• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Séville (Espagne), le 25 novembre 2013

Essai Kawasaki Z1000 2014 : le grand méchant look

Essai Kawasaki Z1000 2014 : le grand méchant look

Après la Z1000SX 2014, c'est au tour de la nouvelle Z1000 de passer entre les gants de Moto-Net.Com. Le roadster pur et dur de Kawasaki se distingue de l'ancien modèle par une attitude plus bestiale et de multiples retouches mécaniques. Premier essai !

Imprimer

Découverte de la nouvelle Kawasaki Z1000

Une fois installé aux commandes du maxi roadster Kawasaki, le pilote remarque que la nouvelle Z1000 2014 s'est offert un nouveau tableau de bord. Originalité de cet élément inédit : le compte-tours est en deux parties ! Les 4000 premiers tours s'affichent sur l'écran LCD, tandis que les 7500 suivants affolent des LED blanches puis rouges perceptibles même du coin de l'oeil.

L'arrivée de cette nouvelle instrumentation plus lisible que l'ancien compteur jaune s'accompagne de nouvelles fonctions : "témoin de conduite économique, autonomie restante, consommation de carburant actuelle et moyenne, température du liquide de refroidissement".

Inauguré sur la 1400GTR, le témoin de conduite économique s'apparente à un gadget plutôt inutile sur le roadster. Il apparaît "automatiquement lorsque les conditions de roulage sont économiques : moins de 6000 tr/min, moins de 30% d'ouverture des gaz et moins de 140 km/h", rappelle Kawasaki.

Les futurs dompteurs utilisateurs du Zed auraient sans doute préféré un indicateur de rapport engagé - et nous verrons pourquoi un peu plus tard... -, mais ils peuvent d'ores et déjà se consoler en notant l'apparition d'un outil bien plus important, surtout dans la jungle urbaine : les warnings !

Au sujet des clignotants justement, les motards français, éternels insatisfaits, regretteront que la nouvelle Z1000 n'ait pas adopté de LED (Kawasaki s'explique sur ce point dans notre interview vidéo). Enfin, certains pourront également reprocher aux Verts de ne pas avoir "signé" leur nouveau roadster du double Z ornant le feu arrière de la Z800 !

"Nous y avons effectivement pensé", nous rétorque le designer Shibuta San, "mais nous souhaitions avant tout affiner au maximum l'arrière de la machine, d'où la forme en V inversée de son feu arrière à LED". Et la coupe de la selle passager suit le même objectif.

Très compacte, la selle passager de la nouvelle Z1000 mime les lignes d'un couvre-selle de sportive. Un excellent choix en termes d'esthétique, cela ne fait aucun doute, mais bien moins plaisant du point de vue du "co-pilote", perché sur un strapontin vierge de toute poignée - digne de ce nom...

Les nouveaux rétroviseurs sont plus convaincants, car ils allient élégance et efficacité. Attention toutefois à vérifier, lors de la réception de votre modèle en concession, que les jolis supports ajourés - dépendants des leviers - sont fixés selon un bon angle sur le guidon. La latitude de réglage des miroirs n'étant pas énorme, on se retrouve vite "coincé".

En poursuivant le tour du propriétaire, on note - sur la selle du pilote cette fois - l'apparition du motif Z présent sur les Z800. Ce détail illustre parfaitement l'attention portée par l'usine d'Akashi à la qualité de la finition de son nouveau modèle "étendard".

D'autres indices sont facilement détectables, comme le bocal de liquide de frein fumé, l'agencement des câbles et fils au niveau du tête de fourche soigné, l'ajustement des plastiques sur le réservoir et autour du radiateur impeccable, le camouflage de l'injection sur le flanc gauche - absent à droite malheureusement -, les sorties d'échappements polies ou le marquage "Kawasaki" sur les nouveaux étriers monoblocs effectué au laser.

Kawasaki a parallèlement tenu à conserver le réglage de la tension de chaîne par excentriques, le découpage des disques façon "pétales", les six niveaux d'écartement du levier de frein - un seul en revanche pour l'embrayage -, le cadre à double poutre en aluminium et la suspension arrière horizontale de type Back-link, comme sur la ZX-10R !

À l'avant en revanche, la Z1000 s'équipe d'une nouvelle fourche, "synthèse des techniques Showa de fonctions dissociées SFF (Separate Function Fork) et de gros pistons BP (Big Piston)", indiquent les Verts.

"Elle contient des ressorts de chaque côté", précisent-ils, "le réglage de précontrainte étant affecté au tube gauche et celui d'amortissement (compression et détente, NDLR) au tube droit". Cette fourche possède un double avantage : les réglages s'effectuent au sommet des tubes et en une seule fois !

Les freins subissent également quelques modifications, la Z1000 2014 adoptant les mêmes étriers monobloc Tokico que la SX et élargissant en prime le diamètre de ses disques (310 mm contre 300 auparavant), ainsi que celui du piston du maître-cylindre (19,05 mm au lieu de 17,46).

Enfin, Kawasaki souligne la présence sur sa nouvelle "Zed" de jantes à six branches plus fines que les cinq bâtons des jantes précédentes, qui allègent "le poids total non suspendu d'environ 1,5 kg". Des D214 développés en collaboration avec Dunlop viennent les chausser. Envie de les essayer ? Rendez-vous en page suivante !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • 800 km au départ
  • Parcours : 350 km
  • Routes : petites et belles routes, looongues nationales
  • Pneus : Dunlop D214
  • Conso moyenne : 7,1 l/100km d'après le calculateur de bord
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS Z1000 2014

  • Agilité insoupçonnable
  • Moteur aussi souple que rageur
  • Réservoir de 17 litres
  • Grand méchant look...

POINTS FAIBLES Z1000 2014

  • Suspensions fermes
  • Traction Control non proposé
  • Vibrations toujours sensibles
  • Look trop "vilain de comic book"
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !