• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
12ÈME MANCHE SBK - ITALIE
Paris, le 28 septembre 2009

Le suspense monte de deux crans à Imola...

Le suspense monte de deux crans à Imola...

En tête des championnats Superbike et Supersport, Spies et Crutchlow devaient enfoncer le clou ce week-end à Imola pour la 12ème épreuve du Mondial Superbike... mais le premier a été dominé par les italiennes et le second a chuté ! Comptes rendus.

Imprimer

Seconde course Superbike

Fabrizio prend le meilleur départ et passe le premier virage en tête devant Haga, Biaggi, Byrne, Spies, Rea, Haslam, Smrz et Simoncelli.

Les deux Ducati officielles tentent alors de se séparer de leurs poursuivants. Or mis à part Biaggi, les adversaires de Fabrizio et Haga sont instantanément distancés. En quatrième position, la Ducati privée de Byrne cède un peu de terrain tandis que Jonathan Rea place sa Honda devant la Yamaha de Ben Spies !

Dans la dernière chicane du 1er tour, Spies se défend : dans un panache de fumée - il roule sur la poudre blanche disposée en sortie de virage - le n°19 reprend sa 5ème place. Juste derrière lui, dans la ligne droite suivante, se hisse Marco Simoncelli !

Haga, Fabrizio et Biaggi - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

Les trois italiennes de tête - les Ducati n°84 et 41 et l'Aprilia n°3 - creusent rapidement un écart sur Byrne. Même Biaggi doit laisser partir les deux 1098F09 placées devant son RSV4... C'est d'ailleurs dès le 2ème tour de cette manche que Haga bat - de trois dixièmes en 1' 48.982 - le record en course posté par son coéquipier lors de la manche précédente.

Derrière, dans le peloton, Johnny Rea fait un tout droit mais rejoint la piste en limitant la casse : après un court passage dans le bac à graviers, ses Pirelli reprennent immédiatement leur grip et l’anglais peut repartir à la charge !

Contre toute attente, à l’entame du 4ème tour, Biaggi rejoint Fabrizio et Haga. Byrne reste logé en 4ème place, juste devant Spies incapable de tenter quoique ce soit. Simoncelli doit rester concentré : le bouillant Rea est déjà revenu dans sa roue ! Plus loin encore, Haslam devance Smrz et Kiyonari.

Haga prend les commandes au milieu du 4ème tour et tente de se faire la malle. Attentif, Biaggi dépasse instantanément Fabrizio... Mais le jeune italien a de la ressource et récupère sa 2ème place dans le virage suivant.

Un autre jeune italien se fait remarquer : Marco Simoncelli se permet de faire le freinage à Ben Spies et s’empare de sa 5ème place ! L'américain, pour qui chaque point compte, ne doit pas voir d'un très bon œil les exploits de ce "simple" pigiste.

Corser rentre aux stands au 6ème tour ! Le pilote BMW a déjà du faire face en première course à de gros soucis de freinage - il s'estimera chanceux d'avoir terminé 11ème -, or ces problèmes ne se sont pas arrangés en deuxième manche, bien au contraire !

Corser et Simoncelli - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

"Brembo et l'équipe ont changé le système de freinage pour la seconde course mais c'était pire", regrettera le Croco australien. "Après être sorti de piste à plusieurs reprises et avoir manqué de tomber, j'ai décidé qu'il était plus prudent de rentrer". Avec la 12ème puis la 13ème place de Xaus, BMW repart d'Italie déçu.

Sur la piste, on réalise que la Honda de Rea ne se trouve plus dans le groupe de chasse ! "Rea était enragé en début de course, il m'est passé devant trois fois en sortant dans les graviers"", relatera Ben Spies après la course.

"Je me sentais mal pour lui car je voyais qu'il avait le rythme pour être devant mais il faut savoir quand se calmer, y aller doucement pour quelques tours et laisser la course venir à soi... On ne peut pas attaquer dans chaque virage", conclura le Texan, bien plus patient que l'Irlandais !

"J'ai fait quelques erreurs", avouera Johnny, "mais quelque chose s'est également passé du côté des freins : ils vibraient et leur puissance étaient inconstante". Néanmoins le n°65 est toujours en piste, en 9ème position, et il n'a certainement pas dit son dernier mot.

Spies et Byrne - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

Shane Byrne, Marco Simoncelli et Ben Spies restent inséparables, tout comme le trio de tête ! Malgré toute sa motivation, son expérience et son talent, Nitro Nori ne parvient pas à distancer l'Ouragan Mich' et l'Empereur Romain. Ces derniers se livrent même à de jolies passes d'armes, mais qui ne profitent pas à Haga...

Derrière, Simoncelli hisse son Aprilia à la 4ème place ! Shakey Byrne dépassé, Marco peut deviner les silhouettes des trois pilotes placés devant lui. Le Champion du monde en titre en Grands Prix 250 va devoir se cracher dans les gants pour les rejoindre... sans tomber !

Au 9ème tour, Ryuichi Kiyonari perd l’avant dans Tosa, un grand gauche en montée : "je pense que je me suis un peu enflammé", avouera le pilote Honda... Mais comment ne pas l'être lorsqu'on tient Ben Spies dans son viseur !

Haga lui, mène toujours la danse sur sa 1098F09, devant celle de son coéquipier Fabrizio et la RSV4 de Biaggi. La seconde RSV4, celle de Simoncelli, pointe à moins de 6 secondes. Elle s’éloigne doucement mais surement de Byrne, qui pilote également une italienne, et de Spies qui roule sur une Yamaha certes, mais préparée en Italie près de Monza...

Simoncelli - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

Lorsque la R1 n°19 double enfin la 1098 n°69 , le cap de la mi-course est sur le point d'être franchi. Ben Spies est pour le moment en 5ème position : elle ne lui permet pas de conserver la tête du championnat contre un Haga qui parade en tête.

Le chef de file Ducati est toutefois suivi comme son ombre par son second. Or Fabrizio l'a déclaré en arrivant à Imola : il court ce week-end pour la victoire, peu importe la situation de son coéquipier au provisoire !

Biaggi lui a rendu les armes... et se laisse rattraper par Simoncelli ! L’empereur romain aurait-il des soucis ? On est en droit de se le demander car en deux tours seulement, le jeune Marco se retrouve dans l’aspi de Max.

Au cœur du peloton, Jonathan Rea tente de se frayer un chemin en attaquant toujours aussi généreusement... Leon Haslam témoignera : "Johnny m'a sorti dans l'herbe environ quatre fois et ça m'a couté du temps" !

Simoncelli et Biaggi- Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

À neuf tours de la fin, Fabrizio prend le commandement ! Simoncelli lui attaque Biaggi à l’entrée de la chicane : le n°3 doit redresser légèrement... et couper la seconde moitié de la chicane, juste devant la roue de Spies qui n’a d’autre choix que d'élargir et rouler dans les graviers !

"Je ne voulais pas effectuer de dépassement dans la Variante Bassa", affirmera Simoncelli, "mais je suis arrivé trop long de la ligne droite et pour ne pas terminer dans les graviers, j'ai quand même pris la chicane et ça s'est bien terminé".

L’américain qui pouvait espérer un podium se voit obliger de produire une superbe fin de course pour remonter au classement. Mais alors qu’il remontait sur Byrne dans un freinage, Ben sort à nouveau de piste : comme quoi le self-control n'est jamais évident ?!

Devant, Fabrizio domine toujours Haga. À 5 tours de la fin, Michel possède une seconde d’avance sur son coéquipier. Chez Aprilia aussi, le "second" devance son supérieur : Simoncelli possède une bonne seconde d’avance sur Biaggi.

Derrière, Spies cravache sa R1 : il est le plus rapide en piste mais si les hommes placés devant lui ne font pas d’erreur, le jeune texan ne devrait pas être en mesure d’améliorer son résultat.

Simoncelli, Biaggi et Spies - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

Notre Matthieu Lagrive pendant ce temps, se bat pour la 15ème place contre Parkes, Baiocco... et des vertiges et de fortes migraines ! À son grand regret le n°14 préfère rentrer aux stands : "je suis forcement déçu, mais je ne pouvais pas prendre de risque, je ne tenais plus sur la moto et je n’étais plus concentré : dans ce cas il n’est pas question de poursuivre la course pour moi et les autres pilotes !".

Gageons que dimanche prochain, Matthieu aura retrouvé sa pleine santé pour disputer "son" épreuve à Magny-Cours... Espérons que David Checa pourra lui aussi briller lors de l'épreuve française : 17ème en 1ère manche, l'espagnol a du abandonner dans la seconde à cause d'un frein arrière défectueux.

À trois tours de la fin, Jonathan Rea s’empare de la 6ème place... le temps d’un freinage ! Quelques mètres plus loin, en pleine courbe, le pilote Ten Kate doit élargir, sort de la piste et laisse filer Byrne.

Dans le dernier tour, Fabrizio se rue vers la victoire, Haga vers la tête du championnat et Simoncelli vers son premier podium en Mondial Superbike ! Biaggi a bien grappillé quelques dixièmes de seconde sur Simoncelli mais il ne peut attaquer le champion du monde en titre de 250cc.

Derrière, Spies doit se contenter de la 5ème place. Plus loin encore, Rea parvient enfin à valider son dépassement sur Byrne. Johnny visait aujourd'hui la victoire, au final il obtient une 7ème pl ace en 1ère manche puis une 6ème place en seconde : "ce n'est pas la fin du monde", signalera le jeune pilote, qui courra de nouveau pour Ten Kate l'an prochain.

Fabrizio 1er et Simoncelli 3ème - Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

"Après la première course, mon coach a bossé sur mon bras et apparemment ça l'a fait", se réjouit finalement Fabrizio ! Le jeune romain est également content pour son fils, présent auprès de lui ce week-end : "il me demandait toujours pourquoi je ne gagnais plus !", s'exclame Michel.

De l'autre côté du garage Ducati, Noriyuki Haga se montre tout aussi satisfait : "je suis particulièrement heureux car c'est la première fois que mon père vient en Europe, pour me voir courir", révèle Nitro Nori.

"Toutes mes félicitations à Michel bien sûr, ainsi qu''à Marco (Simoncelli) et merci à mon ingénieur Ernesto, à mon équipe et à Ducati", conclue le pilote japonais, de nouveau leader du championnat... pour trois petits points !

Spies, justement, fait preuve de lucidité : "ça a été une sale course, avec beaucoup d'erreurs, de ma part comme des autres. Si on m'avait dit après la première course qu'on ne perdrait la tête du championnat que de 3 points, j'aurais été heureux car beaucoup de gars pouvaient me battre ce week-end".

Les deux derniers rendez-vous du Mondial Superbike vont être donc être décisifs. Premier arrêt dès le week-end prochain à Magny-Cours, avant de rejoindre Portimao fin octobre, où se déroulera la grande finale du Mondial SBK et où se joueront très certainement les titres Superbike et Supersport... Restez connectés !

Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

Mondial Superbike Italie 2009 : Le suspense monte de deux crans à Imola !

.

.

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !