• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DE L'ASPHALTE AUX DUNES
Paris, le 15 février 2018

Julien Toniutti au Dakar moto 2019 : du rallye routier au rallye-raid !

Julien Toniutti au Dakar moto 2019 : du rallye routier au rallye-raid !

Première qualité requise pour un pilote de rallyes moto sur route : la polyvalence, pour s'adapter en clin d'oeil à toutes les situations. Le pilote lyonnais Julien Toniutti en fait la démonstration en attaquant de front le championnat de France des rallyes, le Tourist Trophy et le Dakar 2019 !

Imprimer

Avec quatre titres de champion de France des rallyes routiers moto (2012, 2013, 2014 et 2015), Julien Toniutti est à 36 ans l'un des piliers de cette discipline qui exige de multiples talents. De la vitesse, bien sûr, ainsi qu'une excellente lecture "instantanée" du bitume. Mais aussi du sang-froid et un sens aigu de la stratégie pour gérer sa prise de risques et son effort sur la durée.

Autant de qualités nécessaires pour briller dans d'autres disciplines, comme les sélectives courses sur l'Île de Man auxquelles le pilote lyonnais participe depuis 2014. En excellent "touche-à-tout", Julien y a signé le "record du tour d'un pilote français sur l’Île de Man en 600cc en 2016 (invaincu à ce jour), à seulement 8 dixième du Français le plus rapide en 1000cc en 2017 avec un tour en 18’33” à plus de 196 km/h de moyenne", nous précise l'intéressé qui a par ailleurs terminé 10ème en catégorie "Newcomers" le Manx Grand Prix 2014, une course disputée en août sur les 60 km de l'Île de Man qui sert d'épreuve de sélection pour le célèbre Tourist Trophy !

Rallyes routier, Tourist Trophy et Ulster GP (course sur route organisée en Irlande) : Julien Toniutti n'a pas le temps de s'ennuyer ! Sans oublier feu le Moto Tour (re-baptisé Moto Tour Series France en 2018), sur lequel il a chuté dès la première étape l'année dernière sur la nouvelle Street Triple 765 RS qu'il découvrait. Vous avez dit "complet et diversifié" comme programme sportif ?!

Et pourtant, le pilote du team 2B se lance un challenge supplémentaire pour 2019, et pas n'importe lequel : le Dakar moto, rien de moins que le "roi des rallyes-raid" qui se déroulera en janvier 2019 en Amérique du sud !

"Je ne pouvais pas refuser cette opportunité"

Le défi est immense pour Julien, qui n'a pas d'expérience en rallye-raid et avoue même n'avoir "aucune idée de ce qu'est le roulage dans le sable"... Ses seuls atouts sont sa capacité d'adaptation, son coup de guidon et son expérience de la navigation en rallye routier. Un peu mince, tout de même, pour s'attaquer au Dakar : de quoi s'interroger sur les raisons qui le poussent à passer du bitume au sable, deux univers totalement opposés ?

"Je me pose encore la question...", explique en rigolant Julien Toniutti avant de rectifier aussitôt : "non, c'est faux, je ne regrette vraiment pas ! Lorsque Jérôme Delziani (directeur général de Moraco, distributeur de pièces et accessoires moto) et Hervé Broyer (manager du team 2B) m'ont proposé d'être leur pilote sur le Dakar, je ne pouvais pas refuser. C'est un rallye mythique et l'opportunité de connaître ce type d'aventure ne se présente pas chaque matin !"

"Même si je n'ai aucune idée de ce qu'est le roulage dans le sable, je me dis que j'ai un an devant moi pour apprendre", prévoit le quadruple champion de France des rallyes sur bitume. "Et puis il y a aussi l'aspect relationnel. Le team 2B et Moraco sont des partenaires de longue date qui m'ont permis de remporter deux titres de champion de France. Notre relation est forte et ça me booste pour me donner à 100%".

Reste que Julien Toniutti va se frotter au plus difficile des rallyes-raid, avec plus de 9000 km à parcourir en 15 jours à travers des paysages différents... Le lyonnais va passer de la chaleur extrême de l'Argentine - souvent plus de 40°C en janvier - aux passages glacés à plus de 4000 mètres d'altitude dans la Cordillères des Andes, avant d'affronter des dunes vertigineuses et des "salars" (lacs asséchés) entre la Bolivie et le Pérou !

De quoi aborder le défi "avec humilité", selon les termes choisis par le courageux pilote tricolore : "je connais plusieurs pilotes de rallye raid et je sais quel est leur investissement dans cette discipline", précise-t-il en se donnant pour objectif principal de "terminer la course, sans m'intéresser au classement".  Au regard des difficultés, arriver au bout serait effectivement déjà un sacré exploit !

Pour se préparer à une telle aventure, Julien Toniutti s'est remis à la moto d'enduro "pour travailler le roulage debout et les sensations en tout-terrain". Il prendra ensuite le départ de "classiques" de l'enduro comme l'Enduro Top et la Rand'Auvergne, avant de partir au Maroc pour disputer le Merzouga Rally.

"Beaucoup de courage et une pointe de folie !"

Le débutant en rallye-raid devra faire ses preuves pendant cette épreuve des Dakar Series pour être sélectionné parmi les participants au Dakar... Interrogé sur sa page Facebook quant à "la base de sa préparation" pour affronter un tel challenge, le pilote du team 2B répond avec humour : "beaucoup de courage et une pointe de folie" !

"La différence est grande entre la route et les pistes, ce ne sont pas les mêmes automatismes ni les mêmes muscles qui sont sollicités", décrit-il en s'imaginant déjà dans le sable sud-américain. "Je devrai rester super concentré et ne pas prendre la confiance trop rapidement !"

Outre cette inédite participation au Dakar, Julien Toniutti participera aussi au championnat de France des rallyes et au Tourist Trophy, qu'il décrit comme son "grand rendez-vous de la saison". Objectif de sa troisième participation au TT : "mettre à profit l'expérience que j'ai sur cette course pour viser un meilleur classement et surtout un meilleur temps au tour".

Des pointes à 300 km/h au Tourist Trophy à la navigation dans le sable au Dakar : les pilotes de rallyes sont décidément les rois de la polyvalence !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Catalogne Essais FP2 : Zarco à un souffle du meilleur temps de Morbidelli ! 

Franco Morbidelli s'adjuge in extremis le chrono de référence de la première journée du GP de Catalogne sur sa Yamaha privée, suivi à seulement 0,109 sec par Johann Zarco qui est de loin le meilleur pilote Ducati des essais libres 2 ! Brad Binder sur KTM complète ce classement très ouvert. Compte rendu et classement.
GP de Catalogne 11 commentaires
Rossi détaille le contrat 2021 qu'il doit signer ce week-end au GP de Catalogne

Deux semaines après avoir démenti les rumeur de sa retraite, Valentino Rossi annonce qu'il devrait signer son contrat 2021 avec le team satellite Yamaha Petronas SRT en marge du GP de Catalogne. Un contrat d'un an sans option pour l'année suivante... mais sans interdiction non plus !
Marc Marquez ne sait pas quand il reviendra...

Grand absent de cette folle saison MotoGP 2020, Marc Marquez regarde les courses de moto sur son canapé... Alors que le championnat du monde débarque à Barcelone tout près de chez lui, le pilote Repsol Honda se livre à une longue séance de questions réponses avec son team. Interview vidéo.
MotoGP 2020 12 commentaires
Nouvelle Honda CB125F 2021 : la moto utilitaire se surpasse avec Euro5 !

Honda profite du passage obligé aux normes moto Euro5 pour mettre à jour à sa populaire CB125F : nouvel habillage, moteur encore plus économique et 11 kg de moins sur la balance comptent parmi les atouts de cette nouveautés 2021 accessible avec le permis B (voiture) et formation de 7 heures. Présentation.
M1000RR : BMW lance sa première moto M, sur base de S1000RR

Depuis les années 70 chez les amateurs de sport auto, la lettre M évoque le "must" en termes de voitures BMW. Un demi-siècle plus tard, la marque allemande lance sa première moto affublée du même logo : la M1000RR, une S1000RR (re)taillée pour la compétition. Présentation et comparaisons, photos et vidéo...
Motos 2 commentaires
Un été 2020 exceptionnellement prolifique pour le marché moto et scooter

Traditionnellement calmes pour les concessionnaires moto et scooter, les mois de juillet et août ont été particulièrement dynamiques en 2020 : +31,2% et +17,2% par rapport à 2019. Pour analyser cet été en pleine "guerre" contre le Covid, Moto-Net.Com s'est tourné vers la concession Kawasaki Paris Grande Armée... Bilan.
La Tesi H2 bientôt en France dans les concessions Bimota et Kawasaki

L'inédite Bimota Tesi H2 commercialisée en Italie à partir du 1er octobre 2020 devrait bientôt arriver en France. La marque italienne - détenue à 49,9% par Kawasaki - constitue actuellement son réseau et sollicite naturellement les concessions vertes. Explications avec le responsable marketing, Gianluca Galasso...

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...