• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#QATARTEST MOTOGP 2018 J1
Paris, le 2 mars 2018

Test MotoGP au Qatar - J1 : Viñales ouvre les hostilités

Test MotoGP au Qatar - J1 : Viñales ouvre les hostilités

A l'issue de la première des trois journées d'essais MotoGP au Qatar, c'est finalement Maverick Viñales qui s'est montré le plus rapide hier : le pilote officiel Yamaha devance au chrono Andrea Dovizioso (Ducati) et Andrea Iannone (Suzuki) tandis que Johann Zarco (Yamaha Tech3) réalise le quatrième temps à 13 centièmes du leader devant Jorge Lorenzo (Ducati). Debriefing.

Imprimer

Modeste huitième au cumul des tests officiels de Buriram mi-février, Maverick Viñales reprend le guidon avec plus d'aisance sur le circuit de Losail, où se tiennent pendant trois jours les derniers essais avant la toute première course de la saison le 18 mars.

"En Thaïlande on ne se sentait pas suffisamment en confiance pour attaquer", explique le n°25, vainqueur l'an dernier sur ce circuit, en se félicitant des progrès accomplis dans ce domaine. "Au début je n'étais pas à l'aise avec la moto, mais après avoir essayé différents réglages je me suis senti mieux. J'ai pu charger davantage sur l'avant et petit à petit les chronos sont descendus. On essaye d'avoir la meilleure moto possible et j'ai commencé à me sentir de plus en plus à l'aise à chaque fois que je reprenais la piste. Sur le dernier run j'ai fait beaucoup de tours en me concentrant sur mon style de pilotage et ça s'est bien passé. La moto est très régulière et j'ai pu avoir un bon niveau de pilotage, mais il reste du travail sur la vitesse de passage en courbe, la mise sur l'angle et l'accélération".

Rossi : Ce n'est pas fantastique, mais je me sens mieux sur ce circuit

Ce premier jour était également "pas si mauvais et même plutôt bon" pour son coéquipier Valentino Rossi (7ème), qui se sent lui aussi plus à l'aise qu'en Thaïlande : "on est toujours très proches des autres pilotes et au final je suis septième. Ce n'est pas fantastique, mais je me sens mieux sur ce circuit".

"Dès le début, je me suis senti plus à l'aise qu'en Thaïlande (12ème, NDLR)", poursuit le Docteur : "je pense que j'étais plutôt compétitif à Sepang (9ème, NDLR), puis on a eu des problèmes en Thaïlande et ici au Qatar la situation est plus proche de celle de Sepang, heureusement ! Il semble que cette année encore, les choses pourront changer radicalement d'un circuit à l'autre, car ça dépend beaucoup de comment vous arrivez à faire fonctionner les pneus. Parfois il faudra subir, parfois on sera plus forts".

Dovizioso : les chronos sont descendus assez facilement

Pour Andrea Dovizioso, deuxième chrono à seulement 51 millièmes de Viñales, cette première journée était "positive". L'officiel Ducati, deuxième du championnat du monde 2017, a effectué "plusieurs tests important sur les carénages" avant de se "concentrer sur les réglages, mais les conditions n'étaient pas idéales car il n'y avait pas énormément de grip. Globalement les chronos sont descendus assez facilement, mais on a encore beaucoup de travail à faire et même si mon feeling avec la moto est bon, il faut maintenant la peaufiner pour la course".

Cinquième temps de ce premier jour à 37 centièmes du leader, son coéquipier Jorge Lorenzo se réjouit d'avoir eu de bonnes sensations avec sa moto, "en tout cas bien meilleures qu'en Thaïlande (16ème, NDLR). On a réussi à faire un bon chrono, mais on doit encore travailler sur notre rythme et ce sera notre objectif du deuxième jour. Il faudra qu'on mette à profit cette journée pour améliorer les réglages de la moto et être plus réguliers".

Les deux officiels Ducati ont passé la majeure partie de la journée à "comparer les différentes configurations aérodynamiques à leur disposition" et à "tester de nouvelles pièces sur la version 2018 de leur Desmosedici GP", précise l'équipe.

Chez Suzuki, Andrea Iannone, troisième de ce premier jour, explique que "le feeling avec la moto est très bon, surtout à l'avant".

Iannone : le feeling avec la moto est très bon, surtout à l'avant

Alors qu'il avait eu "du mal avec l'avant sur les tests précédents", le pilote officiel Suzuki assure qu'ici "on pouvait attaquer vraiment fort. En outre, j'étais à l'aise avec les pneus neufs, ce qui n'était pas le cas sur les tests précédents. La moto prend vraiment bien les virages donc je suis très heureux. On a bien bossé, même s'il faut encore améliorer le feeling général, surtout  sur les changements de direction au freinage".

De son côté, Johann Zarco a "attendu d'avoir de bonnes conditions pour prendre le guidon", mais "même quand j'ai commencé à rouler vers 16h c'était très glissant et il fallait lutter un peu.  Honnêtement, on a pris de mauvaises directions mais on a vite compris qu'il fallait revenir à ce qu'on connaissait, avec de meilleurs pneus".

Zarco : on a vite compris qu'il fallait revenir à ce qu'on connaissait

"J'ai rapidement trouvé un rythme correct, même si c'était compliqué car le pneu arrière s'est usé très rapidement par rapport au dernier circuit sur lequel on était", poursuit le pilote français qui ne se sent "pas concerné" par la séparation entre Tech3 et Yamaha l'an prochain. "Donc il faut vraiment adapter son pilotage dans les premiers tours, puis garder une vitesse élevée quand le pneu se met à glisser. Mais globalement, il semblerait qu'on soit compétitif, ce qui est le principal et c'est bon pour la confiance".

Le résultat est en revanche plus mitigé pour les pilotes du HRC Marc Marquez et Dani Pedrosa, respectivement 10ème et 11ème de ce premier jour.

Marquez : je me suis fait plaisir et on n'est pas si loin non plus

"Aujourd'hui on a commencé notre test au Qatar en cherchant un réglage de base et en se concentrant sur l'électronique", relativise le champion du monde en titre. "Au début le moteur était un peu agressif, mais on a réussi à modifier les réglages pour l'adoucir un peu. Il faut qu'on progresse encore, mais pour un premier jour c'était bien. On sait que c'est une piste un peu plus exigeante pour nous par rapport aux autres, mais je me suis fait plaisir et on n'est pas si loin non plus".

Parti deux fois à la faute pour des raisons qu'il ne s'explique pas vraiment, son coéquipier qui avait mis "tout le monde d'accord" en Thaïlande a préféré arrêter les frais après seulement 37 tours. "Mais à part ça, le feeling avec la moto était plutôt bon et j'ai pu maintenir un bon rythme", se console "Pedro" qui aura besoin de "tourner davantage pour trouver le meilleur réglage général avant de rentrer dans les détails".

Crutchlow : Je me sens bien sur la moto et l'équipe a bien travaillé

Le premier pilote Honda de cette journée inaugurale est donc Cal Crutchlow, 9ème sur la RCV satellite du team LCR à une demi-seconde de Viñales et à un souffle de Danilo Petrucci sur la Ducati satellite du team Alma Pramac.

"J'étais rapide dès le début et c'était important d'ête immédiatement dans le coup", souligne Petrux : "je suis très satisfait du comportement de ma moto qui a un tout petit peu évolué par rapport aux tests en Malaisie et en Thaïlande. Demain (aujourd'hui, NDLR) on travaillera sur les nouveaux carénages. Il faut juste qu'on sache quelle configuration choisir, puis le troisième jour on fera une simulation de course".

"Je suis très content du test d'aujourd'hui", se réjouit pour sa part le britannique. "Je me sens bien sur la moto et l'équipe a bien travaillé. C'est un circuit parfois piégeux ici la nuit, mais la piste ne semblait pas en si mauvais état aujourd'hui. On a achevé notre programme de tests de la journée et on est content de la manière dont ça s'est passé".

Les pilotes du plateau MotoGP 2018 reprennent la piste aujourd'hui pour la deuxième journée d'essais : restez connectés !

Classement de la première journée d'essais MotoGP au Qatar

  1. VIÑALES, Maverick Movistar Yamaha MotoGP 1:55.053
  2. DOVIZIOSO, Andrea Ducati Team 1:55.104
  3. IANNONE, Andrea Team SUZUKI ECSTAR 1:55.107
  4. ZARCO, Johann Monster Yamaha Tech 3 1:55.186
  5. LORENZO, Jorge Ducati Team 1:55.423
  6. RINS, Alex Team SUZUKI ECSTAR 1:55.432
  7. ROSSI, Valentino Movistar Yamaha MotoGP 1:55.432
  8. PETRUCCI, Danilo Alma Pramac Racing 1:55.528
  9. CRUTCHLOW, Cal LCR Honda CASTROL 1:55.536
  10. MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:55.545
  11. PEDROSA, Dani Repsol Honda Team 1:55.555
  12. MILLER, Jack Alma Pramac Racing 1:55.688
  13. BAUTISTA, Alvaro Ángel Nieto Team 1:55.848
  14. NAKAGAMI, Takaaki LCR Honda IDEMITSU 1:55.853
  15. REDDING, Scott Aprilia Racing Team Gresini 1:55.931
  16. RABAT, Tito Reale Avintia Racing 1:56.029
  17. ESPARGARO, Aleix Aprilia Racing Team Gresini 1:56.062
  18. ABRAHAM, Karel Ángel Nieto Team 1:56.268
  19. ESPARGARO, Pol Red Bull KTM Factory Racing 1:56.275
  20. SMITH, Bradley Red Bull KTM Factory Racing 1:56.421
  21. MORBIDELLI, Franco EG 0,0 Marc VDS 1:56.608
  22. SYAHRIN, Hafizh Monster Yamaha Tech 3 1:56.731
  23. LUTHI, Thomas EG 0,0 Marc VDS 1:57.292
  24. SIMEON, Xavier Reale Avintia Racing 1:57.713

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Le manque de commentaires de Johann est juste logique ! I C'est un VRAI compétiteur, et à ce titre, son seul objectif est de faire de bons résultats cette saison encore. Le garçon est bien connu pour son sang froid, et comme son intérêt de faire de bons résultats cette saison ne peut qu'aller de pair avec les propositions qu'il pourra recevoir pour 2019, il a bien raison de laisser de côté les spéculations de tous bords. Son job, c'est de tout faire pour gagner, et ça c'est maintenant, sur la Yamaha Tech3. Le reste viendra tout seul, et un mec doué d'une telle intelligence de course ne peut pas passer à côté de ça. Le reste, c'est du boulot (normal par ailleurs) de journalisme...
Bestof: 
1
Pour Johann ça doit effectivement être en partie par respect de son contrat qu'il ne parle pas. Mais aussi parce que c'est son intérêt premier ! S'afficher trop ouvertement lié à Tech3 pourrait nuire tant au soutien potentiel de Yamaha sur la saison qu'à l'intérêt de ces derniers, mais aussi de Honda et autres Ducati à son égard pour la saison 2019. Et clairement il ne faut pas qu'il grille la moindre carte. Car si côté KTM il est clair qu'ils rêvent de Zarco, le "seul pilote actuellement en MotoGP avec qui ils veulent discuter"... encore faut-il que la machine soit prometteuse. A ce sujet Zarco avait déclaré il y a quelques temps "Début 2017 j'aurais immédiatement refusé une KTM. Mais force est de constater qu'en fin de saison ils ont affiché de sacré progrès, et pour les avoir parfois suivi j'ai pu me rendre compte du potentiel de leur moto". Si les autrichiens confirment leur montée en puissance cette saison et leur capacité à se hisser parmi les meilleurs, Johann pourrait largement être tenté de les suivre avec un statut officiel et sans nul doute de pilote n°1 affiché . Mais dans le cas contraire ? Je doute qu'il s'y risque malgré tout l'intérêt manifesté par Katoche. Il n'a pas le temps de végéter sur des machines qui ne sont pas en mesure de jouer au moins le podium, après deux saisons en tant que pilote privé malgré ses deux titres de champion Moto2. Il voudra avoir les armes qui lui permettront de franchir un nouveau cap, si une fois de plus il nous sort une belle saison cette année.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo est champion du monde MotoGP 2021 ! 

Fabio Quartararo n'a pas craqué sous la pression, à l'inverse de son dernier rival pour le titre Francesco "Pecco" Bagnaia, parti à la faute en tête du Grand Prix d'Emilie Romagne. La chute de l'officiel Ducati concrétise l'évidence : #ElD1ABLO est le patron de la saison 2021 et coiffe sa première couronne mondiale en Grands Prix moto à 22 ans ! Compte rendu et résultats.
GP d’Emilie Romagne 11 commentaires
Essai GSX-S1000GT : une Suzuki pour mettre du Gaz et se mettre au Tourisme

Le Sport GT ne séduit plus les motards ? Faux, répond Suzuki en lançant en 2022 la remplaçante de sa GSX-S1000F ! Une moto aux gènes de bonne vieille Superbike et de récent maxiroadster, aux lignes futuristes, au système embarqué sophistiqué et aux orientations Grand Tourisme. MNC teste la GSX-S1000GT... sous la pluie.
Essai trail X-Cape : Moto Morini "s'é-Chine" avec succès !

Moto Morini - sous capitaux chinois depuis 2018 - revient aux affaires avec un inédit trail de 649 cc plein d'ambitions et de qualités, comme MNC a pu le découvrir lors d'un bref galop d'essais organisé en Corse par l'importateur français SIMA. Test du nouveau X-Cape. 
Nouvel ensemble veste et pantalon RST Pathfinder pour moto trail

Le manufacturier britannique RST (groupe Bihr) étoffe sa gamme de vêtements pour motos baroudeuses avec l'ensemble veste et pantalon Pathfinder, à respectivement 319,95 euros et 239,95 euros. Présentation.
Le circuit de Spa-Francorchamps confirme son retour en endurance mondiale

Absent du calendrier d'endurance mondiale depuis 2003, le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique) reviendra officiellement en 2022 avec les 24H de Spa, comme prévu en 2019.
Le scooter électrique BMW CE 04 bientôt en concession... et au commissariat ?

Unique "maxiscooter" à avoir converti plus de 4000 Français à l’électrique, le BMW C Evolution va être relayé en début d’année prochaine par le futuriste CE 04. Les Parisiens peuvent déjà le croiser dans un showroom éphémère et au salon Milipol Paris, façon "police" du film Le Cinquième Élément !
Un salon de la moto à Paris en 2022, marchand, francilien et branché ?

Annulé en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le Mondial de la Moto à Paris Porte de Versailles pourrait être de retour en 2022. Une majorité de filiales françaises y serait favorable, mais sous certaines conditions car selon la CSIAM, les grands salons d’antan sont terminés... Explications et réflexions.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...