• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP BARCELONE - VIÑALES S'EXPLIQUE
Paris, le 12 juin 2017

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Viñales (10ème) : Pas habitué à ce genre de positions...

Grand Prix de Catalogne MotoGP 2017 - Viñales (10ème) : Pas habitué à ce genre de positions...

Maverick Viñales a bu la tasse devant son public lors du GP de Catalogne 2017 : seulement dixième à l'arrivée à presque 25 secondes de Dovizioso, "Mack" enregistre son plus mauvais résultat à l'arrivée d'une course sur la Yamaha officielle. L'étau se resserre au championnat sur le pilote espagnol, qui montre des signes de fébrilité face au comportement versatile de sa M1... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Maverick Viñales, Yamaha Movistar (9ème en qualifs et 10ème en course) : "C’était une journée difficile, mais parfois il faut savoir se contenter de marquer des points et c’est exactement ce que nous avons fait. Dimanche je n’aurais pas pu faire mieux que dixième. Bien évidemment, nous ne sommes pas habitués à ce genre de positions. Mais c’était le meilleur résultat que nous pouvions aller chercher, donc nous devons être content de ces 6 points. Au moins, je suis toujours en tête du championnat. Nous allons continuer de travailler dur afin de rectifier le tir lors des prochaines courses".

L'analyse MNC : Si son coéquipier Rossi se dit "triste" suite à ce GP de Catalogne totalement raté par les Yamaha officielles, Maverick Viñales, lui, est dans un état plus proche de la colère : "jamais la Yamaha ne s'est comportée de cette façon", peste l'espagnol de 22 ans qui n'avait jamais terminé une course sur la M1 aussi loin au classement (exception faite, bien entendu, de son résultat blanc à Austin).

Tout s'est déroulé de travers pour le leader du championnat, actuellement le seul pilote avec trois victoires au compteur : mal à l'aise dès les essais libres, "Mack" avait déjà du mal à digérer le fait d'être relégué en QP1, lui qui s'était habitué à jouer la pole directement en QP2. Mais ce week-end, la M1 était à la peine : aucune Yamaha n'est parvenue à se qualifier directement en QP2, une première depuis l'introduction de ce format de qualifications.

La cause de cette descente aux enfers pour le blason d'Iwata ? D'inquiétantes difficultés à composer avec des pistes bosselées et offrant peu de grip, comme c'était déjà le cas lors de la course de Jerez. Zarco, Folger, Rossi et Viñales : tous se sont plaints d'un manque de motricité de la Yam' et d'une certaine instabilité de son train avant. Pour cette raison, les quatre ont opté pour le pneu avant médium, alors qu'ils savaient pertinemment que la solution "dure" utilisée par les trois pilotes du podium (Dovizioso, Marquez et Pedrosa) était la seule en mesure de les amener au bout des 25 tours.

"Le pneu médium ne fonctionne correctement que  cinq ou six tours, mais c'est impossible de passer le dur", regrettait Rossi au soir des qualifications, déjà conscient à ce moment des difficultés qui les attendaient en course. A ce petit jeu, Johann Zarco et Jonas Folger s'en sont mieux sortis que les pilotes officiels, ce que le "Docteur" avait aussi prévu : "la M1 2016 fonctionne mieux dans ces conditions, elle est plus facile avec peu d'adhérence que la 2017".

Faute d'avoir roulé avec l'ancienne génération autrement que pendant les essais d'intersaison, Viñales se garde d'émettre une quelconque comparaison. Mais son analyse de la situation est tout aussi préoccupante : "c'est difficile car notre moto ne se comporte pas de la même façon selon les circuits : tantôt elle est parfaite et personne ne peut m'arrêter, comme au Qatar et en Argentine, puis la fois suivante tout change", s'énerve-t-il face aux 24,189 secondes qui le séparent du vainqueur à Barcelone...

"Pourtant, je pilote de la même façon à chaque course : je ne comprends pas ce que je fais de travers !", avoue avec une pointe d'angoisse le n°25, quelque peu déboussolé par le tempérament versatile d'une moto justement plébiscitée jusqu'ici par son homogénéité. Ironie de la situation : après avoir dominé le début de saison, Viñales est à la peine au moment où Lorenzo qu'il remplace chez Yamaha monte en puissance sur une Ducati actuellement au top de sa forme !

Pour tenter d'enrayer cette spirale négative, Yamaha va rester une journée supplémentaire sur le circuit de Montmelo, où se déroulent ce lundi et mardi des tests officiels avec la plupart des teams. A moins de deux heures de la fin de cette première journée d'essais post-GP, Maverick Viñales mène justement les débats - devant Folger et Pedrosa - avec un chrono en en 1'44.932, à 3 dixièmes seulement de son chrono de qualifications (1'44.620).

Le leader du championnat, sur qui Dovizioso est revenu à seulement 7 longueurs, aurait-il trouvé des solutions à ses problèmes ? Espérons-le pour Viñales, qui ne s'est pas fait que des amis chez Michelin en se livrant à une inspection de son pneu arrière dans son tour d'honneur...

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Quelles sont les motos les plus chères du monde ?

Certains constructeurs de motos s'affranchissent de toute considération budgétaire dans le but - pas toujours atteint - d'introduire de nouvelles références technologiques ou stylistiques. MNC dresse la liste non exhaustive de ces machines à fantasmes hors de prix...
Culture 5 commentaires
KTM s'apprête à rappeler ses motos équipées de maîtres-cylindres Brembo

Selon nos informations, KTM procédera courant février à un rappel de certaines motos équipées de freins Brembo fournis en première monte, suite à de possibles dysfonctionnements du maître-cylindre. Explications.
Rappels 6 commentaires
Marché moto 2017 (1/12) : Bilan annuel complet

Chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classement des constructeurs, nombre d'immatriculations, 125, grosses cylindrées, gros scooters à 3 roues : le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle 2017. Sommaire.
Bilan annuel 1 commentaire
Premières mobilisations des motards contre la vitesse à 80 km/h

En province, les motards ont commencé à se mobiliser pour protester contre la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, qui doit entrer en application le 1er juillet 2018. Tour de France non exhaustif.
Radars 9 commentaires
La Royal Enfield Himalayan arrive dans les concessions françaises

Le petit trail Royal Enfield Himalayan dévoilé en 2016, accessible aux permis A2, débarque enfin dans les concessions françaises en deux coloris, avec un prix de lancement valable jusqu'au 31 mars 2018. Explications.
Nouveautés 2018 11 commentaires
CISR du 9 janvier : le gouvernement baisse la vitesse à 80 km/h sur les routes

C'est désormais officiel : la France limite à 80 km/h la vitesse sur les routes à deux sens sans séparateur, soit près de 400 000 km de nationales et départementales, à compter du 1er juillet 2018. Mais le CISR réuni à Matignon cet après-midi a également annoncé 17 autres mesures, dont le renforcement des sanctions pour le téléphone au volant et le développement des éthylotests antidémarrage (EAD).
Radars 73 commentaires
Desmosedici GP18 : Ducati mise sur des évolutions pour viser le titre mondial

Lors de la présentation du team officiel Ducati en MotoGP ce matin, le directeur général de Ducati Corse a souligné que la nouvelle Desmocedici GP 18 ne présenterait que des évolutions, forte de son statut de sérieuse prétendante au titre mondial 2017. Explications et déclarations des deux pilotes, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo, qui y croient tous deux dur comme fer...
MotoGP 2018 18 commentaires
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.