• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
VICTOIRE SUR TAPIS ROUGE
Paris, le 19 novembre 2019

GP de Moto Macao 2019 : mini victoire pour Rutter après un gros carambolage

GP de Moto Macao 2019 : mini victoire pour Rutter après un gros carambolage

Auteur de la pole position au guidon de sa BMW S1000RR, Peter Hickman était le grand favori du 53ème Grand Prix moto de Macao. Malheureusement, deux drapeaux rouges successifs ont réduit la course à un seul tour (!). Michael Rutter rafle la mise sur sa Honda RC213V-S... et paye sa tournée !

Imprimer

Michael Rutter a été déclaré vainqueur du Grand Prix Moto de Macao à l'issue de l'ersatz de course de samedi, interrompue par deux drapeaux rouges. Pas sûr donc que le pilote de l'ensorcelante Honda RC213V-S ajoute ce succès à sa longue liste de victoires sur l'épreuve chinoise !

Pour rappel, le britannique de 47 ans s'était imposé à huit reprises sur le circuit urbain de Guia avant ce week-end : en 1998 sur RC45, 2000 sur R1, 2002 et 2003 sur 998, 2004 et 2005 sur CBR1000RR, 2011 sur 1098 et 2012 à nouveau sur Fireblade. De l'aveu du champion, il ne méritait pas cette victoire en 2019...

Vainqueur à Macao en 2015, 2016 et 2018 sur S1000RR, Peter Hickman avait signé vendredi dernier la pole position de ce 53ème Grand Prix moto... Un GP au tracé bien trop dangereux pour figurer sur le calendrier du MotoGP, mais qui n'impressionne guère les pilotes du Tourist Trophy !

La course avait fort bien débuté pour Hickman puisqu'au bout de deux petits tours, le n°88 du team MGM by Bathams comptait sept secondes d'avance sur ses quatre poursuivants : son coéquipier Michael Rutter, David Johnson sur sa Ducati PBM, Lee Johnston sur sa BMW Ashcourt Racing et Davey Todd sur sa BMW MGM par Penz 13.

 GP de Macao 2019 : mini victoire pour Rutter après un gros carambolage

Alors que "Hicky" pouvait commencer à gérer, les drapeaux rouges faisaient leur - première - apparition suite à la chute Rob Hodson au niveau des Esses, qui entraînait celle de Marek Cerveny placé juste derrière lui... Fort heureusement, les deux pilotes ne se sont que très légèrement blessés.

Conformément au règlement, les organisateurs ont procédé à l'annulation pure et simple de cette première partie de course et relancé le Grand Prix pour huit boucles. Cette fois-ci, Rutter prend le meilleur départ de sa deuxième place et termine le premier tour en tête, 26 centièmes de seconde devant son meilleur ennemi Hickman !

 GP de Macao 2019 : mini victoire pour Rutter après un gros carambolage

Peter dépasse son collègue et sa RCV au freinage de Lisboa Bend puis s'échappe à nouveau lorsque les commissaires de piste du poste 15 doivent de nouveau interrompre la course en raison d'un effroyable carambolage impliquant six motos (voir les vidéos plus bas)...

Erno Kostamo, Derek Sheils, Didier Grams, Michael Sweeney, Philip Crowe et Dan Kruger s'enchevêtent les uns aux autres mais par miracle aucun n'est salement blessé : "transportés à l'hôpital, Kostamo, Sheils et Kruger étaient conscients. Kruger et Sheils ont été libérés, tandis que Kostamo est dans un état stable et sera opéré ce soir", signalait la direction quelques heures plus tard.

 GP de Macao 2019 : mini victoire pour Rutter après un gros carambolage

En raison du programme de courses (du 66ème GP Auto de Macao) très chargé, les organisateurs n'avaient d'autre choix que de déclarer la course terminée. C'est ainsi qu'en tête à la fin du tout premier tour, Rutter remportait finalement le Grand Prix... et empochait la prime du vainqueur !

"Je viens d'apprendre qu'on m'accordait la victoire de la course d'aujourd'hui", gazouillait Michael Rutter samedi soir. "C'est un peu dommage car Peter la méritait vraiment... Désolé Peter", s'excusait le vétéran. Troisième aux qualifications, l'australien David Johnson complétait plus logiquement le podium avec sa Panigale V4. Soit BMW, Honda et Ducati, comme en 2018 !

Sans doute dépossédé d'une quatrième victoire au GP de Macao en cinq ans (Glen Irwinn l'avait battu en 2017 lors d'une course également stoppée prématurément), Peter Hickman se consolait toutefois rapidement en exigeant que son coéquipier règle la note de leur soirée au bar du casino. Philosophe et malin, le patron des courses sur route !

Grand Prix de Macao 2019 : la vidéo du direct

Grand Prix de Macao 2019 : le carambolage

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...