• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
JOYEUX ANNIVERSAIRES
Paris, le 18 février 2019

Rossi fête ses 40 ans la veille des 26 ans de Marquez

Rossi fête ses 40 ans la veille des 26 ans de Marquez

Valentino Rossi et Marc Marquez ont tous deux célébré ce week-end leur anniversaire : le doyen du plateau MotoGP est entré dans la quarantaine samedi 16 février, tandis que le champion du monde en titre a fêté ses 26 ans dimanche 17...

Imprimer

Cette fois, ça y est : le cap des 40 ans, que d'aucuns - de jaloux blancs-becs assurément - disent "fatidique", est passé pour Valentino Rossi ! Le nonuple champion du monde, né le 16 février 1979 à Urbino (Italie), attaque sa 24ème saison (!) en Grands Prix moto à l'âge où la plupart des pilotes coulent une retraite méritée...

Troisième du championnat 2018 sans aucune victoire - une première avec la Yamaha M1 -, le quadragénaire le plus rapide du monde sait bien qu'il d'aborde la dernière partie de sa carrière, même si son contrat avec le constructeur japonais court jusqu'à fin 2020. Le Docteur sera alors à quelques mois de ses 42 ans.

"En tant que pilote MotoGP, je suis vieux et ça m’embête", a-t-il reconnu auprès de nos confrères italiens de La Gazzetta dello Sport. "J’aimerais continuer à rouler de nombreuses années, mais ce ne sera pas le cas", pressent-il tout en savourant malgré tout l'étendue de son empreinte sur le sport moto.

"C’est la chose qui me rend le plus fier : avoir rendu tant de gens passionnés par le motocyclisme, avoir fait connaître auprès de tant de personnes la chose que j’aime le plus faire", s'autocongratule le Docteur. Et force est de constater que la proportion toujours aussi élevée de "casquettes jaunes" dans les tribunes témoigne de cette ferveur !

 

Depuis ses débuts en 1996, Valentino Rossi s'est forgé un palmarès sans équivalent (un titre en 125, un en 250, un en 500 et 6 en MotoGP) ainsi qu'une notoriété extraordinaire : tous les motards, qu'ils soient fans ou non de compétition, connaissent de près ou de loin le n°46. Sa renommée s'étend même auprès de personnes étrangères au monde du deux-roues.

L'homme aux 115 victoires en Grands Prix (dont 89 en catégorie reine) est l'instigateur - et le meilleur représentant - du "star system" en compétition moto. Sa recette ? Du talent et des faits d'armes mémorables bien sûr, mais aussi du charisme à revendre et une répartie sans égale devant les caméras. Quitte, parfois, à se montrer cassant sous couvert d'ironie...

Le rêve du 10ème titre mondial

L'autre caractéristique admirable chez lui est sa soif insatiable de succès : à 40 ans, Rossi court encore après la victoire et rêve toujours de décrocher un dixième titre mondial. Lucide, le Génie des Alpages sait pourtant que le temps joue contre lui : son dernier sacre, en 2009, remonte à dix ans déjà...

 

"Je me rends compte qu’il y a dix ou 15 ans, j’étais le plus rapide en piste... Aujourd’hui, ce n’est souvent pas le cas", admet Rossi avec franchise, conscient de l'inexorable poussée de rivaux parfois 15 à 20 ans plus jeunes (le débutant français Fabio Quartararo a tout juste 20 ans !). "Mais je sens que si je travaille bien et que je suis concentré, je peux l’être"...

Les résultats parlent d'eux-mêmes : l'italien décrochait jusqu'à 11 victoires par saison au firmament de carrière  (2001, 2002 et 2005). Bousculé par Stoner puis Lorenzo, Rossi a remporté ses deux derniers titres avec neuf victoires en 2008, puis six en 2009. Depuis, sa moisson annuelle est d'une à deux victoires, avec une ultime pointe à quatre en 2015...

Insuffisant, en tout état de cause, pour prétendre coiffer une dixième couronne mondiale. Surtout face à un pilote du calibre de Marc Marquez, qui à son tour atteint ou dépasse la dizaine de victoires par an : titré avec neuf succès en 2018, le prodige du HRC est même monté à 13 (treize !) en 2014 !

"Si j'avais été plus calme en 2006, j'aurais gagné le titre"

Là encore, Valentino Rossi ne se voile pas la face et avoue à demi-mots que les meilleures opportunités pour le titre sont probablement passées. D'autant que sa M1 n'est plus la référence qu'elle a été... Au contraire même : les Ducati et Honda ont pris de l'avance en matière de puissance et d'électronique, tandis que les Suzuki sont devenues menaçantes. 

 

D'où l'expression de regrets concernant deux épisodes clés de sa carrière : le premier quand il chute à Valence en 2006 et voit le regretté Nicky Hayden remporter le titre. Le deuxième en 2015, quand ses déboires avec Marquez en Malaisie le font rétrograder à la dernière place de la finale espagnole, ouvrant la voie à son coéquipier Jorge Lorenzo.

"Le dixième titre est un rêve auquel je crois encore beaucoup, mais c’est aussi un grand regret car je l’ai déjà mérité", estime Rossi. "J’en ai perdu deux à la dernière course de la saison et j’ai également été plein de fois vice-champion du monde (en 2000, 2006, 2014, 2015 et 2016, NDLR). Au final, ma carrière en méritait dix : c'est aussi pour cette raison que j’essaye encore !"

"Il y a eu tant de choses sur lesquelles je m'interroge pour tenter de comprendre si j'ai fait une erreur ou non. Aller chez Ducati par exemple (en 2011 et 2012, NDLR), mais également chez Yamaha au lieu de continuer à gagner avec la Honda (fin 2003, NDLR). Mais la véritable erreur est celle de 2006 car je pouvais gagner. Si j’avais été plus calme et que je n’avais pas chuté, j'aurais gagné le titre".

"J'aimerais rouler encore quelques années à moto"

Regrets ou pas, Valentino Rossi a fêté comme il se doit ses 40 ans avec ses proches et sa chérie Francesca Sofia Novello dans les caves d’un restaurant de Pesaro (Italie). Plusieurs représentants de la VR46 Academy étaient aussi de la partie pour le voir souffler sur un immense gâteau en forme du tracé de sa piste de dirt track au Ranch.

Son demi-frère Luca Marini, pilote en Moto2, faisait également partie des 70 invités, lui qui évoquait récemment la possibilité de courir contre son aîné en MotoGP : "ce serait bien d'être sur la même grille de départ, mais je suis pour l'instant concentré sur ma carrière", explique-t-il avant de lancer en rigolant penser à suggérer au Docteur de "rouler jusqu'à 46 ans" !

L'intéressé, lui, ne se projette pas aussi loin : "j’aimerais rouler encore quelques années à moto et puis faire un peu de voiture sérieusement", prévoit le Docteur qui n'a jamais caché sa passion pour le rallye automobile. Il songerait également à d'autres disciplines à quatre-roues, comme l'endurance ou - pourquoi pas - le Dakar... 

Et ensuite ? "Devenir père et fonder une famille", répond le n°46 qui semble suffisamment attaché à sa jeune compagne de 25 ans pour envisager les joies de la paternité en sa compagnie. "Cela fait déjà un an que nous sommes ensemble et ça se passe bien", assure-t-il. 

26 bougies pour le champion Marc Marquez !

Par une amusante coïncidence, Marc Marquez fête son anniversaire le lendemain de celui du Docteur : le champion du monde en titre, né le 17 février 1993 à Cervera (Espagne), a célébré dimanche ses 26 ans, soit 14 de moins que son "vieux" copain Rossi. Malgré leur différend, l'officiel Honda salue la longévité de son rival : "c'est incroyable et, bien sûr, j’aimerais être ainsi à 40 ans".

"Vous pouvez rouler à 40 ans si vous gardez la motivation et la passion pour la moto", continue Marquez en distribuant un dernier compliment à son adversaire. "Mais c’est une toute autre chose d'être toujours suffisamment motivé pour rester l’un des favoris du titre".

Rappelons que Marc Marquez est le plus jeune pilote sacré en catégorie reine (20 ans et 266 jours) et également le plus jeune détenteur de cinq titres en classe reine (25 ans et 246 jours). Depuis son arrivée en MotoGP en 2013, l'espagnol a coiffé toutes les couronnes à l'exception de l'année 2015 qui est revenue à son nouveau coéquipier Jorge Lorenzo.

Ce même Lorenzo - âgé de 32 ans - lui souhaite par ailleurs un excellent anniversaire via les réseaux sociaux : sympa, non, le majorquin ? Sauf qu'en réalité, le post du n°99 constitue une manière détournée d'afficher ses intentions de voler la vedette à Marquez dès que possible au sein du team officiel Honda !

 "Joyeux 26ème anniversaire Marc Marquez ! J'espère que nous serons en mesure de continuer à apporter beaucoup de succès au HRC !", prévient le transfuge Ducati en prenant soin de s'inclure dans ces perspectives de succès. De bonne guerre, évidemment, mais le ton est donné !

Enfin, MNC - qui fête ses 20 ans cette année - tient également à adresser un joyeux anniversaire à Alessandra Stoner, premier enfant du retraité Casey Stoner, qui a fêté ses 7 ans le 16 février... le jour où Valentino Rossi soufflait sur ses 40 bougies. Décidemment, quelle période chargée ! 

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Duel 790 Adventure Vs Ténéré 700 : Moto-Net.Com prend les paris, d'accord ? 

Invaincu sur le (Paris) Dakar depuis 18 ans, KTM lance cette année une nouvelle moto typée trail : la 790 Adventure. En face d'elle se dresse une autre grande nouveauté : la Ténéré 700 avec laquelle Yamaha compte s'imposer commercialement. MNC teste ces deux montures et livre son pronostic.
Tous les Duels 4 commentaires
Essai Africa Twin Adventure Sports 2020 : plus accessible mais moins abordable

La nouvelle Africa Twin Adventure Sports perd 50 mm de hauteur de selle et 5 kg, tout en faisant le plein de technologies et de centimètres-cubes supplémentaires. Mais cette déclinaison plus routière de la Honda CRF1100L 2020 fait payer au prix fort ses inspirations venues d'outre-Rhin... Essai complet.
Trail 16 commentaires
Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ? 

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.
Trail 13 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP de Valence - Qualifs :  Quartararo passe la six pour la dernière pole 2019 !

Quelle saison de Fabio Quartararo ! Le meilleur débutant MotoGP 2019 s'offre sa sixième pole position en catégorie reine au terme des qualifications du GP de Valence sur sa Yamaha privée, devant Marc Marquez et Jack Miller. Résumé et grille départ.
Essais 22 commentaires
Test Aragon WSBK 2020 : le champion anglais Redding dans la roue de Rea

Alors que les pilotes du MotoGP s'apprêtent à disputer leur ultime course de la saison 2019 à Valence, certains de leurs collègues du World Superbike préparent déjà 2020. Les teams Ducati, Kawasaki et Yamaha ont roulé deux jours à Aragon. Les "rookies" Scott Redding et Garret Gerloff se sont illustrés...
WSBK 2020 2 commentaires
Les réactions des pilotes MotoGP au départ de Jorge Lorenzo

Le retrait de la compétition moto de Jorge Lorenzo est au centre de toutes les discussions depuis son annonce officielle jeudi après-midi, en amont du GP de Valence 2019. Réactions des adversaires du triple champion du monde MotoGP. 
GP de Valence 8 commentaires
Horaires et enjeux du Grand Prix de Valence MotoGP 2019

Le championnat du monde MotoGP 2019 se termine ce week-end à Valence (Espagne) sur le circuit Ricardo Tormo ! Présentation, horaires, déclarations et rétrospectives du GP de Valence, 19ème et dernière course de la saison...
Horaires et objectifs 15 commentaires
EICMA 2019 : la Streetfighter V4 plus belle que les RS660 et Superveloce 800

Quelle surprise... Pour la dixième fois en quinze ans, Ducati gagne le prix de la plus belle moto du salon EICMA, cette fois grâce à sa Streetfighter V4 (S). Deux sportives italiennes accompagnent le roadster de Bologne sur le podium 2019 : l'Aprilia RS660 et la MV Agusta Superveloce 800.
Eicma Milan 3 commentaires
[Vidéo] 26 ans après son terrible accident, Wayne Rainey pilote une moto

Depuis le Grand Prix d'Italie 1993 et son malheureux high-side, Wayne Rainey n'était plus monté sur une moto... Mercredi, le triple champion du monde de GP500 a pris les commandes - modifiées - d'une Yamaha R1 chez lui, en Californie (USA). Et il remettra ça dès ce week-end à Suzuka (Japon) !
Culture 2 commentaires
Le Grand Prix de Hongrie Moto GP pourrait renaître en 2022...

Le gouvernement hongrois vient de signer un protocole d'accord avec le propriétaire du championnat du monde MotoGP pour un éventuel retour de la Hongrie dans le calendrier en 2022... Prudence toutefois, car le GP de Hongrie prévu il y a dix ans n'a toujours pas eu lieu ! Explications.
MotoGP 3 commentaires
Marché moto et scooter en octobre 2019 : la vie en rose

Les ventes de motos et de scooters continuent de grimper en France et les 125 cc, moins vaillantes qu'en début d'année, sont relayées par les gros cubes. Selon l'analyse mensuelle du Journal moto du Net, octobre 2019 avec sa hausse de +11,9% s'inscrit globalement dans la lignée des trois premiers trimestres 2019. Bilan complet.
Bihr dévoile d'importants projets sur le front de l'équipement moto

Le groupe Bihr, qui exposait de nombreuses nouveautés d'équipement moto au salon EICMA de Milan, dévoile d'ambitieux projets : le rachat de MotoDirect (propriétaire de RST) et une association avec les motos électriques Energica. Explications.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...