• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DUEL
Paris, le 23 février 2009

Face à face Honda 600 Silverwing - Suzuki Burgman 650 : maxi plaisir chez les maxiscooters ?

Face à face Honda 600 Silverwing - Suzuki Burgman 650 : maxi plaisir chez les maxiscooters ?

Dans l'ombre du 500 Tmax, le Suzuki Burgman 650 et le Honda 600 Silver Wing séduisent de plus en plus de motards, y compris - surtout ? - en hiver. Quelles sont les raisons de ce succès ? Essai comparatif de deux concurrents aux qualités bien différentes.

Imprimer

Vous avez dit statutaires ?

N'en déplaise aux motards "purs et durs", le marché des maxiscooters ne cesse d'empiéter sur celui des motos traditionnelles... Preuve qu'ils sont dans l'air (froid en ce moment !) du temps et répondent à de vraies attentes. Deuxième meilleure vente des machines de plus de 125 cm3 en 2008, le Yamaha 500 Tmax est devenu depuis 2001 une super star grâce à sa polyvalence et sa sportivité, malgré une cylindrée assez modeste.

Essai comparatif maxiscooters Honda Silverwing 600 et Suzuki Burgman 650

Dès 2002, Honda et Suzuki répliquent en dévoilant à leur tour des maxiscooters encore plus puissants, cubant respectivement 600 et 650 cm3. Mais là où le Tmax a connu un succès immédiat grâce à son look attrayant et ses qualités dynamiques indéniables, le Silverwing et le Burgman ont mis un peu plus de temps à trouver leur public.

Force est de constater que nos deux maxiscooters, garés l'un à côté de l'autre, en imposent ! Longs et larges, ils retiennent l'attention avec leurs canapés en guise de selles pilote et passager. On est désormais très loin du scooter originel, la bonne vieille Vespa avec son petit phare rond, son plancher plat et ses roues minuscules ! Tout a augmenté : la taille des jantes, les performances, la protection... mais aussi le poids, autour des 250 kg en ordre de marche pour le 600 Honda et plus de 270 pour le 650 Suzuki !

Essai comparatif maxiscooters Honda Silverwing 600 et Suzuki Burgman 650 Essai comparatif maxiscooters Honda Silverwing 600 et Suzuki Burgman 650

Avec leurs coloris très sobres (noir pour le Silverwing et gris moyen pour le Burgman), nos deux engins se donnent presque des airs de véhicules officiels ! Le Honda se décline en gris argent et gris moyen, tandis que le Suzuki est également disponible en noir et en blanc. Avec leurs lignes sobres et discrètes, ils promettent assurément plus du sérieux et d'efficacité que du sport et du fun... Alors, maxi plaisir chez les maxiscooters ? Faut voir... Essai !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
C'est juste. Pour l'instant... Car le 2 roues idéal se situe à la fusion des scoots et motos et les évolutions des deux nous en rapprochent à chaque fois (suspension des moteurs et augmentation des diamètres de roues sur les scoots, réduction sur les motos, déplacement du réservoir sous la selle, etc) L'histoire se répête puisque dans les années 50, ces deux-roues mi-moto mi-scooters commençaient à émerger sérieusement. Puis la petite voiture populaire a stoppé cette évolution. Le mouvement semble reparti avec beaucoup plus de maturité et c'est tant mieux si c'est pour prendre ce qu'il y a de meilleur dans chaque catégorie. Je ne comprends pas trop cette opposition entre les deux genres qui faisait couler l'encre dans les commentaires prcédents. J'ai 55 ans, j'ai usé bien des motos, de la Bleue Motobec à la Gold Wing 1500, mais ma "carrière" de motard a toujours été émaillée de scooters divers (Vespa, Spacy, C70, Pantheon, Hexagone...)qui, chacun à sa manière s'est acquitté de sa tâche jusqu'au bout en bonne bête de somme qu'il était sans demander grand'chose en retour. On a développé des trésors d'imagination pour concevoir ces engins à tout faire, les rendre propres, fiables, faciles à utiliser(pensez au Vespa avec sa roue de secours). Avouez que pour les motos on s'est moins fatigué...
Bestof: 
1
Lectures: 
0
j'espère que je verrai , de mon vivant, Israël faire la paix avec la Palestine . Ce qui à de sur , c'est que je raconterai à mes petits enfants qu'un jour j'ai vue des motard faire un petit sourire à un scootard ...... Le gnac , j'habite Paname , si vous voulez je vous le fais essayer mon BB . Dans le bois de Boulogne ....... c'est promis je prend pas de photo . cordialement
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Ah ah.. cette discussion devient de plus en plus plaisante !! il est vrai que pour une fois, on a pas les habituelles invectives.. tout au plus quelques passionnés ! :-) Pour "103SP", je concèderai volontiers que pour ce qui est de "l'âme", on peut exprimer quelques réserves lorsque l'on a affaire à une machine bardée de technologies, mais je me dis tout de même que ma R 1200 S, en exhibant aussi fièrement ses cylindres, peut tout de même légitimement se rappeler de son aïeule de 1923 ! .-) Pour le T-Max, là aussi, parce que je suis de bon poil, et que vos arguments ne sont pas faciles à enterrer (arf !), je reconnais qu'il est esthétiquement très supérieur aux deux de l'essai ci-dessus.. boarf, il reste un scooter, même si certains se sont illustrés à son guidon jusque dans des courses de côtes, son mode de transmission et sa position de conduite continuent cependant de me tenir à distance.. Pour "Tof" maintenant, félicitations pour ce choix, c'est intéressant de pouvoir ainsi "valider" ce que je pensais en terme d'usage à long terme de machines prétendues (trop) chères comme le sont les BMW ! C'est sûr que ce genre de choix ne peut pas correspondre à des consommateurs aimant changer souvent de monture, leurs qualités ne sont pas là ! Pour moi, je dois dire que cela serait dur de choisir entre une K13GT, aux arguments très high-tech mais limite insipide question look, ou une RT justement, avec son incroyable légèreté et facilité de comportement (en plus du sympathique et vivant flat), mais qui a la mauvaise idée de s'habiller plus "lourd" que sa cousine "K" ! Allez, je ne finirai pas sans donner un clin d'oeil aux "scooteux" qui en la matière ont été les premiers à enterrer la hâche de guerre (contrairement à beaucoup d'autres discussions déjà vues ici et ailleurs) et finiraient (presque) par me convaincre qu'il existe un plaisir au guidon de ces... euh... "choses", en plus des purs et implacables aspects pratiques ! Pour faire un geste.. j'accepterai de les essayer peut-être, mais attention, le jour ou, en plus, je saurai vraiment de quoi je parle... ce ne sera peut-être à votre avantage ! MDR :-))) Le Gnac, intégriste provisoirement repenti !!!! .-))))
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Ayant eu 2 BB650 (30 000 kms parcourus avec chacun d'eux) et actuellement possesseur d'un 1200 RT avec 47000 kms en 2 ans, je me permet d'intervenir suite aux échanges fait sur ce thème. Le BB650 est une formidable machine qui permet à la fois de répondre aux besoins du quotidien "boulot-maison" et de partir pour de longs voyages (pour ma part, un tour de france, un tour de corse) sans aucun soucis et avec bagages, SDS et surtout...plaisir. Mes 2 BB650 m'ont satisfaits par leurs qualités routières, de protection. Son seul gros défaut, une autonomie faible autour de 250 kms. Par plaisir je suis passé à la 12RT. Malgré une adaptation assez difficile les premiers jours, cette machine est il est vrai un vrai couteau suisse (suisse allemand lol) et fait tout ce que fait le BB650 ... en mieux. Vous allez me dire, vu le tarif de cette derniere, cela me semble normal. Il en serait de même en comparant une 12RT avec une honda deauville. Petit point à préciser, en terme de fiabilité, que ca soit les BB650 ou la 12RT, les deux ont pour moi atteint un niveau quasiment sans faille. Concernant l'entretien, la 12RT me revient moins cher que pour le BB650. Des entretiens tous les 10 000 kms au lieu des 6000 du BB650 et une durée de vie des pneus entre 23000 et 30000 kms (quasi équivalente concernant le BB650). Au final, je dirais juste que le BB650 est pour moi ce qui se fait de mieux en scooter GT, il a été le point final coté scooter (apres 2 BB650 j'avais envie de nouveauté) pour rejoindre le monde motard avec autant de bonheur que lorsque j'étais scootériste.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Nous cherchons tous l'engin idéal et consensuel, moto et/ou scooter. La moto pour son équilibre et ses performances, le scooter pour son centre de gravité très bas, son coffre intégré et la façon d'y "entrer" un peu comme dans une voiture, sans lever la patte comme un clebard (pas très distingué pour un homme sérieux!). Ces engins tentent d'offrir ce compromis et la clientèle se développe. Y en a même un plus haut -comme d'autres- qui passent le permis moto afin de rouler...en scooter. Tiens c'est nouveau en effet. Cependant je voudrais dire que à trop vouloir atteindre les qualités de la moto, le scooter perd de son attrait car si on en revient au pionnier le Vespa, le concept était d'y entrer et non de l'enfourcher, la légèreté, la maniabilité, pouvoir transporter sa copine et des performances modestes. Les jeunes de l'époque ne s'y sont pas trompés. Accessoirement le plancher plat s'est révélé pratique pour transporter qqs affaires mais le hic c'était le moteur relégué sur la toue arrière... Le coffre sous la selle est arrivé bien après et est devenue comme une règle imposée alors que cela impose aussi une petite roue dessous. Bizarre quand même. Quand on monte en performances comme avec ces deux scooters, la priorité devrait être donnée à l'équilibre et au pilotage de l'engin. On a mis des décennies à comprendre ce qu'était une moto bien équilibrée, ce n'est pas pour faire deux pas en avant et trois pas en arrière! La faute en est aussi aux motos actuelles pas assez polyvalentes. J'ai eu un scooter 250cm3 et j'ai trouvé ça très bien. Je pense que c'est la meilleure cylindrée pour un moteur sur la roue. Mais au delà de 140km/h et sur tous les types de terrain la moto est davantage recommandée. Si c'est une moto automatique tant mieux. Moi je roule en gros roadster bien équipé (bandit12), avec un gros coffre. Je cherche plus léger à cause de la manipulation quotidienne mais aussi confortable en solo/duo, souple et performant et tant qu'à faire un chassis encore plus agile. Eh bien j'ai du mal à trouver. Je ne vois que des roadsters très agiles mais pas assez polyvalents et inconfortables. D'où ma conclusion pessimiste je pense que les constructeurs sont en train de se fourvoyer complètement en prenant des directions trop radicales. Pitié revenez aux fondamentaux. Faites des jolies motos, légères, performantes, confortables comme ce qui était recherché il y 30 ou 40ans qu'on puisse équiper si on le souhaite avec l'alternative d'une boite auto pour les citadins. Ainsi le gros scooter désenflera de lui même... (Cela me rappelle une fable).

Pages

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • 500 km
  • Ville, autoroutes, nationales et routes de campagne
  • Conso moyenne Silverwing : 5,9 l/100 km
  • Conso moyenne Burgman : 6,4 l/100 km
  • Autonomie avant réserve Silverwing : 220 km
  • Autonomie avant réserve Burgman : 180 km
  • Pneus Silverwing : Bridgestone B03 AV et B02 AR
  • Pneus Burgman : Bridgestone Battlax TH01
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS HONDA SILVERWING 600

  • Sonorité et caractère moteur
  • Freinage très sécurisant
  • Agilité en ville

POINTS FORTS SUZUKI BURGMAN 650

  • Transmission et moteur
  • Confort de limousine (sol et duo)
  • Rapport prix/équipement

POINTS FAIBLES HONDA SILVERWING 600

  • Stabilité à haute vitesse
  • Accord et confort des suspensions
  • Difficile à attacher correctement

POINTS FAIBLES SUZUKI BURGMAN 650

  • Gabarit XXL en ville
  • Manoeuvres moteur coupé
  • Conso et autonomie en contradiction avec ses aptitudes GT
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !