• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW APRILIA MOTO GUZZI
Paris, le 26 janvier 2017

Interview Valentina Barletta (Aprilia, Moto Guzzi) : la belle progression des constructeurs européens est un indicateur clé

Interview Valentina Barletta (Aprilia, Moto Guzzi) : la belle progression des constructeurs européens est un indicateur clé

Avec 1185 et 802 immatriculations, Aprilia et Moto Guzzi affichent des hausses de 13,6% et 7,5% sur le marché moto français. Valentina Barletta, responsable marketing de Piaggio Group France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2016 des marques italiennes et dévoile leurs objectifs 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Valentina Barletta (responsable marketing Piaggio Group France) :
Il est vrai que cette norme engendre une légère réduction de notre portefeuille de produits. Néanmoins, nous prenons cette nouvelle norme davantage comme un investissement plutôt qu’une contrainte. En effet, nous avons toujours eu à cœur de proposer une offre de deux-roues en phase avec les attentes et besoins des motocyclistes notamment via un réel contenu technologique et sécuritaire. Dans un second temps, en prônant une offre plus sécuritaire et plus respectueuse de l’environnement, cette norme est l’occasion de rappeler une fois de plus que le deux-roues s’inscrit comme une réelle solution de mobilité en phase avec les attentes des autorités et comme une réponse aux problématiques de circulation urbaine. Ainsi, nous restons confiants quant au dynamisme du marché du deux-roues qui fait preuve chaque année d’un réel attrait pour les nouveautés.

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
V. B. :
Ce changement de règlementation engendre une mutation du marché avec notamment l’expansion des motos de catégorie A2. Des modèles comme la Moto Guzzi V7 profitent ainsi de cette dynamique. Pour Aprilia, la Shiver 750, de par son rapport qualité-prix intéressant, est très prisée des primo-accédants et affiche une part considérable de livraison en 35 kW. Aussi, nos nouveautés 2017 s’inscrivent dans cette tendance avec des disponibilités en version 35kW.

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
V. B. : A l’instar de Paris, beaucoup de villes sont en pleine mutation afin de repenser l’espace urbain dans une dynamique environnementale et de fluidification de la circulation. Comme évoqué précédemment, la capacité des constructeurs à réagir efficacement aux nouvelles normes permet de réaffirmer, une fois de plus, la légitimité des deux-roues motorisés comme solution de mobilité urbaine. D’une manière plus globale, changer les mentalités passera inévitablement par un travail de fond avec les différentes institutions afin de défendre les intérêts des motocyclistes. Dans cette optique, le groupe Piaggio est membre de la CSIAM afin de soutenir les actions visant à redorer l’image de notre profession et de la population motocycliste.

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
V. B. : Des événements majeurs du monde du deux-roues tels que le Salon de la moto de Paris permettent d’aller à la rencontre du public et de dialoguer autour des nouveautés. Pour cette raison, organisateurs et constructeurs travaillent sur le positionnement de ce salon afin de trouver la solution la plus adéquate et proposer une réelle expérience innovante aux visiteurs. Parmi les différentes pistes, une intégration de la moto au sein de Salon de l’auto est à l’étude.

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
V. B. : Malgré un contexte socio-économique difficile, le marché renoue avec la croissance, porté notamment par le dynamisme du segment motos. Ces chiffres en hausse, boostés par les nouveautés, sont plus que prometteurs et démontrent une fois de plus l’importance du marché français sur l’échiquier européen.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour vos marques en 125 et en gros cubes ?
V. B. : Le bilan est globalement positif. Concernant Moto Guzzi, les volumes sont restés stables par rapport à 2016. Sur le marché porteur des néo-rétros, le mix V7 / V9 a permis d’étendre notre clientèle et ainsi afficher une croissance de 29% sur la gamme. Ces données se retrouvent également dans le milieu de la customisation, puisque de nombreuses réalisations de qualité fleurissent chaque mois, que ce soit au sein de notre réseau ou via des préparateurs indépendants. Quant à Aprilia, l’année 2016 se caractérise par une réelle valorisation de l’ADN "Racing" de la marque. La gamme hypersportive V4, à travers la Tuono V4 et la RSV4, a vu ses ventes augmenter de 41%. Nos résultats en Superbike et en Moto GP confirment notre légitimité sur ce segment.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
V. B. : Comme évoqué précédemment, la gamme Aprilia V4 continue de séduire une clientèle racing et s’inscrit comme une gamme pilier pour le déploiement de la marque, en compétition notamment.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
V. B. : Nous pouvons citer l’Aprilia Dorsoduro qui affiche des chiffres en baisse en 2016. Ce modèle gardait sa place au sein de notre offre du fait de sa fiabilité et de ses performances, dans l’attente de leur renouvellement. C'est chose faite en 2017 avec le Dorsoduro 900...

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
V. B. : La Moto Guzzi V9 n'a pas encore trouvé le succès attendu. Nous croyons en cette moto, ainsi nous allons continuer à faire connaître ce produit via une nouvelle version 2017 qui outre le nouveau design intègrera des repose-pieds de commandes avancés ainsi qu’une nouvelle selle.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
V. B. : Ce n’est pas une réelle surprise, mais disons que nous sommes toujours satisfaits de l’engouement que rencontrent nos événements sur piste. C’est toujours intéressant d’aller à la rencontre du public et surtout de voir leur sourire après leur essai sur piste... Une autre belle surprise fut l’afflux record de guzzisti lors des Moto Guzzi Open House à Mandello del Lario pour célébrer les 95 ans de Moto Guzzi. Le programme de cette année a été extrêmement complet : entre essais, visites de l'usine et du musée, shopping, street food, concerts et dj, avec la nouvelle MGX-21 en guest star.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
V. B. : D’une manière globale, la belle progression des constructeurs européens est aussi un indicateur clef de 2016. Ces éléments sont bénéfiques pour le marché puisqu’ils traduisent l’intérêt des motocyclistes français pour les nouveautés et les produits à forte qualité. Ce qui est d’autant plus stimulant vis-à-vis de notre actualité 2017...

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
V. B. : Notre résolution majeure est sans doute la poursuite de notre restructuration interne afin de mieux travailler la moto. Au sein du groupe France, nous avions nommé en 2016 un expert moto et dans cette continuité, une expert SAV a été nommé afin d’accompagner le réseau dans l’utilisation de nos motos à fort contenu technologique. C’est un point afin d’exploiter à 100 % nos capacités sur la moto. A l’instar de 2016, notre politique client sexa axée sur des offres résolument "Racing". Nous renouvelons ainsi les Aprilia Track Days organisés avec notre partenaire Box 23 : 10 dates sur circuit partout en France, ouvertes à plus de 200 pilotes, quelle que soit la marque de leur moto, et où une dizaine de RSV4 et Tuono seront disponibles à l’essai. Nouveauté 2017, des dates "privées" exclusivement dédiées à nos clients ont été ouvertes afin de leur proposer une expérience unique.

Coté Moto Guzzi, 2017 sera marquée par le lancement de la V7 III, toujours déclinée en 3 modèles (Stone, Special et Racer), mais cette fois accompagnée d’une version Anniversaire. Sur la base d’une V7 III Special, cette moto rendra hommage aux 50 ans de ce modèle mythique via une production limitée et numérotée à 750 exemplaires. La V9 Roamer et la Bobber dans leur nouvel écrin viendront compléter la gamme. Couplée à la série d’accessoires Moto Guzzi Garage, notre gamme de néo-retros proposera une réelle valeur ajoutée, notamment en termes de prix et d’image. Dans cette optique, nous déploierons des partenariats avec des préparateurs.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
V. B. : Nos grands rendez-vous passent inévitablement par le lancement de nos nouveautés sur les deux marques. Fort de nos investissements en Moto GP, nos hypersportives reviennent ainsi dans une version Euro 4 des plus aboutie : nouvel accélérateur électronique, Traction Control optimisé, nouvel antiwheeling et ABS paramétrable, shifter à la montée et à la descente des rapports... Bref, de quoi affirmer une fois de plus que le racing est la quintessence de cette marque. Nous vous invitons à venir les découvrir sur piste lors des Aprilia Track Days. On notera également l’arrivée dans une version 900 cc du roadster Shiver 900 ainsi que de l’hypermotard, la Dorsoduro 900. Deux motos emblématiques de notre gamme que nous sommes impatients de présenter au public. A noter que ces deux modèles seront disponibles dans une version 35kW. Quant à Moto Guzzi, des collaborations de préparateurs devraient nous offrir quelques beaux témoignages du savoir-faire français et de la qualité de nos motos.

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
V. B. : Du succès pour nos nouveautés ainsi q’une très belle année pour notre réseau qui contribue par son travail quotidien au succès de ces deux marques emblématiques. Et pour finir en beauté, du beau temps sur les circuits pour nos Aprilia Track Days ainsi que nos rendez-vous Moto Guzzi.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Pourquoi Tech3 quitte Yamaha à partir de 2019

Séduite par une offre concurrente, l'équipe française Tech3 a décidé de ne plus courir sous les couleurs Yamaha à partir de 2019. Le constructeur prend acte et réfléchit à la possibilité de conserver un team satellite. Retour sur ce divorce annoncé avant même la reprise de la saison 2018, dans trois semaines au Qatar...
MotoGP 2018 15 commentaires
Smart vidéo en direct de notre essai Speed Triple 2018 : moteur et bonus "track"

En direct d'Almeria (Espagne), premier contact avec la nouvelle Speed Triple dans cette vidéo réalisée au téléphone, en attendant notre essai complet !
Essai Yamaha MT-07 2018 : évolutions logiques

La Yamaha MT-07 est incontestablement la reine des MT, loin devant ses consœurs MT125, MT-03, MT-09 et MT-10. Best-seller de la famille "Master of Torque", elle corrige en 2018 quelques défauts de jeunesse. Assurément une très bonne petite moto ! Essai.
Moins d'un million de motos immatriculées en Europe en 2017

Avec 913 723 motos immatriculées en Europe en 2017, le marché européen du motocycle (50 cc et plus) a régressé de -9,5%. Côté cyclomoteurs en revanche, la tendance s'inverse avec 399 426 immatriculations. Bilan statistique avec l'Association des constructeurs de motos en Europe (ACEM), le lobby des constructeurs auprès de la Commission européenne à Bruxelles.
Business 6 commentaires
La mortalité routière est au plus bas en janvier 2018

Les chiffres communiqués par la Direction de la sécurité routière (DSR) font état d'un mois de janvier 2018 favorable avec "20 tués de moins en métropole (235) et 7 tués de moins en outre-mer (16)", ce qui en fait vraisemblablement le meilleur des mois de janvier en matière de sécurité routière ! Et les 80 km/h alors ?
Bilans statistiques 8 commentaires
Interview Loris Baz : "Bosser pour revenir jouer avec Rea, Davies et Sykes"

La 31ème saison de World Superbike débute ce week-end à Phillip Island (Australie). La France, absente du championnat l'an passé, vise de nouvelles médailles grâce au - grand ? - retour de notre - grand ! - Loris Baz. Moto-Net.Com s'est entretenu avec le nouveau pilote BMW Althea. Interview.
WSBK 2018 2 commentaires
WSBK Australie : comment voir le Superbike ce week-end ?

Eh oui, c'est déjà l'heure de la reprise en WSBK ! La 31ème saison du championnat du monde Superbike - la 14ème sur Moto-Net.Com ! - s'ouvre officiellement ce vendredi 23 février afin de profiter de l'été en Australie ! Comment regarder les courses ce week-end à Phillip Island ? MNC vous accompagne.
WSBK 2018 1 commentaire
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.