• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GP DES AMÉRIQUES 2018 - DOVIZIOSO ET LORENZO S'EXPLIQUENT
Paris, le 24 avril 2018

GP des Amériques - Dovizioso sauve l'essentiel, Lorenzo s'enfonce...

GP des Amériques - Dovizioso sauve l'essentiel, Lorenzo s'enfonce

La constance d'Andrea Dovizioso le propulse en tête du championnat du monde MotoGP 2018, malgré un Grand Prix des Amériques terminé loin des leaders (5ème). L'italien est en position de force avant le retour en Europe, contrairement à son coéquipier Jorge Lorenzo... Débriefing.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati Team (8ème en qualifs et 5ème en course) : "D’un côté je suis très content et d’un autre, pas tellement... Je suis satisfait de la façon dont nous avons travaillé ce week-end, car nous étions très loin vendredi. Nous avons pris les bonnes décisions et nous avons été capables de terminer cinquième. Mais nous avons aussi constaté que nous avions toujours du mal sur certains tracés. Nous nous ne sommes pas suffisamment améliorés et nos points négatifs subsistent".

"Cela dit, nous nous rendons à Jerez en occupant la tête du championnat, ce qui est positif. Nous sommes en bien meilleure position que l'an dernier et nous avons bien su gérer les trois premières courses. Je pense que le championnat est différent cette année : il y a beaucoup plus de pilotes dans le coup. Tout peut arriver, particulièrement à Jerez et au Mans. Et puis la saison est encore longue !"

L'analyse Moto-Net.Com :  "DesmoDovi" s'est battu tout le week-end pour se maintenir la tête hors de l'eau au Texas, sur un circuit technique et physique en raison de ses changements d'angles rapides. Des caractéristiques qui mettent en défaut la Ducati, certes véloce dans les lignes droites mais toujours en manque d'agilité.

 

Résultat : le natif de Forlimpopoli (Italie) est resté dans le ventre mou du classement pendant les essais, se qualifiant à une lointaine 8ème place à 1,2 sec (!) du poleman. La troisième manche de la saison s'annonçait clairement difficile pour Dovizioso, qui s'était déjà montré en retrait en Argentine (6ème)...

Mais c'était sans compter la combativité et la persistance du pilote italien, celles-là mêmes qui lui ont permis de lutter pied à pied pour le titre face à Marquez l'année dernière ! "Dovi" s'est ainsi hissé dans le deuxième groupe à la force du poignet droit, avant de profiter de la chute de Crutchlow puis de prendre la roue de Zarco. 

 

Plus à l'aise que le pilote français sur certains freinages, le n°4 a porté une attaque décisive à quatre tours de l'arrivée pour s'emparer de la cinquième place à 13,570 sec du vainqueur. Mission accomplie pour le pilote Ducati, qui limite la casse et marque d'importants points !

Andrea Dovizioso, victorieux de la manche d'ouverture au Qatar, récupère même la tête du championnat grâce à sa constance aux avant-postes. Le transalpin n'a certes pas la vitesse la plus impressionnante de ce début de la saison, mais sa régularité paye : le voici en tête du provisoire avec un point d'avance sur Marquez (46 Vs 45) ! 

Lorenzo au fond du trou...

De l'autre côté du box en revanche, l'ambiance continue à se dégrader : malgré ses "secrets de la réussite", Lorenzo termine onzième (son meilleure résultat en 2018 !), battu dans les derniers tours par les Ducati satellites de Rabat et Miller ainsi que par l'Aprilia d'Espargaro. Le n°99 a coupé la ligne d'arrivée avec 31,355 sec de retard sur le vainqueur et 17,785 sec sur son coéquipier Dovizioso...

 

Qualifié en sixième position, Jorge Lorenzo admet tout d'abord s'être fourvoyé dans son choix de pneu arrière en optant pour la gomme dure, qui occasionnait "beaucoup de patinage". Mais c'est surtout la nature du tracé texan qui lui a posé problème.

"C'est un circuit très physique et avec la nouvelle moto j'ai plus de mal physiquement, surtout au freinage", relate le n°99, complètement perdu sur sa Desmosedici 2018. Quel contraste avec ses affirmations ambitieuses pendant les essais hivernaux, quand il avait explosé le record à Sepang (Malaisie)...

 

Après trois courses disputées, "Jorgeuil" apparaît à une lointaine 16ème place au provisoire avec seulement 6 points, son plus mauvais début de saison en MotoGP. Le voila à égalité de points avec Franco Morbidelli, qui débute chez Honda Marc VDS ! 

Plus inquiétant encore : Lorenzo n'est que le cinquième pilote Ducati au provisoire, loin derrière Dovizioso (1er) et les Desmosedici privées de Miller (8ème), Rabat (9ème) et Petrucci (10ème). Une position évidemment incompatible avec son statut de pilote d'usine, débauché à grands frais chez Yamaha pour ramener le titre à Ducati...

Miller joue les gros bras, avec une épaule en vrac !

Jorge Lorenzo, que l'on dit en contact avec Suzuki pour remplacer Iannone en 2019, déplore par ailleurs le dépassement autoritaire de Jack Miller dans les derniers tours, reprochant l'agressivité de cet intérieur qui l'aurait contraint à changer de trajectoire pour éviter le contact...

"Si je ne relève pas la moto, je chute", reproche-t-il à son rival à qui il avait cependant laissé la porte grande ouverte en entrant large dans ce gauche... "Mais si l'autre pilote ne vous percute pas, la direction de course ne fait rien. C'est toujours les mêmes pilotes qui font ce type d'action... Mais bon, la course a été si mauvaise que je ne vais pas parler de ce genre de choses."

Jack Miller, qui s'est excusé auprès du majorquin, ne s'est pas beaucoup étendu sur cette manoeuvre considérée par beaucoup comme un simple fait de course. A l'arrivée, le pilote Pramac s'est davantage épanché sur sa condition physique... en révélant une blessure tenue secrète !

 

"Nous sommes restés très discrets à propos de mon épaule tout le week-end, mais à présent nous en avons fini et je dois admettre que ce n'était pas génial", explique "Jackass" qui s'est déchiré la coiffe des rotateurs de l'épaule droite et fêlé la clavicule en chutant en VTT entre le GP d'Argentine et le GP des Amériques !

"Parfois, la période entre les courses peut être plus dangereuse que les courses elles-mêmes", ajoute l'ancien pilote Honda avec humour, qui considère presque comme une victoire le fait d'avoir terminé 9ème dans ces conditions ! 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Kawasaki remporte les 24H Motos du Mans et prend la tête du championnat du monde EWC

Vainqueur des 24 Heures Motos devant la Honda n°111 et la Suzuki n°2 au terme d'une course irréprochable, la Kawasaki SRC n°11 passe en tête du championnat du monde ! Le rêve d'Erwan Nigon commencerait-il à prendre forme ?
Quelle moto prépare Suzuki avec son nouveau trail sur base de V-Strom ?

Une photo "volée" par nos confrères de Road Trip confirme l'existence d'un nouveau trail en préparation chez Suzuki, sur l'excellente base de la vieillissante V-Strom. Quelques caractéristiques peuvent être interprétées comme un retour de la célèbre DR800 "Big DR" des années 1990... MNC explore les pistes.
Trail 4 commentaires
Abandon pour la BMW ERC et la Yamaha du YART aux 24H Motos 2019

La BMW ERC n°6, qualifiée en pole position, abandonne les 24 Heures Motos 2019, tout comme la Yamaha n°7 du YART, deuxième sur la grille, et la BMW n°56 en Superstock... Explications.
Harley-Davidson rappelle ses Street 750 et Street Rod de 2015 à 2018

Harley-Davidson procède actuellement au rappel de ses motos Street 750 et Street Rod pour un risque de corrosion autour de l'étrier de frein. Explications.
BMW en pole position des 24H Motos 2019 !

Première surprise au Mans pour la 42ème édition des 24 Heures Motos : c'est la BMW n°6 (Kenny Foray, Julien da Costa, Mathieu Gines et Jan Bühn) qui s'élancera en tête devant deux Yamaha, la R1 officielle n°7 du YART et la n°333 de Viltaïs Pierret Experiences. Explications.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
Rappel des scooters BMW C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT

BMW Motorrad rappelle ses scooters  C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT produits entre le 9 février 2011 et le 23 août 2018. Explications.
Rappels 2 commentaires
Honda rappelle ses scooters PCX 125 et 150

Honda procède actuellement au rappel de ses scooters PCX 125 et PCX 150 pour un risque d'oxydation des commandes des clignotants, du warning et des phares. Explications.
Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
12 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...