• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW BMW
Paris, le 9 février 2017

Interview Nathanaëlle Heinrich (BMW) : la moto est incontournable sur les routes françaises

Interview Nathanaëlle Heinrich (BMW) : la moto est incontournable sur les routes françaises

Avec 13 603 immatriculations, BMW affiche une progression de +9,2% sur le marché moto et scooter français. Nathanaëlle Heinrich, chef du service ventes BMW Motorrad, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2016 du constructeur allemand et dévoile ses objectifs 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Nathanaëlle Heinrich, chef du service ventes BMW Motorrad : La norme Euro 4 prévoit non seulement un abaissement des seuils d’émissions mais aussi l’intégration de l’ABS de série sur tous les véhicules neufs. Ces exigences ont été prises en compte de longue date par nos ingénieurs, qui les ont intégrées dans les évolutions techniques de nos modèles : l’ABS est ainsi proposé de série sur l’intégralité de notre gamme depuis 2013, tandis que l’ensemble de nos motorisations sont passées Euro4 au cours de l’année 2016. Aucun modèle n’a été stoppé et cette évolution ne s’est pas faite au détriment des performances : nos S 1000 R et S 1000 XR prennent même quelques chevaux au passage !

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
N. H. : Certaines réglementations changent, à nous d’être innovants pour proposer de nouvelles opportunités à nos futurs clients ! Le plaisir à moto n’est pas qu’une question de puissance pure : il s’agit de proposer des machines fun, agiles, avec du caractère. La part des ventes de modèles en version A2 progresse naturellement, et nous proposons en 2017 pas moins de dix modèles A2, allant du roadster (G 310 R, F 800 R) à la routière (F 800 GT) en passant par le trail (F 700 GS, F 800 GS, F 800 GS Adventure et prochainement G 310 GS) et le maxi-scooter (C 650 Sport, C 650 GT et l’électrique C evolution). Nous renforçons d’ailleurs cette offensive produit par une opération "permis offert" sur la plupart de ces modèles, qui bénéficient en outre d’offres de financement canon : la F 800 R est proposée à 99€ / mois sans apport, tandis que la nouvelle G 310 R s’affiche à 49€ / mois avec 749€ d’apport, soit le prix d’un smartphone avec abonnement 4G !

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
N. H. : En observant la circulation en ville, on constate que le deux-roues a d’ores et déjà été adopté par de nombreux citadins qui regagnent ainsi la maîtrise de leur temps, mais aussi par les entreprises qui profitent d’une fiscalité avantageuse (pas de malus, pas de TVS) pour leur trajets professionnels. Les mentalités évoluent, et force est de constater que les réglementations aussi comme l’illustre le bonus écologique qui est désormais proposé sur les deux-roues électriques : le scooter BMW C evolution bénéficie ainsi d’une prime de l’Etat de 1000 euros. Déjà plus de 1200 C evolution circulent d’ailleurs sans pollution et sans bruit dans nos villes, les jours pairs comme impairs !

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
N. H. : Le Salon de la moto de Paris est en effet reporté et devrait s’intégrer dès 2018 dans le cadre d’un nouveau concept de salon auto-moto dédié à la mobilité. Ce qui montre que la moto est incontournable sur les routes françaises. D’ici-là, nous concentrons nos moyens sur le développement de nouvelles expériences pour nos clients sur route, hors piste ou sur circuit. Nous lançons ainsi en 2017 une série de "Box Expérience" à thèmes proposant une prise en charge complète sur des événements nationaux tels que le GS Trophy, les BMW Motorrad Track Days ou encore le Travel Park, un site inédit dédié au off-road et qui ouvrira ses portes au mois de mai dans la région de Tours. Libérés des contraintes logistiques et d’organisation, les clients n’ont alors à se concentrer que sur une seule chose : vivre à fond une expérience exclusive au guidon de leur BMW !

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
N. H. : L’année 2016 se termine sur un bilan plutôt positif, avec un marché total des plus de 125 cm3 qui repasse au-dessus des 150 000 unités et malgré la levée officielle des 100 chevaux qui s’est fait attendre sur les gros cubes.

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque ?
N. H. : Avec plus de 13 600 immatriculations, BMW Motorrad s’établit désormais à 16,2% de part de marché sur les plus de 500 cm3 et enregistre une croissance de +9,2%, supérieure à l’évolution de son marché de référence. Depuis 2010, la progression de BMW est constante indépendamment des lancements de nouveautés produits.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année ? Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
N. H. : Cette croissance a notamment été portée par le succès du tandem R 1200 GS / R 1200 GS Adventure qui passe la barre des 4000 unités vendues, de la R 1200 RT qui consolide encore sa position sur le segment des routières avec près de 1700 immatriculations, ou encore des R nineT et R nineT Scrambler à plus de 1100 immatriculations. Côté scooters, les nouveaux C 650 Sport et C 650 GT voient leurs volumes doubler, tandis que le C evolution confirme son succès avec plus de 500 immatriculations sur l’année 2016.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
N. H. : Nous pensons pouvoir renforcer encore notre présence sur les roadsters et trails mid-size avec notre série F (F 700 GS, F 800 R, F 800 GS et F 800 GT) qui vient de recevoir de nouvelles évolutions techniques et esthétiques pour 2017.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
N. H. : A vrai dire, l’année 2016 ne nous a réservé que de bonnes surprises. Dès le début d’année tout d’abord, puisque BMW Motorrad est resté numéro un sur les +500 cm3 jusqu’à fin mars. Cette dynamique s’est poursuivie tout au long de l’année grâce notamment à l’investissement et à la qualité du travail de notre réseau de concessionnaires. Enfin, 2016 s’est achevée sur l’officialisation du bonus écologique pour les deux-roues électriques qui laisse augurer de belles perspectives pour notre nouveau scooter C evolution, désormais disponible en deux versions : l’une accessible avec un simple permis auto offrant 100 km d’autonomie, et l’autre proposant 160 km d’autonomie avec un Permis A/A2.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
N. H. : La fin de la loi des 100 chevaux représente sans doute l’évolution la plus marquante pour le monde de la moto en France. A l’instar de leurs voisins européens, les motocyclistes français peuvent à nouveau goûter pleinement à l’agrément des motorisations développées par nos ingénieurs !

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
N. H. : Avec pas moins de 15 lancements au programme, l’année 2017 s’annonce très riche en nouveautés chez BMW. Notre best-seller la R 1200 GS se voit déclinée en trois versions très distinctes avec notamment une définition Exclusive haut-de-gamme et une version Rallye à la fois sportive et baroudeuse. Dans la gamme Héritage, la R nineT propose désormais cinq déclinaisons en s’enrichissant de la R nineT Pure, de la R nineT Racer et de la R nineT Urban G/S qui rappelle la GS victorieuse du "Paris-Dakar" aux mains d’Hubert Auriol dans les années 80. Les nouvelles G 310 R et G 310 GS renforceront quant à elles l’accessibilité de notre gamme. Enfin, avant d’être rejointes par l’exclusive K 1600 Bagger à la rentrée, les K 1600 GT et GTL font d’ores et déjà un pas de plus vers la moto connectée en intégrant désormais l’e-Call, un système d’appel intelligent en cas d’urgence.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
(Pas de réponse)

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
(Pas de réponse)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...