• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW YAMAHA
Paris, le 26 janvier 2017

Interview Grégory Lejosne (Yamaha) : la perception du deux-roues évolue sensiblement

Interview Grégory Lejosne (Yamaha) : la perception du deux-roues évolue sensiblement

Avec 28 612 immatriculations, Yamaha affiche une légère baisse de -1,4% sur le marché moto et scooter français. Grégory Lejosne, directeur commercial moto de Yamaha Motor France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2016 de la marque japonaise et dévoile ses objectifs 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Grégory Lejosne (directeur commercial moto de Yamaha Motor France) : Le passage à une nouvelle norme est souvent un accélérateur du renouvellement de nos gammes. Euro 4 ne déroge pas à la règle. Bien que l’on puisse déplorer la sortie du marché de modèles iconiques (V-Max...), notre gamme est renforcée en 2017 avec l’introduction de modèles stratégiques (T-Max, MT-09, R6, X-Max 300, SCR 950...). Nous sommes ainsi dans une perspective de croissance pour 2017.

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
G. L. : Il est encore  trop tôt pour tirer des enseignements "statistiques" en termes de croissance globale. Néanmoins, nous constatons sur des références à volume que le mix des ventes s’oriente de façon significative vers les versions 35 kW (+60% pour la MT-07 35 kW).

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
G. L. : Les restrictions de circulation dans les centres urbains concernent indifféremment l’automobile et le deux-roues. Le problème de la pollution, très largement médiatisé, entretient cet amalgame. Cependant, la perception du deux-roues évolue sensiblement. Notamment auprès des collectivités locales. Il est de plus en plus perçu comme une solution de mobilité d’avenir en agglomération, comme en atteste le partenariat de Cityscoot avec la ville de Paris. Cet ancrage du deux-roues comme solution de mobilité d’avenir sera ainsi, très probablement, indissociable d’une offre adaptée à court ou moyen terme (électrique...).

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
G. L. : La visibilité que confère un salon est indéniable. Mais l’environnement a sensiblement évolué ces dernières années. Un reformatage est sans nul doute nécessaire afin de de concilier enveloppe budgétaire et attractivité.

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
G. L. : Nous avons connu une évolution sensible du marché en 2016 : +7,5% Naturellement, il faut relativiser cette croissance fortement stimulée par les immatriculations "sur stocks" en fin d’année. On constate ainsi que 60% des immatriculations de décembre sont réalisées "sur stocks", ce qui permet au marché de décembre d’afficher une croissance de 65% ! Au-delà de cet événement exceptionnel, la croissance 2016 est d'environ 4%. Ce qui est très encourageant et confirme ainsi le cycle de croissance amorcé depuis 2013, avec une croissance cumulée de 10%.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque en 125 et en gros cubes ?
G. L. : Le bilan est positif, nous confirmons en 2016 le leadership de la marque sur l’ensemble du marché deux-roues, malgré un premier trimestre qui nous a pénalisés avec la signature du décret d’application des "100 chevaux" tardif  (avril). De même, la perspective de l’échéance Euro 4 au 1er janvier 2017 a induit certaines tensions en termes de disponibilités sur ce quatrième trimestre 2016 (stock Euro 3 épuisé), nos principales références Euro 4 étant introduites en janvier 2017.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année ?
G. L. : La MT-07 a maintenu ses volumes (4691 unités) et confirme sa place de best-seller sur le marché moto. Avec 830 immatriculations sur 6 mois (introduction en juillet), la MT-10 s’est d’emblée hissée comme le best-seller du gros roadster sportif. De même, les évolutions 2016 de la FJR1300 lui ont permis d’afficher croissance de 34%.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
(Pas de réponse, NDLR)

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
G. L. : Globalement, l’ensemble de nos objectifs commerciaux ont été atteints.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
G. L. : Sur le plan commercial, en complément des précédents commentaires, l’année 2016 a confirmé le succès du NMAX 125cc qui nous permet de proposer une offre complète en 125cc scooter du NMA  au X-MAX sans oublier le Tricity. Nous pouvons peut-être regretter l’introduction tardive de la Tracer 700, au cœur de l’été, qui ne nous a pas permis de réaliser les volumes planifiés. Sur le plan sportif, notre formidable palmarès 2016 ! Yamha remporte l’ensemble des championnats de France motos et quads.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
G. L. : 2016 a été caractérisé par un environnement  réglementaire  impactant sur notre activité (100CV, 35KW...) et la confirmation d’un marché en croissance.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
G. L. : Avec le lancement de nouveautés majeures (T-MAX, MT-09, X-MAX  300, R6...), nos objectifs de ventes sont légitimement orientés à la hausse.  Au-delà de la qualité de notre offre, la proximité avec notre réseau et nos clients demeurent la condition essentielle de la réalisation de nos objectifs.  Cela se traduit, notamment, par l’accélération de la mise aux normes de nos concessions, et une relation toujours étroite avec nos clients. Notamment par une présence renforcée sur les évènements nationaux (salons de Lyon, Cagnes-sur-Mer, Marseille...).

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
G. L. : Sur le plan commercial, le premier semestre sera rythmé par l’introduction de nouveautés majeures.
Le succès est par ailleurs indissociable de la synergie avec l’ensemble de nos partenaires : Moto-écoles (Zebra, Moto-conduite, CFM, CER.....), les écoles de pilotage, et TRAIL-RANDO pour l’évasion ! Sur le plan sportif, le Dakar, le Touquet et l’ensemble des championnats nationaux. Nous entamons 2017 avec la magnifique quatrième place d’A. Van Beveren au Dakar pour sa seconde participation !

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
G. L. : Un environnement géopolitique moins anxiogène, la confirmation de la croissance malgré l’actualité politique 2017 (elections...) et une météo clémente !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Les évolutions de la MT-07 2021 sont-elles trop timides ?

Avec cette nouvelle Yamaha MT-07, le constructeur a-t-il eu peur de bouleverser sa formule gagnante ? MNC a posé la question à Antoine Clémot, responsable marketing Yamaha pour l'Europe. Interview vidéo.
Essai Yamaha MT-07 2021 : certifiée "Eureux 5" !

Chaque année, la MT-07 fait le bonheur d'environ 20 000 motards en Europe... et celui de Yamaha, qui caracole en tête des ventes de motos en France grâce à elle. Sa troisième génération se plie aux normes Euro5 sans véritable audace pour préserver ses appréciés fondamentaux : un moteur rigolo, une partie cycle joueuse et un prix pas déprimant. Un vrai vaccin anti-morosité ! Essai.
Essai comparatif Honda Forza 750 Vs Yamaha Tmax 560 : le match des maxi-scooters 2021

Avec son prometteur Forza 750, Honda se dresse de nouveau sur le boulevard du succès quotidiennement emprunté par le Yamaha Tmax 560. Ce nouveau maxi-scooter aux accents de moto a-t-il les moyens de ses maxi-ambitions ? Réponses dans notre duel MNC en ville et au-delà.
Scooter 12 commentaires
Essai Multistrada V4 2021 : le maxitrail Ducati se met en quatre

La quatrième génération de Multistrada doit faire les 4Volontés de son propriétaire grâce à son inédit V4, son ergonomie repensée, sa partie cycle reconfigurée et sa technologie de pointe. Moto-Net.Com a pu tester le tout nouveau maxitrail de Ducati dans sa version Multistrada V4 S. Premier essai.
Trail 12 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai Yamaha MT-07 2021 : certifiée "Eureux 5" !

Chaque année, la MT-07 fait le bonheur d'environ 20 000 motards en Europe... et celui de Yamaha, qui caracole en tête des ventes de motos en France grâce à elle. Sa troisième génération se plie aux normes Euro5 sans véritable audace pour préserver ses appréciés fondamentaux : un moteur rigolo, une partie cycle joueuse et un prix pas déprimant. Un vrai vaccin anti-morosité ! Essai.
Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2020

Pour compléter son bilan marché 2020, Moto-Net.Com interroge les principaux constructeurs de moto et scooters sur de problématiques multiples : impact du coronavirus et gestion de la crise, évolutions du marché et des clients, norme Euro5 et permis A2, modèles futurs et avenir des salons... Interviews MNC.
Marché moto 2020 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2020 ! Demandez le sommaire...
Marché moto 2020 (2/11) : Une année en montagnes coronavi-russes

Le Covid-19 et les des deux confinements nationaux ont finalement eu un impact limité sur le marché français du motocycle : 178 181 motos et scooters (de 125 cc et plus) ont été immatriculés en 2020, soit un léger repli de -3,6 % par rapport à l’excellente année 2019. Bilan global.
Marché moto 2020 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Yamaha a résisté ! Mis sous pression constante et grandissante ces dernières années par Honda, le blason aux diapasons conserve en 2020 son titre de marque préférée des motards et scootéristes français. BMW conforte sa troisième place devant Kawasaki... et KTM ! Moto-Net.Com établit le Top 20 des constructeurs.
Bilan annuel complet 1 commentaire
Guide d'achat moto : quel roadster à 7000 euros en 2021 ?

Cette année, c'est décidé : votre future moto neuve sera un roadster de moyenne cylindrée avec un budget d'environ 7000 euros. Oui, mais laquelle choisir parmi toutes ces "Naked" de 650 à 750 cc extrêmement prisées des jeunes motards et des nouveaux permis A2 ? En suivant ce Guide pratique MNC, pardi !
Guides pratiques 5 commentaires
Le roadster Aprilia Tuono 660 au prix de 10 550 euros 

Aprilia dévoile comme prévu la version décarénée de sa moto sportive RS 660 : le nouveau roadster Tuono 660 en reprend les mêmes séduisants arguments, qui servent également de base au futur trail Tuareg issu de la même plate-forme. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...