dispose Casey ? D'une moto rapide, de "nouveaux pneus Bridgestone", d'une "belle piste" et d'une équipe championne du monde... Tout pour rayonner de nouveau ce week-end !

47 points : Rossi

Mais Stoner devra également compter avec de farouches adversaires, à commencer par Valentino Rossi himself. Seul à être resté au contact de l'australien malgré une vitesse de pointe très en retrait, l'italien bénéficie cette année davantage d'allonge moteur et des mêmes pneus que la star de 2007. Il espère donc disputer cette année une aussi belle bataille, "mais avec un dénouement différent !"

Le duel que se livrent les deux pilotes au championnat devrait donc trouver son écho directement sur la piste ! Seulement voilà, Stoner et Rossi ne se battent pas encore pour la première place du classement : troisième avec 47 points, Vale accuse un retard de 14 points sur les deux hommes de tête, Pedrosa et Lorenzo...

Valentino Rossi - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Nous n'occupons pas une si mauvaise place au championnat et il reste un très long chemin à parcourir", tempère le septuple champion du monde, "mais nos adversaires sont très bons et nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs", ajoute celui que beaucoup croyaient, il y a encore deux ans, incapable de céder sous la pression...

Toujours est-il que pour dimanche après-midi (matin chez nous, avec la course des MotoGP à 9h00 !), le Doctor vise la victoire : "je pense que nos deux podiums, surtout à Estoril qui n'est pas une si bonne piste que çà pour Bridgestone, ont montré que nous progressons dans notre relation et j'espère que Shanghai sera le lieu où tout finira par se mettre en place".

61 points : Pedrosa

Dani Pedrosa pour sa part a d'ores et déjà obtenu une victoire impériale (lire Moto-Net.Com du 31 mars 2008) et n'est pas descendu du podium depuis cinq courses !

Dani Pedrosa - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

Comme Nicky, Dani s'est concentré lors des derniers tests à Estoril sur "le ressenti du train avant et la stabilité sur les freins", obtenant des résultats semble-t-il "utiles". Vainqueur de l'épreuve il y a deux ans, le petit Asimo n'apprécie pourtant guère ce tracé créé avant tout pour la Formule 1...

"Il comprend des virages très étranges et la balance entre lignes droites, virages courts et longues courbes n'est pas très équilibrée", note le n°26 espagnol. De plus, il regrette la quasi-absence d'ambiance... Sûr que comparée à Jerez, Barcelone ou Valence, l'atmosphère de Shanghai est bien moins festive !

61 points : Lorenzo

Enfin, il aurait certainement fallu compter sur l'exceptionnel Jorge Lorenzo : meilleur rookie, il est en tête du BMW Award - qui récompense le pilote le plus rapide en séance qualif, compétition que Jorge survole littéralement puisqu'il a signé le carton plein avec trois poles ! - et surtout, surtout, se trouve aux commandes du championnat des pilotes grâce à sa récente victoire au Portugal !

Jorge Lorenzo - Grand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Un gros cadeau inattendu" dont il n'a pas pu pleinement profiter à cause de sa douleur aux avant-bras... Opéré depuis, le n°48 estimait se sentir de mieux en mieux et débarquait en Chine "en parfaite santé".

Sauf que Jorge Lorenzo s'est blessé après avoir chuté lourdement ce matin lors de la première séance d'essais libres... Transporté à l'hôpital après que des examens aux rayons X effectués à la Clinique mobile ont révélé qu'il souffrait d'une fracture à la cheville, Lorenzo voit ses chances de disputer la course dimanche sérieusement hypothéquées...

"Ses deux chevilles ont été assez durement touchées et il souffre pas mal, mais la douleur est la plus forte au niveau de la cheville droite", indique le team Yamaha, qui laisse supposer l'existence d'une "microfracture au pied droit".

Jorge LorenzoGrand Prix de Chine MotoGP 2008 : la présentation sur Moto-Net.Com

"Très à l'aise sur cette piste en 250", Lorenzo avait connu deux éditions chinoises radicalement différentes : "beaucoup de problèmes en 2006, je n'ai pas pu terminer mais l'an dernier je gagnais et portais mon score à 95 points après seulement quatre courses", se rappelle le pilote Fiat Yamaha qui possède aujourd'hui 61 points en trois courses...

Rendez-vous donc dès lundi pour connaître tous les détails de ce GP de Chine 2008, catégorie par catégorie, grâce à l'inimitable Tour par Tour "Made in Moto-Net.Com" !

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Royal Enfield Twin 650 : Euro 5 et 5 coloris pour l’Interceptor et la Continental GT

Leader mondial des motos de moyenne cylindrée (entre 250 et 750 cc), Royal Enfield a - provisoirement - stoppé son monocylindre 500 mais compte sur la mise à jour de son bicylindre 650 (Euro5) pour perpétuer son succès. Ses Interceptor 650 et Continental GT 650 bénéficient en outre de cinq nouveaux coloris chacun.
Marc Marquez de retour pour le Grand Prix MotoGP du Portugal 2021

Enfin rétabli des suites de son opération, le pilote vedette du clan Honda fera son retour au GP du Portugal cette semaine après avoir raté les deux premières courses du championnat du monde actuellement mené par les deux pilotes français Johann Zarco et Fabio Quartararo.
GP du Portugal 4 commentaires
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en mars 2021

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en mars 2021. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques et les 100 meilleures ventes de motos et scooters en France par modèles.
Mars 1 commentaire
Nouvelle KTM 1290 Super Duke RR : 500 exemplaires à 24 899 euros !

KTM lance une version aussi bestiale qu'exclusive de son maxi-roadster : la 1290 Super Duke RR, qui annonce un rapport poids-puissance de 1 : 1 grâce à son poids abaissé de 9 kg. 500 exemplaires seulement seront distribués en Europe, au prix "monstrueux" de 24 899 euros ! Présentation.
Essai Harley-Davidson Sport Glide 2021 : cruiser ou bagger, pourquoi choisir ?

Grâce à sa tête de fourche et ses valises démontables en un tournemain, la Sport Glide concentre une polyvalence aussi appréciable qu'appréciée : cette moto "deux-en-un" est la meilleure vente de Harley-Davidson en France ! MNC a brièvement testé cette référence de la gamme Softail, par ailleurs accessible aux permis A2. Essai.
Custom 1 commentaire
Essai vidéo Harley-Davidson Street Bob 114

La Harley-Davidson Street Bob reçoit pour 2021 la version "114" (1868 cc) du gros twin Milwaukee-Eight, avec à la clé un gain significatif de performances. MNC est passé à son - grand ! - guidon sur les routes de Camargue : essai vidéo complet.
Essai vidéo Harley-Davidson Sport Glide 2021

Pourquoi la Sport Glide est-elle devenue la meilleure vente de motos de Harley-Davidson en France ? Réponses dans notre essai vidéo sur les routes de Camargue, en complément de notre test complet à lire sur MNC ! 

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto du Japon 3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 10 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 31 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence

Courses reportées

GP moto des Amériques  GP des Amériques
GP moto d'Argentine  GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...