• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS MOTO GUZZI 2017
Milan (Italie), le 8 novembre 2016

Moto Guzzi V7 III et V9 2017 : premières informations

Moto Guzzi V7 III et V9 2017 : premières informations

Moto Guzzi célèbre le cinquantenaire de son emblématique V7 avec plusieurs modifications mécaniques et techniques conformes à Euro4 et une version "Anniversario". Outre cette V7 III, le constructeur de Mandello présente aussi au salon de la moto de Milan (Italie) sa gamme de V9 au confort amélioré. Premières informations et smart-vidéo en direct de l'EICMA.

Imprimer

Moto Guzzi V7 III Stone, Special, Racer et Anniversario

La gamme V7 fête ses 50 ans et ouvre son troisième chapitre en 2017, seulement deux ans après sa profonde refonte découverte en septembre 2014. Poussé par les normes Euro4, Moto Guzzi en profite pour dépoussiérer le V-twin refroidi par air de 744 cc en renforçant notamment son système de dépollution via un catalyseur trois voies et une double sonde Lambda.

Le twin étrenne aussi d'autres modifications plus profondes visant à améliorer son rendement tout en collant aux nouvelles exigences, à l'image de sa pompe et de son carter d'huile inédits et de son nouveau vilebrequin. L'injection monocorps Marelli répond aux ordres d'un accélérateur électronique, tandis que la boîte reste au format six rapports étrenné en 2014. L'embrayage monodisque à sec est lui aussi reconduit.

Au final, les motoristes italiens réussissent avec les honneurs cette délicate transition - surtout pour un moteur à air - puisque les performances grimpent à 52 ch à 6200 tr/mn et 60 Nm à 4900 tr/mn, contre 48 ch à 6250 tr/mn et 59 Nm à 3000 tr/mn sur la V7 II. Au niveau partie cycle, le train avant aurait été "revu et renforcé", assure Moto Guzzi qui annonce aussi l'arrivée de nouveaux combinés amortisseurs de "qualité supérieure" dont  l'angle d’inclinaison"plus important" apporterait une réponse "plus progressive et contrôlée". Pas négligeable au regard de l'amortissement assez sec de cette rétro aux saveurs authentiques !

Le passager profite par ailleurs de meilleurs égards grâce à au repositionnement de ses repose-pieds, plus bas. Le pilote profite quant à lui d'une nouvelle selle installée plus bas (770 mm) et de repose-pieds en aluminium forgé. Comme en 2016, la V7 III se décline en trois versions, dont les détails sont à découvrir ci-dessous : la sobre Stone, la classique Special et la sportive "Racer" et ses demi-guidons. 

Assez (trop ?) modernes sous leurs dehors classiques, les motos possèdent de série l'ABS (obligatoire en 2017), un anti-patinage (peu utile vu la puissance…) et sont toujours connectables à un smartphone via l'application "MG-MP". Cette fonctionalité très "Geek" permet entre autres d'enregistrer les détails d'un trajet grâce au GPS intégré dans le téléphone ou encore de la localiser facilement en gardant en mémoire ses coordonnées géographiques à chaque coupure du moteur : pratique pour les têtes-en-l'air ! 

Chacune des trois versions de V7 III profitent de quelques ajustements esthétiques, comme un nouveau bouchon de réservoir, une nouvelle selle, des caches latéraux amincis et des clignotants et rétroviseurs élargis de 40 mm. Pour 2017, Moto Guzzi célèbre en outre le cinquantenaire de la gamme via une quatrième déclinaison appelée "Anniversario" (anniversaire), en édition numérotée à 750 exemplaires. 

La gamme Moto Guzzi V7 III 2017 

  • V7 III Stone : peinture mat, jantes à bâtons, tableau de bord à un seul cadran, garde boue avant court.
  • V7 III Special : bande de couleur sous la selle, touches de chromes, roues à rayons, tableau de bord à double cadrans, selle matelassée, protection de tubes de fourche (soufflets sur Racer et Stone). 
  • V7 III Racer : demi-guidons, dosseret de selle, porte-numéro, roues à rayons, platines de repose-pieds réglables taillées dans la masse. Amortisseurs Ôhlins totalement réglables. 
  • V7 III Anniversario : 750 exemplaires en noir ou en bleu, à partir d'une Special. Finitions chromées et aigle couleur or sur le réservoir, selle cuir, bouchon de réservoir en alu taillé dans la masse, numéro gravé au laser sur le té supérieur, garde-boue en alu brossé, jantes polies avec moyeux gris.

La Moto Guzzi V9 2017 améliore son confort

Proche de la V7 d'un point de vue technique et stylistique, la V9 apporte depuis l'an passé un surcroît de performances dans la gamme grâce à sa plus forte cylindrée de 850 cc au lieu de 744 sur la V7 (lire notamment notre Duel V9 Vs Street Twin). Déclinée en deux versions, Roamer et Bobber, cette moto refroidie par air subit quelques modifications pour 2017, principalement ergonomiques.

La V9 Roamer, custom d'allure classique, ménagerait un meilleur accueil grâce à une nouvelle selle - "plus longue et plus confortable" - et des repose-pieds reculés de 100 mm. Espérons que cela suffise à éviter que les genoux ne viennent au contact des cylindres, comme c'était le cas en 2016. Conscient de ce problème d'ergonomie presque rédhibitoire, Moto Guzzi propose par ailleurs aux actuels propriétaires et aux futurs acquéreurs de la première génération de V9 de profiter des bienfaits de ces nouvelles platines, en option évidemment.

La nouvelle selle au confort retravaillé fait aussi partie des équipements optionnels accessibles sur la V9 2016. En revanche, la partie cycle n'évolue pas pour 2017, y compris au niveau des suspensions : dommage, tant les combinés arrière de la V9 Roamer se montrent décevants, aussi bien en termes de confort que de rigueur. La Moto Guzzi avait particulièrement souffert à ce niveau face à l'équilibrée - et bien mieux finie - Triumph Street Twin lors de notre duel MNC.

La V9 Bobber, version au style poussé par l'emploi d'une roue avant plus large que l'arrière ou encore d'un guidon "drag bar", reçoit aussi de nouvelles platines avec repose-pieds reculés, ainsi qu'une nouvelle selle annoncée "plus confortable". Sur l'une comme sur l'autre, le moteur à transmission par cardan n'évolue pas pour 2017 puisqu'il était déjà homologué Euro4 à sa sortie. Il conserve sa puissance de 55 ch et son couple de 62 Nm, soit guère plus que la V7 III. La V9 reconduit son ABS et son antipatinage réglable, dispositif pas franchement nécessaire au regard de la puissance et qui se montrait assez sec lors de son actionnement sur la première version.

.

Les derniers essais MNC

Essai Ducati Supersport S 2017 : belle à tout faire

Ducati se replace sur le segment des motos routières sportives (et vice-versa !) avec sa nouvelle Supersport, onze ans après l'arrêt de la 1000 SS. MNC a longuement testé cette attractive "VFR à l'italienne", sur le sec comme sur le mouillé... Verdict !
Duel Z900 Vs Street Triple S : un combat, deux chefs

Affichées à 8900 euros, la Z900 et la Street Triple S usent d'arguments très différents pour amadouer les motards. Le match est-il pour autant déséquilibré ? Bien au contraire, les roadsters Kawasaki et Triumph luttent au coude à coude dans ce combat des chefs. Essai !
Comparatif Superbike 2017 : CBR1000RR, GSX-R1000R, YZF-R1, ZX-10R

Le millésime 2017 des motos hypersportives japonaises est exceptionnel : les affûtées Kawasaki ZX-10R et Yamaha R1 sont au top de leur forme, tandis que les Honda CBR1000RR et Suzuki GSX-R1000 se sont enfin remises au sport et au niveau technologique. Moto-Net.Com oppose ces quatre fines lames de 1000 cc sur route et sur circuit dans un comparatif Superbike exclusif sur le web !
Essai comparatif Multistrada 950 Vs Africa Twin Vs V-Strom 1000 : en plein dans le mille

Depuis sa sortie en janvier 2016, la Honda Africa Twin rencontre un succès mérité qui suscite bien des convoitises : cette année, Ducati lui oppose l'inédite Multistrada 950 tandis que Suzuki met à jour sa V-Strom 1000... Moto-Net.Com a donc réuni ces trois trails 1000 cc pour un nouveau comparo.
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Premières photos et infos sur les Honda Goldwing et Bagger 2018 ?

De possibles photos "volées" de la nouvelle Goldwing 2018 circulent, relayées par des professionnels très concernés par tout ce qui touche à la Gold... S'agit-il des premières informations sur la très attendue nouvelle version de la moto ultra routière du blason ailé, après la vidéo de teasing que vient de publier Honda ? Explications.
Valentino Rossi roule à Misano en vue de participer au GP d'Aragon

Valentino Rossi a pris le guidon d'une Yamaha R1 hier sur le circuit de Misano (Italie) afin d'évaluer son état de forme, moins de 20 jours après sa chute sur une moto d'enduro et sa fracture tibia-péroné. En ligne de mire : un retour en piste dès ce week-end à Alcaniz pour le Grand Prix d'Aragon MotoGP 2017...
Horaires et enjeux du Grand Prix d'Aragon MotoGP 2017

Le Grand Prix d'Aragon, 14ème course MotoGP 2017, débute ce week-end près d'Alcaniz, en Espagne. Trois pilotes et constructeurs l'abordent au coude à coude : Marc Marquez (Honda) et Andrea Dovizioso (Ducati) sont à égalité de points (199) et de victoires (4), tandis que Maverick Viñales est à 16 longueurs (183) sur sa Yamaha. Quant à Valentino Rossi, blessé, il tentera courageusement de défendre sa quatrième place ! Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives.
Ana Carrasco, première femme à s'imposer en vitesse moto mondiale

Hier lors du Mondial Superbike à Portimao (Portugal), Ana Carrasco a décroché sa première victoire dans la nouvelle catégorie Supersport 300. Elle complète un carton plein pour Kawasaki (en 300, 600 et 1000 cc) mais devient surtout la première femme à remporter une épreuve de vitesse moto au rang mondial !
Les motards flashés en courbe par les nouveaux radars de virage !

Les radars autonomes étrennent une nouvelle fonctionnalité particulièrement inquiétante pour les motards : la capacité de mesurer la vitesse d'un véhicule à l'intérieur d'une courbe. Ces radars de virage visent à faire ralentir l'allure dans les virolos, où 497 automobilistes et 160 motards auraient perdu la vie en 2016 selon la Sécurité routière.
Lucy Glöckner, star du Bol d'Or 2017 !

Mais qui peut donc ainsi tenir tête à Sébastien Gimbert, vieux loup de l'endurance mondiale, dans une lutte pied à pied pour la troisième place du Bol d'Or 2017 après plus de 23 heures de course acharnée ? Lucy Glöckner, la jeune pilote allemande du team mixte de la BMW n°48 Völpker NRT, qui échoue finalement à 9 petits dixièmes du podium...
Bol d'Or  2017 - SRC Kawasaki n°11 (abandon) : "Un goût amer et dur à avaler"...

Déclarations du team SRC Kawasaki n°11, contraint à l'abandon sur casse moteur après seulement 17 tours de course, alors que Randy de Puniet, Mathieu Gines et Fabien Foret avaient tout raflé pendant les essais...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.