• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DES AMÉRIQUES 2018 - DOVIZIOSO ET LORENZO S'EXPLIQUENT
Paris, le 24 avril 2018

GP des Amériques - Dovizioso sauve l'essentiel, Lorenzo s'enfonce...

GP des Amériques - Dovizioso sauve l'essentiel, Lorenzo s'enfonce

La constance d'Andrea Dovizioso le propulse en tête du championnat du monde MotoGP 2018, malgré un Grand Prix des Amériques terminé loin des leaders (5ème). L'italien est en position de force avant le retour en Europe, contrairement à son coéquipier Jorge Lorenzo... Débriefing.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati Team (8ème en qualifs et 5ème en course) : "D’un côté je suis très content et d’un autre, pas tellement... Je suis satisfait de la façon dont nous avons travaillé ce week-end, car nous étions très loin vendredi. Nous avons pris les bonnes décisions et nous avons été capables de terminer cinquième. Mais nous avons aussi constaté que nous avions toujours du mal sur certains tracés. Nous nous ne sommes pas suffisamment améliorés et nos points négatifs subsistent".

"Cela dit, nous nous rendons à Jerez en occupant la tête du championnat, ce qui est positif. Nous sommes en bien meilleure position que l'an dernier et nous avons bien su gérer les trois premières courses. Je pense que le championnat est différent cette année : il y a beaucoup plus de pilotes dans le coup. Tout peut arriver, particulièrement à Jerez et au Mans. Et puis la saison est encore longue !"

L'analyse Moto-Net.Com :  "DesmoDovi" s'est battu tout le week-end pour se maintenir la tête hors de l'eau au Texas, sur un circuit technique et physique en raison de ses changements d'angles rapides. Des caractéristiques qui mettent en défaut la Ducati, certes véloce dans les lignes droites mais toujours en manque d'agilité.

 

Résultat : le natif de Forlimpopoli (Italie) est resté dans le ventre mou du classement pendant les essais, se qualifiant à une lointaine 8ème place à 1,2 sec (!) du poleman. La troisième manche de la saison s'annonçait clairement difficile pour Dovizioso, qui s'était déjà montré en retrait en Argentine (6ème)...

Mais c'était sans compter la combativité et la persistance du pilote italien, celles-là mêmes qui lui ont permis de lutter pied à pied pour le titre face à Marquez l'année dernière ! "Dovi" s'est ainsi hissé dans le deuxième groupe à la force du poignet droit, avant de profiter de la chute de Crutchlow puis de prendre la roue de Zarco. 

 

Plus à l'aise que le pilote français sur certains freinages, le n°4 a porté une attaque décisive à quatre tours de l'arrivée pour s'emparer de la cinquième place à 13,570 sec du vainqueur. Mission accomplie pour le pilote Ducati, qui limite la casse et marque d'importants points !

Andrea Dovizioso, victorieux de la manche d'ouverture au Qatar, récupère même la tête du championnat grâce à sa constance aux avant-postes. Le transalpin n'a certes pas la vitesse la plus impressionnante de ce début de la saison, mais sa régularité paye : le voici en tête du provisoire avec un point d'avance sur Marquez (46 Vs 45) ! 

Lorenzo au fond du trou...

De l'autre côté du box en revanche, l'ambiance continue à se dégrader : malgré ses "secrets de la réussite", Lorenzo termine onzième (son meilleure résultat en 2018 !), battu dans les derniers tours par les Ducati satellites de Rabat et Miller ainsi que par l'Aprilia d'Espargaro. Le n°99 a coupé la ligne d'arrivée avec 31,355 sec de retard sur le vainqueur et 17,785 sec sur son coéquipier Dovizioso...

 

Qualifié en sixième position, Jorge Lorenzo admet tout d'abord s'être fourvoyé dans son choix de pneu arrière en optant pour la gomme dure, qui occasionnait "beaucoup de patinage". Mais c'est surtout la nature du tracé texan qui lui a posé problème.

"C'est un circuit très physique et avec la nouvelle moto j'ai plus de mal physiquement, surtout au freinage", relate le n°99, complètement perdu sur sa Desmosedici 2018. Quel contraste avec ses affirmations ambitieuses pendant les essais hivernaux, quand il avait explosé le record à Sepang (Malaisie)...

 

Après trois courses disputées, "Jorgeuil" apparaît à une lointaine 16ème place au provisoire avec seulement 6 points, son plus mauvais début de saison en MotoGP. Le voila à égalité de points avec Franco Morbidelli, qui débute chez Honda Marc VDS ! 

Plus inquiétant encore : Lorenzo n'est que le cinquième pilote Ducati au provisoire, loin derrière Dovizioso (1er) et les Desmosedici privées de Miller (8ème), Rabat (9ème) et Petrucci (10ème). Une position évidemment incompatible avec son statut de pilote d'usine, débauché à grands frais chez Yamaha pour ramener le titre à Ducati...

Miller joue les gros bras, avec une épaule en vrac !

Jorge Lorenzo, que l'on dit en contact avec Suzuki pour remplacer Iannone en 2019, déplore par ailleurs le dépassement autoritaire de Jack Miller dans les derniers tours, reprochant l'agressivité de cet intérieur qui l'aurait contraint à changer de trajectoire pour éviter le contact...

"Si je ne relève pas la moto, je chute", reproche-t-il à son rival à qui il avait cependant laissé la porte grande ouverte en entrant large dans ce gauche... "Mais si l'autre pilote ne vous percute pas, la direction de course ne fait rien. C'est toujours les mêmes pilotes qui font ce type d'action... Mais bon, la course a été si mauvaise que je ne vais pas parler de ce genre de choses."

Jack Miller, qui s'est excusé auprès du majorquin, ne s'est pas beaucoup étendu sur cette manoeuvre considérée par beaucoup comme un simple fait de course. A l'arrivée, le pilote Pramac s'est davantage épanché sur sa condition physique... en révélant une blessure tenue secrète !

 

"Nous sommes restés très discrets à propos de mon épaule tout le week-end, mais à présent nous en avons fini et je dois admettre que ce n'était pas génial", explique "Jackass" qui s'est déchiré la coiffe des rotateurs de l'épaule droite et fêlé la clavicule en chutant en VTT entre le GP d'Argentine et le GP des Amériques !

"Parfois, la période entre les courses peut être plus dangereuse que les courses elles-mêmes", ajoute l'ancien pilote Honda avec humour, qui considère presque comme une victoire le fait d'avoir terminé 9ème dans ces conditions ! 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
La norme Euro5 moto pourrait être repoussée d'un an

Pour avoir le temps d'écouler des "centaines de milliers" de motos potentiellement invendues à cause du coronavirus, l'association des constructeurs européens de motos (ACEM) demande à l'Union européenne de repousser l'entrée en vigueur de la norme Euro5 au 31 décembre 2021... Explications.
La stratégie du réseau Ducati face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Ducati réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Ducati France. Interview.
La stratégie du réseau Harley-Davidson face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Harley-Davidson réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Manoël Bonn, directeur marketing Harley-Davidson France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires
[Vidéo] Compilation de chutes de Guy Martin, pilote moto & Co

Moto sur route, sur circuit ou sur l'eau (!), vélo, auto, bateau, aéroglisseur, luge de rue ou sur glace... Guy Martin est un touche-à-tout particulièrement casse-cou. L'ancienne vedette du Tourist Trophy nous divertit en publiant deux vidéos de ses meilleures - pires ? - chutes. Action !
Jack Miller rejoint le team officiel Ducati MotoGP en 2021

Une MotoGP Ducati officielle sera de nouveau pilotée par un australien l'an prochain : après Troy Bayliss et Casey Stoner, Jack Miller accède à son tour au guidon de la Desmosedici d'usine en 2021, avec une option pour la saison 2022. Explications.
Pilotes et équipes 2 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...