• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#IMOLAWORLDSSP
Paris, le 14 mai 2018

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

La cinquième épreuve du WorldSSP 2018 s'est disputée ce week-end à Imola, en Italie. Afin de compléter notre compte rendu en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Supersport à l'issue de la course italienne. Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit d'Imola. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui ont animé dimanche la course Superport. Honneur au vainqueur !

Jules Cluzel (Yamaha n°16), 1er :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Je suis super content. Gagner deux courses d'affilée, c'est top ! Ca ne m'est jamais arrivé, il me semble. Mais cette course a été vraiment dure, différente d'Assen mais aussi dure. Le rythme n'était pas très rapide, j'ai essayé de faire mon maximum. Lucas m'est passé devant en début de course et je ne pouvais pas le suivre sans faire d'erreur, tout simplement... Je me suis donc concentré sur ma course. Puis Fede (Federico Caricasulo, second pilote d'usine Yamaha, NDLR) a fait une erreur lui aussi et à partir de là, j'ai juste essayé de rester concentré jusqu'à la fin, de repousser la bataille jusqu'au dernier tour. Là j'ai bien respiré, j'ai fait de mon mieux pour prévenir toute attaque et c'est ce qui c'est passé".

Federico Caricasulo (Yamaha n°64), 2ème :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"C'est toujours bon de monter sur un podium ! Je ne suis pas si heureux que ça pour la course, mais je suis content car je remonte au championnat : je ne suis qu'à 12 points du leader. Ma course s'est bien passée, j'ai attaqué très fort pour m'échapper avec Lucas, mais nous avons tous les deux fait une petite erreur. Dans la deuxième partie de la course, j'ai réussi à rattraper le groupe de tête. Je suis remonté en 2ème position mais quand je n'ai pas réussi à dépasser Jules Cluzel car il sortait plus fort des virages . Je ne pouvais rien faire sans prendre trop de risques. Je suis très enthousiaste pour Donington car je sens que mon équipe et moi sommes très forts maintenant. Nous devons juste travailler sur notre accélération, en sortie de virage. Mon équipe a fait un travail incroyable tout le week-end, sans commettre la moindre erreur et le championnat est maintenant beaucoup plus serré et intéressant !"

Rafaelle de Rosa (MV Agusta n°3), 3ème :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Je suis très heureux d'être de retour sur le podium, même si je pense que j'avais le potentiel pour obtenir un meilleur résultat. Ma moto s'est avérée parfaite pendant la course, ce qui signifie que nous faisons un excellent travail avec le châssis. Malheureusement, je n'avais pas beaucoup de puissance en sortie du virage et je n'ai pas pu conserver la première position après avoir doublé Cluzel. Nous travaillons dur avec l'équipe et si nous continuons comme ça, nous pourrons nous battre pour le podium à chaque course".

Sandro Cortese (Yamaha n°11), 4ème :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Superbe course pour ma première à Imola aujourd'hui ! Dommage de louper le podium après une si belle bataille. Merci au Kallio Racing Team pour l'excellent travail, encore une fois".

Randy Krummenacher (Yamaha n°21), 5ème :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Un week-end très difficile. Je n'allais pas bien et je suis encore faible maintenant. Je n'ai pas pu travailler avec l'équipe pour trouver les meilleures réglages pour la course, mais je suis content au final. J'ai commencé onzième, j'ai gagné de nombreuses positions, et j'ai marqué des points qui me permettent de prendre la tête du championnat. Comme je l'ai déjà dit, il était doublement important pour moi d'obtenir un bon résultat aujourd'hui car je courais avec une livrée spéciale dédiée au 50ème anniversaire du partenariat entre Hostettler et Yamaha Suisse qui me soutiennent dans ma lutte pour le titre. Je remercie tout le monde : les sponsors, les supporters et mon équipe, ils savent toujours comment me mettre dans les meilleures conditions possibles même lorsque la situation est compliquée. Remerciements particuliers à ma famille et à ma petite amie, fondamentaux tant sur le plan professionnel qu'émotionnel".

Lucas Mahias (Yamaha n°144), 8ème :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Le résultat n'est pas parfait, mais je vais retenir les points positifs de la journée. Je suis parti de la pole, j'ai attaqué fort en tête, j'ai creusé un grand écart et j'ai réalisé le tour le plus rapide de la course. Je suis tombé bien sûr, mais ça peut arriver en course, quand vous jouez avec la limite. Mais là encore, il faut noter que j'ai pu revenir, attaquer fort et me battre pour finir huitième. C'était bien pour le championnat et malgré ce résultat, je suis toujours deuxième au provisoire. Il ne faut pas broyer du noir, nous devons nous concentrer sur le fait que j'étais solide et rapide, que je me sentais bien sur la moto. Je me focalise déjà sur la prochaine course à Donington".

Kenan Sofuoglu (Kawasaki n°54), 1er aux stands (!) :

#ImolaWorldSSP - Déclarations des pilotes World Supersport 2018 à Imola

"Le vendredi s'est bien passé et samedi, nous avons décroché la première ligne en Superpole. C'était un très grand moment pour moi d'être ici. Dorna, Kawasaki et mon équipe ont organisé un très bel événement hier. Je sentais que je n'étais pas vraiment physiquement prêt pour prendre part à cette course. Ca aurait pu mal tourner, j'aurais pu chuter avec certains des favoris du championnat. J'aurais eu l'impression de ruiner le championnat de quelqu'un. J'étais là pour la représentation, pas pour la gagne, et j'ai considéré que le spectacle était terminé. Je suis arrivé sur la grille, au premier rang, et j'ai dit au revoir à tout le monde. Je pense que c'était la meilleure décision à prendre. Honnêtement, je ne savais pas ce que j'allais faire encore ce matin. J'ai seulement décidé de ne pas courir quelques minutes avant le départ. Mon équipe a été surprise, mais elle a respecté ma volonté. Je ne voulais pas rompre une promesse faite à ma famille. Merci à tout le monde. Merci à Jonathan Rea qui est venu à ma conférence d'adieu au Paddock Show, à mes pilotes turcs ainsi qu'à tous mes fans turcs. J'étais heureux d'être ici, d'ailleurs je n'ai pas choisi de prendre ma retraite : ce sont ma famille et tous ceux qui m'entourent qui m'ont persuadé. Je suis ici pour dire au revoir à la compétition et pour remercier tout le monde".

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...