• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - LOSAIL
Paris, le 10 mars 2008

Le Grand Prix du Qatar tour par tour

Le Grand Prix du Qatar tour par tour

Quatre mois d'intersaison à attendre le retour des stars du MotoGP... et celui du tour par tour de Moto-Net.Com ! Et le moins qu'on puisse dire, c'est que sur le circuit qatari éclairé, le spectacle a été à la hauteur de nos espérances... Tour par tour !

Imprimer

Elaboré durant l'hiver 2003, le tracé de Losail a toujours donné dans le superlatif : construire un pôle mécanique aussi grand et somptueux en plein milieu d'un désert relève déjà de l'idée folle !

Pour autant, la piste de 5 380 m qui compte six virages à gauche et dix à droite a encore franchi un pas dans la démesure cette année : ses (riches) promoteurs ont décidé d'installer un dispositif d'éclairage tout autour de la piste pour que les premières courses de la saison 2008 puissent se disputer en nocturne !

Premier round au Qatar : entre confirmations et surprises !

Grâce à un investissement de 15 millions d'euros (lire Moto-Net.Com du 15 novembre 2007) et un dispositif lumineux suffisant pour éclairer une rue imaginaire allant du circuit jusqu'à Moscou (!), la colonie des pilotes de Grand Prix était prête à entrer de plein pied dans l'Histoire, chacun ayant a coeur d'être le premier à inscrire son nom en haut des tablettes...

Le GP 125 tour par tour

Première séance qualificative (vendredi)

L'anglais Bradley Smith signe le meilleur chrono de la séance, démontrant encore une fois qu'il sera l'un des hommes à suivre cette saison ! Derrière lui, on retrouve le jeune Danny Webb et le français Mike di Meglio (cocorico) ! En quatrième position se trouve Simone Corsi, suivi de Raffaele de Rosa, Sandro Cortese, le champion en titre Gabor Talmacsi, Nicolas Terol, Stephano Bianco et Efren Vasquez. Jules Cluzel et Alexis Masbou hissent leur Loncin à la 27ème et 28ème position, tandis que Louis Rossi se classe 32ème.

Seconde séance qualificative (samedi)

Zoom sur...

Aprilia, qui classe quatre de ses machines (ou assimilées, comme la Derbi de Mike di Meglio) dans les cinq premières : seul De Rosa semble pouvoir suivre le rythme des italiennes avec sa KTM. A noter la chute spectaculaire de Sergio Gadea : l'un des hommes fort du team Apsar, blessé à la clavicule droite, se trouve contraint de rouler le moins possible durant les essais...

C'est encore une fois le jeune Anglais Smith qui décroche la pole en battant le record précédent d'une seconde ! Derrière lui on retrouve le "poleman 2007" : Gabor Talmacsi, qui semble moins à l'aise avec sa nouvelle Aprilia d'usine... En troisième position - à un dixième seulement de la pole ! -, Mike di Meglio signe sa première ligne de la saison, suivi par Scott Redding, Raffaele De Rosa, Nicolas Terol, Sergio Gadea, Joan Olive, Esteve Rabat et Stefano Bianco.

Alexis Masbou signe une anonyme 27ème place, Jules Cluzel partira de la 30ème position et le pilote de la FFM, Louis Rossi, s'élancera quant à lui de la 34ème place. Courage les gars !

Course (dimanche)

Zoom sur...

La souffrance visible de Gadea qui, la veille encore, ne savait toujours pas s'il pourrait disputer la course : messieurs les docteurs de la Clinique mobile, le destin du pilote espagnol est entre vos mains ! On remarquera aussi l'incroyable vitesse de pointe du jeune allemand Stefan Bradl "flashé" à 241.5 km/h, soit 5.5 km/h de plus que le record de la piste !

Départ : Bradley Smith réalise le hole shot (rappelons, en ce début de saison, qu'il vire donc en tête au premier virage !), tandis que derrière le peloton s'agite : De Rosa et Rabat s'accrochent, entraînant la chute du second ! Gabor Talmacsi est juste derrière le jeune Smith, suivi par Mike di Meglio, Esteve Rabat, De Rosa, Danny Webb, Joan Olive, Sergio Gadea, Redding et Bradl.

De Rosa attaque Mike di Meglio et chipe la troisième place au toulousain ! Derrière, ça bastonne sévère : on retrouve Alexis Masbou - auteur d'une excellent départ - à la 17ème place, tandis que Jules Cluzel est 26ème et Louis Rossi 32ème. Rabat tente de repartir avec sa KTM officielle.

2ème tour : le natif d'Oxford est toujours en tête, suivi à courte distance par Talmacsi et Di Meglio repassé 3ème. Grignotant une place lui aussi, Danny Webb et son n°99 précèdent Olive et Gadea. Alexis Masbou est toujours 17ème, Cluzel 26ème et le pilote de la Fédération 32ème. Coup de théâtre dans les longs enchaînements de virages rapides de la fin du circuit : l'Aprilia Polaris World de Bradley Smith part en guidonnage à la sortie d'un gauche ! Plus de peur que de mal pour le remplaçant de Mattia Pasini, mais le n°38 perd neuf places d'un coup !

Gabor Talmacsi - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

La tête de la course est maintenant composée de Talmacsi, suivi par le brillant Di Meglio - qui semble avoir parfaitement pris la mesure de sa Derbi d'usine ! -, De Rosa, Olive, Webb et Gadea.

3ème et 4ème tours : Talmacsi est toujours en tête, même si c'est Joan Olive qui signe le meilleur chrono. Raffaele De Rosa tente de doubler Di Meglio qui lui oppose une farouche résistance : si l'italien de 20 ans prendra finalement le meilleur sur le "Frenchie" en passant à l'intérieur, voir notre n°63 aussi bien placé et combatif fait chaud au coeur ! Dans la foulée, De Rosa et sa KTM bleue et blanche commencent déjà à mettre la pression sur le leader... Bradley Smith se bat pour remonter, mais l'on sent que l'anglais de tout juste 17 ans est en difficulté : est-ce dû à un problème mécanique ou à sa chaleur du 2ème tour ?

5ème tour : Le Hongrois Gabor Talmacsi est toujours en tête, tandis que Mike di Meglio - un temps revenu second - se fait faire les freins à la fin de la longue ligne droite par De Rosa ! Derrière, Sergio Gadea signe un incroyable chrono qui pulvérise le record de la piste de 0.314 sec ! La performance est d'autant plus remarquable que l'espagnol est sérieusement blessé à la clavicule, mais aussi que la température de piste et l'humidité ambiante sont très éloignées des conditions de l'an passé !

Côté français c'est la consternation : si Mike continue à se battre avec les meilleurs, Alexis Mabou n'apparaît plus sur les écrans et l'on signale la chute de Jules Cluzel : celui-ci expliquera avoir raté son départ, puis commencé à ressentir des coupures moteur qui ont fini par lui faire perdre l'arrière en sortie d'une courbe rapide... Heureusement, pas de bobos à déplorer !

6ème et 7ème tours : Joan Olive passe Talmacsi à l'aspiration dans la longue ligne droite, tandis que Gadea continue sa remontée en prenant autoritairement la 4ème place à Mike di Meglio ! De Rosa est 3ème mais Webb 6ème signe le meilleur tour.

Nieto, Ranseder, Aegerter et Smith - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame du 7ème tour, Gadea passe la KTM de De Rosa, se déporte pour dépasser Talmacsi et fait les freins au champion du monde en titre au début du premier droite ! Scott Redding signe le meilleur tour en course avec son Aprilia du team Blusens Junior, tandis que Smith continue sa descente aux enfers et se voit hors des points. De Rosa et Webb se battent comme des chiffonniers pour la 4ème place, observés par Mike di Meglio...

8ème, 9ème et 10ème tours : Talmacsi réagit et repasse en première position à grands renforts de freinages tardifs ! Suivent Gadea, De Rosa, Olive, Redding, Di Meglio, Webb, Tero, Corsi et Pol Espargaro. A noter la chute de Koyama et de sa KTM "Kit" : voilà un début de saison difficile pour celui qui termina 3ème du championnat l'an passé... Gadea parvient à reprendre l'avantage, tandis que De Rosa et Olive s'observent : le n°6 se rate un peu et se retrouve sous la menace de Di Meglio !

Krummenacher, Zanetti, Nakagami... - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

11ème tour : Talmacsi repasse Gadea au freinage de la fin de ligne droite : celui-ci, surpris, relève un peu, ce qui permet à Redding et De Rosa de s'infiltrer ! De son côté, Mike di Meglio passe Olive.

Sergio Gadea, Gabor Talmacsi et Raffaele De Rosa - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

12ème et 13ème tours : Di Meglio semble être en mesure d'attaquer Gadea et commence à lui tourner autour : et comme pour confirmer, il signe le meilleur chrono du tour ! L'allemand Stefan Bradl, quisemble afficher un second souffle, double Danny Webb pour la septième place. Devant, Talmacsi semble avoir des difficultés à contenir les assauts de ses adversaires et élargit énormément en sortie d'un gauche rapide : il n'en fallait pas plus pour que De Rosa s'empare de la tête, avec dans son sillage Redding, Olive, Di Meglio et Gadea !

De Rosa, Redding, Gadea, Di Meglio, Olive - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Mike en profite alors pour faire les freins à Redding qui se fait passer aussi par Olive ! Alors que De Rosa essaie de s'échapper, voilà que le français passe en tête, suivi d'un De Rosa incrédule et de Joan Olive ! Bradley Smith n'est plus que 17ème, tandis que Louis Rossi navigue autour de la 30ème place.

14ème et 15ème tours : le champion du monde semble de plus en plus en difficulté avec son Aprilia RSA, lui qui avait refusé de courir avec l'an passé ! Il rétrograde à la 15ème place pendant que Mike continue son récital, écrivant de ses trajectoires pures un possible renouveau de la moto française ! Joan Olive double De Rosa par l'intérieur et passe second, alors que Gadea semble être en mesure de revenir sur les deux hommes...

Joan Olive et Raffaele De Rosa - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Raffaele de Rosa aborde alors un droite debout sur les freins et chute en harponnant violemment Olive ! Celui-ci rétablit sa Derbi n°6 miraculeusement et repart 4ème. Sergio Gadea en profite pour fondre sur Mike, forçant l'admiration de tous, tant sa blessure semblait le faire souffrir avant la course !

16ème et 17ème tours : De manière prévisible, Gadea se déporte dans la longue ligne droite et passe Di Meglio au freinage du premier droite. Suivent Redding, Olive et Stefan Bradl. Joan Olive - peu décontenancé par son récent contact ! - double l'Aprilia n°45 de Redding, puis se glisse à l'intérieur de Di Meglio qui vient de rétrograder de la première à la troisième place ! Devant, Sergio Gadea bétonne et affiche déjà 0.7 sec d'avance sur le groupe composé d'Olive, Di Meglio, Redding et Bradl.

Dernier tour : Olive remet un coup de collier pour tenter de combler l'écart sur Gadea, mais celui-ci possède encore une bonne marge. Mike di Meglio est obligé de freiner milieu de piste et de fermer toutes les portes, tant la pression de Redding est intense ! A l'intérieur, à l'extérieur, le jeune anglais de 16 ans donne tout !

1er Sergio Gadea - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Sergio Gadea passe la ligne d'arrivée en solide vainqueur, suivi de Joan Olive et du surprenant Stefan Bradl qui a profité de la bagarre entre Di Meglio et Redding pour obtenir son premier podium sur le fil ! Mike échoue donc à la quatrième marche, menacé jusqu'au bout par le n°45, Scott Redding. Suivent Danny Webb, Simone Corsi, Pol Espargaro, Efren Vasquez, Nicolas Terol, Sandro Cortese, Gabor Talmacsi, Stefano Bianco, Andrea Iannone et Michael Ranseder. Louis Rossi termine son premier GP 25ème.

Ils s'expliquent...

Sergio Gadea (1er) : "Cette victoire nous permet d'aborder la saison de très bonne façon ! J'ai eu la chance d'être très bien soigné par la Clinique mobile, car je ne pensais vraiment pas pouvoir courir en fin de semaine et les médecins m'ont dit qu'ils fallait s'accrocher et qu'ils allaient faire le maximum pour que je puisse participer à la course... J'ai fait le minimum d'essais pour pouvoir me reposer, car je savais que j'avais quand même un bon rythme, mais je ne pensais pas pouvoir m'imposer et je suis très heureux."

Joan Olive (2ème) : "Ce fut une course très amusante. A un moment j'ai essayé de m'échapper, mais j'ai constaté que ça n'allait pas être possible car ils roulaient vite derrière ! J'ai préféré ensuite attendre la fin de la course, j'ai été touché par l'arrière et j'ai perdu l'avant de ma machine, mais je me suis accroché et j'ai essayé de remonter. J'ai donné le maximum pour pouvoir revenir en tête de course, mais ça n'a pas été possible. Merci au team et à mes sponsors."

Stefan Bradl (3ème) : "La course a été très difficile, car j'ai eu quelques problèmes. Au premier virage, j'ai eu un souci avec l'arrière de ma machine, mais la moto était extrêmement rapide et je suis vraiment très heureux. Je tiens à remercier mon équipe et mes parents."

La course 250 tour par tour

Première séance qualificative (vendredi)

C'est le fougueux Hector Barbera qui s'empare du meilleur temps devant l'étonnant rookie Mattia Pasini. Suivent Alvaro Bautista, Marco Simoncelli, Thomas Luthi, Mika Kallio, Alex Debon, Roberto Locatelli, Hiroshi Aoyama et Yuki Takahashi.

Seconde séance qualificative (samedi)

Zoom sur...

Aprilia, qui place cinq pilotes dans les cinq premiers (Gilera pour Simoncelli). On constate toutefois que l'expérimenté Alex Debon sur la moto de son copain Lorenzo semble - temporairement - en retrait. A noter que c'est la première fois depuis 1971 qu'aucun pilote français n'est engagé en catégorie 250 : Di Meglio, Masbou et Cluzel sauront-ils effacer ce "faux-pas" l'an prochain ?

C'est dans des conditions de piste radicalement différentes de d'habitude qu'Alex Debon signe la première pole position de sa longue carrière (107 départs en 250) ! Avec 15°C ambiant, mais surtout 42% d'hygrométrie, les pilotes se plaignent du froid : un comble au milieu du désert ! Derrière le pilote Lotus Aprilia, on retrouve deux RSA usine : celles d'Hector Barbera et d'Alvaro Bautista. Mika Kallio signe une méritante 4ème place parmi l'armada italienne, suivi de Mattia Pasini, Marco Simoncelli, Yuki Takahashi 7ème qui prouve que malgré l'arrêt de développement de sa Honda, il faudra compter sur lui, Aleix Espargaro 8ème, Roberto Locatelli et Thomas Luthi.

Course (dimanche)

Zoom sur...

La très belle performance de Pasini, tout juste débarqué de la 125, dont le bras droit, diminué par une vieille blessure, ne semble pas le gêner pour manier une 250 ! On remarquera aussi que si Barbera repart avec la meilleure vitesse de pointe du week-end (273.8 km/h), celle-ci est 4.4 km/h moins rapide que le record de De Angelis en 2004.

Départ : Hector Barbera est le plus prompt à s'élancer sur cette course longue de 107,6 kilomètres : dès le premier virage, plusieurs pilotes arrivent de front et personne ne veut céder ! C'est chaud pour la première ! Alex Debon tente de passer mais se déporte, Luthi voit l'ouverture à l'intérieur et se faufile dans un trou de souris : le suisse est premier ! Derrière lui, Mika Kallio a réussi à se faufiler devant Alavaro Bautista, Alex Debon, Hector Barbera, Yuki Takahashi et sa Honda, Hiroshi Aoyama, Mattia Pasini et le rookie Lucas Pesek.

H.Aoyama, Abraham, Simon, Simoncelli... - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Les positions restent figés jusqu'à la ligne droite des stands : Barbera passe alors Alex Debon en profitant de sa meilleur vitesse de pointe (voir Zoom ci-dessus).

b>2ème tour : L'ex-champion du monde 125 Luthi mène toujours et semble vouloir creuser l'écart : il n'en fallait pas plus pour décider Bautista à sonner la charge sur Kallio, qui fait les frais d'un freinage implacable ! Barbera contient toujours Debon tandis que l'étonnant Mattia Pasini est passé 6ème !

Simon, Locatelli, H.Aoyama, Esperago, Simoncelli... - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Derrière, Takahashi subit les assauts du tchèque Lucas Pesek et de son Aprilia "LE" (une RSA d'usine de 2007). Aoyama suit les débats de près alors que l'autre tchèque du plateau, Karel Abraham, pointe 10ème. Suivent Julian Simon, Roberto Locateli sur sa Gilera usine dernière génération, le surprenant Ratthapark Wilairot sur sa Honda, Alex Baldovini et Fabrizio Laï.

Premier retournement de situation : Thomas Lüthi a volé le départ et écope d'un passage dans la voie des stands ! Une véritable catastrophe pour le pilote de 21 ans qui semblait bien parti pour s'emparer de son premier podium - voire d'une victoire ? - dans la catégorie des quarts de litre... Bautista enfonce le clou en lui faisant l'aspiration dans la ligne droite, à la grande joie de Barbera qui voit là une nouvelle proie à croquer !

3ème tour : La nuit avançant, la température de l'air et de la piste continue à descendre, mais ça bouillonne sous les casques ! Barbera réalise un superbe freinage sur le pauvre Lüthi qui va devoir s'arrêter aux stands sous peine d'un drapeau noir (exclusion de la course).

Devant, Alvaro Bautista s'échappe et semble vouloir s'affirmer comme le nouveau leader de la catégorie ! L'espagnol est bien aidé, il est vrai, par la meilleure vitesse de pointe du plateau : 274.3 km/h ! Derrière lui, Barbera s'accroche pendant que Lüthi passe par la voie des stands, dépité... Kallio, Debon et Pasini se battent pour le podium.

4ème et 5ème tours : L'ordre reste inchangé, mais Hector Barbera réalise le meilleur chrono du tour et revient légèrement sur Bautista. Debon réussit à se saisir de la 3ème place aux dépens de Mika Kallio qui se retrouve sous la menace de Pasini ! Suivent Takahashi, Pesek, Abraham, Locatelli, Simoncelli et Espargaro.

6ème et 7ème tours : Barbera a fait la jonction sur Bautista, qui semble devoir ralentir son rythme. Takahashi se bat avec sa Honda pour revenir sur Pasini et essayer de lui chiper sa 5ème place ! Alex Debon semble donner tout ce qu'il a pour suivre le rythme des leaders, mais aussi pour se débarrasser de l'encombrante KTM de Mika Kallio...

Alex Debon, Mika Kallio et Mattia Pasini - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

A l'entame de la 7ème boucle, Hector Barbera retarde son freinage au bout de la ligne droite des stands et passe à l'intérieur de Bautista, mais il élargit et l'auteur de deux victoires en 2007 reprend l'avantage ! Pourtant, Barbera semble plus rapide et ses temps au tour inférieurs de 3 dixièmes prouvent qu'il va bientôt retenter quelque chose...

8ème tour : Le numéro 21 tente en effet la même attaque qu'au tour précédent, mais Bautista parvient à conserver le commandement... jusqu'à ce que l'Aprilia de Barbera ne s'infiltre sous ses roues ! Derrière eux, le surprenant Mattia Pasini a passé Mika Kallio et se fait pressant sur l'expérimenté Alex Debon. Yuki Takahashi semble décrocher : il perd le contact, et donc la précieuse aspiration propre à compenser son déficit de puissance...

9ème, 10ème et 11ème tours : L'ordre de tête change peu. Les deux leaders ont maintenant 2.156 sec d'avance sur Pasini, Debon et Kallio. Takahashi évolue en solitaire, tandis qu'Abraham réalise une belle course devant Lucas Pesek.

12ème tour : Alex Debon hisse son Aprilia noire aux côtés de Pasini et parvient à passer le natif de Rimini ! Derrière eux, Kallio reste en embuscade... Debon attaque Bautista qui essaie de résister en prenant l'extérieur : mal placé pour le virage suivant, il doit céder la place au n°6 !

13ème et 14ème tours : Pasini et Kallio mettent la pression sur Bautista afin de monter sur le podium... A 1.5 sec on retrouve Takahashi, puis Abraham et Locatelli. Mattia Pasini réussit un superbe intérieur sur Bautista qui semble avoir de plus en plus de difficultés avec son pneu arrière : la moto bouge beaucoup et le pilote ne peut plus suivre le rythme des hommes de tête ! Kallio passera aussi, profitant du fait que Bautista élargit dans un gauche... Devant, Alex Debon a repris un dixième au leader et signe le meilleur chrono.

Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

15ème, 16ème et 17ème tours : Pasini réalise lui aussi le meilleur tour en 1'59.447 et pulvérise le record de De Angelis. Le groupe se resserre et Debon n'est plus qu'à 0.5 sec de Barbera ! Kallio paraît lâché par un Pasini survolté qui semble bien plus rapide en entrée de virage que Debon et Barbera.

18ème et 19ème tours : Profitant d'une erreur de Barbera au freinage de la ligne droite, Debon parvient à s'infiltrer à l'intérieur de celui-ci : rétorquant aussitôt, le bouillant espagnol de 21 ans réussit à reprendre le meilleur ! Mais encore plus fort, Mattia Pasini profite de ce règlement de compte pour passer les deux pilotes à l'intérieur à une vitesse ahurissante ! Kallio en profite aussi pour doubler Debon : c'est la bagarre pour le podium !

 Hector Barbera, Mattia Pasini et Mika Kallio - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Dernier tour : Barbera donne tout pour revenir sur la moto du team Polaris World, mais rien n'y fait : Mattia Pasini enlève sa première victoire pour sa première course en 250 cc ! Superbe revanche pour ce pilote courageux qui a connu une saison 2007 maudite, à cause d'un matériel cassant. Derrière lui suivent Barbera, Kallio, Debon, Takahashi, Bautista, Abraham, Locatelli, Espargaro, Faubel, Simon, Laï, Wilairot, Poggiali et Lüthi.

1er Mattia Pasini - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Ils s'expliquent...

Mattia Pasini (1er) : "C'est une journée absolument fantastique pour moi ! On a bien travaillé avec l'équipe sur le châssis de la machine et nous avons été bons dès le début des essais. C'est un excellent résultat pour l'équipe, pour Aprilia, pour les fans et pour moi bien sûr !"

Hector Barbera (2ème) : "A la fin de cette semaine, l'équipe et moi pensions que tout allait très bien se passer et puis nous avons rencontré des soucis avec l'arrière de la machine : pendant toute la course, j'ai été en difficulté dans les virages à gauche. Puis je me suis fait dépasser et je n'ai rien pu faire pour répliquer. Malgré tout, c'est un bon résultat pour démarrer la saison et je suis assez satisfait. Merci au team et à tous mes partenaires !"

Mika Kallio (3ème) : "J'ai dû pousser très fort pour me maintenir dans le groupe de tête : les Aprilia de Barbera et de Bautista étaient extrêmement rapides. Je me suis bien battu avec Mattia Pasini et j'ai réalisé de bons chronos pour rester au contact. Pour l'équipe et moi, ce résultat sonne comme une victoire au vu des problèmes rencontrés durant tous les essais, notamment au niveau des pneus et des suspensions. Merci à tous !"

La course MotoGP tour par tour

Zoom sur...

La chute spectaculaire de Dani Pedrosa : arrivant très vite derrière un Valentino Rossi un peu hésitant en sortie de courbe, le nouveau n°2 harponne le n°46 et se retrouve dans les graviers ! Pas forcément le must pour soigner sa main cassée durant les essais hivernaux... A noter aussi la chute du double champion du monde Superbike : James Toseland s'est fait piéger par la mise en température de ses Michelin. Pas de casse heureusement, et même un 3ème chrono au final !

Seconde séance d'essais libre (vendredi)

C'est par une température de 15°C que Casey Stoner s'empare du meilleur temps de ces derniers essais libres.

Avec un chrono canon de 1'55.442 mn (seulement 4 dixièmes moins vite que la pole de 2007), Stoner confirme qu'il sera l'homme à battre cette saison ! Derrière le champion en titre, on retrouve les étonnants rookies Lorenzo et Toseland.

Puis viennent Edwards, Dovizioso, De Angelis, De Puniet, Vermeulen, Rossi, Capirossi, Pedrosa, Nakano, Hayden, Melandri, Elias, Hokins, West et Guintoli.

Yuki Takahashi - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Séance qualificative (samedi)

Si certains pilotes déplorent encore une gêne due à l'éclairage artificiel, force est de constater la beauté du site vu d'en haut : féerique ! Un état de grâce qui continue avec la première pole position de Jorge Lorenzo, premier "poleman by night" de l'histoire !

Incroyable d'aisance, le majorquin signe une performance de taille lors des toutes dernières minutes de la séance ! Derrière lui on retrouve Toseland et Edwards, qui offrent un beau cadeau à leur team manager Hervé Poncharal !

Qualif' : Colin Edwards, Jorge Lorenzo, et James Toseland - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Quatrième et premier Bridgestone, le n°1 Casey Stoner explique : "je m'attendais à être en deuxième ligne, alors je ne suis pas trop déçu". Suivent De Puniet, Hayden (revenu au modèle 2007 de sa RCV avec les échappements sur le côté), Rossi, Pedrosa, Dovizioso, Hopkins, Vermeulen, De Angelis, Capirossi, Elias, Nakano, Melandri, Guintoli et West dont les deux tout droits pendant la séance traduisent un problème certain...

Zoom sur...

Jorge Lorenzo qui signe sa première pole lors de son premier GP, tout comme son idole Max Biaggi avait su le faire avant lui en 1998 ! Reste à l'espagnol à gagner la course pour rejoindre l'Empereur dans la légende : "il n'y a que dans mes rêves que j'aurais pu imaginer être en pole pour ma première course en MotoGP ! Je n'arrive pas à y croire ! Il y a trois pilotes Yamaha sur la première ligne, ça montre combien Yamaha a travaillé dur. Ce soir, ma M1 a très bien marché et elle a été excellente avec les pneus qualif Michelin. Notre rythme de course est aussi très bon. Ce sera très difficile, bien sûr, c'est ma première course en MotoGP, mais je suis excité et je vais faire de mon mieux", explique le jeune espagnol...

Course

Départ : Pedrosa jaillit comme un diable de sa boîte et vire en tête alors qu'il partait 8ème !

Edwards et Toseland lui collent aux baskets, prouvant la compétitivité des pilotes Tech 3. Lorenzo se place en embuscade, mais souffre d'un départ raté. Suivent Stoner, Rossi, Hayden, Dovizioso et Hopkins. Randy de Puniet est en retrait suite à un mauvais départ.

Pedrosa, Edwards, Toseland, Lorenzo, Stoner, Rossi, Hayden, De Puniet... - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Dès les premiers virages, le n°46 prend le meilleur sur Stoner et semble tout de suite dans le coup : les fameux Bridgestone lui réussiront-ils jusqu'au bout de la course ?

1er tour : Rossi contient le champion du monde tandis que Lorenzo ne fait qu'une bouchée d'Ewards et attaque sans succès Toseland, qui n'hésite pas à le percuter pour garder sa place ! Randy est 11ème, Capirossi 12ème, suivis de De Angelis et Elias. Sylvain Guintoli - affaibli par une fièvre tenace - n'arrive pas à tenir le rythme et se bat avec West pour l'avant-dernière place. Pendant ce temps, Pedrosa porte son avance à une seconde sur Toseland, alors que Rossi réalise un intérieur autoritaire sur son jeune "coéquipier" !

Vermeulen, Capirossi, De Puniet, De Angelis, Melandri et Guintoli- Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

2ème et 3ème tours : Le numéro 2 mondial (mais n°1 au HRC ! ) semble être en mesure de dicter sa loi et signe un prometteur 1'56.270, battant déjà le record de 2007 ! Rossi est bon deuxième suivi par Lorenzo et Stoner qui vient de doubler Edwards : "je ne pouvais rien donner de plus ce soir. Même pour un million de dollars, je ne serais pas allé plus vite", expliquera le texan après la course. "Au bout du compte, je n'étais tout simplement pas assez rapide et, pour être honnête, je ne suis pas sûr de savoir pourquoi"...

Pedrosa, Edwards, Lorenzo, Stoner, Toseland et Hayden - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Lorenzo se fait dépasser par un Stoner impérial au freinage, mais l'espagnol riposte et conserve sa troisième place ! Rossi remonte dixième par dixième sur Pedrosa à coups de record du tour, tandis que le surprenant Dovizioso cravache pour revenir sur Stoner et claque un impressionnant record en 1'55.559 !

Toseland, Stoner, Dovizioso, Edwards, Hayden, Hopkins, Capirossi, Vermeulen et De Angelis - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pedrosa, Rossi, Lorenzo, Stoner, Dovizioso, Toseland et Edwards - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

 John Hopkins et Nicky Hayden - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

5ème et 6ème tours : Rossi a passé Dani Pedrosa et semble vouloir s'échapper. Derrière Pedrosa, Lorenzo, Stoner et Dovizioso commencent à se jauger, tandis que Toseland et Edwards perdent un peu de terrain. Hayden est doublé par Hopkins et Capirossi : le champion du monde 2006 lutte pour rester dans le milieu du peloton ! Pourtant "ce ne sera pas faute d'avoir essayé", soupirera-t-il après la course. L'espagnol Jorge Lorenzo double son compatriote Pedrosa juste avant la ligne droite des stands.

Capirossi, Hopkins, Hayden et Vermeulen - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Anthony West - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

7ème et 8ème tours : Stoner semble avoir réussi à passer la 6 dans la ligne droite : il tasse Pedrosa à l'entrée du premier droite et montre à Lorenzo qui est le patron à l'enchaînement suivant ! Derrière, les deux pilotes Tech 3 reviennent sur Andréa Dovizioso, alors que l'écart avec les autres pilotes est déjà astronomique !

James Toseland - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Dani Pedrosa et Casey Stoner - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

9ème tour : Stoner offre à Rossi un remake de la course de 2007 en le déposant dans les 1 068 m de la ligne droite ! Pourtant, si l'australien sera chronométré à 330.6 km/h, c'est son coéquipier Marco Melandri qui repartira avec le record de la course... et de la piste avec un impressionnant 334.4 km/h ! Rossi ne souffre que d'un déficit de 4.4 km/h, mais cela ne l'empêchera pas de se faire doubler dans le même tour par Jorge Lorenzo qui n'hésite pas à le bousculer un peu au passage ! Randy est 10ème après avoir doublé Hayden et revient à 6 dixièmes d'Hopkins.

10ème et 11ème tours : Stoner mène et l'on se surprend à éprouver une impression de "déjà vu" : l'australien semble intouchable et paraît parti pour enregistrer son onzième succès ! Derrière suivent Lorenzo, Rossi, Pedrosa, Dovizioso, Toseland, Edwards, Capirossi, Hopkins, De Puniet, Hayden, De Angelis, Nakano, Melandri, Vermeulen, Elias, Guintoli et enfin West.

Vermeulen semble être en difficulté avec machine et s'arrête pour changer son pneu avant : "j'ai pris un bon départ, j'étais dans une bonne position, mais j'ai eu un problème avec le pneu avant dès le premier tour", regrette-t-il. "Il ne fonctionnait pas et après cinq tours, il était détruit. J'ai dû rentrer pour en chausser un autre"...

12ème et 13ème tours : Dixième par dixième, Dani Pedrosa revient sur Rossi malgré sa main blessée et son peu de roulage cet hiver. La star italienne ne semble plus être en mesure de hausser le rythme et se fait plus approximatif dans ses trajectoires : le n°2 tente de passer au freinage de la ligne droite des stands, mais le pilote de Tavulia s'accroche ! Pendant ce temps, Stoner continue son ascension vers les sommets en signant deux records de la piste coup sur coup !

Rossi, Pedrosa, Dovizioso et Toseland - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Lorenzo perd 2 dixièmes au tour, alors qu'il tourne dans des chronos extrêmement rapides : 1'55.528 pour le jeune prodige espagnol qui relègue son prestigieux coéquipier à 3 secondes ! Randy récupère la 9ème place juste derrière un Capirossi plutôt frustré de la tournure de sa première course : "je ne suis pas content car le but était de se battre pour le podium ou pour la victoire, et nous sommes loin du compte en ce moment"...

Rossi, Pedrosa, Dovizioso et Toseland - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

14ème et 15ème tours : Pedrosa se fait de plus en plus insistant sur Rossi et finit par le déborder dans la ligne droite : le septuple champion du monde tente de retarder son freinage, mais doit s'avouer vaincu... pour la première fois dans un combat l'opposant au pilote du HRC !

Nicky Hayden et John Hopkins - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pire, Vale est désormais sous la menace de Dovizioso, voire de Toseland et d'Edwards... Soit deux pilotes Michelin devant lui et trois autres très pressants derrière... On imagine que l'italien doit ruminer sa décision de changer de pneus cet hiver : "nous nous attendions à une course difficile, mais pas autant que ça ! Nous n'avons pas été très rapides au Qatar mais je pensais quand même pouvoir me battre pour le podium... Ce fut vraiment difficile ce soir et maintenant, nous devons comprendre pourquoi. Après cinq ou six tours, j'ai commencé à tourner dans les 56.4, puis 56.5, et je n'ai pas réussi à accélérer le rythme. J'étais très rapide au freinage mais pas autant dans les virages. Nous savons que nous pouvons faire fonctionner nos pneus Bridgestone mieux que ça" admet l'idole de toute une génération...

Casey Stoner et Jorge Lorenzo - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

16ème, 17ème et 18ème tours : Les positions sont figées et Rossi tourne à 1.2 sec des temps de Stoner... Pedrosa a creusé un écart sur l'italien, mais on sent qu'il lui sera difficile d'aller chercher Jorge Lorenzo, deuxième. Capirossi est toujours 9ème assez loin de l'américain Colin Edwards. Hopper rétrograde à la 12ème place et Guintoli se trouve sous la menace de son coéquipier pour le point de la 15ème place...

Sylvain Guintoli - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Casey Stoner - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

19ème, 20ème et 21ème tours : Stoner a maintenant 1.855 sec d'avance sur Lorenzo, qui en compte 7 sur Pedrosa : sauf retournement de situation toujours possible, voici que se dessine le premier podium de la saison 2008 ! Alex de Angelis est victime d'une chute spectaculaire, mais se relève indemne : désolé pour son équipe, le san marinais n'a pas hésité à incriminer la lenteur de sa Honda privée. "De toute la course, je ne suis pas parvenu à avoir la vitesse qu'il aurait fallu. Je suis sûr que j'aurais pu me battre devant", plaide-t-il. Une explication qui tient la route, puisque Alex repartira avec la 15ème vitesse de pointe à près de 20 km/h de Marco Melandri !

Marco Melandri - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

L'officiel Ducati pointe 11ème et semble toujours se débattre avec sa machine : "Dans les premiers tours, mon feeling de l'avant n'était pas très bon et lorsque j'ai été passé par Elias, j'ai un peu élargi. La situation s'est améliorée au fil des tours et je me suis senti plus à l'aise sur une moto plus confortable. La course a été mon meilleur moment du week-end et c'est vraiment encourageant", déclare-t-il, optimiste !

Toni Elias - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

 Valentino Rossi et Andrea Dovizioso - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pendant ce temps, Dovizioso se fait pressant sur Rossi et le passe une première fois avec l'art et la manière ! Rossi riposte et s'impose au freinage d'un droit rapide, mais le champion souffre bel et bien face à un jeune "rookie" qui dispose d'une RCV Satellite !

Dernier tour : Seul pilote à continuer à tourner sous les 1'56, Stoner démontre l'étendue de son talent : il est le premier pilote Bridgestone et les autres Ducati sont loin derrière ! James Toseland revient dans l'échappement de la Honda de Dovizioso, alléché lui aussi par l'idée de taxer Rossi : "je les scrutais à chaque tour, j'étais avec eux dans le dernier virage, puis ils s'échappaient", explique "Djiti"... "Personne n'est mauvais au freinage dans cette catégorie, c'était donc impossible de les prendre en défaut. J'ai parfois été proche d'eux, mais ils étaient comme un mur dressé devant moi ! Je n'étais pas préparé à les battre pour ma première sortie en MotoGP".

Andrea Dovizioso, Valentino Rossi et James Toseland - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Pendant ce temps, l'autre débutant Dovizioso prend tous les risques : il écarte au freinage d'un droit, mais revient en un éclair sur le n°46 ! Sa vitesse d'entrée en virage est largement supérieure à celle de Vale, qui se retourne même pour apprécier le peu d'écart entre les deux pilotes ! Dovi se déchaîne alors et commet une petite erreur d'appréciation en accélérant trop fort : pas de souci pour le vice champion du monde 250 qui s'infiltre tout de même sous le carénage de la Yamaha ! Rossi repasse en tentant un freinage milieu de piste, mais se retrouve mal placé pour la réaccéléreration : le n°4 en profite pour repasser et terminer 4ème devant Rossi, puis Toseland !

 Jorge Lorenzo - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

 Dani Pedrosa - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Stoner passe la ligne d'arrivée en solitaire, suivis de l'incroyable Jorge Lorenzo et du méritant Dani Pedrosa. Viennent ensuite Andrea Dovizioso, Valentino Rossi, James Toseland, Colin Edwards, Loris Capirossi, Randy de Puniet, Nicky Hayden, Marco Melandri, John Hopkins, Shinya Nakano, Toni Elias, Sylvain Guintoli, Anthony West et Chris Vermeulen à un tour.

1er Casey Stoner, 2ème Jorge Lorenzo et 3ème Dani Pedrosa - Grand Prix Moto du Qatar 2008 : le tour par tour sur Moto-Net.Com

Ils s'expliquent...

Casey Stoner (1er) : "Ce fut une course fantastique et j'ai vraiment apprécié : c'était comme un retour à la 125 cc ! Les premiers tours ont été frénétiques, les gars se mettaient des volées dans tous les sens, carénage contre carénage, et j'ai juste essayé de rester en dehors de tout ça. Quand ma chance s'est présentée, je l'ai saisie et je me suis attaché à garder mon rythme. Jorge (Lorenzo, NDLR) a piloté brillamment et ce n'était pas une course facile à tous points de vue, spécialement au départ. Dans les premiers tours j'étais un peu en mal de grip, puis les pneus sont montés en température et ils se sont améliorés. Je savais que nous avions un package plutôt bon pour la course mais, évidemment, nous ne savions pas comment les choses allaient tourner."

Jorge Lorenzo (2ème) : "Nous ne nous attentions pas à ça : une pole position suivie d'une deuxième place, c'est incroyable ! Je n'ai pas fait un super départ, je me suis fait doubler par de nombreux pilotes qui étaient à fond. Ça m'a rendu nerveux et j'avais les bras durs comme du bois dans les premiers tours. Ensuite, j'ai pu passer Rossi et Pedrosa. J'aurais préféré gagner, mais Stoner était vraiment plus rapide. Merci à Yamaha pour le travail accompli, spécialement sur le moteur, ainsi qu'à Michelin. Et bravo à Stoner. Il était plus rapide que nous."

Dani Pedrosa (3ème) : "C'est une grosse surprise pour moi d'être là. Il y a quelques jours, en essais, j'étais dernier. C'était incroyable pour moi d'être ici. J'ai pris sur moi aujourd'hui mais sans mon équipe, Honda et Michelin, je n'aurais pu le faire. On a apporté les deux modèles (2007 et 2008) et on a fait de nombreux changements. Pour la première fois, je comprends ce qu'est la légende du HRC et je suis fier d'appartenir à cette écurie. J'ai enfin eu une moto compétitive avec des pneus Michelin excellents dans ces conditions de piste. J'ai fait de mon mieux sur le circuit avec un départ incroyable : j'ai doublé tout le monde avant le premier virage et j'ai poussé très fort. Ensuite, je n'ai pas pu rester avec Stoner et Lorenzo. Ma main (droite, fracturée fin janvier) m'a fait souffrir à partir de la mi-course et je ne pouvais pas freiner parfaitement parce qu'elle tremblait tout le temps... Mais j'ai réussi à finir la course et c'est le plus important. Je dispose maintenant de quelques semaines pour revenir en pleine forme à Jerez".

Rendez-vous dans trois semaines à Jerez pour le Grand Prix d'Espagne tour par tour sur Moto-Net.Com, bien sûr... Restez connectés !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Enterrement de 1ere classe dès le premier GP pour Rossi? Avec une 5e place, il ne faut pas exagérer... Rossi s'étant blessé en fin de saison 2007, il n'a peut-être pas bénéficié du même temps de d'adaptation et de développement aux pneus Bridge que ses autre adversaires. Mieux vaut attendre encore quelques GP pour juger des possibilités réelles de Rossi, non? En tout cas je suis impressionné par tous les rookies particulièrement bien placés à l'arrivée. on savait que Lorenzo, Dovisiozo ou Toseland avaient du talent, mais là c'est plutôt incroyable de voir leur résultat final dès la première course! Reste à savoir comment ça se passera dans des conditions plus "standard" de course... Et n'oublions pas Pedrosa qui finit 3e avec sa main dans le sac. Malgré l'apparente facilité de Stoner sur ce GP, je ne suis pas sûr qu'il pourra autant dominer qu'en 2007. Bref : à suivre!
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Hello ! Pour moi, c'est juste un très joli début de saison :-) Est-ce en raison des "rookies" de la catégorie ou simplement parce que désormais, les positions en tête sont plus "ouvertes", mais le spectacle digne des catégories 125 ou 250 avec des bourres démentes valait vraiment la peine :-) Maintenant, pour donner des "notes" à Vale, il fait attendre un peu, après tout, tout multiple champion soit-il, il a aussi le droit de prendre la mesure de ses nouvelles boules de gommes, non ? Maintenant, que ce soit une bonne idée ou non pour lui d'avoir changé de pneus, il est déjà évident que cela ne fera pas la différence face à un Stoner absolument à l'aise, et face aussi à des "nouveaux" qui semblent avoir les dents particulièrement longues ! :-) Je me réjouis de voir cette saison pour ces raisons ! Le Gnac'
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Casey Stoner confirme tout son talent. Sachant que les Bridg n'étaient pas au top sur cette piste froide, on peut se demander qui pourra aller le titiller cette année? Pourquoi pas Vale parce son début de course nous l'a laissé entrevoir et que dès que les conditions seront plus standart et qu'il saura choisir le bon pneu, je pense qu'il sera bien là devant à se battre jusqu'à la fin. Dès Estoril, James Toseland et Colin Edwards béneficieront du moteur à soupapes pneumatiques. Si James l'avait eu au qatar, il avait la pôle car il perdait 2/10eme sur Lorenzo rien que dans la ligne droite finale. Une saison qui demarre fort! Affaire à suivre...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Comment Quartararo peut devenir champion du monde MotoGP dimanche à Misano 

Francesco Bagnaia est le seul à pouvoir encore contester à Fabio Quartararo "son"  titre MotoGP ce week-end lors du GP d'Émilie Romagne 2021. Avec 52 points d'avance au provisoire, le remarquable 20 français a d'ores et déjà un gant sur le trophée suprême du sport moto. Explications et scénari possibles pour sabrer le champagne dès dimanche...
GP d’Emilie Romagne 1 commentaire
Nouvelle NT1100 : Honda reprend enfin la route !

Honda redonne du lustre à sa gamme de motos routières avec la nouvelle NT1100 dotée du bicylindre de 102 ch et du cadre de l'Africa Twin. Cette héritière des Pan European, Deauville et autres CBF1000F met l'accent sur l'équipement de série au prix de 13 999 euros (14 999 avec double embrayage DCT). Présentation, photos et fiche technique.
Routière 6 commentaires
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Horaires et objectifs du Grand Prix d’Emilie-Romagne MotoGP 2021



Fabio Quartararo peut devenir champion du monde MotoGP dès ce week-end, alors que les pilotes font leur retour sur le circuit de Misano (Italie) pour le Grand Prix d'Emilie Romagne MotoGP, 16ème course de la saison 2021... Horaires et objectifs des pilotes : demandez le programme !
Essais FP2 : Quartararo continue à prendre l'eau à Misano...

La deuxième séance d'essais du GP d'Émilie Romagne s'est de nouveau disputée sur le mouillé, au grand désespoir de Fabio Quartararo qui part du mauvais pied alors que le titre de champion du monde MotoGP peut lui revenir dimanche à Misano... En revanche, Miller et Zarco sont comme des poissons dans l'eau sur leur Ducati ! Compte rendu et résultats des essais libres 2.
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...