• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 6 août 2013

Nouveautés motos : Indian Chief Classic, Vintage et Chieftain

Nouveautés motos : Indian Chief Classic, Vintage et Chieftain

Ce n'est pas une, mais trois nouvelles Chief que le constructeur américain Indian a dévoilé en ouverture du Sturgis Motorcycle Rally samedi 3 aout (lire notamment MNC du 27 juillet 2013 ) : la Chief Classic et sa déclinaison Vintage, ainsi qu'un inattendu Bagger, la Chieftain.

Imprimer

Ce n'est pas une, mais trois nouvelles Chief que le constructeur américain Indian a dévoilé en ouverture du Sturgis Motorcycle Rally samedi 3 aout (lire notamment MNC du 27 juillet 2013) : la Chief Classic et sa déclinaison Vintage, ainsi qu'un inattendu Bagger, la Chieftain.

Première bonne surprise à la découverte de ces premières "Chief" de l'ère Polaris: les codes esthétiques historiques de cette moto vieille de près d'un siècle sont conservés (lire encadré ci-dessous).

Longue (2630 mm), basse (660 mm de hauteur de selle sur la version Classic), la Chief 2014 adopte les traditionnels garde-boues "à jupes", une optique "à l'ancienne" ronde et chromée entourée de deux plus petits phares et bien entendu, la coiffe amérindienne sur le garde boue avant.

Les pneus à flancs blancs et les longs silencieux chromés complètent le style classique, tandis que le regard est naturellement dirigé vers l'énorme bicylindre ouvert à 49 ° "Thunder  Stroke 111" (lire notre Présentation détaillée du nouveau moteur Indian).

L'Indian Chief : 91 ans d'histoire…

Parmi les motos les plus célèbres jamais construites par Indian (avec la Scout ou la Four), la première Indian Chief sort en 1922 et cube 1000 cc. Temporairement rebaptisée "Big Chief" suite à l'augmentation de sa cylindrée à 1200 cc l'année suivante, elle évoluera esthétiquement par petites touches jusqu'à la fin des années 20. En 1934, elle calque sa plastique sur les lignes fluides et arrondies des automobiles de l'époque et adopte des motifs bicolores. En 1940, la Chief exhibe pour la première fois ses célèbres garde-boues "à jupes" et se dote d'une suspension à l'arrière en 1946.

Deuxième guerre mondiale oblige, elle ne connaitra plus de modifications majeures jusqu'à la fin des années 40. En 1950, le nouveau propriétaire d'Indian décide de relancer la marque via son modèle le plus emblématique : la Chief s'offre une généreuse cure de jouvence - fourche télescopique, nouveau bicylindre de 1300 cc - et sa carrosserie fait la part belle au chrome. Trois ans plus tard, la Chief connait une ultime évolution : ce sera le dernier millésime produit par l'usine historique de Springfield (Massachussetts - USA), Indian mettant la clé sous la porte quelques mois plus tard. La Chief refera surface aux débuts des années 2000 sous la forme de luxueux cruisers, lorsque la marque renaquit de ces cendres après de multiples changements de mains.

Depuis 2011, Indian Motorcycles est la propriété de Polaris Industries : beaucoup craignaient que le géant américain opte pour un partage des composants avec sa propre marque de customs, Victory, pour élaborer la Chief 2014. Des craintes a priori infondées au vu des caractéristiques techniques inédites dévoilées sur les trois nouveaux modèles de Chief.

Aussi imposant que coupleux (161 Nm de couple, puissance non communiqué), ce nouveau moteur refroidi par air de 1810,7 cc est commun aux trois nouvelles Chief dévoilées par Indian : la Chief Classic, la Chief Vintage et la Chieftain.

Ces trois nouveautés à transmission finale par courroie partagent aussi la même partie-cycle et une grande partie de l'équipement : le cadre en aluminium moulé intègre la boîte à air (comme sur les Victory Vision), la fourche est de type télescopique avec 119 mm de débattement (mono-amortisseur à l'arrière), les disques de 300 mm à l'avant sont pincés par des étriers 4-pistons (ABS de série), les roues exhibent 60 rayons entrelacés, tandis qu'un régulateur de vitesse et un démarrage sans clé font partie de la dotation de série.

Comme sur de nombreux customs, l'instrumentation prend la forme d'un large cadran placé sur le réservoir de seulement 20,8 litres : la vitesse est indiquée via une aiguille, tandis que un écran digital renseigne sur le rapport engagé, le kilométrage journalier ou encore le niveau d'essence.

Les principales différences entre chaque version sont avant tout d'ordre esthétique : la Vintage est une Chief Classic à laquelle Indian a ajouté une magnifique sellerie en cuir, un large pare-brise ainsi que des sacoches amovibles. Des équipements qui font monter son poids à 379 kg, soit neuf de plus que la Classic.

Plus qu'une simple déclinaison, la Chieftain surprend : d'une part car cette moto n'était pas attendue de la part d'Indian, de l'autre car il s'agit du premier Bagger conçu par ce constructeur né en 1901 ! Ce cruiser haut de gamme s'habille avec une généreuse tête de fourche, dont les formes élancées ne sont pas sans rappeler les lignes de certaines Victory.

Cette partie avant avec clignotants à leds intégrés reçoit un généreux pare-brise dont la hauteur peut varier électriquement sur douze centimètres, ainsi qu'une instrumentation articulée autour de deux cadrans analogiques et un pavé et rétro-éclairé.

Plus complète, celle-ci fait toutefois moins "Old School" que celle des Chief Classic et Chief Vintage.

Annoncée pour 385 kg, la Chieftain possède deux valises rigides à verrouillage électrique et embarque de série une installation sono - avec connexion Bluetooth - dont les commandes sont installées du guidon.

L'arrivée de ces Indian Chief Classic, Chief Vintage et Chieftain est annoncée pour l'automne 2013 dans les 140 points de ventes que la marque compte en Amérique du Nord. Les coloris sont au nombre de trois : le traditionnel rouge Indian, un noir "Thunder" et un bleu "Sprinfield".

La disponibilité pour le reste du monde n'est pas encore précisée, mais les tarifs pour l'Europe sont déjà connus : 23 595 € pour la Classic, 25 399 € pour la Vintage et 26 199 € pour la Chieftain.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

MotoGP 2021 : Zarco chez Ducati Pramac, Bagnaia dans le team officiel

Le patron de l'équipe Pramac est ravi d'annoncer la signature du double champion de Moto2 Johann Zarco pour la saison MotoGP 2021, aux côtés de Jorge Martin. Paolo Campinoti peut être fier aussi, puisque Pecco Bagnaia rejoint son actuel coéquipier Jack Miller dans le team officiel Ducati !
MotoGP 2020 12 commentaires
Africa Twin 1100 Vs V-Strom 1050 XT : maxitrail Honda ou Suzuki, lequel est le plus fort ?

Deux grandes nouveautés 2020 s'affrontent sur Moto-Net.Com : l'Africa Twin 1100 et la V-Strom 1050 XT, toutes deux certifiées Euro5 moto, modernisées et affichées au même prix de 14 599 euros. Faut-il craquer pour le maxitrail Honda ou Suzuki ? Réponse dans ce nouveau duel MNC...
Contrôle technique moto : pas avant 2022, rappelle le gouvernement !

Le sénateur de la Moselle (57), Jean-Louis Masson, prône la mise en place du contrôle technique pour traquer les motos "mal réglées" ou sans échappement génératrices de nuisances environnementales ou sonores. Réponse de l'exécutif : on verra ça en 2022 ! Décryptage.
Sécurité routière 3 commentaires
Antoine Coulon (Kawasaki) : il y aura des motos suralimentées Euro 5 en 2021

Bimota lance cette semaine sa Tesi H2, une inédite moto sportive à moteur de Ninja suralimentée. Chez Kawasaki justement, cette motorisation exclusive passera l'homologation Euro5 pour rester au catalogue en 2021... sur quels modèles ? Le responsable marketing de Kawasaki France entretient le suspense.
Hanspeter Bolliger (Kawasaki n°8) reçoit le trophée Anthony Delhalle aux 12H d'Estoril

Depuis 2017 et la tragique disparition d'Anthony Delhalle (SERT), un pilote ou un team voit sa force de caractère récompensée à l'issue de chaque épreuve du championnat du monde d'endurance moto. La finale 2020 disputée ce week-end à Estoril a salué le patron du Bolliger Team Switzerland...
Qianjang s'associe avec MV Agusta et lance de nouvelles motos Benelli 

2021 serait-elle l'année de la véritable montée en puissance des constructeurs chinois de motos ? Toujours est-il que le groupe Qianjiang (QJ-Motor) fait feu de tout bois avec un partenariat avec MV Agusta et une salve de nouveautés lancées par sa marque italienne Benelli, dont une inédite moto routière à 3-cylindres ! Explications.
Les pilotes s'expliquent après le GP de Catalogne MotoGP

Troisième victoire de Fabio Quartararo, troisième Marseillaise et troisième vague d'émotion pour le jeune mais très bon 20 français hier à Barcelone pour le GP de Catalogne ! Le futur remplaçant de Rossi reprend par la même occasion la tête du championnat du monde et pose - n'ayons pas peur de l'écrire ! - une sérieuse option pour le titre 2020... Déclarations des pilotes.
GP de Catalogne 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...