• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP BARCELONE - GUINTOLI S'EXPLIQUE
Paris, le 12 juin 2017

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Guintoli (17ème) : Mieux que ce que nous espérions

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Guintoli (17ème) : Mieux que ce que nous espérions

Malgré des vertiges qui l'ont obligé à zapper les qualifications, Sylvain Guintoli termine sa troisième course sur la GSX-RR d'Alex Rins à la 17ème position, à seulement 1,4 sec d'Andrea Iannone ! Cette performance clôt positivement l'intérim du français dans le team officiel Suzuki, Rins prévoyant de reprendre le guidon dès la prochaine course prévue le 25 juin à Assen (Pays-Bas). Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Sylvain Guintoli, Suzuki Ecstar (22ème en qualifs et 17ème en course) : "J’ai eu du mal à trouver mon rythme durant cette course. Les températures étaient extrêmement élevées (55°C au sol, NDLR), ce qui rendait la piste très glissante. Mais à la mi-course j’ai réussi à aller un peu plus vite, à récupérer quelques positions, et j’ai pu me bagarrer contre certains pilotes, dont mon coéquipier Andrea. C’était sympa... Puis le grip a commencé à diminuer, j’ai alors lâché prise".

"Au final, avec les problèmes que j’ai eus hier, on peut dire que c’était quand même une bonne course. Je voudrais remercier Suzuki de m’avoir offert cette opportunité. C’était vraiment super de piloter cette moto. Selon moi, nous avons fait mieux que ce que nous espérions. Je m’attendais à ce que l’adaptation soit plus difficile. L’équipe m’a également apporté beaucoup de confiance. En l’espace de trois courses, nous avons fait de jolis progrès. C’était une expérience incroyable".

L'analyse MNC : Mission accomplie pour Sylvain Guintoli, auteur d'une progression continue lors de ses trois courses disputées avec Suzuki en remplacement d'Alex Rins : 15ème au Mans à 1min06 du vainqueur, le drômois a réduit l'écart à 46,3 sec au Mugello (17ème), puis à 44,6 sec en Catalogne où il termine aussi 17ème.

Le tout sans chuter et en communiquant des informations appréciées par le blason d'Hamamatsu, qui poursuit par conséquent son intérim ce lundi pendant les tests d'après-course à Barcelone. Ces essais fournissent aussi l'occasion pour Alex Rins de revenir en piste après plusieurs semaines d'immobilisation suite à ses blessures au poignet droit contractées à Austin (vidéo ci-dessous).

La performance de "Guinto" - qui réside en Angleterre avec son épouse britannique Caroline et leurs enfants - est d'autant plus méritante qu'elle est signée après un début de week-end compliqué par des vertiges. Pas dans son assiette le samedi, le pilote français avait dû faire l'impasse sur les qualifications en vue de conserver ses forces pour la course : le fait qu'il termine le lendemain à seulement 1,44 sec de son coéquipier Andrea Iannone force le respect ! 

Tensions dans le clan Suzuki

Pour autant, si le clan tricolore ne peut que se réjouir de voir Sylvain si proche d'un pilote du calibre de Iannone, Suzuki fait grise mine devant cette situation. Car ce n'est pas faire injure au n°50 que de s'étonner de trouver les deux GSX-RR à la suite : Andrea Iannone, 5ème du classement 2015 et vainqueur l'an passé sur le sec du GP d'Autriche, n'est clairement pas à sa place...

Face au manque flagrant de compétitivité de son nouveau chef de file, Suzuki commence à s'impatienter :  le transfuge Ducati a été embauché pour poursuivre la voie défrichée avec succès par son prédecesseur Maverick Viñales. Et le moins que l'on puisse dire à ce stade, c'est que "The Maniac Joe" est loin du compte avec une 7ème place à Austin comme meilleur résultat !

Ainsi, pendant que Sylvain Guintoli regagnait le box Suzuki sous les encouragements du team après la course, les mines étaient nettement moins amènes au passage d'Andrea Iannone, dont on parle déjà d'une non-reconduction de contrat pour 2018 ! Le n°29 serait même - déjà ! - en négociations avec Aprilia pour récupérer la RS-GP du débutant Sam Lowes, qui s'est montré particulièrement énervé ce week-end en apprenant que son guidon serait sur le marché après seulement sept courses disputées...

"Sam a gagné des courses en Moto2, il mérite qu'on lui laisse le temps de faire ses preuves", s'est indigné le coéquipier de Lowes, Aleix Espargaro, lui aussi surpris que le blason de Noale expédie si rapidement sa nouvelle recrue. A noter d'ailleurs qu'un autre pilote serait en négociations avec Aprilia : le britannique Cal Crutchlow, lointain 11ème à 28,3 sec de ce GP de Catalogne sur la Honda-LCR !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

GP d'Australie MotoGP - Rossi (2ème) : "La limite ? Que personne ne tombe et ne se fasse mal !"

Valentino Rossi, 38 ans, s'est battu avec la fougue d'un jeunot à Phillip Island pour arracher la deuxième place du GP d'Australie 2017 derrière Marquez. Absent du podium depuis Silverstone, l'italien revient aux avant-postes à peine deux mois après sa double fracture de la jambe : respect ! Déclaration et analyse MNC.
Déclarations des pilotes World Superbike à Jerez

La douzième - et avant-dernière ! - épreuve du World SBK 2017 s'est disputée ce week-end à Jerez, en Espagne. Pour compléter nos comptes rendus en quasi-direct, voici les déclarations des pilotes Superbike à l'issue de leurs deux courses espagnoles.
Compte rendu et classements du GP d'Australie MotoGP 2017 

Marc Marquez fait un grand pas supplémentaire vers son 4ème titre en MotoGP grâce à sa magnifique victoire au GP d'Australie 2017 - sa 6ème cette saison - devant Rossi et Viñales. Johann Zarco, sacré rookie de l'année à Phillip Island, termine au pied du podium de cette 15ème course très virilement disputée ! Résumé MNC et résultats.
WSSP Espagne : Sacrés Caricasulo et Cluzel, Mahias presque titré

Talonné par Jules Cluzel durant la majeure partie de la course Supersport, Federico Caricasulo a du batailler jusqu'au bout pour l'emporter à Jerez. Son coéquipier - notre autre compatriote ! - Lucas Mahias termine cinquième et assure pratiquement son sacre... Pratiquement.
GP d'Australie MotoGP - Marquez (1er) : "Ils étaient agressifs et moi aussi : c'est la course !"

Marc Marquez aborde les deux dernières courses de la saison MotoGP 2017 avec une avance portée à 33 points sur Andrea Dovizioso suite à sa splendide victoire au GP d'Australie. L'officiel Honda, qui s'est livré à de virils corps à corps avec Rossi et Zarco, pose une sérieuse option sur son sixième titre mondial en Grands Prix. Déclaration et analyse MNC.
Le Moto Tour de Nick Ayrton, vainqueur en Classiques

Ze païlote : Nick Ayrton (un vieux, et un anglais par-dessus le marché !)... Ze brèle : une Suzuki GSX-R 1100 de 1986 (une vieille aussi, donc). Un duo très "Classique" qui s'offre la victoire dans la catégorie du même nom, au terme d'un Moto Tour 2017 qui sera le dernier sous cette forme. Témoignage.
STI : Prototypes de motos interconnectées BMW, Honda et Yamaha

Des prototypes de motos capables de détecter les situations à risques et de communiquer entre elles ont été présentés par BMW, Honda et Yamaha lors de la conférence du Connected Motorcycle Consortium (CMC), un groupement lancé par les trois constructeurs pour accélérer le développement des systèmes de transports intelligents (STI). Pourquoi, comment ? MNC fait le point.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.