• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - ARAGON
Paris, le 20 septembre 2010

Grand Prix d'Aragon : déclarations, classements et analyses

Grand Prix d'Aragon : déclarations, classements et analyses

Chaque lundi suivant un Grand Prix, retrouvez désormais les déclarations des principaux acteurs de la catégorie reine, les classements de la course et du championnat et l'analyse des performances des stars du MotoGP par l'équipe de Moto-Net.Com !

Imprimer

En signant son premier succès de l'année sur le nouveau circuit d'Aragon (lire nos comptes rendus complets des courses MotoGP, Moto2 et 125 à Aragon), Casey Stoner apporte enfin un peu de piment au championnat du monde MotoGP : à cinq courses de la fin de saison, l'australien met fin à la série de victoires de Pedrosa tandis que son coéquipier chez Ducati, Nicky Hayden, parvient à bouter Lorenzo hors du podium.

Casey Stoner, Ducati (1er) : "Pour être honnête, cette victoire est un grand soulagement ! Au Qatar, nous contrôlions très bien la première course jusqu'à ce que je fasse une erreur et j'ai eu d'autres opportunités de gagner cette année, que j'ai gâchées avec mes propres erreurs. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver les deux ou trois derniers dixièmes nécessaires pour nous battre contre Dani et Jorge cette saison, mais nous avons complètement changé la moto ce week-end en ajustant ma position et tout a fonctionné comme nous l'espérions. (...) Je tiens à remercier le team, le constructeur et tous ceux qui n'ont cessé de me soutenir : je suis désolé qu'il ait fallu attendre aussi longtemps !"

L'analyse Moto-Net.Com : Stoner le clame depuis le début de la saison : l'adoption de la fourche TTXTTR Öhlins de 50 mm de diamètre sur sa Ducati est à l'origine de tous ses maux (chutes au Qatar et en France). En collaboration avec le manufacturier suédois, l'australien est donc d'abord revenu au modèle précédent (la TTX et ses "modestes" 48 mm) avant d'adopter le prototype TRSP (Through Rod Solid Piston), qui combinerait les avantages des deux types de fourche.

S'il est encore trop tôt pour affirmer que les efforts des ingénieurs Ducati et Öhlins ont porté leurs fruits, le n°27 a en tout cas mis fin à sa longue période sans victoire qui durait depuis le Grand Prix de Malaisie en 2009. Légèrement inquiété par sa chute au warm up dimanche matin, Stoner n'a pourtant pas hésité à prendre les commandes de la course pour s'échapper seul en tête et gagner avec plus de 5,148 sec d'avance sur un Pedrosa impuissant.

Avec cette victoire, Stoner repasse devant Rossi et Dovizioso au championnat du monde et pointe désormais à la troisième place au provisoire avec 155 points. Sachant qu'il reste un maximum de 125 points à distribuer lors des cinq prochains Grands Prix et que Lorenzo caracole en tête du championnat avec 284 points, l'australien, tout comme Rossi qui le suit avec 140 points, n'a donc plus aucune chance pour la couronne mondiale. Mais qui sait combien de courses il peut encore animer sur Ducati aux avant-postes avant de rejoindre le HRC en 2011 ?

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (2ème) : "Je suis très heureux de cette deuxième place aujourd'hui, même si bien sûr je voulais gagner devant mon public. Dans le premier virage, j'ai eu un petit souci qui m'a fait perdre quelques places et j'ai dû redoubler plusieurs pilotes pour revenir derrière Casey. Notre rythme était similaire, mais en fin de course j'ai préféré assurer ma position parce que je commençais à perdre du grip. La deuxième place est un bon résultat et le championnat est encore ouvert, même s'il sera sans doute difficile de revenir sur Jorge".

L'analyse Moto-Net.Com : Fort de ses deux succès d'affilée à Indianapolis et à Misano, Dani Pedrosa arrivait favori sur le tout nouveau tracé d'Aragon. Et pourtant, là où les fans ibériques attendaient un nouveau mano a mano entre l'officiel HRC et son compatriote Jorge Lorenzo, c'est finalement l'australien Casey Stoner qui a serré la main du Roi d'Espagne sur la plus haute marche du podium...

Dans sa précipitation à vouloir réaliser son habituel départ canon, le petit Asimo a bien failli s'en mettre une dans le premier gauche après avoir perdu l'arrière de sa RCV212. C'est très certainement cette manoeuvre qui lui a fait définitivement perdre le contact avec Stoner. En course, Pedrosa avait bien le rythme pour aller taquiner la Ducati du n°27, puisqu'il repart même avec le record du tour en 1'49.521 contre 1'49.555 pour l'australien.

Nicky Hayden, Ducati (3ème) : "C'était génial de remonter sur le podium aujourd'hui et j'ai vraiment apprécié ! La moto s'est très bien comportée depuis les premiers essais et en course, j'ai pu rester au contact de Jorge. Mais il n'y avait pas vraiment d'endroits précis où je pouvais le passer, d'autant qu'il a commencé à pousser très fort pour s'échapper dans les deux derniers tours. Mais j'avais décidé qu'une quatrième place ne serait pas suffisante aujourd'hui !"

L'analyse Moto-Net.Com : Grâce au retour aux affaires de Stoner et à la pugnacité d'Hayden, Ducati signe son premier doublé en catégorie reine depuis le GP d'Australie de 2007. Autant dire que l'ambiance était plutôt à la fête chez les Rouges au soir de cet inédit GP d'Aragon !

Frustré de ne pas réussir à monter sur le podium après plusieurs quatrièmes places (Qatar, Jerez, France et Grande-Bretagne), le champion du monde 2006 prouve qu'il n'a rien perdu de sa superbe lorsqu'il parvient à dompter cette diablesse de Ducati ! Et cette performance est d'autant plus importante pour l'usine de Bologne que les Italiens comptent beaucoup sur Hayden pour aider Rossi à porter haut les couleurs de Ducati en 2011...

Jorge Lorenzo, Fiat-Yamaha (4ème) : "J'ai fait un très bon départ, mais pendant la course j'ai eu beaucoup de mal avec Nicky qui était toujours très proche derrière moi... Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce résultat et je suis déçu de terminer ma série de podiums, mais l'important est d'avoir fini la course et d'avoir pris des points pour le championnat. Nous avons encore cinq courses, c'est une période un peu compliquée pour nous et nous avons encore des choses à régler, mais je suis sûr que nous parviendrons à progresser de nouveau".

L'analyse Moto-Net.Com : Selon les propres mots de Wilco Zeelenberg, team manager du leader du championnat, "nous sommes arrivés à un point du championnat où nous ne pouvons plus prendre de risques"... Une manière élégante de dire que Lorenzo, fort de ses des sept victoires en dix courses, doit gentiment gérer sa fin de championnat... quitte à faire "l'épicier".

Cette éventualité semble toutefois difficilement compatible avec le caractère du bouillant Lorenzo - qui portait ce week-end un casque aux couleurs de Tomizawa tandis que l'ensemble du paddock lui rendait hommage avec une minute de silence. Cependant, la stratégie défensive du leader du championnat n'est pas la seule raison aux difficultés qu'il a rencontrées ce week-end pour suivre Pedrosa et Stoner en course : il semble aussi que la domination de la M1 en début de saison commence à s'effriter...

Jamais en mesure de trouver les bons réglages sur ce nouveau tracé d'Aragon, les pilotes Yamaha ont souffert en Espagne. En course, les six meilleures vitesses de pointe sont même à mettre au crédit des Ducati et des Honda : près de 6 km/h séparaient la RCV de Pedrosa de la M1 de Lorenzo au bout de la ligne droite des stands !

Edwards prolonge chez Tech3 en 2011

Yamaha Tech3 a confirmé que Colin Edwards avait signé une extension de contrat d'un an pour courir avec le team MotoGP en 2011 et faire équipe avec le rookie Cal Crutchlow. L'annonce a été faite juste après la 100ème course avec Yamaha de la Tornade texane au Grand Prix d'Aragon. "J'ai finalement trouvé un accord avec Hervé et Yamaha. Je suis content de rester, ça fait longtemps que je travaille avec Yamaha, je crois que j'ai eu mon premier contrat avec eux en 1986 quand je faisais encore du motocross ! Un grand merci à Hervé parce que c'est grâce à lui et Yamaha que tout ça est possible", a déclaré Edwards. "Je ne sais pas si la saison prochaine sera la dernière, je vais simplement continuer comme d'habitude et pousser un maximum. Je serai toujours là si Yamaha a besoin de moi, les trois autres pilotes vont être jeunes. J'espère bien me battre et continuer à m'amuser !", conclut le n°5 qui, à 36 ans, court toujours après son premier succès en MotoGP.

Ben Spies, Yamaha - Tech 3 (5ème) : "C'était une bonne course, j'aime courir de cette façon et j'ai d'ailleurs dit à mon équipe que même si j'avais terminé sixième, cela aurait été la course la plus fun de l'année pour moi ! Dovizioso a commencé à pousser très fort à quatre tours de l'arrivée et c'était vraiment sympa. Nous avons roulé très proches l'un de l'autre, de manière sportive, mais il commis une erreur dans le dernier tour et il est tombé. Je dois admettre que j'en n'étais pas loin non plus, tant j'étais décidé à me défendre ! Je n'ai pas pu rester au contact de Nicky et de Jorge, mais la cinquième place est encore un excellent résultat".

L'analyse Moto-Net.Com : Quatrième à Brno, second à Indianapolis, sixième à Misano et cinquième à Aragon, Ben Spies ne cesse de confirmer le potentiel que Yamaha a vu en lui. Rapide et concentré, le Texan n'a pas cédé à la pression de Dovizioso sur sa Honda officielle et s'empare d'une brillante cinquième place, près de quatorze secondes devant la M1 d'usine de Valentino Rossi !

Le prodige de chez Tech3 apparaît désormais à la sixième place du classement général provisoire et tout porte à croire qu'il a le talent nécessaire pour combler les huit points qui le séparent de la cinquième position actuellement détenue par Andrea Dovizioso...

Valentino Rossi, Fiat-Yamaha (6ème) : "La course a été très difficile pour nous... Nous avons eu beaucoup de problèmes ce week-end et j'étais très lent aujourd'hui. Je devais essayer de terminer, mais au final je n'ai pas pu faire mieux que sixième. Toutes les Yamaha ont souffert ici et mes problèmes d'épaule ont empiré les choses. C'était vraiment très dur. Nous sommes très tristes cet après-midi et nous espérons que ça ira mieux au Japon"...

L'analyse Moto-Net.Com : Sixième à 27,330 secondes du vainqueur, Valentino Rossi a pris cher à Aragon en signant son plus mauvais résultat en MotoGP - hors chute - depuis le GP d'Assen... en 2008 (11ème). Après son podium à San Marin, le Docteur doit de nouveau se contenter des miettes laissées par Stoner, Pedrosa et Hayden, mais aussi Lorenzo et Spies qui terminent devant à matériel égal, voire inférieur pour le pilote Tech3...

Dans ces conditions, même si la Yamaha YZF-M1 n'était pas à son aise à Aragon, la condition physique de l'italien est également en cause : soucieux des conséquences de sa fracture au tibia sur son pilotage, le n°46 souffre en réalité de sa blessure à l'épaule contractée en motocross.

Le fait d'avoir refusé son opération à l'épaule pendant la convalescence liée à sa double fracture ouverte à la jambe semble lui causer aujourd'hui de grandes difficultés. Beau joueur, "Vale" ne se cherche cependant pas d'excuses - ce n'est pas son genre - et déclare même à la presse italienne que "sur les dernières courses, si Yamaha me demande d'aider Jorge au championnat, je le ferai sans problème".

Une déclaration qui a laissé sans voix son coéquipier Jorge Lorenzo, qui ne refusera certainement pas cet inestimable - et pour le moins inattendu ! - soutien dans une période où Pedrosa et Stoner lui mènent la vie dure...

Randy de Puniet, Honda-LCR (chute) : "C'est de nouveau une course décevante après Indianapolis et Saint-Marin. C'est d'autant plus regrettable ici que j'étais vraiment dans le bon rythme ces deux derniers jours, ce qui me laissait espérer la possibilité de bien conclure le week-end en ramenant des points importants dans l'optique du championnat. Mon départ n'a pas été des plus réussis et j'ai dû composer avec une perte d'adhérence au niveau du pneu avant après cinq tours. J'ai fait ce que j'ai pu pour remédier au problème, mais ça m'a coûté quelques positions. On s'est ensuite battu un bon moment avec les pilotes qui m'ont dépassé dans la mesure où l'on roulait tous dans des chronos similaires. J'ai malheureusement commis une petite erreur dans le virage 7 à huit tours de l'arrivée et j'ai été éjecté de la moto sur un high-side".

L'analyse Moto-Net.Com : Qualifié à une encourageante sixième place, Randy repart d'Aragon bredouille après deux décevantes treizièmes places à Indianapolis et Misano. Comme le lâche franchement le pilote français après sa course : "je traverse une période de merde"...

Mais Randy ne lâche pas l'affaire et souhaite conserver jusqu'au bout son actuelle huitième place au championnat. Comme Rossi, le n°14 a peut-être voulu trop en faire en reprenant le guidon quelques semaines à peine après sa lourde blessure à la jambe... Toujours est-il que cette série de contreperformances n'arrange pas ses affaires en cette période de signatures de contrats.

Rendez-vous dimanche 3 octobre pour la course MotoGP à Motegi (Japon), quatorzième épreuve du calendrier 2010 et d'ici là, restez connectés !

Classement du Grand Prix d'Aragon MotoGP 2010

  • 1 - Casey STONER
  • 2 - Dani PEDROSA
  • 3 - Nicky HAYDEN
  • 4 - Jorge LORENZO
  • 5 - Ben SPIES
  • 6 - Valentino ROSSI
  • 7 - Marco SIMONCELLI
  • 8 - Alvaro BAUTISTA
  • 9 - Marco MELANDRI
  • 10 - Aleix ESPARGARO
  • 11 - Hector BARBERA
  • 12 - Colin EDWARDS
  • 13 - Hiroshi AOYAMA
  • 14 - Mika KALLIO

    Non classés

  • 4 - Andrea DOVIZIOSO
  • 14 - Randy DE PUNIET

    Classement général provisoire après le GP d'Aragon

  • 1 Jorge LORENZO Yamaha SPA 284
  • 2 Dani PEDROSA Honda SPA 228
  • 3 Casey STONER Ducati AUS 155
  • 4 Valentino ROSSI Yamaha ITA 140
  • 5 Andrea DOVIZIOSO Honda ITA 139
  • 6 Ben SPIES Yamaha USA 131
  • 7 Nicky HAYDEN Ducati USA 125
  • 8 Randy DE PUNIET Honda FRA 81
  • 9 Marco MELANDRI Honda ITA 74
  • 10 Marco SIMONCELLI Honda ITA 74
  • 11 Colin EDWARDS Yamaha USA 70
  • 12 Hector BARBERA Ducati SPA 66
  • 13 Aleix ESPARGARO Ducati SPA 50
  • 14 Alvaro BAUTISTA Suzuki SPA 49
  • 15 Loris CAPIROSSI Suzuki ITA 41
  • 16 Mika KALLIO Ducati FIN 33
  • 17 Hiroshi AOYAMA Honda JPN 29
  • 18 Alex DE ANGELIS Honda RSM 11
  • 19 Roger Lee HAYDEN Honda USA 5
  • 20 Kousuke AKIYOSHI Honda JPN 4
  • 21 Wataru YOSHIKAWA Yamaha JPN 1
  • .

    .

    Commentaires

    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Salut Jicé. Trouver des kilomètres heures en plus à ce niveau revient à trouver plus de puissance, et c'est effectivement le boulot des ingénieurs motoristes. Arriver à faire passer la puissance au sol résulte des analyses des pilotes et de la façon dont ils règlent ou pas les chassis. Et c'est là tout le fond du problème en sports méccaniques. La M1 qu'à récupéré Rossi en arrivant chez Yamaha ne manquait pas de puissance par rapport aux Honda, mais elle n'était pas exploitable car très brutale. Rossi n'a bien sûr pas travaillé sur le moteur, mais a donné des indications suffisament fiables (chassis + calage moteur) pour faire évoluer cette moto à vitesse grand V, et lui permettre de passer toute sa cavalerie. De même que l'année où Stoner a été titré, la Ducati mettait 20 bornes aux Yamaha dans la ligne droite de Dooha ou de Shangaï (de mémoire), mais a été rattrappé par Yamaha, qui n'a pas tari d'éloges à l'époque sur son pilote, parce qu'il a été capable de faire travailler ses ingénieurs dans la bonne direction. Même chose après son départ de chez Honda. Ni Hayden, ni Biaggi n'ont réussi à faire évoluer la moto qui disposait pourtant avec son V5, du moteur le plus exploitable. Puis le passage aux 800cc. C'était pourtant l'usine qui avait le mieux anticipé ce passage, puisqu'elle avait appelé de ses voeux cette modification règlementaire. Qui a pu règler cette moto dès sa sortie pour la rendre performante ? Hayden avait emporté le titre sur sa régularité, mais il n'avait pas transcendé les gens de chez Honda. Alors oui, mille fois oui, le pilote est un des éléments essentiels de l'évolution d'une moto, car même bardée d'électronique, elle ne rendra jamais les impressions que peut ressentir un pilote à son bord. L'exemple le plus flagrant vient de chez Ducati, où seul Stoner arrivait à s'accomoder de la puissance de la Desmo. Capirossi, Checa et Hayden, pour ne citer qu'eux s'y sont cassés les dents. Pourquoi ? Pas à cause de la puissance, mais parce qu'ils n'arrivaient pas à la contrôler. D'où l'importance d'arriver à homogénéïser un chassis comme l'a fait Rossi, car Edwards, Lorenzo ou Spies avec des styles différents ont réussi à performer avec cette moto. Partir d'une feuille blanche pour réaliser une nouvelle moto n'est encore jamais arrivé à Lorenzo, que ce soit chez Derbi, Honda, Aprilia ou Yamaha. Or l'an prochain les usines ne mettront pas les mêmes moyens pour développer la moto 2011, dans la mesure où les services "compétition" passeront le plus clair de leur temps, et l'essentiel de leur budget à pondre la 1000cc qui répondra aux règlementations 2012. D'où le doute suggéré dans la tête de Lorenzo en s'apercevant que si Honda est si bien et que Ducati retrouve la forme, Yamaha risque de prendre du retard pour la saison prochaine. Il est juste étonnant de constater que Yamaha perd soudain en performances, et que cela correspond à la mise à l'écart de Rossi. Je ne jette pas la pierre à Lorenzo qui aura été de loin le meilleur et le plus régulier des pilotes en 2010, mais ces qualités ne font pas encore de lui un metteur au point dans la mesure où il a exploité une moto aboutie. Je ne lui souhaite que d'y parvenir. Lui seul sait aujourd'hui de quoi il est capable au delà de toute fanfaronade de son entourage, et c'est la raison pour laquelle la suggestion d'un doute s'instillant dans sa tête n'a peut être aucune raison d'être, mais n'est pas à ranger totalement au rayon de la science fiction.
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    A lire certains commentaires Rossi est un démiurge, si la yamaha n'évolue pas c'est que Rossi ne s'en mêle plus, si Lorenzo a un coup de blues c'est qu'il anticipe le départ de Rossi et qu'il est stressé par la perspective de non développement de la Yam. Et si tout simplement cela résultait du fait qu'Honda a mis le paquet et yamaha s'est reposé sur ses lauriers? C'est sûr c'est moins glorieux et cela ne valorise pas Rossi mais franchement ce n'est quand même pas Rossi qui va régler le différentiel de 10 km/h entre la yam et la Honda! Restons sérieux, il est ingénieur motoriste Rossi? La yam ne manque pas de mise au point elle manque de vitesse de pointe et ça c'est le job des ingénieurs. A ce niveau que peuvent les pilotes?
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    De toute évidence, Valentino ne développe plus la Yamaha, ce qui semble plus que logique, qui irait affûter l'arme de son adversaire? est ce que Vale' dispose du même matériel que Lorenzo? ...on peut légitimement en douter, Yamaha ne voulant sans doute pas lui permettre d'engranger plus d'informations sur la M1 à venir, on l'a d'ailleurs vu avec la "non invitation" a essayer la future fourche... Par contre, il me semble totalement improbable que Rossi travaille en "sous-marin" pour Ducati, le Doctor est un compétiteur dans l'âme, qui plus est lié par un contrat bien ficelé avec Yam', je ne l'imagine pas améliorer dès à présent le bolide rouge pour le profit de Stoner avec qui il bataille au championnat...
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Je ne suis pas surpris par la prestation de Ben Spies. Il se retrouvait à armes égales avec les autres pilotes sur un circuit que personne ne connaissait, tout du moins avec des motogp. Je suis plus étonné par le manque d'évolution des Yamaha par rapport à Honda et Ducati. Faut il déjà y voir un rapport avec la mise au ban de Rossi par l'usine ? Et entrevoir, de ce fait, ce que pourrait être le futur développement des machines 2011, en se reposant sur le seul Lorenzo ? Au delà de ses problèmes d'épaule, Rossi continue-t-il à disposer du même matériel que Lorenzo, voire de Spies ? Les Ducati semblant retrouver une nouvelle jeunesse en fin de saison, certains en arrivent même à se poser la question de savoir si Valentino, à défaut de pouvoir réaliser des essais le lendemain du GP de Valence, ne commence pas déjà à travailler pour les rouges. On ne saura malheureusement que lors des 3 premiers GP 2011 si cette thèse est accréditée, au regard des résultats des Yamaha et des Ducati. Dans ce cas, les derniers résultats en demi teinte de Lorenzo, pourraient être liés à une prise de conscience de ce dernier, qu'il risque d'être au pied du mur l'an prochain pour assumer l'héritage laissé par son coéquipier. Doute, quand tu t'installes... Si tout cela était vérifié l'an prochain, il n'y aurait plus de doute pour mettre définitivement un nom sur le plus grand pilote de tous les temps!
    Bestof: 
    1
    Lectures: 
    0
    Relaye par la presse Italienne, Valentino Rossi aurait declare qu'il evaluait la possibilite de se faire operer l'epaule AVANT la fin de la saison, et donc, de manquer les derniers Grand- Prix du championat 2010. Certains esprits se demandent si il ne s'agit pas d'un effet d'annonce pour faire pression sur Yamaha qui selon le proverbial "milieu autorise" ne libererait pas le pilote Italien avant la fin de l'annee calendaire. Bien que Rossi ne soit plus indispensable a Yamaha (selon Valentino lui-meme), la valeur commerciale apportee par son nom n'est rien moins que negligeable, et voir Valentino tourner sur une Ducati avant l'heure, un camouflet que les Japonais ne semblent pas presses de prendre! en tous cas, je prefererai que Valentino soit en pleine possession de tous ses moyens, plutot que de le voir faire de la figuration. Si c'est dur a admettre pour les spectateurs que nous sommes, on ne peut qu'imaginer ce que doit ressentir Rossi.

    Ajouter un commentaire

    Identifiez-vous pour publier un commentaire.

    .

    Les derniers essais MNC

    Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
    Scooter 4 commentaires
    Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
    Sportive 2 commentaires
    Essai Honda CBR1000RR- R SP : la nouvelle Fireblade 2020 envoie de l'R ! 

Mais que diable signifie ce quatrième "R" ajouté au patronyme de l'hypersport Honda Fireblade, qui n'en manquait déjà pas... d'air ?! Réponses dans notre essai complet MNC sur route et circuit de la luxueuse CBR1000RR-R SP 2020. 
    Sportive 2 commentaires
    Africa Twin 1100 Vs V-Strom 1050 XT : maxitrail Honda ou Suzuki, lequel est le plus fort ?

Deux grandes nouveautés 2020 s'affrontent sur Moto-Net.Com : l'Africa Twin 1100 et la V-Strom 1050 XT, toutes deux certifiées Euro5 moto, modernisées et affichées au même prix de 14 599 euros. Faut-il craquer pour le maxitrail Honda ou Suzuki ? Réponse dans ce nouveau duel MNC...
    Trail 2 commentaires

    A lire aussi sur le Journal moto du Net

    Les pilotes MotoGP s'expliquent après le Grand Prix de Teruel 2020

Premier et deuxième du onzième Grand Prix de l'imprévisible saison MotoGP 2020, Morbidelli et Rins se relancent au championnat ! Mir bétonne, Zarco étonne, Quartararo tâtonne. Moto-Net.Com revient sur les faits marquants du GP de Teruel à travers les déclarations des pilotes... et quelques notes.
    GP de Teruel 2 commentaires
    Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
    Scooter 4 commentaires
    GP de Teruel 2020 : Morbidelli enclenche la seconde pour jouer le titre

Les fans de MotoGP espéraient la victoire d'un neuvième pilote différent ce week-end à Aragon : le poleman Nakagami, son confrère Marquez, le leader du championnat Mir ? Finalement, c'est l'outsider Franco Morbidelli qui a remporté le GP de Teruel à l'issue d'une course magistrale. Compte-rendu et vidéos.
    GP de Teruel 40 commentaires
    R18 Classic : BMW Motorrad dévoile sa nouvelle Road Queen...

On le savait, la R18 "tout court" ne resterait pas longtemps toute seule dans la gamme "Heritage". Or BMW Motorrad vient de présenter une déclinaison routière de son cruiser. Baptisée R18 Classic, cette moto s'adresse aux bikers qui souhaitent rouler loin et en duo. Présentation et vidéo.
    Motos 6 commentaires
    [Vidéo] Quand Indian (dé)mystifie Harley-Davidson dans le fameux Corkscrew !

Cette nuit sur le circuit de Laguna Seca (USA) s'est disputée une drôle de course de vitesse moto : le King of the Baggers qui oppose des - préparations de - Indian Challenger, Harley-Davidson Road et Street Glide ! La lutte a été aussi courte qu'intense... Retour en vidéo sur MNC.
    Honda MSX125 Grom : mini moto, maxi succès et gros taro 

Lancé en 2013 - à 3050 euros - et remodelé en 2016, le MSX125 évolue en 2021 : nouveau monocylindre Euro5 à boite 5 rapports, nouvelle plastique à personnaliser et nouveau surnom... à la Grom ? Présentation du best-seller mondial que Honda affiche à... 3950 euros !
    Motos 9 commentaires
    Suzuki GSX-R1000R 2021 : 70 exemplaires aux couleurs des MotoGP

Condamnée par la norme Euro5, la GSX-R1000R fait de la résistance ! En novembre prochain, 70 exemplaires millésimés 2021 arriveront dans le réseau Suzuki France... et dans la magnifique livrée MotoGP 2020 qui célèbre les 100 ans de la marque. Rins et Mir en assurent la promo en vidéo.

    Soutenez le Journal moto du Net

    Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

    ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

    Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

    Calendrier MotoGP 2020

    Reports et annulations : calendrier mis à jour

    Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
    Intersaison : Tests MotoGP
    GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)

    Nouvelles dates

    GP moto d'Espagne 19 juillet : GP d'Espagne
    GP moto d'Andalousie 26 juillet : GP d'Andalousie (nouveau)
    GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
    GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
    GP moto de Styrie 23 août : GP de Styrie
    GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
    GP moto d'Emilie Romagne 20 septembre : GP d'Emilie Romagne (nouveau)
    GP moto de Catalogne 27 septembre : GP de Catalogne
    GP de France moto 11 octobre : GP de France
    GP moto d'Aragon 18 octobre : GP d'Aragón
    GP moto d'Aragon 25 octobre : GP de Teruel (nouveau)
    GP moto d'Europe 8 novembre : GP d'Europe (nouveau)
    GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence
    Nouveau GP moto du Portugal 22 novembre : GP du Portugal (nouveau)

    Courses annulées

    GP moto des Amériques  GP des Amériques
    GP moto d'Italie  GP d'Italie
    GP moto d'Allemagne  GP d'Allemagne
    GP moto des Pays-Bas  GP des Pays-Bas
    GP moto de Finlande  GP de Finlande
    GP moto de Grande-Bretagne  GP de Grande-Bretagne
    GP moto du Japon  GP du Japon
    GP moto d'Australie  GP d'Australie
    GP moto d'Argentine  GP d'Argentine
    GP moto de Thaïlande  GP de Thaïlande
    GP moto de Malaisie  GP de Malaisie

    SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

    • En savoir plus...