• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP BARCELONE - VIÑALES S'EXPLIQUE
Paris, le 12 juin 2017

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Viñales (10ème) : Pas habitué à ce genre de positions...

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Viñales (10ème) : Pas habitué à ce genre de positions...

Maverick Viñales a bu la tasse devant son public lors du GP de Catalogne 2017 : seulement dixième à l'arrivée à presque 25 secondes de Dovizioso, "Mack" enregistre son plus mauvais résultat à l'arrivée d'une course sur la Yamaha officielle. L'étau se resserre au championnat sur le pilote espagnol, qui montre des signes de fébrilité face au comportement versatile de sa M1... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Maverick Viñales, Yamaha Movistar (9ème en qualifs et 10ème en course) : "C’était une journée difficile, mais parfois il faut savoir se contenter de marquer des points et c’est exactement ce que nous avons fait. Dimanche je n’aurais pas pu faire mieux que dixième. Bien évidemment, nous ne sommes pas habitués à ce genre de positions. Mais c’était le meilleur résultat que nous pouvions aller chercher, donc nous devons être content de ces 6 points. Au moins, je suis toujours en tête du championnat. Nous allons continuer de travailler dur afin de rectifier le tir lors des prochaines courses".

L'analyse MNC : Si son coéquipier Rossi se dit "triste" suite à ce GP de Catalogne totalement raté par les Yamaha officielles, Maverick Viñales, lui, est dans un état plus proche de la colère : "jamais la Yamaha ne s'est comportée de cette façon", peste l'espagnol de 22 ans qui n'avait jamais terminé une course sur la M1 aussi loin au classement (exception faite, bien entendu, de son résultat blanc à Austin).

Tout s'est déroulé de travers pour le leader du championnat, actuellement le seul pilote avec trois victoires au compteur : mal à l'aise dès les essais libres, "Mack" avait déjà du mal à digérer le fait d'être relégué en QP1, lui qui s'était habitué à jouer la pole directement en QP2. Mais ce week-end, la M1 était à la peine : aucune Yamaha n'est parvenue à se qualifier directement en QP2, une première depuis l'introduction de ce format de qualifications.

La cause de cette descente aux enfers pour le blason d'Iwata ? D'inquiétantes difficultés à composer avec des pistes bosselées et offrant peu de grip, comme c'était déjà le cas lors de la course de Jerez. Zarco, Folger, Rossi et Viñales : tous se sont plaints d'un manque de motricité de la Yam' et d'une certaine instabilité de son train avant. Pour cette raison, les quatre ont opté pour le pneu avant médium, alors qu'ils savaient pertinemment que la solution "dure" utilisée par les trois pilotes du podium (Dovizioso, Marquez et Pedrosa) était la seule en mesure de les amener au bout des 25 tours.

"Le pneu médium ne fonctionne correctement que  cinq ou six tours, mais c'est impossible de passer le dur", regrettait Rossi au soir des qualifications, déjà conscient à ce moment des difficultés qui les attendaient en course. A ce petit jeu, Johann Zarco et Jonas Folger s'en sont mieux sortis que les pilotes officiels, ce que le "Docteur" avait aussi prévu : "la M1 2016 fonctionne mieux dans ces conditions, elle est plus facile avec peu d'adhérence que la 2017".

Faute d'avoir roulé avec l'ancienne génération autrement que pendant les essais d'intersaison, Viñales se garde d'émettre une quelconque comparaison. Mais son analyse de la situation est tout aussi préoccupante : "c'est difficile car notre moto ne se comporte pas de la même façon selon les circuits : tantôt elle est parfaite et personne ne peut m'arrêter, comme au Qatar et en Argentine, puis la fois suivante tout change", s'énerve-t-il face aux 24,189 secondes qui le séparent du vainqueur à Barcelone...

"Pourtant, je pilote de la même façon à chaque course : je ne comprends pas ce que je fais de travers !", avoue avec une pointe d'angoisse le n°25, quelque peu déboussolé par le tempérament versatile d'une moto justement plébiscitée jusqu'ici par son homogénéité. Ironie de la situation : après avoir dominé le début de saison, Viñales est à la peine au moment où Lorenzo qu'il remplace chez Yamaha monte en puissance sur une Ducati actuellement au top de sa forme !

Pour tenter d'enrayer cette spirale négative, Yamaha va rester une journée supplémentaire sur le circuit de Montmelo, où se déroulent ce lundi et mardi des tests officiels avec la plupart des teams. A moins de deux heures de la fin de cette première journée d'essais post-GP, Maverick Viñales mène justement les débats - devant Folger et Pedrosa - avec un chrono en en 1'44.932, à 3 dixièmes seulement de son chrono de qualifications (1'44.620).

Le leader du championnat, sur qui Dovizioso est revenu à seulement 7 longueurs, aurait-il trouvé des solutions à ses problèmes ? Espérons-le pour Viñales, qui ne s'est pas fait que des amis chez Michelin en se livrant à une inspection de son pneu arrière dans son tour d'honneur...

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

GP d'Australie MotoGP - Rossi (2ème) : "La limite ? Que personne ne tombe et ne se fasse mal !"

Valentino Rossi, 38 ans, s'est battu avec la fougue d'un jeunot à Phillip Island pour arracher la deuxième place du GP d'Australie 2017 derrière Marquez. Absent du podium depuis Silverstone, l'italien revient aux avant-postes à peine deux mois après sa double fracture de la jambe : respect ! Déclaration et analyse MNC.
Déclarations des pilotes World Superbike à Jerez

La douzième - et avant-dernière ! - épreuve du World SBK 2017 s'est disputée ce week-end à Jerez, en Espagne. Pour compléter nos comptes rendus en quasi-direct, voici les déclarations des pilotes Superbike à l'issue de leurs deux courses espagnoles.
Compte rendu et classements du GP d'Australie MotoGP 2017 

Marc Marquez fait un grand pas supplémentaire vers son 4ème titre en MotoGP grâce à sa magnifique victoire au GP d'Australie 2017 - sa 6ème cette saison - devant Rossi et Viñales. Johann Zarco, sacré rookie de l'année à Phillip Island, termine au pied du podium de cette 15ème course très virilement disputée ! Résumé MNC et résultats.
WSSP Espagne : Sacrés Caricasulo et Cluzel, Mahias presque titré

Talonné par Jules Cluzel durant la majeure partie de la course Supersport, Federico Caricasulo a du batailler jusqu'au bout pour l'emporter à Jerez. Son coéquipier - notre autre compatriote ! - Lucas Mahias termine cinquième et assure pratiquement son sacre... Pratiquement.
GP d'Australie MotoGP - Marquez (1er) : "Ils étaient agressifs et moi aussi : c'est la course !"

Marc Marquez aborde les deux dernières courses de la saison MotoGP 2017 avec une avance portée à 33 points sur Andrea Dovizioso suite à sa splendide victoire au GP d'Australie. L'officiel Honda, qui s'est livré à de virils corps à corps avec Rossi et Zarco, pose une sérieuse option sur son sixième titre mondial en Grands Prix. Déclaration et analyse MNC.
Le Moto Tour de Nick Ayrton, vainqueur en Classiques

Ze païlote : Nick Ayrton (un vieux, et un anglais par-dessus le marché !)... Ze brèle : une Suzuki GSX-R 1100 de 1986 (une vieille aussi, donc). Un duo très "Classique" qui s'offre la victoire dans la catégorie du même nom, au terme d'un Moto Tour 2017 qui sera le dernier sous cette forme. Témoignage.
STI : Prototypes de motos interconnectées BMW, Honda et Yamaha

Des prototypes de motos capables de détecter les situations à risques et de communiquer entre elles ont été présentés par BMW, Honda et Yamaha lors de la conférence du Connected Motorcycle Consortium (CMC), un groupement lancé par les trois constructeurs pour accélérer le développement des systèmes de transports intelligents (STI). Pourquoi, comment ? MNC fait le point.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.