• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PREMIÈRE COURSE SUPERBIKE
Paris, le 12 mai 2018

WorldSBK Italie (1) : Rea et Kawasaki larguent les motos italiennes à domicile

WorldSBK Italie (1) : Rea et Kawasaki larguent les motos italiennes à domicile

Large vainqueur de la Superpole ce matin à Imola, Jonathan Rea n'a pas laissé la moindre chance à ses adversaires en première course. Le "Number One" Kawasaki se rapproche des 59 succès du "King" Carl Fogarty dans la catégorie... et d'un quatrième sacre, déjà ?

Imprimer

Devancé - de 46 petits millièmes de seconde ! - par Alex Lowes et sa Yamaha officielle lors de la Superpole à Assen (Pays-Bas) il y a trois semaines, Jonathan Rea a totalement dominé les débats ce midi sur la piste d'Imola, en Italie, aux commandes de son indétrônable (?) Kawasaki n°1.

Un tiers de seconde moins véloce que le triple champion du monde Superbike - le premier à aligner trois titres de suite, fermement décidé et bien parti pour en empiler un quatrième... -, Tom Sykes et sa propre ZX-10RR d'usine n°66 devance une horde d'italiennes en chaleur...

Aussi rapide que Rea vendredi (!), Davies complète sans grande surprise malgré une chute en début SP2 (!!) le premier rang de la grille italienne. Le pilote Ducati n°7 est invaincu depuis deux ans à Imola et compte bien profiter de cette épreuve à domicile - faute de WorldSBK au Pays de Galles - pour remonter sur l'impitoyable "JR" au provisoire (30 points de retard).

Suivent la Ducati officielle n°33 de Melandri, la Ducati privée n°12 de Forés, l'Aprilia n°50 du revenant Laverty (Camier, lui, a du déclarer forfait après la FP1 et est remplacé par O'Halloran), la MV Agusta n°81 de Torres, la Ducati "Junior" mais d'usine n°21 de Rinaldi et la seconde Aprilia n°32 de Savadori.

Au quatrième rang apparait le précédent poleman Lowes et sa Yam n°22, juste devant le pilote invité Leon Haslam (qui roule sur une Kawasaki Pucetti n°91 repeinte aux couleurs d'Elf... donc de son papa Ron Haslam !) et la deuxième Yamaha d'usine n°60 de Van der Mark.

Loris Baz est resté bloqué ce matin aux portes de la SP2 et part de la 13ème place aux commandes de sa BMW n°76. Notre unique représentant en World Superbike assurait en début de week-end que sa S1000RR avait progressé lors des derniers tests à Brno. Il va falloir le prouver maintenant !

Départ : Rea et Sykes devancent les italiennes ! La Panigale de Davies se cabre sur sa roue arrière, forçant son pilote a rendre brièvement les gaz... Le n°7 se fait doubler par son coéquipier Melandri, son beau-frère Laverty, ses collègues Forés et Rinaldi !

Le quadruple vainqueur de l'épreuve (doublé en 2016 et 2017) "Chazie" remonte devant Laverty puis Forés dans le 1er tour. Le pilote junior du team officiel Rinaldi passe devant Melandri dans la cassure menant à la chicane basse commandant la ligne pas très droite des stands. Les tribunes tremblent à leur passage !

Davies lui, se loupe dans cette même chicane finale est trace tout droit dans l'échappatoire, rejoignant la piste en neuvième position, juste devant Lowes. On annonce la chute de Jason O'Halloran dans la foulée... L'australien qui roule en British Superbike s'est peut-être un peu trop emballé.

Les Kawasaki s'échappent - bien trop... - rapidement : par conséquent, le peloton s'éclatent et certains pilotes commettent des erreurs pour tenter, en vain, de rester au contact des deux Ninjas. Rinaldi notamment, passe à travers le bac à graviers de la chicane haute dans le 3ème tour...

À la fin du 4ème tour, Jonathan Rea dispose déjà d'une avance de plus de deux secondes sur son coéquipier Tom Sykes. Marco Melandri occupe une solitaire troisième place, deux secondes derrière la Kawasaki n°66, et une bonne seconde devant la Ducati n°21 du jeune Rinaldi et la n°12 de l'expérimenté Forés.

À deux secondes de là, Chaz Davies cravache sa propre Panigale R afin de rattraper sa bourde du premier tour : le "dragon gallois" attaque et terrasse le "hollandais volant" dans l'ultime chicane du 5ème tour. Laverty pointe en huitième position, tandis que Lowes, Haslam, Savadori, Razgatlioglu se battent pour la neuvième.

À quelques longueurs de ce joyeux groupe, Loris Baz doit se contenter d'une quatorzième place aussi frustrante que stressante : notre "Guépard Savoyard" est pris en chasse par Roman Ramos et sa Kawasaki n°40... Gagne et Torres font leur possible pour entrer dans les points. Hernandez et Jezek sont trop loin.

En tête de la course depuis l'extinction des feux, Jonathan Rea aborde la mi-course en tournant de nouveau juste en dessous d'1' 47. Sykes et Melandri lui cèdent quelques dixièmes de seconde, Forés, Davies et Rinaldi qui roulent ensemble sont une seconde moins vite que le leader.

Michael Rinaldi lâche brusquement prise sur le duo Forés - Davies dans le 10ème tour. La subite baisse de régime de l'italien profite aussi à un autre Michael : Van der Mark tourne dans le même rythme que Xavi et Chaz... Ou Chaz et Xavi plutôt, puisque le n°7 plonge à l'intérieur du n°12 dans l'ultime chicane du 12ème tour !

Parti très fort, comme souvent, Eugene Laverty perd progressivement pied : au 13ème tour, l'irlandais qui commence peut-être à "sentir la fatigue" est non seulement devancé par son coéquipier Lorenzo Savadori, mais aussi menacé par Leon "Ron" Haslam ! Baz se trouve en 15ème position, dans la roue de Ramos.

Nettement plus rapide que Rinaldi en cette fin de course, Van der Mark exécute un impeccable et imparable dépassement sur Rinaldi au gros freinage de l'épingle n°7 Tosa. Le pilote Yamaha a désormais piste libre pour essayer de remonter sur Forés qui le précède de trois secondes...

Chaz Davies se lance lui aussi dans une improbable remontée sur son coéquipier Marco Melandri : à cnq tours de la fin, le vice-champion du monde de Superbike 2017 compte trois secondes de retard sur le vice-champion du monde MotoGP (2005 !) et roule une demi-seconde plus vite.

Averti du retour de Davies, Melandri remet un coup de collier dans le 16ème tour et maintient les deux secondes qui le séparent du n°7 britannique. Pour la première fois cette saison, Marco semble être en mesure de piloter sa Ducati n°33 sans lutter dans les bouts droits...

À plus de 15 secondes de là, Laverty anime la fin de course en tâchant de prévenir toute attaque de Lowes. Notre "Bazooka" inter-national assure le spectacle aussi : Roman Ramos contraint de rentrer aux stands, Loris se bat pour la treizième place contre Leandro Mercado !

Alex Lowes porte une courageuse attaque dans la descente vers le célèbre double droit Acque Minareli... Surpris par cette audacieuse mais fructueuse tentative, "Youdjine" mord dans les vibreurs extérieurs et laisse passer le patient et rapide Razgatlioglu...

Une trentaine de secondes devant, Jonathan Rea achève son irréprochable course en tête : le triple champion remporte son 58ème succès en World Superbike ! Dès demain, le nouveau "King d'Assen" pourra égaler le record absolu de victoires en WSBK détenu par Carl Fogarty.

Tom Sykes et Marco Melandri accompagnent le nord-irlandais sur ce premier podium 2018 à Imola. Incapable de suivre Jonathan Rea sur la piste, les deux pilotes se consolent en remontant sur Chaz Davies au championnat : l'italien et l'anglais se trouvent respectivement à 10 et 20 points du gallois qui avait le rythme pour monter sur le podium... mais peut-être pas pour gagner ?!

Cinquième de la première manche italienne cet après-midi, Xavi Forés est de nouveau le premier pilote "indépendant". Moto-Net.Com adresse ses félicitations à Leon Haslam qui a su s'adapter extrêmement rapidement à la ZX-10RR du team Pucetti (en British SBK, le n°91 gagne sur une Ninja dépourvue d'électronique !).

Encourageons enfin notre compatriote Loris Baz qui a su défendre jusqu'au bout sa treizième place face à un solide Roman Ramos, puis un coriace Leandro Mercado et un bouillant Jordi Torres ! Rendez-vous demain pour vivre, en quasi-direct, la seconde manche Superbike et la course Supersport : restez connectés...

Résultat de la 1ère course WSBK 2018 à Imola

WorldSBK Italie (1) : Rea et Kawasaki larguent les motos italiennes à domicile

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...