• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SEPANGTEST MOTOGP - JOUR 2
Paris, le 7 février 2019

Leader du deuxième jour d'essais MotoGP à Sepang, Viñales pique un sprint vers le record !

Leader du deuxième jour d'essais MotoGP à Sepang, Viñales pique un sprint vers le record !

Maverick Viñales a fait forte impression lors de la deuxième journée d'essais MotoGP en Malaisie avec un tour canon en 1'58.897, loin devant la Suzuki d'Alex Rins et la Ducati de Jack Miller. L'officiel Yamaha taquine le record officieux de Sepang, tandis que Johann Zarco s'invite pour la première fois dans la première partie du classement sur sa KTM ! Débriefing.

Imprimer

La deuxième journée d'essais MotoGP à Sepang a longtemps été menée par la Ducati d'Andrea Dovizioso, passé à l'offensive après une période d'observation. Le pilote italien, vice-champion du monde deux fois de suite, s'est montré rapide et constant sur sa Desmosedici "GP19" qui étrenne essentiellement des évolutions électroniques et aérodynamiques.

"Il n'a jamais vraiment été question de changer le moteur", sourit "Dovi" lorsqu'on l'interroge sur les modifications apportées pour 2019. Et pour cause : le V4 de la Desmosedici fait référence sur le plateau MotoGP en matière de puissance et de motricité, mais également de gestion ultra-fine du carburant.

Le V4 Honda de la RCV, par exemple, se montrerait plus gourmand et moins efficace pour transmettre toute sa puissance au sol. Ses ardeurs doivent par conséquent être bridées en début de course : son plein potentiel sera accessible au pilote - via une cartographie différente au guidon - quand le calculateur jugera possible de rallier l'arrivée avec l'essence encore disponible dans le réservoir de 22 litres.

Cet aspect technique et stratégique, très important, conditionne le déroulement de certains Grands Prix : impossible par exemple de partir tambour battant sur des circuits longs et sur lesquels les relances à pleine charge sont nombreuses, comme à Sepang justement. C'est l'une des raisons pour lesquelles les Ducati y brillent régulièrement ces dernières années.

Toujours est-il qu'Andrea Dovizioso - vainqueur à Sepang en 2016 et 2017 - est resté en haut de la feuille des temps jusqu'au cap de la mi-journée avec à ses trousses Cal Crutchlow, Maverick Viñales et Valentino Rossi. A 14h00 (heure locale), ce quarté "gagnant" n'était séparé que par 64 millièmes de seconde !

Le ton est donné : "T'attaquais toi ? Mais non, penses-tu : je fais des simulations pour tester des évolutions... Et toi ?!" Bref, ça se tire gentiment la bourre et c'est finalement assez naturel après la longue trêve hivernale ! Sauf qu'un pilote a décidé de hausser encore le ton pour illustrer sa vitesse : l'espagnol Maverick Viñales...

Viñales passe à "Mack" 2

L'officiel Yamaha, surnommé "Mack", a poursuivi ses efforts au chrono jusque dans ses derniers tours pour finalement descendre en 1'58.897 dans son avant-dernier passage (63 tours en tout). Le n°12 est le premier pilote à passer en dessous de la barre symbolique des 1'59 à Sepang cette année !

Le coéquipier de Valentino Rossi (6ème à 0,728 sec de son voisin de box) prouve que la nouvelle YZR-M1 est capable d'aller très vite... sur un tour : Viñales est passé sous le record officiel du circuit détenu depuis 2015 par Pedrosa (1'59.053) et flirte de très près avec le record "officieux" établi par Lorenzo pendant la dernière intersaison (1'58.830) !

"Honnêtement, on a vraiment essayé de travailler sur le rythme en course aujourd'hui", explique le nouveau n°12 : "on a toujours utilisé les spécifications course, je me sentais bien et vers la mi-journée j'ai fait de bons tours, surtout pendant la simulation de course quand il faisait chaud avec peu d'adhérence. Donc je suis très content de notre travail de la journée, on a fait de gros progrès sur la moto et on essaiera de refaire pareil demain".

Une performance remarquable au regard des conditions à Sepang à cette période de l'année : le thermomètre monte à plus de 50°C en plein après-midi et met un long moment à redescendre ! Sans parler du taux d'hygrométrie très élevé dans l'air, qui met la condition physique des pilotes à rude épreuve...

Cette soudaine accélération de Maverick Viñales a littéralement laissé ses adversaires sur place : son plus proche poursuivant, Alex Rins, est à 0,527 sec ! Malgré cet écart énorme, notons la constance du pilote Suzuki qui avait déjà terminé deuxième hier derrière Marc Marquez. Prometteur pour le blason d'Hamamatsu !

Jack Miller se rappelle également au bon souvenir de tous avec le troisième temps de cette journée sur sa Ducati GP19 du team Pramac. L'australien précède d'une très courte tête la moto officielle d'Andrea Dovizioso, redescendu au 4ème rang à 0,665 sec du leader.

"On a beaucoup travaillé sur le set up et on a testé plein de solutions", explique Miller : "mon feeling avec la moto est excellent et même avec les pneus medium usés j'ai pu tourner très vite dans les 1'59. Dommage que je sois tombé, c'est ma deuxième chute en deux jours dans le virage 9... Demain il faut que j'arrête cette mauvaise tradition !"

Cal Crutchlow complète le Top 5 avec sa Honda semi-officielle, malgré une chute sans gravité en début de journée : voila de quoi rassurer le courageux pilote britannique, qui a craint cet hiver ne plus pouvoir remonter sur une moto en raison des complications liées à sa lourde blessure à la cheville. Au regard de la photo ci-dessus, on comprend pourquoi !

Marquez assure, Zarco accélère !

Marc Marquez, leader hier malgré son épaule convalescente, a de nouveau mesuré son effort pendant cette deuxième journée terminée au 8ème rang : l'officiel Honda s'est contenté de boucler 37 tours, quand ses rivaux en ont couvert entre 50 et 60 ! Mention spéciale à Tito Rabat, qui savoure la guérison de sa blessure à la jambe en limant du slider sans modération : 75 tours sur sa Ducati Avintia avec le 7ème temps à la clé !

"Aujourd’hui on a testé les nouveautés les plus importantes pour Honda", explique Marc Marquez (1'59.790). "J’ai bien commencé la journée, puis mon épaule a commencé à me gêner donc j’ai arrêté pour pouvoir rouler correctement demain. Je ne peux toujours pas piloter exactement comme j’aimerais. Normalement je freine très tard et fort, mais ça m’est impossible pour l’instant et je dois freiner plus tôt et plus doucement. En ce qui concerne la moto on a surtout travaillé les sorties de virage, même si sur ce circuit les conditions d’adhérence sont très changeantes".

Danilo Petrucci et Takaaki Nakagami complètent le Top 10 devant... Johann Zarco, 11ème à 1,076 sec ! Le français entre pour la première fois dans la partie haute du tableau depuis son passage chez KTM, avec une amélioration notable de son chrono : de 2'01.121 hier à 1'59.973 aujourd'hui !

De très bon augure pour Johann, même s'il reconnaît avoir tiré bénéfice des deux jours d'essais à Sepang juste avant ce test officiel. Autre nouvelle encourageante : le protégé de Laurent Fellon - avec qui il a toutefois pris ses distances... – est également pour la première fois le premier pilote KTM du classement.

Son coéquipier Pol Espargaro, souvent le plus rapide, pointe au 17ème rang à 1,408 sec : une contre-performance à prendre néanmoins avec circonspection car le pilote espagnol s'est offert un énorme high side ce matin dans la premier virage, ce qui a naturellement tempéré ses ardeurs...

Quartararo sur une Yamaha M1 2019

Fabio Quartararo, 14ème à 1,211 sec, clôture également une bonne deuxième journée d'essais puisqu'il devance lui aussi son coéquipier Franco Morbidelli (15ème à 1,254 sec) : ça risque de rapidement s'arsouiller dans le nouveau team Yamaha Petronas SRT, qui vient par ailleurs de révéler que son pilote français disposerait finalement d'une M1 2019 !

Rappelons que Fabio Quartarao était censé rouler avec une M1 de spécification "B", moins évoluée que la version "A" équivalente aux motos officielles utilisées par son coéquipier italien. Un choix logique au regard du statut de débutant d'El Diablo.

Mais il s'avère finalement que les deux pilotes rouleront avec une M1 millésime 2019 et que les différences entre les deux concerneraient essentiellement le régime moteur (celle de Fabio prendrait moins de tours/minutes) et la réactivité face aux évolutions : Morbidelli bénéficiera plus rapidement des pièces validées par Rossi et Viñales dans le team officiel.

En clair : Yamaha accorderait aux deux pilotes de sa nouvelle structure satellite un traitement et du matériel "semi-usine" ou presque, ce qui ne doit pas manquer de faire soupirer Tech3 et son ancien pilote Johann Zarco qui avaient longtemps réclamé cette considération...

Probable que la puissance financière du pétrolier malais Petronas n'est pas étrangère à ce soutien accru de Yamaha : rappelons que le team SRT loue ses motos à la marque japonaise et que le montant de ce loyer doit agir directement sur la qualité des machines en question !

Résultats et classement du deuxième jour d'essais MotoGP à Sepang

  1. VIÑALES, Maverick Monster Energy Yamaha MotoGP 1:58.897
  2. RINS, Alex Team SUZUKI ECSTAR 1:59.424 0.527
  3. MILLER, Jack Alma Pramac Racing 1:59.517 0.620
  4. DOVIZIOSO, Andrea Mission Winnow Ducati 1:59.562 0.665
  5. CRUTCHLOW, Cal LCR Honda CASTROL 1:59.566 0.669
  6. ROSSI, Valentino Monster Energy Yamaha MotoGP 1:59.625 0.728
  7. RABAT, Tito Reale Avintia Racing 1:59.664 0.767
  8. MARQUEZ, Marc Repsol Honda Team 1:59.790 0.893
  9. PETRUCCI, Danilo Mission Winnow Ducati 1:59.845 0.948
  10. NAKAGAMI, Takaaki LCR Honda IDEMITSU 1:59.966 1.069
  11. ZARCO, Johann Red Bull KTM Factory Racing 1:59.973 1.076
  12. BAGNAIA, Francesco Alma Pramac Racing 1:59.995 1.098
  13. ESPARGARO, Aleix Aprilia Racing Team Gresini 2:00.101 1.204
  14. QUARTARARO, Fabio Petronas Yamaha SRT 2:00.108 1.211
  15. MORBIDELLI, Franco Petronas Yamaha SRT 2:00.151 1.254
  16. BRADL, Stefan Honda Test Team 2:00.230 1.333
  17. ESPARGARO, Pol Red Bull KTM Factory Racing 2:00.305 1.408
  18. IANNONE, Andrea Aprilia Racing Team Gresini 2:00.510 1.613
  19. KALLIO, Mika Red Bull KTM Factory Racing Test Team 2:00.523 1.626
  20. OLIVEIRA, Miguel KTM Tech 3 Racing 2:00.672 1.775
  21. MIR, Joan Team SUZUKI ECSTAR 2:00.876 1.979
  22. ABRAHAM, Karel Reale Avintia Racing 2:01.245 2.348
  23. TEST 1, Yamaha Yamaha Test Team 2:01.406 2.509
  24. GUINTOLI, Sylvain Suzuki Test Team 2:01.654 2.757
  25. SYAHRIN, Hafizh KTM Tech 3 Racing 2:01.859 2.962
  26. TEST 2, Yamaha Yamaha Test Team 2:02.989 4.092
  27. TSUDA, Takuya Suzuki Test Team 2:03.276 4.379
  28. SMITH, Bradley Aprilia Racing Factory Team

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Quelle moto prépare Suzuki avec son nouveau trail sur base de V-Strom ?

Une photo "volée" par nos confrères de Road Trip confirme l'existence d'un nouveau trail en préparation chez Suzuki, sur l'excellente base de la vieillissante V-Strom. Quelques caractéristiques peuvent être interprétées comme un retour de la célèbre DR800 "Big DR" des années 1990... MNC explore les pistes.
Trail 3 commentaires
Comment regarder les 24H Motos 2019 à la télé ce week-end

Comment suivre les 24H Motos à la télé ce week-end ? Le Journal moto du Net fait le point sur les retransmissions en direct de la deuxième manche du championnat du monde d'endurance moto EWC.
Harley-Davidson rappelle ses Street 750 et Street Rod de 2015 à 2018

Harley-Davidson procède actuellement au rappel de ses motos Street 750 et Street Rod pour un risque de corrosion autour de l'étrier de frein. Explications.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
Honda rappelle ses scooters PCX 125 et 150

Honda procède actuellement au rappel de ses scooters PCX 125 et PCX 150 pour un risque d'oxydation des commandes des clignotants, du warning et des phares. Explications.
Rappel des scooters BMW C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT

BMW Motorrad rappelle ses scooters  C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT produits entre le 9 février 2011 et le 23 août 2018. Explications.
Rappels 2 commentaires
Première victoire en Grands Prix pour l'équipe Moto3 de Max Biaggi

Le Max Racing Team, créé et dirigé par Max Biaggi, a remporté sa première victoire en championnat du monde des Grands Prix au GP des Amériques 2019, grâce à la course rondement menée de son pilote Aron Canet sur sa KTM. MNC fait le point sur la nouvelle "marche" de l'Empereur romain...
Analyses 2 commentaires
BMW en pole position des 24H Motos 2019 !

Première surprise au Mans pour la 42ème édition des 24 Heures Motos : c'est la BMW n°6 (Kenny Foray, Julien da Costa, Mathieu Gines et Jan Bühn) qui s'élancera en tête devant deux Yamaha, la R1 officielle n°7 du YART et la n°333 de Viltaïs Pierret Experiences. Explications.

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...