• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RETRAIT OU RETRAITE
Paris, le 26 juillet 2017

Tourist Trophy : Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Le retour de Guy Martin au Tourist Trophy sur la Fireblade officielle était un rêve pour ses fans, un sacré défi pour lui... et un excellent coup de pub pour Honda. Mais tout a viré au cauchemar, à tel point que le pilote anglais ne courra pas le prochain Ulster GP et ne roulera plus... sur Honda cette année.

Imprimer

L'affiche était trop belle : en alignant Guy Martin aux cotés de John McGuinness sur la toute dernière CBR1000RR Fireblade, Honda souhaitait briller cette année au Tourist Trophy. Finalement, l'édition 2017 a été mémorable pour les Rouges de Tokyo, mais pour de bien mauvaises raisons...

La belle aventure s'est - fort - mal engagée, dès la première sortie - de route - de "Martine" à la Tandragee 100, puis à la North West 200 où "McPinte" a chuté à vive allure durant les essais, se fracturant le bas de la jambe droite... Forfait pour la course, John était également écarté du Tourist Trophy !

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Pour la première fois en 15 ans, le "King of the Moutain" n'était donc pas au départ du TT et le n°1 de l'épreuve - qui devait porter le n°5 cette année, un mauvais signe ? - laissait son nouveau coéquipier seul face à ses adversaires ainsi que - plus embarrassant - face à ses doutes...

Car comment se lancer à la poursuite des Ian Hutchinson (vainqueur en Superbike et Superstock sur sa BMW) ou autres Michael Dunlop (victorieux en Senior SBK sur la toute nouvelle Suzuki) aux commandes d'une Honda manquant cruellement de roulage, voire de fiabilité ?

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Selon McGuinness, sa chute a été entraînée par son moteur qui n'aurait pas baissé de régime malgré sa coupure des gaz à la poignée droite... Un disfonctionnement qui n'est pas sans rappeler l'effroyable accident de Casey Stoner lors des 8 Heures de Suzuka en 2015 !

Après des essais considérablement réduits par le mauvais temps, "Gaïl Martine" a été trahi à son tour par la nouvelle CBR1000RR SP2... Victime d'un faux point mort à 110 mph (177 km/h !), le n°8 n'a pu éviter la chute dès la première course Superbike.

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Pour la seconde fois au Tourist Trophy, Guy a néanmoins évité le pire : après avoir ricoché contre un mur (gloups), le gaillard s'est relevé avec un simple poignet froissé ! Son retour au Tourist Trophy sur la Fireblade était en revanche stoppé net.

"Le TT a été un sacré désastre", commentait ce mercredi 26 juillet à midi le malheureux pilote sur sa page Facebook, "à part les promenades avec le chien et la course avec la Mugen (qu'il a terminée sans mal à la deuxième place, NDLR), je ne me suis pas fait plaisir".

Martin n'a pas pris de plaisir

Convaincu - par Honda - qu'il disposerait d'une moto capable de le mener vers sa première victoire, le "Poupou du Titi" a bien vite déchanté : "je me suis retrouvé à jouer au pilote de développement, ce que j'ai accepté, mais après de nouveaux essais à Cadwell il y a quelques semaines j'ai dit à l'équipe que la moto ne serait pas compétitive à l'Ulster Grand Prix" (du 6 au 12 août, NDLR).

Lassée, tout comme leur pilote, par cette calamiteuse saison, l'équipe a préféré se retirer de la compétition : "ils ne m'en ont pas parlé, mais cela ne me pose pas de problème puisque la décision était prise pour moi", assure le futur papa... qui serait tenté de prendre sa retraite définitive ?

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Mécanicien camion de formation, vedette d'émissions de télévision, cycliste de fond à l'occasion, Guy Martin sait pertinemment que "la course m'a beaucoup apporté, mais je m'en suis lassé", a-t-il récemment confié à nos confrères de MCN lors d'une interview exclusive à paraître... de l'autre côté de la Manche, avec comme titre accrocheur : "Guy Martin calls time on road Racing"...

"Tu passes le début de l'année à préparer la saison : tu fais des tests, tu cours, tu en parles, puis tout recommence", aurait-il déclaré. "C'est comme "Groundhog Day" (le film "Un jour sans fin" avec l'irrésistible Bill Murray et la craquante Andie McDowell, NDLR). Il est temps d'arrêter"... et de donner un nouveau sens à sa vie ?

Guy Martin se retire des courses sur route, vraiment ?

Toutefois, sa longue tirade sur Facebook (voir ci-dessous) n'est pas aussi catégorique... "Je n'ai pas abandonné la compétition ou les courses sur route", assure le pilote à son million d'amis et "followers", "il n'y a pas de travail bâclé et je veux rouler en classique et sur d'autres excentricités". Il se trouve juste que "je n'ai plus de projet de course sur route avec Honda cette année".

"Nigel Racing Corporation (son propre team "NRC" à ne pas confondre avec le HRC, NDLR !) a actuellement pour projet de préparer Pikes Peak et des courses de classiques, mais les plans peuvent changer à tout moment", prévient l'inlassable - quoique... - Guy Martin. Si, demain, un autre constructeur se pointe avec une moto - véritablement - capable de remporter le Tourist Trophy, ne repartirait-il pas pour un six tours de la Snaffel Mountain ? "To be continued, and stay tuned" !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 29 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...