• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COURSE SUPERSPORT
Paris, le 9 juin 2019

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

Parti à la faute en qualifications en essayant de suivre le rythme de Krummenacher et Caricasulo, Jules Cluzel s'est rattrapé en course. Le n°16 de l'équipe GMT94 a été le seul à se battre jusqu'au bout contre les Yamaha Bardahl n°21 et 64. Il les accompagne sur le podium et reste au contact au championnat du monde avec... 94 points !

Imprimer

En bouclant le circuit de Jerez en 1' 41.586 samedi après-midi, Federico Caricasulo pensait détenir sa seconde pole position de la saison 2019, la sixième de sa carrière. Malheureusement pour lui, l'attentive étude de son meilleur tour a conduit la direction de course à le pénaliser "pour avoir ignoré les drapeaux jaunes".

Grâce à son deuxième chrono, l'italien n°64 décroche tout de même la deuxième place sur la grille de départ, sa quatrième de suite ! La pole espagnole est finalement attribuée à son coéquipier Randy Krummenacher qui a parcouru les 4423 mètres du tracé andalou en 1' 41.775.

Pour la troisième fois consécutive donc, les membres du team Yamaha Bardahl monopolise les avant-postes. Les R6 bleu et jaune partent d'autant plus favoris pour cette sixième course de l'année qu'elles ont tourné nettement plus vite que leurs concurrentes...

La première n'est autre que la ZX-6R n°44 de notre compatriote Lucas Mahias qui porte un casque en hommage à Niki Lauda ce week-end ! Relégué à une demi-seconde du suisse n°21, notre champion du monde 2017 va devoir se cracher dans les gants pour espérer renouer avec la victoire qui lui échappe - tout comme le podium - depuis le Qatar, en clôture du championnat 2018.

Tombé au milieu des qualifications à grande vitesse dans le dernier droit du circuit, Jules Cluzel s'est heureusement relevé indemne, mais n'a pas pu repartir et doit se contenter du 8ème temps. Le n°16 du GMT94 partira au milieu du troisième rang derrière son ancien coéquipier Gradinger, son remplaçant chez MV Agusta De Rosa, le second Kawasaki Okubo et le vétéran Badovini.

Blessé à la clavicule à Imola le mois dernier, Corentin Perolari a chuté vendredi en deuxième séance d'essais libres, puis s'est fait percuté en fin de session qualif. Fort heureusement, le n°94 Yamaha ne s'est pas davantage fait mal, ouf ! Il s'élancera de la 11ème place.

Tombé lui aussi en attaquant dans les derniers instants - comme Mahias d'ailleurs, qui n'a pas tout à fait le "Marquez Style" ! -, Jules Danilo place sa Honda n°95 juste derrière, en tête du 5ème rang. Loic Arbel (pilote franc-comtois engagé en championnat espagnol 2019) partira de la 22ème place, Gaetan Matern (Superstock européen) de la 27ème.

Départ : Mahias prend un départ canon et plonge dans le premier virage devant les deux Bardahl attaquées par Gradinger et De Rosa ! Derrière Okubo se trouvent Cluzel et Perolari ! Jules élargi dans l'épingle n°6 et se fait doubler par Corentin. Jules Danilo chute dans le dernier virage du 1er tour...

Lucas Mahias entame le 2ème tour avec une avance d'une demi-seconde mais Randy Krummenacher le ramarre progressivement. Federico Caricasulo ne quitte pas le dosseret de son coéquipier. Raffaele de Rosa, Thomas Gradinger, Jules Cluzel (!) et Hikari Okubo s'accrochent ! Corentin Perolari se bat dans un second groupe, derrière Isaac Vinales et devant Peter Sebestyen.

Krummenacher prend l'aspiration de Mahias en traversant pour la troisième fois la longue ligne droite en descente de Jerez. Le suisse s'impose sans mal au freinage. Caricasulo ne veut pas laisser s'échapper son coéquipier et dépasse Mahias dans l'enchainement suivant.

Après Danilo et Smith, Loic Arbel chute dans le 3ème tour. Gaetan Matern occupe la dernière place, à 22 secondes déjà du leader... Krummenacher mène toujours mais ne s'envole pas seul en tête : Caricasulo a fait la jonction, entrainant Mahias et De Rosa dans son sillage.

Auteur du meilleur tour en course, Cluzel se maintient dans le groupe de chasse, derrière Gradinger et devant Okubo... Juste devant eux, Mahias attaque Caricasulo au dernier freinage du 4ème tour, mais l'italien réplique dès le premier freinage du 5ème tour !

Lucas est attaqué coup sur coup par Raffaele et Hikari. La hache de guerre serait-elle officiellement déterrée ? Dans la 6ème boucle, "Julo" double Lucas et Thomas Gradinger dans le même virage ! Un formidable duel débute alors entre nos deux compatriotes pour la quatrième place.

Bien moins dissipés, Krummenacher, Caricasulo et De Rosa profitent de la bataille entre Mahias et Cluzel pour s'offrir une petite seconde d'avance. Au début du 7ème tour cependant, Caricasulo déclenche une attaque sur Krummenacher et prend le commandement !

C'est au tour des hommes de tête de croiser leurs trajectoires... et de perdre un peu de temps ! Jules se trouve dans la roue arrière de Lucas mais ne lance pas d'offensive, espérant sans doute que la Kawasaki n°44 a les capacités de rattraper la MV Agusta n°3 et surtout, les Yamaha n°21 et 64...

Le cap de la mi-course est franchi : Krummenacher, Caricasulo et De Rosa sont rejoint pas Mahias et Cluzel, conformément au machiavélique plan aux espoirs de "Julo".... Gradinger se retrouve à plusieurs longueurs, Okubo à deux secondes. Perolari pointe à neuf secondes du leader suisse, toujours coincé entre Vinales et Sebestyen.

Les six hommes de têtes tournent tous dans des 1' 43.5... en mode "économie" ? Caricasulo plonge à l'intérieur de Krummenacher dans l'épingle n°6 et accélère soudainement. L'italien creuse un léger écart sur la fin de parcours. Cluzel enclenche à son tour le mode "attaque" : il double Mahias à la toute fin du 11ème tour, De Rosa au tout début du 12ème !

Le n°16 se loge dans la roue arrière de Caricasulo, rattrapé et doublé par Krummenacher. Les trois Yamaha de tête sont toujours poursuivis par la MV Agusta n°3, la Kawasaki n°44 et la Yam n°36. "Julo" attaque Federico à la fin du 13ème tour et conserve sa deuxième place au bout de la ligne droite des stands...

Caricasulo parvient toutefois à dépasser notre compatriote dans la plus longue ligne droite de milieu de tracé... Au début du 15ème tour, le n°64 italien attaque le n°21 suisse dans le virage n°1 et ouvre la porte au n°16 français ! De Rosa, Mahias et Gradinger sont toujours aux premières loges pour assister au spectacle, mais n'y participe pas.

Cluzel repasse Caricasulo en toute fin du tracé ! Le poulain de Christophe Guyot fait galoper sa R6 tant qu'il peut mais se fait de nouveau doubler dans la ligne droite opposée. Son rival italien hausse le tempo dans le 16ème tour et grappille une demi-seconde d'avance...

Krummenacher dépasse Cluzel au bout de la longue ligne droite et se lance à la poursuite de son coéquipier. De Rosa et Gradinger se battent pour la quatrième place, abandonnant Mahias. Perolari est toujours en bagarre contre Vinales et Sebestyen !

Federico Caricasulo effectue un dernier tour digne d'une fin de séance qualif : le pilote italien efface le meilleur chrono de la course détenu par notre cher Cluzel et remporte la course avec une seconde d'avance sur son coéquipier Randy Krummenacher, incapable de le suivre en cette toute fin de course.

Jules Cluzel décroche une solide et encourageante troisième place : dominé durant les essais, le pilote de pointe du GMT94 semble avoir trouvé une solution au warm-up, il a été le seul à inquiéter les Yamaha Bardahl durant la course et à rester au contact avec elles jusqu'au bout.

Sixième de la course, Lucas Mahias doit surtout retenir qu'il s'est longtemps battu avec les hommes de tête et ne termine qu'à cinq secondes du vainqueur. Le remplaçant de Sofuoglu chez Kawasaki n'est plus très loin du compte ! Il relègue son coéquipier japonais Hikari Okubo à 12 secondes.

Un mois tout juste après s'être cassé la clavicule, Corentin Perolari termine cette course à une 9ème place plutôt inespérée. Le n°94 marque 7 points importants (41 en tout) : comme en course, il est encadré au championnat par Vinales (45) et Peter Sebestyen (33). Danilo reste le compteur bloqué à 22 (13ème).

Caricasulo freine légèrement la marche de Krummenacher vers le titre mondial : le suisse totalise 135 points (sur 150 maxi) contre 118 pour son coéquipier. Cluzel qui n'était plus monté sur le podium depuis sa victoire en Thaïlande reste au contact avec 94 points, clin d'oeil involontaire à son team ! Mahias est septième avec 50 points.

Résultat de la course WSSP 2019 à Jerez

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

Classement World Supersport 2019 après six courses

WSSP Espagne : Cluzel remet la pression sur Krummenacher et Caricasulo

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Marquez, Mir, Quartararo... Aucun champion MotoGP n’a franchi la ligne d’arrivée en 2022 à Aragon : le n°93 Honda a abandonné, le n°36 Suzuki était forfait et le n°20 Yamaha a chuté. "El Diablo" perd gros au championnat face à Bagnaia, A. Espargaro et Bastianini, tous montés sur le podium espagnol !
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2022

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2022, qui n'a pas eu lieu depuis 2019 en raison de l'annulation des éditions 2020 et 2021 pour cause de Covid...
La Crossfire 125, haut de gamme Brixton, disponible en France à 3999 euros

Les jeunes motards et "motomobilistes" qui craquent pour la Svartpilen 125 mais n’ont pas les 5299 euros exigés par Husqvarna peuvent se tourner vers une machine austro-chinoise très proche de la Vitpilen en termes de look et philosophie, mais bien moins chère : la Crossfire 125 de Brixton Motorcycles. Présentation.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
YZF-R1 GYTR 2023 et pièces GYTR Pro : la compé-client de Yamaha est prête

Pour viser la victoire en compétition ou l’humiliation des copains en journée piste, de nombreux français sélectionnent l’YZF-R1. Outre ses qualités d’origine, la Superbike de Yamaha est appréciée des pistards pour son généreux catalogue GYTR (Pro) qui contient 400 pièces et même une moto, prête pour la saison 2023 !
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...