• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREVIEW - ARAGON
Paris, le 20 septembre 2017

Horaires et enjeux du Grand Prix d'Aragon MotoGP 2017

Horaires et enjeux du Grand Prix d'Aragon MotoGP 2017

Le Grand Prix d'Aragon, 14ème course MotoGP 2017, débute ce week-end près d'Alcaniz, en Espagne. Trois pilotes et constructeurs l'abordent au coude à coude : Marc Marquez (Honda) et Andrea Dovizioso (Ducati) sont à égalité de points (199) et de victoires (4), tandis que Maverick Viñales est à 16 longueurs (183) sur sa Yamaha. Quant à Valentino Rossi, blessé, il tentera courageusement de défendre sa quatrième place ! Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives.

Imprimer

Inauguré en 2010, le circuit Motorland d'Aragon est un très beau tracé de 5,077 km, technique et vallonné, qui comporte dix virages à gauche et sept à droite, une longue ligne droite d’environ un kilomètre et plusieurs épingles serrées.

La variété de son développement en fait un circuit complet qui fait la part belle au pilotage, critère apprécié des pilotes (plan du tracé en bas de page) !

Parmi ses fans figurent Marc Marquez, qui travaille ci-dessus son équilibre en course à pied et son attaque en motocross : l'officiel Honda y a signé toutes les pole positions depuis son arrivée en MotoGP en 2013 et compte deux victoires du côté de Teruel (2013 et 2016), province montagneuse du nord de l'Espagne où se situe le complexe d'Aragon. Malgré deux chutes (en 2014 et 2015), Marquez aborde sereinement ce circuit qu'il classe parmi ses favoris, avec le statut de leader au provisoire grâce à ses trois deuxièmes places (contre une seule pour Dovizioso).

Viñales en embuscade derrière Marquez et Dovizioso

Maverick Viñales est placé juste derrière les deux leaders ex-aequo, à seulement 16 points des pilotes Honda et Ducati. L'officiel Yamaha aura à coup sûr son mot à dire lors de cette dernière course européenne avant la tournée d'outre-mer, qui débutera au Japon le 24 octobre. "Mack" semble en effet avoir renoué avec sa vélocité du début de saison, comme le suggère sa pole signée sur le sec lors de la course précédente à Misano. 

Sur le mouillé en revanche, le n°25 éprouve encore des difficultés sur sa M1 : l'espagnol n'a finalement jamais été dans le coup pour la victoire à San Marin à cause de la pluie, critiquant une fois de plus le manque de motricité de sa moto. Or, la météo peut s'avérer capricieuse à Aragon à cette époque de l'année : des risques de pluie ne sont pas à exclure vendredi selon les prévisions, qui annoncent cependant des journées ensoleillées samedi et dimanche.

Rossi de retour au guidon !

A n'en pas douter, toute l'attention sera focalisée sur le voisin de box de Viñales : l'inoxydable, l'insubmersible, l'invulnérable Valentino Rossi ! Contre toute attente, le nonuple champion du monde va tenter un incroyable défi physique au GP d'Aragon : remonter sur sa M1 seulement 22 jours après sa double fracture tibia péroné contractée lors de sa chute avec une moto d'enduro ! Et ce alors qu'une convalescence de "30 à 40 jours" lui était prescrite...

Après s'être testé avec succès sur une R1 à Misano (Italie), le Docteur a décidé de braver la douleur et les risques pour tenter de défendre ses chances au championnat, dont il occupe encore la 4ème place à 42 points des deux leaders malgré son forfait au GP de San Marin. La motivation et le courage de l'italien forcent le respect, surtout au regard de son âge (39 ans) et de son palmarès en or massif ! Le seul déçu de cette situation est sans doute son remplaçant prévu, Michael van der Marck, qui rêvait de piloter pour la première fois une MotoGP...

Rappelons que lorsqu'il s'était déjà cassée la même jambe en 2010 lors des essais au Mugello (Italie), Rossi n'était revenu qu'après 41 jours. Sa fracture était toutefois plus importante à l'époque, car de type ouverte. Mais le génie des alpages était aussi nettement plus jeune, donc susceptible de mieux récupérer qu'à l'aube de la quarantaine.

Cette longévité fait de Valentino Rossi le pilote comptant le plus de participations en Grands Prix : 360 départs dont 300 en catégorie reine. Ce week-end, le GP d'Aragon marquera le cap des 900 courses depuis sa toute première en 1949 : le n°46 a ainsi participé à 40% de ces événements, un record !

Pedrosa et Zarco prêts à performer

Dani Pedrosa et Johann Zarco, respectivement quatrième et cinquième au classement provisoire, comptent de leur côté rebondir en Aragon pour effacer un GP de San Marin décevant. L'officiel Honda a échoué à une lointaine 14ème place en Italie, confronté à d'insolubles problèmes de grip, et perd le contact dans la course au titre, avec désormais 49 points de retard sur les leaders.

Comme "Pedro", Johann Zarco aborde Aragon avec l'ambition de se refaire après sa déconvenue à Misano, où il a été privé d'une 7ème place qui lui tendait les bras à cause d'une panne d'essence dans le dernier virage... La séquence le montrant en train de pousser sa M1 Tech3 pour sauver courageusement le point de la 15ème place a fait le tour de la planète moto !

Johann pointe actuellement à 89 points des leaders "Marquez-Dovi" et se voit menacé par Danilo Petrucci, revenu dans son sillage grâce à sa belle deuxième place à Misano : le pilote Ducati Pramac n'est plus qu'à 15 points de son adversaire tricolore (95 contre 110). Les performances des deux hommes seront donc à suivre de près tout le week-end sur MNC et MNC Live !

Les données pneumatiques du GP d'Aragon 2017

Comme sur pratiquement chaque course, Michelin apporte ses trois choix de pneumatiques au GP d'Aragon : les pneus soft, medium et hard à l'avant comme à l'arrière. Les pneus avant sont de conception symétrique, tandis que les gommes arrière sont asymétriques avec un flanc gauche plus résistant pour s'adapter au tracé.

"Aragon avait été un challenge pour nous l’an passé avec des matins très froids et on découvrait ce circuit", se souvient Piero Taramasso, manager du département course de Michelin. "Nous avons beaucoup appris et récolté de précieuses données qui nous ont aidés à améliorer les pneus pour ce type de conditions. Il peut faire froid et le circuit est très technique avec un revêtement moyennement abrasif, il faut donc être vigilant".

"L’an passé en course, nos pneus avaient offert bonne longévité et constance. Cette année, on souhaite donner aux pilotes des produits leur permettant d’attaquer encore plus. On a envie de poursuivre sur cette bonne dynamique et la bagarre pour le championnat s’annonce encore passionnante avant trois courses outre-mer d’affilée", conclut-il.

Déclarations et objectifs des pilotes 

Marc Marquez - Honda HRC : "Ce championnat est incroyable, les écarts sont si serrés. À Misano, nous sommes repassés en tête du classement général, à égalité de points avec Andrea, et nos autres adversaires ne sont pas très loin non plus. Les cinq dernières courses promettent d’être intenses, nous devrons continuer de travailler dur. Je suis content de me rendre à Aragón, c’est un de mes tracés préférés. Nous allons tâcher de nous donner à 100% devant nos fans, afin de nous battre pour la victoire, comme ça avait été le cas à Misano. Pour cela, il faudra attaquer de la première séance, jusqu’au dernier tour de la course".

Valentino Rossi - Yamaha Movistar : "Par chance, hier, j’ai réalisé une bonne séance d’essais avec ma YZF-R1M à Misano. J’avais également tenté le jour précédent, mais la pluie avait mis un terme à mon roulage après quelques tours. J’ai pu boucler 20 tours hier et trouver la réponse à la question que je me posais. Le test s’est finalement bien passé et je tiens à remercier Dr Lucidi et son équipe qui m’ont aidé à trouver la meilleure solution possible afin de ressentir le moins de douleurs à la jambe en roulant. Évidemment, à l’issue de ce test, je souffrais légèrement, mais ce matin j’ai rendu visite au Dr Pascarella pour un examen et le bilan s’est avéré positif. J’ai donc décidé de me rendre en Aragón pour essayer de courir au guidon de ma M1 ce week-end. Si je suis déclaré apte à rouler, alors j’aurais une vraie réponse durant la première séance, car piloter la M1 est un défi bien plus élevé. Nous verrons. Rendez-vous en Aragón !" 

Dani Pedrosa  - Honda HRC : "Le week-end de Misano s’était avéré décevant, mais nous laissons ça derrière nous, pour aller de l’avant en vue de la prochaine épreuve à Aragón. Nous savons que nous pouvons être bien plus rapides, si nous sommes en mesure de réaliser de bonnes séances, si nous trouvons les meilleurs réglages pour notre moto et que nous parvenons à faire fonctionner les pneus au mieux possible. J’aime beaucoup me rendre à Aragón, je suis vraiment impatient de courir devant mon public. J’espère que la météo sera clémente avec nous et que je pourrai me battre de nouveau pour le podium".

Johann Zarco - Yamaha-Tech3"Aragón approche et je suis motivé à l’idée d’inscrire un bon résultat là-bas. J’aimerais pouvoir y terminer dans le Top 5 et pourquoi pas, me battre pour le podium, même si la tâche ne s’annonce pas simple car plein de pilotes sont rapides sur ce tracé. Je vais garder en tête tout le travail effectué à Misano, qui avait été positif. Avec l’équipe, nous avions bien progressé. Nous avons manqué de chance dimanche, mais nous allons laisser ce moment derrière nous, cette mésaventure que j’entends bien effacer en allant chercher un solide résultat à Aragón. Je suis sûr que nous pouvons marquer beaucoup de points pour le Championnat, avant de partir pour la tournée asiatique en octobre"

Loris Baz - Ducati Avintia : "J’ai tout essayé à Misano. Je ne voulais pas me contenter de terminer cinquième ou sixième, car le rythme que j’avais au warm-up m’aurait permis de décrocher un bon résultat. Mais ça n’a pas marché. Nous verrons comment cela se passe en Aragón, où notre objectif sera le même que d’habitude, à savoir de tenter d’accéder en Q2 le samedi et de me battre pour le Top 10 le dimanche, ou tout du moins d’inscrire quelques points. Si nous continuons à travailler de la même manière, je pense que c’est faisable. Visiblement, il ne devrait pas pleuvoir, donc nous devrons faire preuve d’intelligence pour assurer un bon résultat".

[MAJ le 20/09/2017 à 18h06]

Andrea Dovizioso - Ducati Team : "Le MotorLand Aragón est très sympa, mais c’est un tracé plutôt inhabituel et complètement différent de celui de Misano où j’ai terminé sur le podium pour la première fois de ma carrière il y a deux semaines. Nous savons désormais que nous sommes compétitifs sur tous les circuits. Aussi bien mon équipe que moi-même sommes enthousiastes au sujet des cinq prochaines épreuves. Je viserai donc un nouveau Top 3 ce week-end".

Maverick Viñales - Yamaha Factory : "Je suis heureux de me rendre en Aragón, car pour nous c’est un peu comme notre deuxième étape à domicile et nous savons que nous pouvons nous y montrer performants avec la M1. C’est l’un de mes circuits préférés, en raison de son tracé, en Aragón, on peut rouler très vite. Nous accusons 16 points de retard au général et nous devons combler cet écart aussi vite que possible. Pour cette raison, il sera important de persévérer et de croire que nous pourrons y parvenir. À Misano, nous avons nettement progressé et je suis convaincu que nous ferons un autre pas conséquent ce week-end. Il est crucial de rester concentrés".

Michael van der Marck - remplaçant de Valentino Rossi au cas où : "Même si je suis toujours incertain sur le fait de rouler au guidon de la YZR-M1 ce week-end, je suis vraiment impatient. Bien que j’aimerais prendre place sur la M1, je soutiens pleinement le retour de Valentino. Soit je ferai mes débuts en MotoGP, soit, si je ne suis pas en mesure de courir, je verrai Valentino à l’œuvre en train de faire son retour. Comme je l’ai déjà dit, je n’ai jamais eu l’occasion de piloter une MotoGP avant cette épreuve. Si Valentino décide d’abandonner, je devrai plonger dans le grand bain au départ de la séance suivante et essayer de faire de mon mieux. Toutefois, après avoir signé mon premier podium de la saison en WorldSBK à Portimão, je suis dans les meilleures dispositions pour relever ce défi. Je tiens à remercier Yamaha une fois encore de m’offrir cette opportunité. Dans tous les cas de figure, je suis certain que ce sera une bonne expérience."

Horaires du Grand Prix d'Aragon MotoGP 2017

Vendredi 22 septembre 2017

  • Essais libres 1 Moto3 : de 9h00 à 9h40
  • Essais libres 1 MotoGP : de 9h55 à 10h40
  • Essais libres 1 Moto2 : de 10h55 à 11h40
  • Essais libres 2 Moto3  : de 13h10 à 13h50
  • Essais libres 2 MotoGP  : de 14h05 à 14h50
  • Essais libres 2 Moto2  : de 15h05 à 15h50

Samedi 23 septembre 2017

  • Essais libres 3 Moto3 : de 9h00 9h40
  • Essais libres 3 MotoGP : de 9h55 à 10h40
  • Essais libres 3 Moto2 : de 10h55 à 11h40
  • Qualifications Moto3 : de 12h35 à 13h15
  • Essais libres 4 MotoGP : de 13h30 à 14h00
  • Qualifications MotoGP Q1 : de 14h10 à 14h25
  • Qualifications MotoGP Q2 : de 14h35 à 14h50
  • Qualifications Moto2 : de 15h05 à 15h50

Dimanche 24 septembre 2017

  • Warm-up Moto3 : de 8h40 à 9h00
  • Warm-up Moto2 : de 9h10 à 9h30
  • Warm-up MotoGP : de 9h40 à 10h00
  • Départ course Moto3 : 11h00
  • Départ Course Moto2 : 12h20
  • Départ course MotoGP : 14h00

Le circuit d'Aragon

Rétrospective des Grands Prix d'Aragon MotoGP

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Je vais me faire l'avocat du diable et certainement me faire houspiller en touchant au sacro saint Docteur mais bon.... Rossi réussi à attirer les lumières de son côté depuis qu'il à annoncé sa participation à ce grand prix, d'ailleurs les qualificatifs saluant son courage, sa détermination ne manquent pas. De mon côté je pense qu'il fait une grande erreur car le corps ne se répare et ne récupère pas aussi vite quand t'as une vingtaine d'années qu'à presque quarante ! S'il reste parmi les meilleurs pilotes, il n'est plus le Number one en performances pure (faut se rendre à l'évidence) même s'il réussi encore à nous gratifier occasionnellement à de belles bagarres pour la victoire ou un podium faut dire elles s'espacent de plus en plus et cela ne s'arrangera pas avec le temps.(j'espère me tromper mais j'en doute). Je ne souhaite pas non plus qu'on parle plus de ses exploits en dehors que durant la course, c'est l'impression que j'ai aujourd'hui.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...