• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN ET PERSPECTIVES
Paris, le 11 octobre 2012

Pour Melandri, le véritable champion WSBK 2012 est Sykes

Pour Melandri, le véritable champion WSBK 2012 est Sykes

Marco Melandri vient de publier sur son site officiel le bilan de sa saison 2012 : satisfait de sa première année chez BMW, le pilote italien félicite Biaggi et Aprilia mais considère Sykes comme plus méritant ! Leon Haslam pour sa part s'entraîne déjà...

Imprimer

"La saison est terminée, une nouvelle fois...", vient de titrer Marco Melandri en Une de son site officiel. Aucune nostalgie toutefois de la part du "Maccio" puisqu'il se déclare globalement satisfait de sa quinzième année à parcourir les circuits du monde entier !

Certes, sa fin de saison a été laborieuse... pour ne pas dire désastreuse : après son formidable doublé moscovite qui l'avait propulsé en tête du championnat, le pilote BMW n'a terminé qu'une seule course sur six et a laissé filé ses deux grand rivaux Biaggi et Sykes.

Contrat 2012 rempli pour Melandri

"Je ne dois pas oublier le véritable objectif fixé en début d'année et l'endroit d'où nous nous sommes élancés", relativise le célébrissime n°33. Dans son cahier des charges, il devait par exemple faire gagner au moins une fois la S1000RR, ce que n'avaient pas encore réussi à faire Corser et Haslam...

Marco aura finalement remporté six courses aux commandes du missile allemand, soit une de plus que le champion Biaggi sur sa RSV4 ! Moins régulier que l'an dernier sur feu la Yamaha R1 officielle (11 podiums en 2012 contre 15 en 2011), Melandri n'a toutefois pas pu conserver son "titre" de vice-champion.

"Ce championnat a été passionnant", témoigne néanmoins le pilote italien : "je veux féliciter Max pour ce succès et Aprilia pour son efficace stratégie d'équipe", souligne-t-il en faisant subtilement allusion aux consignes scrupuleusement respectées par Eugene Laverty, notamment à Moscou...

"Enfin, félicitations à Tom Sykes qui n'est jamais mentionné (sauf sur Moto-Net.Com bien sûr, NDLR !) mais a démontré qu'il était un grand pilote, il méritait le titre plus que quiconque à mon avis", signale Melandri avant de statuer : "il était le véritable champion" !

Toujourd d'après Marco, "2013 sera une année extraordinaire à suivre et à vivre". Et le Hérisson de Ravenne de se réjouir personnellement de retrouver la même moto l'an prochain : voilà sept ans que cela ne lui était pas arrivé !

Il devra tout de même vivre quelques changements l'an prochain : "Gobmeier (le directeur sportif du team officiel BMW en 2012, NDLR) s'en va et notre team sera dirigé par une équipe italienne", signale-t-il, confiant. Après tout, Max Biaggi himself avait dû reconstituer sa propre équipe l'hiver dernier !

Mais avant d'entamer la saison 2013, Marco souhaite d'abord souffler : "il est fort probable que ma malléole gauche ait une petite fracture et j'ai des douleurs thoraciques depuis ma dernière chute", diagnostique l'ancienne vedette des Grand Prix. "Je vais donc prendre le temps d'écouter mon corps et m'arrêter un peu".

Il se repose un peu, beaucoup... pas du tout !

Un discours qui évoque celui de John Hopkins : après une année marquée par l'amputation de l'un de ses doigts et surtout par une sévère blessure à la hanche, le pilote anglo-américain a décidé de mettre sa carrière en suspens afin de se concentrer sur sa santé.

"Je ne voulais pas m'engager avec l'équipe Fixi Crescent Suzuki pour 2013 et ne pas être capable de me donner à 100% à cause de cette blessure qui m'ennuie constamment", déclarait sagement Hopper : "c'est une décision difficile à prendre, mais c'est la bonne".

On ne sait d'ailleurs pas pour l'instant qui accompagnera Leon Camier sur la seconde GSX-R. Le nom de Sylvain Guintoli - qui roulait pour la même équipe en British Superbike en 2009 - est naturellement cité. "Wait and see", comme dirait notre Frenchie préféré. Quant à Max Biaggi, on attend toujours ses plans - de retraite ? - pour 2013...

Chaz Davies lui, a déjà obtenu le deuxième guidon au sein du futur team "semi-officiel" BMW Italia, aux côtés de Marco Melandri. Leon Haslam, qui partageait son box avec le n°33, retrouvera l'an prochain la CBR1000RR avec laquelle il roulait lors de son retour en World Superbike, il y a quatre ans déjà.

Le n°91 n'a d'ailleurs pas perdu de temps puisqu'il effectuait hier ses premiers tours de roue aux commandes de la Fireblade officielle bichonnée par le team Ten Kate ! Malheureusement, les chronos effectués par le vice-champion 2010 n'ont pas été divulgués, pas plus que ses commentaires. p>L'équipe Honda s'autorise juste à gazouiller que "tout était très positif sur les deux tailles de jantes". Car pour rappel, les Superbike rouleront en 2013 sur des 17 pouces, contre 16,5" les années précédentes. Avec leurs optiques en trompe l'oeil, elles auront encore plus l'air de motos de série !

L'arrivée de Dorna (promoteur du MotoGP, lire MNC du 3 octobre 2012 : MotoGP et WSBK fusionnent... leur stratégie commerciale) aux rênes du championnat WSBK pourrait bien accentuer cette tendance.

Enfin, Marco Melandri himself témoigne dans son bilan : "il y a eu beaucoup de rumeurs à ce sujet la semaine dernière. J'ai les mêmes informations que vous, et je n'ai aucune idée de ce que sera l'avenir des deux championnats, il nous faut donc seulement attendre"... en restant connectés sur Moto-Net.Com bien évidemment !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 19 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...