• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#IMOLAWORLDSBK 1
Paris, le 14 mai 2018

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Imola : première course

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Imola : première course

La cinquième épreuve du WorldSBK 2018 s'est disputée ce week-end à Imola (Italie). Afin de compléter nos comptes rendus en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Superbike à l'issue des courses italiennes. Voici celles de la première manche... Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit d'Imola. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui se sont illustrés samedi durant la première manche Superbike. Honneur au vainqueur !

Jonathan Rea (Kawasaki n°1), 1er :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"Partir devant dès le début était mon unique stratégie aujourd'hui. Mon rythme était un peu meilleur tout le week-end, alors la meilleure chose à faire pour moi était d'établir mon propre rythme et de ne pas m'impliquer dans la course de quelqu'un d'autre. Mon plan était de creuser un petit écart dans les cinq premiers tours mais j'ai rapidement eu plus d'une seconde d'avance, donc j'ai pu me fier à mon propre panneau après cela. Quand l'écart stagnait, je pouvais produire un petit effort, sans prendre beaucoup de risques, car la température a beaucoup augmenté aujourd'hui. La moto s'est comportée différemment à cause de cela, alors j'ai juste essayé de cerner toutes ses limites pendant la course. La course m'a semblé longue, mais j'avais un bon rythme, et c'était suffisant".

Tom Sykes (Kawasaki n°66), 2ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"J'étais plutôt satisfait des réglages de la moto et le rythme était assez bon. Sur le papier, la journée d'hier est parue pire qu'elle ne l'a vraiment été : nous avons beaucoup tâtonné et commis quelques erreurs, mais nous avons tout remis dans l'ordre aujourd'hui. Il me manquait seulement quelques dixièmes de seconde par rapport à Jonathan. J'ai eu une piste dégagée pendant une bonne partie de la journée, ce qui m'a permis d'utiliser la moto de la meilleure façon possible. Je n'ai fait que surveiller les avertissements des pneus et, dans certaines passages, je n'étais pas aussi bien campé sur l'avant. Nous devons nous améliorer dans certains domaines demain. Nous allons travailler sur quelques petits changements de réglages pour me permettre de attaquer un peu plus fort au début de la deuxième course".

Marco Melandri (Ducati n°33), 3ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"Nous pouvons être heureux dans l'ensemble car je n'aurais pas pu faire plus aujourd'hui. C'était une course difficile, et j'ai lutté au début avec le réservoir plein. Je n'arrivais pas à suivre les Kawasaki. J'ai essayé tout ce que j'ai pu, et j'ai fait quelques erreurs car j'étais à la limite. À partir du 10ème tour, nous sommes devenus très rapides : nous devons donc analyser les données pour repartir de là demain en seconde manche. Je tiens à remercier le public pour son soutien. L'ambiance est toujours incroyable ici et ce podium est pour eux tous".

Chaz Davies (Ducati n°7), 4ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"Nous n'avons malheureusement pas pu prendre un bon départ, puis je suis allé tout droit dans la dernière chicane... J'ai donc eu pas mal de rattrapage à faire après ça. En fin de compte, notre rythme était vraiment bon, donc je pense que nous aurions pu nous battre pour le podium, voire la victoire, mais nous sommes arrivés un peu trop tard. En ce qui concerne les aspects positifs, nous partirons demain de la pole position. C'est la première fois que je pourrai tirer avantage de cette règle. Mais nous pouvons aussi améliorer certains détails".

Michael van der Mark (Yamaha n°60), 6ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"La SP2 a été un peu désastreuse et c'était vraiment difficile de comprendre pourquoi. La douzième place sur la grille n'était pas idéale, surtout à Imola. Mon départ n'a pas été vraiment bon, mais je suis resté calme et je suis allé de plus en plus vite, doublant les gars un par un. En fin de course, je me suis retrouvé un peu seul sur la piste, mais j'étais tellement heureux d'avoir gagné autant de places. Il y a beaucoup de domaines où nous pouvons nous améliorer, principalement l'accélération. Mais je suis vraiment content, en partant de la douzième position, de terminer sixième sur un circuit aussi difficile. Demain, nous partirons de la troisième place sur la grille, mais nous avons besoin d'un peu plus de rythme. Nous espérons alors nous battre dans le Top 5".

Michael Rinaldi (Ducati n°21), 7ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"Je suis plutôt bien parti et mon objectif était de rester avec Melandri, mais j'ai commis une petite erreur. Après ça, j'ai poussé très fort pour récupérer mais j'ai eu un peu de mal lorsque les pneus se sont usés. Nous allons travailler là-dessus, il nous faut simplement plus d'expérience. Il s'était passé la même chose à Aragon, mais notre écart aujourd'hui était plus faible, donc la tendance est positive. Nous avons encore une grosse marge d'amélioration".

Leon Haslam (Kawasaki n°91), 9ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"La première course est terminée ! Nous apprenons beaucoup de choses ce week-end. Aujourd'hui, c'était difficile de garder le rythme, mais nous nous sommes tout de même bien battus avec deux autres motos d'usine. Je ne peux pas dire que je suis satisfait parce que je m'attendais à finir dans le Top 5, mais j'espère que nous ferons des modifications qui nous aiderons à progresser en deuxième manche demain".

Loris Baz (BMW n°76), 13ème :

#ImolaWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Imola

"Le début de course a été compliqué. Avec le plein, l’arrière avait tendance à pousser l’avant et je n’arrivais pas à suivre le rythme. J’ai patienté et j’ai retrouvé un feeling avec l’avant à six tours de l’arrivée. J’ai d’abord comblé l’écart sur Ramos avant de revenir sur Mercado. Mes chronos étaient bien plus rapides dans les derniers tours. Nous rencontrons encore pas mal de problèmes, même lorsque ça va. Je pense que si nous parvenons à trouver de bons réglages dimanche, nous pourrons suivre le groupe du Top 10 dès le départ. L’avant est le point fort de cette moto, il faut donc trouver une solution qui nous permette d’en tirer profit sur les premiers tours. Il est difficile d’être satisfait de ce résultat, mais je n’ai rien à regretter, je donne mon maximum à chaque tour..."

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...