• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP LOSAIL 2017 - ANALYSE
Paris, le 27 mars 2017

GP du Qatar MotoGP - Viñales : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Grand Prix du Qatar - Vinales : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Maverick Viñales répond brillamment aux attentes placées sur lui avec sa victoire au Qatar dès sa première course sur la Yamaha officielle. L'espagnol n'a pourtant pas eu la partie facile pendant ce week-end qatari perturbé par les pluies. Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Maverick Viñales, Yamaha-Movistar (1er en qualifs et 1er en course) : "Je suis vraiment satisfait, l'équipe a accompli un excellent travail en m'offrant une moto toujours parfaitement réglée. Honnêtement, j'ai pris un bon départ pour me hisser à la deuxième place au premier virage, mais j'ai dû redresser la moto pour éviter d'entrer en collision avec Zarco : Márquez et Dovizioso en ont profité pour me doubler. La piste était glissante, je n'ai jamais pu maintenir ma vitesse de passage en courbe. C'était donc difficile de faire tourner la moto et j'ai même dû élargir dans une courbe rapide. C'était difficile sur les premiers tours, mais je savais que j'avais un bon rythme et que je devais rester concentré".

"Petit à petit j'ai repris confiance, jusqu'à revenir dans la roue de Márquez. J'ai ensuite essayé de revenir sur Dovizioso, mais je ne savais pas comment le passer. Au terme d'une belle bataille, j'ai réussi à m'imposer en restant serein. Je suis vraiment ravi et je tiens à remercier l'équipe qui a fait du bon travail. C'est comme de vivre un rêve : ma première course sous les couleurs Yamaha avec une pole position et une victoire, je ne pouvais pas espérer mieux ! Quant aux pneus, les Michelin ont très bien fonctionné tout le week-end et j’avais choisi les bonnes gommes pour la course (médium à l'avant et à l'arrière, NDLR). Les pneus ont beaucoup évolué par rapport à l’an passé et je me sens en confiance avec eux".

L'analyse Moto-Net.Com : Maverick Viñales a certes dominé tous les essais d'intersaison et sa supériorité au chrono sur la Yamaha officielle était admise par tous pour ce coup d'envoi de la saison au Qatar. Mais des doutes subsistaient encore sur la capacité du jeune espagnol de 22 ans à faire face à son statut de favori, en transformant sa stupéfiante vélocité en victoire. En course, sous la pression de ses rivaux, "Mack" parviendrait-il à imprimer son rythme ?

Le n°25 a répondu avec la manière à toutes ces interrogations, en démontrant une détermination et une concentration sans faille malgré des conditions particulièrement éprouvantes pour les nerfs ! Qualifications annulées à cause de la pluie, averse juste avant le départ des MotoGP (puis juste après l'arrivée), procédure de départ retardée de 45 minutes, course réduite à 20 tours : le stress sur la grille de départ était au maximum ce dimanche soir !

Si tous ces revirements ont mis en évidence le besoin impérieux d'une nouvelle organisation du GP du Qatar (a minima des travaux de drainage pour que la piste soit praticable sous la pluie), ils n'ont pas fait dévier Vinales de son objectif : décrocher la victoire dès sa première course aux couleurs Yamaha, comme l'avait fait avant lui son illustre coéquipier Valentino Rossi après son passage de Honda à Yamaha en 2004. 

La route vers le succès n'a pourtant pas été de tout repos pour Vinales, qui a d'abord du composer avec un départ mouvementé puis reprendre confiance à mi-course. Ensuite, le remplaçant de Lorenzo a du livrer une rude bataille avec un Andrea Dovizioso très en forme sur la puissante Ducati, et par ailleurs parmi les rares à avoir opté pour un pneu arrière tendre. Dans la ligne droite des stands, la M1 officielle rendait ainsi plus de 6 km/h à la Ducati d'usine : 342,9 km/h contre 336,7 km/h .

La "Top Speed" de la course revient à la nouvelle recrue des Rouges, Jorge Lorenzo, chronométré à un décoiffant 347,2 km/h ! A noter que Ducati place cinq de ses motos en tête du classement des V-max : leur premier concurrent, Honda, n'apparait qu'au sixième rang avec Jack Miller à 339,9 km/h. Soit 7,3 km/h entre la première des Ducati et la première Honda. L'écart est encore plus élevé avec les RCV officielle puisque Marc Marquez n'a quant à lui jamais atteint les 337 km/h (336,9 km/h), tandis que Dani Pedrosa a plafonné à 335,5 km/h.

Enfin, la première Yamaha ne figure qu'à la 9ème place avec 338,3 km/h enregistrés pour Valentino Rossi, troisième au Qatar malgré son petit avantage mécanique sur son vainqueur de coéquipier. Le Docteur rendait par conséquent presque 10 km/h à la fusée rouge de son ancien voisin de box, Jorge Lorenzo !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Canal+ signe Rossi et Lorenzo pour présenter le MotoGP 2019 !

L'esprit Canal frappe fort en 2019 avec les droits sur le MotoGP pour les "trois à cinq prochaines années". La chaîne cryptée présentait ce matin, sur la splendide terrasse de Vivendi, son équipe de choc composée de Marina Lorenzo, Louis Rossi, Randy de Puniet, Sylvain Guintoli, Laurent Rigal et David Dumain. Au hasard, interview vidéo de la plus charismatique des six.
MotoGP 2019 10 commentaires
Interview MNC : les objectifs de Johann Zarco en MotoGP 2019

Nouveau pilote officiel KTM en MotoGP 2019, le français Johann Zarco livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Interview MNC : les objectifs de Fabio Quartararo en MotoGP 2019

Parmi les pilotes à suivre cette année en MotoGP, Fabio Quartararo découvre la catégorie reine au guidon d'une Yamaha YZR-M1 du team Petronas SRT. Du haut de ses 20 ans, le jeune français livre ses premières impressions et ses objectifs au Journal moto du Net. Interview vidéo.
Interview Jules Danilo (PTR Honda) : Je veux me prouver que je peux encore être compétitif

La saison 2019 du World Supersport qui débute dans deux semaines comptera quatre pilotes français : le champion Mahias, le patron Cluzel, l'espoir Perolari... et le débutant Danilo ! Moto-Net.Com a contacté notre "deuxième" Jules (n°95) avant qu'il ne décolle pour l'Australie. Interview.
Interview Lucas Mahias (Kawasaki) : en test, les chronos ne servent à rien, c'est une connerie

Moto-Net.Com a appelé Lucas Mahias, juste avant son départ pour l'Australie et la première manche du World Supersport 2019. Un peu "vert" des performances en retrait de sa R6 officielle l'an dernier, le champion WSSP 2017 a décliné une offre en Superbike pour rouler sur la ZX-6R de Sofuoglu, chez Kawasaki Puccetti. Il nous explique ça. Et bien d'autres choses...
WSBK 2019 1 commentaire
Nouveauté Triumph : la future Daytona 765 grillée en plein test

Triumph arrive cette année en Grand Prix comme fournisseur unique de moteurs de la catégorie Moto2. Pour annoncer la grande nouvelle en 2017, la firme d'Hinkley avait fabriqué un prototype de Daytona 765... Or une version commerciale est en route ! Enfin, en développement...
Motos 2 commentaires
Consultant MotoGP, pilote MotoE et EWC : saison 2019 chargée pour Randy de Puniet !

Le français Randy de Puniet s'apprête à vivre une saison bien remplie : outre la moto électrique du team LCR en MotoE, l'ancien pilote de Grands Prix commentera le MotoGP sur Canal+... et restera finalement pilote en championnat du monde d'endurance EWC ! Chez qui ? Mystère... Interview vidéo.
Essai Honda CB 500 X 2019 : la route du X

Honda peaufine sa gamme CB 500 pour 2019 avec des améliorations techniques et cosmétiques sur les trois motos qui la composent, particulièrement sur le trail CB 500 X qui évolue le plus. Premier essai.
Trail 4 commentaires
Essai Versys 1000 2019 : (r)évolutions pour le maxitrail GT Kawasaki

La Versys 1000 connaît une nouvelle évolution stylistique en 2019. Lancé en 2012 et remodelé en 2015, le trail - très - routier Kawasaki fait aussi sa révolution numérique, notamment avec son inédite version SE à suspensions électroniques. MNC l'a testée équipée de son pack Grand Tourer. Essai complet.
Trail 6 commentaires

Invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Tests d'intersaison
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avr. : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juil. : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 sept. : GP de San-Marin
22 sept. : GP d'Aragón
6 oct. : GP de Thaïlande
20 oct. : GP du Japon
27 oct. : GP d'Australie
3 nov. : GP de Malaisie
17 nov. : GP de Valence

SAISON MOTOGP 2019  |  SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...