• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST PILOT ROAD 4
Séville (Espagne), le 8 avril 2014

Essai du pneu moto Michelin Pilot Road 4

Essai du pneu moto Michelin Pilot Road 4

Michelin, qui avait lancé l'an dernier pas moins de sept nouveaux pneus moto et scooter, se contente en 2014 d'une nouveauté... mais des plus importantes et déclinée en trois versions : le nouveau pneu Pilot Road 4, destiné à 100% pour la route. Essai.

Imprimer

Michelin lance (trois !) Pilot Road 4

En deux ans, Michelin aura complètement renouvelé sa gamme "Sport Radial" : après les Power Slick, Power Cup et Commander 2 sortis en 2012, la marque clermontoise avait dégainé l'an dernier les Power Supersport, Pilot Power 3, Pilot Street Radial et Anakee 3.

En 2014, il ne restait donc plus qu'à proposer le remplaçant du Pilot Road 3, "un pneu qui a connu un succès extraordinaire et s'est installé à la première place des ventes de son segment, segment de loin le plus important en termes de volume", nous prie de bien vouloir croire le Bibendum.

Autoproclamé leader du segment "Sport Touring Radial" en Europe et en Amérique du Nord grâce à son "PR3", Michelin a l'intention de conserver ce statut en lançant cette année la quatrième génération de ce pneu moto à usage 100% routier, qui se destine à tous les modèles de plus de 600 cc (exception faite des plus sportifs).

"Le Pilot Road 3 avait marqué une rupture avec les autres pneumatiques", nous rappelle en introduction du lancement presse du Pilot Road 4 le directeur technique deux-roues de Michelin, Pierre Fraisse. Son look, principalement, dénotait franchement avec le reste de la production !

Convaincus du bienfait de leur nouvelle technologie XST (pour "X-Sipe Technology", sipe signifiant lamelle en anglais), les responsables de Clermont-Ferrand ont remporté leur pari lancé il y a trois ans : malgré - ou grâce à ? - son look atypique dû à ses lamelles - transversales à l'avant ! -, le Pilot Road 3 a su séduire les motards.

Le tarif du Michelin Pilot Road 4

Michelin n'a pas de tarif officiel à communiquer sur son tout nouveau pneu de route car "il dépendra des marchés et des réseaux de distribution, mais on peut tabler sur une augmentation de 3 à 5% par rapport au Pilot Road 3". Déjà disponible dans le commerce, le Pilot Road 4 et son tarif sont à portée de clic !

À tel point qu'aujourd'hui, on peut estimer que le dessin si particulier de la bande de roulement des Pilot Road 3 et 4 est devenu un réel atout auprès des "roule-toujours-donc-par-tous-temps" auxquels se destinent en priorité ces deux pneus.

"Il est vrai que l'aspect du PR3 a pu décontenancer certains motards", nous avoue bien volontiers le directeur marketing deux-roues de Michelin, Christophe Duc, "mais le bouche à oreille a merveilleusement fonctionné et a permis au pneu d'acquérir une solide réputation chez les gros rouleurs".

En ce qui concerne les motards les plus conservateurs et/ou les plus sportifs, Michelin ne se fait pas de bile : "nous disposons dans notre gamme de modèles au look plus traditionnel qui les satisferont pleinement", promet notre interlocuteur.

Pilot Road 4 : ce que Michelin promet

D'autre part, pour combler les possesseurs de grosses routières et de maxi trails, le manufacturier a tenu à décliner son nouveau Pilot Road dans deux versions spécifiques ingénieusement baptisées "GT" et "Trail", qui se distinguent de la version standard par quelques subtilités.

"Au global toutefois, nous avons fait en sorte que nos trois Pilot Road 4 se comportent de la même manière, à savoir qu'ils mettent instantanément en confiance sur le sec comme sur le mouillé et qu'ils vieillissent à la fois longtemps et bien", nous garantit l'un des pilotes de développement Michelin.

Pour cela, "les" Pilot Road 4 héritent de la technologie 2CT (technologie bi-gomme) "utilisée pour la première fois en Grand Prix en 1994, apparue en 2005 sur nos pneus de piste Power Race et un an plus tard sur ceux de route Pilot Power 2CT", rappelle la maison clermontoise.

"Étant donné les différences de géométrie et d'usage, les trails reçoivent des mélanges et des répartitions de gommes spécifiques", précise Pierre Fraisse (voir schéma). On note à cette occasion que contrairement au Anakee 3, le Pilot Road 4 n'est pas conçu pour s'aventurer sur les chemins.

"Nos études montrent que l'écrasante majorité des maxitrails roulent uniquement sur route", nous confirme Christophe Duc. "Ils possèdent des kilométrages annuels importants (entre 10 000 et 20 000 km) et affrontent tout type de météo, d'où l'intérêt de les chausser en PR4".

Inaugurée en 2011 sur le Pilot Road 3, la technologie XST est peaufinée en 2014 (d'où son appellation XST+) : "des chanfreins sur les lamelles améliorent encore le freinage et aident à prévenir toute usure anormale suite à une utilisation extrême des pneus sur le sec", comme ce pouvait être le cas sur le PR3 et ses lamelles à coupes droites.

Les sculptures et les mélanges de gommes - "plus proches de ceux du Power 3 que du Pilote Road 3", insiste Michelin - évoluent également. Ainsi, l'amplitude de la plage thermique d'utilisation atteint 50°C : "les performances du PR4 restent optimales, que la température au sol soit de -5° ou +45°C", assure le Bibendum.

Mais le principal point fort du Pilot Road 3 demeure inchangé : les lamelles cassent la pellicule d'eau et les puits absorbent les excédents, offrant à la machine un meilleur grip sur route mouillée "mais également sur revêtement glissant".

Enfin, le Pilot Road 4 GT arrière - seul - bénéficie d'une toute nouvelle trouvaille du pneumaticien français : le 2AT (pour Dual Angle Technology) qui "combine de manière exceptionnelle des éléments à la fois d'une structure croisée ("bias") et d'une structure radiale lui procurant ainsi le meilleur compromis".

"Les couches qui composent le pneu sont positionnées à des angles différents", poursuit Michelin : "une fois assemblées durant la fabrication, il en résulte une grande rigidité pour les motos lourdes et de la flexibilité pour plus de confort".

D'après les calculs des savants auvergnats, cette nouvelle technologie "apporte un gain de 15 % de rigidité par rapport à un pneu classique et permet dans le même temps de l'alléger d'environ 300 grammes"

Toujours selon Michelin, le PR4 GT profiterait à la fois de la capacité des structures diagonales à supporter de lourdes charges et du plaisir de piloter émanant des pneus radiaux... Tout un programme... auquel Moto-Net.Com a participé lors de la présentation dynamique du Pilot Road 4 : à suivre en pages suivantes.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !