• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ESSAI
Paris, le 4 novembre 2010

Essai RSV4 Factory APRC SE : l'électro-Superbe Bike !

Essai RSV4 Factory APRC SE : l'électro-Superbe Bike !

Tutoyer l'exceptionnel, dépasser ses limites : tels sont les sentiments ressentis lors de l'essai de la sculpturale et sophistiquée Aprilia RSV4 Factory APRC SE (Aprilia Performance Ride Control Special Edition) sur le circuit MotoGP de Jerez (Espagne)...

Imprimer

La pole position pour Aprilia !

20 minutes... Une session... Sur le magnifique tracé espagnol de Jerez, une seule session de 20 minutes aura suffi à démontrer l'indiscutable supériorité technologique de la nouvelle Aprilia RSV4 Factory APRC SE (Aprilia Performance Ride Control Special Edition), la version ultime de l'Hypersport de Noale...

Dès cette première mise en bouche, chaque essayeur - quels que soient son niveau, ses goûts ou son expérience - est parvenu à cette conclusion stupéfiante : Aprilia a tout simplement réussi à homologuer la moto avec laquelle Max Biaggi vient de remporter son premier titre mondial en Superbike !

Sur le segment des sportives, ce refrain est connu... mais pas toujours interprété à sa juste mesure. Or, l'italienne, non contente d'être une authentique moto de course, réalise en outre le tour de force d'ajuster en temps réel son énorme potentiel aux capacités du pilote.

En clair, si la RSV4 APRC SE s'assimile à un bâton de dynamite de 179 kg à sec, chacun peut choisir la longueur de la mèche et la puissance de la déflagration...

Cet exploit - car c'en est bien un ! - est rendu possible par la rapidité et l'efficacité des aides au pilotage embarquées sur cette "Special Edition". Déclenchée par l'étonnante BMW S1000RR (lire notamment notre Duel Aprilia RSV4 R Vs BMW S1000RR), cette révolution électronique repousse les limites d'exploitabilité provoquées par l'envolée des performances mécaniques.

Dans le cas de la RSV4 Factory, les quatre cylindres positionnés en V longitudinal à 65° délivrent pas moins de 180 ch et 115 Nm de couple (lire notre Essai de l'Aprilia RSV4 Factory) ! Or, le constructeur italien a beau avoir doté sa moto d'un accélérateur Ride-by-Wire (sans câble), d'un embrayage anti-dribble, d'une admission variable et de trois cartographies d'injection (Rain, Sport et Track) paramétrables via le démarreur, la RSV4 est loin de s'offrir au premier venu !

Car même Max Biaggi - tout quintuple champion du monde qu'il soit ! - a recours à l'électronique pour mater les furieux du Superbike. Dès lors, transposer au modèle de série tout ou partie de cette technologie développée pour la moto de l'Empereur romain prend tout son sens... et à plus forte raison pour une marque qui revendique 37 titres mondiaux en vitesse !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Parcours : 4 sessions de 20 min sur le circuit de Jerez (Espagne)
  • Pneus : Pirelli Diablo Supercorsa Sport Production (SP)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS

 
  • Intérêt des aides au pilotage perceptible par tous
  • Sensibilité et douceur des différents dispositifs APRC
  • Partie cycle et moteur
 
 
 

POINTS FAIBLES

 
  • Exclusivité
  • Prix
  • Quid de la fiabilité de l'électronique dans le temps ?
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !