• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 22 juillet 2012

WSBK Rép. tchèque : Melandri bétonne, Baz et Foret cartonnent

WSBK Rép. tchèque : Melandri bétonne, Baz et Foret cartonnent

Marco Melandri est le nouveau seigneur de Brno ! Auteur du doublé, le pilote BMW profite de l'absence de Biaggi sur les deux podiums pour remonter au classement provisoire. Les Français se sont également illustrés sur la piste tchèque...

Imprimer

Marco Melandri est le nouveau seigneur de Brno ! Auteur du doublé, le pilote BMW profite de l'absence de Biaggi sur les deux podiums pour remonter au classement provisoire. Les Français se sont également illustrés sur la piste tchèque...

En effet, stoppée par la violente chute d'un concurrent à quatre tours de la fin, la course de Supersport a couronné un Fabien Foret pour une fois très bien parti ! Kenan Sofuoglu et Broc Parkes le suivent de très près sur le podium.

Ce midi, les pilotes du World Superbike - partis sur une piste à peine sèche - ont livré un spectacle de toute beauté à Brno... Nos deux Français étaient d'ailleurs de la partie : Maxime Berger a bouclé quatre tours en tête et  Loris Baz termine même sur le podium derrière Sykes et Melandri !

Première course Superbike

Tom Sykes profite de sa portion de piste sèche pour conserver les commandes de la course devant Marco Melandri, Jonathan Rea, Carlos Checa, Davide Giugliano, Leon Haslam, Loris Baz, Chaz Davies, Eugene Laverty et Jakub Smrz. Dès les premiers virages, le Ninja anglais s'enfuit seul en tête et laisse le reste du peloton se disputer !

Certains pilotes - Sykes notamment - préfère emprunter l'extérieur des courbes afin de rester sur le sec. La fin du premier tour est grandement animé par nos deux français (pour rappel, Guintoli n'a plus de guidon...) : Berger et Baz se battent pour le gain de la quatrième place ! Devant eux, Giugliano et Checa postent leur Ducati sur le podium...

Melandri n'est que sixième, à près de cinq secondes du leader n°66. Biaggi est en moins bonne posture encore : l'Empereur de Brno occupe la 13ème place au deuxième tour. Le champion 2010 est précédé de Laverty et Fabrizio.

Devant, Giugliano saisit sa chance et passe devant Sykes à la fin de la deuxième boucle. L'Italien ne reste toutefois pas longtemps premier... En effet, Maxime Berger saisit les rênes de la course à l'entame du 3ème tour ! Giugliano prend la roue de la Ducati n°121 tandis que Sykes lâche inexorablement du terrain.

À tout juste deux seconde de notre Mad Max, Loris Baz occupe la quatrième place devant Carlos Checa. La trajectoire idéale est de plus en plus sèche et permet de hausser progressivement le rythme. Notre "Bazooka" national en profite d'ailleurs pour se hisser en tête du peloton !

Au début du 5ème tour toutefois, Sykes reprend l'initiative : à près de trois secondes de Berger alors seul en tête, l'Anglais semble bénéficier d'un second souffle. Tout comme Rea qui grignote consciencieusement du terrain. Johnny est quatrième dans le 6ème tour, alors que Giugliano rejoint les stands et abandonne.

Sykes grignote l'avance de Berger : à la fin de la sixième boucle, le Dijonnais ne dispose plus que d'une demi-seconde d'avance. Le reste du peloton, tracté par Tom, est composé de six pilotes : Baz, Rea, Melandri, Checa, Smrz et Haslam. Les deux Aprilia officielles de Laverty et Biaggi complètent un peu plus loin le Top 10.

Tom Sykes chipe la première place à Maxime Berger dans le tour suivant. Le Britannique devance deux Français : Berger et Baz. Il ne manque que le Frenchie Guintoli... Sur la piste, Jonathan Rea passe Loris Baz peu avant la fin du septième tour.

Marco Melandri, qui joue le championnat face à Sykes, Checa, mais surtout Biaggi alors 10ème en course, est à l'affut... Prudente et discrète en début de course, la S1000RR n°33 est toutefois surprise par la Ducati n°7  : le champion du monde monte en 5ème position.

Johnny Rea, débarrassé de ses deux poursuivants, tente de remonter sur son compatriote placé une bonne seconde devant lui. La mission de Max Biaggi s'avère plus corsée : l'Italien est le plus rapide en piste mais a devant lui un groupe de furieux qui ne sera certainement pas facile à doubler !

Au cap de la mi-course, Melandri tente un freinage et manque de faucher Berger ! Le peloton est dispersé : derrière Sykes, Rea devance désormais Baz, Checa, Laverty, Haslam, Melandri, Berger, Smrz et... Fabrizio qui complique encore la tâche de Biaggi !

Une superbe lutte s'engage entre les deux officiels BMW : meilleur sur les freins, Melandri se fait reprendre dans les courbes par son coéquipier Haslam. L'Italien sort vainqueur de cette belle joute et repart à la chasse au Checa, 4ème devant Laverty !

À huit tours de la fin, la Ninja n°66 domine toujours la course, à une bonne demi-seconde de Rea. Baz ne lâche rien malgré la pression que lui soumet Checa et sa 1198. Melandri rejoint rapidement le dosseret de Laverty : un groupe de six pilotes se forme en tête de la course !

Pendant ce temps, Maxime Berger continue de perdre du terrain et pointe à la dixième place au 15ème passage devant les stands. Au même moment, au freinage de la ligne droite, Rea s'impose face à Sykes. Mais le pilote Kawa' récupère "sa" 1ère place quelques courbes plus tard.

Marco Melandri a besoin d'une seule attaque pour grimper en cinquième place. Le numéro deux au provisoire se retrouve dans les pots de la Ducati du numéro quatre au provisoire. Mais Checa choisit justement ce moment pour piquer à Baz sa troisème place !

Le rookie français est doublé une minute plus tard par un imparable Melandri. Notre n°76 est désormais cinquième juste devant Laverty. Biaggi se trouve à cinq secondes de son coéquipier irlandais. En tête, Melandri poursuit sa remontée et éjecte Checa hors du podium...

À trois tours du drapeau à damier, les cinq premiers se trouvent dans la même seconde. Parmi eux, Marco est sans aucun doute le plus incisif. Le Hérisson écrase ses concurrents, un à un : Rea est dépossédé de sa deuxième place dans ce 18ème tour.

Piqué au vif, Rea élargit et cède sa nouvelle troisième place à Checa. Melandri, lui, ne profite pas d'une erreur de Sykes pour s'emparer des commandes de cette première manche. Rea récupère sa troisième place et vise même la deuxième dans le grand droit au fond de la cuvette...

Bien trop optimiste, JR se fait serrer à la corde par Sykes. Sa Fireblade part dans un inévitable highside et fait lourdement chuter son pilote. Tom peut heureusement poursuivre sa course sans souci, contrairement à Checa contraint de couper les gaz afin d'éviter la Honda n°65...

Loris Baz en profite pour s'infiltrer sur le podium ! La dernière boucle est bien plus calme et voit Melandri dérouler vers une quatrième victoire cette saison ! Les deux Kawasaki officielles de Sykes et Baz complètent le podium devant Checa et Laverty.

Le leader du championnat Max Biaggi termine à une lointaine sixième place et laisse filer 15 précieux points face à son meilleur ennemi Marco Melandri. La seconde course devrait se disputer entièrement sur le sec... A qui profitera-t-elle? Restez connectés !

Course Supersport

Le premier départ n'est malheureusement pas le bon : un pilote chute en fond de grille dès l'extinction des feux et entraine la levée des drapeaux rouges... Ses camarades rejoignent les stands après un tour au ralenti.

Deuxième départ : Kenan Sofuoglu prend le meilleur départ mais Fabien Foret s'impose dès le deuxième virage. Le n°99 devance donc le n°54, ainsi que Broc Parkes, Jules Cluzel, Vittorio Iannuzzo, Sam Lowes, Alex Baldolini, Ronan Quarmby, Sheridan Morais et Stefano Cruciani.

Alors que Fabien se ménage une avance d'une seconde d'avance sur le peloton dès le premier tour, Parkes cherche une ouverture sur Sofuoglu. Cluzel et Lowes se disputent la quatrième place juste devant Iannuzzo et sa Triumph. Baldolini, sur Daytona également, doit abandonner sa septième place sur casse moteur...

Très concentré, Fabien Foret conserve un meilleur rythme que ses poursuivant et s'octroie une seconde supplémentaire sur Sofuoglu et Parkes à la fin du troisième tour. Cluzel et Lowes continuent de se battre pour la quatrième place et cèdent eux-mêmes une seconde à leurs prédécesseurs. Le Sud-africain Quarmby tente de s'accrocher aux deux Honda...

Romain Lanusse et sa Ninja ferment le Top 10, Valentino Debise est 12ème et le petit nouveau - bien qu'il ait tourné l'an dernier dans le prestigieux team Honda Ten Kate - Florian Marino est déjà dans les points en quinzième position au guidon d'une Kawa' qu'il découvre tout juste !

Devant, Fabien profite au contraire de sa parfaite connaissance de la ZX-6R pour maintenir son avance à 2,3 secondes. Kenan Sofuoglu et sa Ninja n°54 s'éloignent très légèrement de Broc Parkes, premier pilote de CBR sur la piste. Deux autres suivent à plus de deux secondes : la n°11 de Lowes, passée devant la n°16 de Cluzel.

Peu avant la mi-course, Sofuoglu réduit l'écart sur Foret à moins de deux secondes et entraine Parkes dans son sillage. Mais le Français réagit dans le tour suivant et retrouve ses deux secondes d'avance au neuvième tour. Par sécurité - et habitude -, Fabien se retourne furtivement et découvre que Kenan n'est pas seul !

Sam Lowes se situe bien plus loin en revanche : l'Anglais se trouve à plus de quatre secondes et demi de la Kawa' n°99. Jules Cluzel n'a pas réussi à rester dans l'aspi de son collègue anglais et compte un peu plus de six secondes de retard sur son compatriote en tête.

Lanusse se trouve toujours en 10ème place tandis que Debise a glissé en 14ème place, juste devant Marino. Notre pilote de pointe, Foret, est à la peine face au très rapide Sofuoglu : à l'entame du 13ème tour, la Kawa' n°99 ne dispose plus que d'une petite demi-seconde d'avance sur la n°54...

Le trio de tête se retrouve dans la même seconde alors qu'il reste encore cinq tours à parcourir ! Au premier freinage, Kenan bondit en tête de la course. Fabien chope la roue arrière du Turc mais sent derrière lui l'Australien Broc Parkes...

Un peu trop généreux sur les freins, Foret offre quelques mètres d'avance au double champion du monde - et leader du championnat ! Le Ninja français ne perd pas pour autant l'aspiration de son grand rival...

Victime d'un énorme highside,  Scholtz rejoint le bord de la piste mais s'y allonge, complètement sonné. Sa moto git au beau milieu de la trajectoire : le drapeau rouge est une nouvelle fois agité et stoppe définitivement la course. Alors en tête, Kenan Sofuoglu se lève sur sa moto et brandit ses poings au ciel.

Et pourtant, le classement établi à la fin du dernier tour complet fait bel et bien figurer Fabien Foret tout en haut de la feuille du classement ! Le Frenchie grimpe sur la plus haute marche du podium, suivi de Sofuoglu et Parkes. Jules Cluzel termine cinquième derrière Sam Lowes. Les autres Français Romain Lanusse, Florian Marino et Valentin Debise sont respectivement 11ème, 13ème et 14ème.

Au championnat, Sofuoglu occupe toujours la première place avec 137 points. Le Turc s'éloigne de Sam Lowes (114) mais voit Fabien Foret (108) remonter à moins de 30 points... Jules Cluzel (95)demeure quatrième mais perd une poignée de points face à Broc Parkes cinquième (82).

Seconde course Superbike

Très bon départ de Tom Sykes qui prend la tête de la course devant Eugene Laverty, Leon Haslam, Marco Melandri, Carlos Checa, Davide Giugliano, Jonathan Rea, Max Biaggi - parti de la 14ème place sur la grille ! -, Michel Fabrizio et Chaz Davies. Loris Baz est 11ème, Maxime Berger 16ème.

Comme en première manche, Tom s'éloigne aussitôt. Il laisse ses deux poursuivants Laverty et Melandri s'expliquer entre eux. Checa est littéralement collé à la roue arrière de Marco tandis que Biaggi ne trouve pas d'ouverture sur Giugliano et se fait même doubler dans le deuxième tour  par Haslam !

Dans le troisième tour, Biaggi se poste en 5ème position : le champion 2010 se retrouve juste derrière le champion du monde en titre ! Mais la vraie cible de Max se situe deux places plus loin... Il s'agit bien sûr de Marco Melandri, son plus proche rival au championnat. Or ce dernier déclare la chasse au Sykes officiellement ouverte !

Derrière la BMW n°33, Checa se sépare d'Eugene Laverty : l'Espagnol s'est-il aperçu que Biaggi remonte ? En effet, le n°3 d'Aprilia butte désormais sur son propre coéquipier au n°58. Il faut attendre le sixième tour pour voir l'Italien fondre sur l'Irlandais en bout de ligne droite.

En tête, l'avance de Sykes sur Melandri diminue quasiment à vue d'oeil ! À l'issue du septième tour, le Ninja anglais roule une petite seconde devant Marco et son missile munichois. Le plus impressionnant sur la piste n'en demeure pas moins Checa qui, malgré son bicylindre moins puissant et ses six kilogrammes de lest, arrive à égaler les chronos de Melandri.

Max Biaggi occupe toujours la quatrième place et compte deux secondes de retard sur Checa. A quelques longueurs, Laverty, Haslam et Giugliano assurent le spectacle en multipliant les attaques et les dépassements.

Plus loin encore, Chaz Davies doit chèrement défendre sa 8ème place face à Loris Baz ! Maxime Berger, notre second représentant dans cette catégorie, circule en 17ème place. Jonathan Rea, séché par sa violente chute en première manche, se bat en 12ème place contre Smrz et Hopkins.

Le cap de la mi-course franchi, Sykes peut entendre le 4-cylindres Béhème hurler en tentant de grappiller ses derniers mètres de retard. Dans un style plus coulé, Carlos Checa ne quitte pas ses deux adversaires de vue. Max Biaggi au contraire reste en retrait : il se trouve à trois secondes des deux leaders.

Le n°33 déclenche une première attaque à sept tours de la fin, mais doit vite rendre "sa" première place à Sykes ! Checa ne peut en profiter pour ramarrer le duo de tête, pas plus que Biaggi, toujours isolé en quatrième position. Laverty est bien moins esseulé et doit batailler ferme avec Haslam et Baz !

Une deuxième attaque, dans le même pif paf, permet à Melandri de s'installer en tête dans la 16ème boucle. Mais une grosse chaleur lors d'un freinage oblige Marco à élargir... et à rendre une nouvelle fois la première place à Tom Sykes !

En arrière plan, la lutte s'intensifie : Laverty devance toujours Haslam et Baz, de nouveau talonnés par Davies ! La lutte pour la 5ème place lors des trois derniers tours promet d'être croustillante...

Alors qu'on s'attendait à voir ses chronos chuter subitement, Tom Sykes tient bon ! Ses Pirelli ne donnent pas de signe de fatigue. Toutefois, suite à un petit rebond de la Kawa' dans l'attaque de la ligne droite, Marco parvient à dépasser Sykes à l'entame du tout dernier tour !

Marco Melandri effectue un 20ème tour parfait, tout comme Sykes qui n'aura rien à se reprocher sur ce point ! La BMW n°33 franchit donc la ligne d'arrivée 14 centièmes plus tôt que la Kawasaki n°66. Le podium est complété par la Ducati n°7.

Trois pilotes Aprilia complètent le Top6 : Max Biaggi termine "seulement" quatrième chez lui à Brno, devant son coéquipier Eugene Laverty et le privé Chaz Davies.  Haslam place finalement sa S1000RR devant la ZX-10R de Loris Baz, qui égale son meilleur résultat sur le "vrai" sec !

Au championnat, Marco Melandri (250,5 points) profite de son premier doublé sur BMW pour revenir à 21 points de Max Biaggi (271,5) ! Pour Tom Sykes (212,5) et Carlos Checa (204,5) en revanche, les espoirs de titre 2012 s'évaporent peu à peu. Toujours cinquième, Rea doit se méfier de ses compatriotes Haslam et Laverty...

Côté constructeurs, BMW profite de la forme olympique de Marco Melandri pour sauter de la troisième à la première place du provisoire ! Les Allemands (292 pts), devancent les Italiens de Noale (290) et de Bologne (276,5). Kawasaki (218,5) confirme son statut de numéro un japonais en WSBK, devant Honda (193) et Suzuki (72,5).

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.
Essai vidéo X-Ride 650 Trail : cette fois, ça Mash !

Mash continue à faire vibrer la corde de la nostalgie avec sa X-Ride Trail 650, moto inspirée des références d'autrefois avec son "gromono" de 39 ch et sa roue de 21. Le charme agit-il avec cette "Mash-ine" développée par la SIMA puis fabriquée en Chine ? Réponses dans notre essai vidéo MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Johann Zarco doit concrétiser pour sa troisième saison chez Ducati Pramac

Au tour de l'équipe satellite Ducati-Pramac de lancer sa saison 2023, sur les mêmes bases que la précédente : Johann Zarco et Jorge Martin profitent du soutien direct de l'usine sur leur Desmosedici. Le pilote cannois espère continuer à élever son niveau pour enfin décrocher sa première victoire en MotoGP. Explications et objectifs.
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Mort du cascadeur moto Robbie Knievel

Le cascadeur moto Robert Edwards Knievel II - connu sous le nom de Robbie Knievel - s'est éteint le 13 janvier d'un cancer du pancréas à Reno, dans le Nevada (États-Unis). Le fils du célèbre Evel Knievel avait 60 ans et plusieurs sauts extrêmes à son actif…
Marché moto 2022 (1/11) : Bilan annuel complet

Motos et scooters, 125 cc et grosses cylindrées, chiffres de ventes et graphiques, résultats des marques et top modèles par catégories, observations et analyses : le Journal moto du Net dresse le bilan très, très complet du marché français du motocycle en 2022 ! Voici le sommaire...
John McGuinness, pilote Honda au Tourist Trophy à 51 ans !

Le pilote anglais John McGuinness souffle sur ses 51 bougies le 16 avril prochain, un mois avant d'à nouveau cravacher la CBR1000RR-R de Honda Racing UK sur les routes des courses North West 200 et Tourist Trophy ! Casque bas, "McPint".
Ipone Continental Cup 2023 : gentlemen arsouilles en Royal Enfield

Une coupe réservée aux Royal Enfield Continental GT : l'initiative de l'importateur SIMA peut surprendre, mais suscite au contraire l'intérêt grâce à son joyeux esprit. Cinq dates et quatre circuits sont au programme de la deuxième saison de l'Ipone Continental Cup 2023. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...