• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Séville (Espagne), le 25 novembre 2013

Essai Kawasaki Z1000 2014 : le grand méchant look

Essai Kawasaki Z1000 2014 : le grand méchant look

Après la Z1000SX 2014, c'est au tour de la nouvelle Z1000 de passer entre les gants de Moto-Net.Com. Le roadster pur et dur de Kawasaki se distingue de l'ancien modèle par une attitude plus bestiale et de multiples retouches mécaniques. Premier essai !

Imprimer

La nouvelle Z1000, elle a le regard qui tue

Plus on avance dans les années 2000 (2010 !) et plus il est difficile de qualifier le look des roadsters, en particulier ceux qui sortent des usines d'Akashi : style "manga", toujours plus "radical", inspiration "tuning", très "agressif", super "moche" pour certains, "hyper canon" pour d'autres...

Z1000 2014 : disponibilité, coloris et tarif

  • Disponibilité : décembre 2013 dans le réseau Kawasaki France
  • Coloris : Noir, Orange/Noir ou Vert/Gris (Special Edition)
  • Tarif : 11 999 € (ABS +600 €, Special Edition +200 €)

Heureusement, Kawasaki a trouvé "Ze" terme qui définit la Z1000 de l'an 2014 : "Sugomi" ! Une notion purement japonaise qui exprime, d'après les Verts, "l'aura ou l'énergie intense dégagée par un être oui un objet impressionnant, et perçue par le spectateur.

"Posséder le sugomi", développent les Japonais, "c’est inspirer une crainte mêlée d’admiration, laisser une impression forte et indélébile, en imposer par sa stature ou ses talents et inspirer le respect". Et force est de reconnaître que la nouvelle Z1000 2014 est particulièrement intimidante...

Tout se passe au niveau du tête de fourche, placé très bas sur la suspension avant. Pour la première fois de son histoire - un demi-siècle d'existence dont 40 ans de Z ! -, Kawasaki emploie des phares à LED sans réflecteur, "dix fois plus endurants que les ampoules traditionnelles", ont calculé les Japonais.

Grâce à cette innovation, le regard de la Z1000 gagne en intensité et devient presque inquiétant. Dans sa robe noire (et noir mat), la nouvelle Zed prend véritablement un air animal... Batman himself ne renierait pas cette monture à la tête de chauve-souris !

L'attitude générale du nouveau maxi roadster Kawasaki est tout aussi explicite et le baratin "designo-marketing" du constructeur n'apparait pas complètement "capilo-tracté" : l'effort d'imagination pour saisir "la recherche créative, le délire de l'artiste" n'est pas insurmontable !

Après avoir croqué la Z800 et la Z1000SX, le designer Shibuta San (voir notre interview vidéo en pages suivantes) s'est attaqué à la Z1000 avec, en tête, "la silhouette d'une panthère tapie, épaules musculeuses, tête rentrée" et "les yeux (revolver, NDLR ?) rivés sur sa proie".

La proie, en l'occurrence, c'est le motard. Et peu importe qu'il possède un Z1000 ancienne génération (le premier "Zed" de 2003, son évolution de 2007 ou la nouvelle version de 2010), un maxi roadster de la concurrence, une sportive trop exclusive ou au contraire un roadster de moyenne cylindrée trop timide.

Alors que les traits du réservoir et de la tête de fourche de la Z1000 s'accentuent en 2014 pour assurer au roadster un look de plus en plus sauvage, les imposantes protections de fourche du modèle 2010 disparaissent purement et simplement, ce qui permet d'admirer la nouvelle Showa SFF-BP (Separate Function Fork - Big Piston), semblable à celle qui équipe la Ninja 636 !

L'absence de ces caches en plastique qui protégeaient naguère les tubes de fourche des projections tout en améliorant l'aérodynamisme et le refroidissement du moteur - dixit le designer en chef d'alors, Fukumoto San - allège considérablement le train avant.

Il ne s'agit pourtant que d'une impression : "le poids de la moto seule est réparti pour 51% sur la roue avant et 49% sur la roue arrière, contre 50/50 sur l'ancien modèle", précise à Moto-Net.Com le "Project Leader" de cette nouvelle Z1000, Yoichi Utsumi (voir notre interview vidéo en page suivantes).

En montant sur la moto, le pilote est naturellement incliné sur l'avant via le guidon placé légèrement plus droit et plus bas que précédemment. La selle en revanche demeure à 815 mm du sol et permet toujours à la majorité des motards de poser simultanément leurs deux pieds au sol.

Le réservoir proéminent reste suffisamment évasé pour ne pas trop écarter les cuisses du conducteur. On notera qu'il contient deux litres de plus que l'ancien, soit 17 litres en tout. De quoi effectuer un aller-retour supplémentaire au boulot ou tenir sur l'autoroute jusqu'à la station service suivante, à l'essence toujours un peu moins chère conformément à l'implacable loi de Murphy !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • 800 km au départ
  • Parcours : 350 km
  • Routes : petites et belles routes, looongues nationales
  • Pneus : Dunlop D214
  • Conso moyenne : 7,1 l/100km d'après le calculateur de bord
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS Z1000 2014

  • Agilité insoupçonnable
  • Moteur aussi souple que rageur
  • Réservoir de 17 litres
  • Grand méchant look...

POINTS FAIBLES Z1000 2014

  • Suspensions fermes
  • Traction Control non proposé
  • Vibrations toujours sensibles
  • Look trop "vilain de comic book"

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, je lis toutes les infos réservées et je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc.