• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP - VALENCE
Paris, le 30 octobre 2006

Le Grand Prix de Valence tour par tour

Le Grand Prix de Valence tour par tour

Lorenzo ou Dovizioso ? Rossi ou Hayden ? Les titres mondiaux 250 et MotoGP ne seront attribués qu'à l'issue de cette dernière épreuve ! 129 446 spectateurs assistent à ce bouquet final... Et c'est parti pour le dernier tour par tour 2006 !

Imprimer

Valence, ou plus exactement Cheste, théâtre de tout le suspense, mais aussi de tous les dangers pour les acteurs de cette manche finale du championnat du monde.

En course, tout peut arriver, et ni Lorenzo, ni Rossi, ne sont titrés d'avance. Dovizioso et Hayden le savent bien : ils vont jouer leur va-tout à fond jusqu'au bout.

Le circuit né en 1999 est conçu spécifiquement pour la moto. Long de 4 005 m, il comporte 9 virages à droite pour 5 à gauche. La ligne droite de 876 m est commandée par un gauche très technique, qui ferme et oblige à un freinage sur l'angle délicat. Les dépassements sont réputés difficiles à Valence, ce qui rend le départ et la position sur la grille d'autant plus importants. La piste est assez abrasive, donc le grip y est bon, mais les pneus souffrent ! Un critère à prendre en compte dans la lutte Michelin - Bridgestone, orchestrée par les Dunlop en progression constante tout au long de la saison. Les vitesses y sont moins élevées qu'ailleurs, mais tout est fait pour le spectacle.

Valence est une véritable arène où les pilotes se battent quasiment en permanence devant le public ! Un détail reste à rappeler : cette course est la dernière des 1000 en MotoGP, ce qui ferait de Rossi, en cas de titre, le seul pilote qui aurait emporté le championnat du monde MotoGP dans cette cylindrée ! Suspense, suspense…

Catégorie 125

En l'absence des français Masbou et Di Meglio, blessés, Clément Dunikowski, champion de France Open, est le seul représentant tricolore en lice. Pur produit de la filière française, il hérite de la moto de Di Meglio et devra faire ses preuves pour peut-être disputer l'ensemble du championnat en 2007. Clément aura 16 ans en février.

Mais revenons aux séances d'essai.

Le vendredi matin, l'inévitable Bautista annonce la couleur en dominant de la tête et des épaules ses adversaires. Terol, Gadea, Pasini, Talmacsi, Kallio, Faubel, Rabat, Pesek, Olive. Dunikowski signe le 36ème chrono, à 3.8 s du champion espagnol.

La 1ère séance qualificative de l'après-midi voit Bautista en remettre une couche avec la pole provisoire, devant son coéquipier Pasini, Pesek, Gadea, Faubel, Terol, Kallio, Luthi, Simon, Koyama. Clément Dunikowski se classe 34ème, à 3 s de Bautista.

Samedi matin, Bautista insiste, et relègue cette fois Kallio à plus de 0.6 s ! Faubel, Espargaro et Simon sont les seuls autres pilotes dans la même seconde que l'espagnol. Suivent Talmacsi, Pesek, Terol, Pasini, Abraham, Cortese. Dunikowski signe le 35ème temps à 3.2 s.

L'après-midi, Bautista conclut son impressionnante domination avec la pole 0.2 s devant Faubel, 0.4 s devant Gadea et 0.6 s devant Pasini : la 1ère ligne est occupée par les 4 coéquipiers du team MVA Aspar ! Sur la 2ème ligne, Kallio et Espargaro à 0.6 s, Pesek et Simon à 0.8 s. Cortese, Krummenacher, Terol et Talmacsi forment le 3ème rang entre 1 s et 1.3 s de la pole. Clément Dunikowski s'élancera de la 39ème position, après avoir été un des rares à ne pas améliorer son temps de la veille…

Au warm up, c'est Gadea qui devance ses coéquipiers Bautista et Faubel de belle façon, presque 1 s plus vite que Bautista ! Kallio, Simon, Espargaro, Terol, Talmacsi, Rabat, Krummenacher suivent. Dunikowski signe le 36ème temps à 3.6 s.

Départ. C'est Mika Kallio qui prend le meilleur départ et vire en tête devant Espargaro, Faubel, Simon, Gadea, Pesek, Talmacsi, Pasini, Bautista mal parti de sa pole. Kallio, Espargaro et Faubel prennent rapidement quelques longueurs d'avance sur le peloton. Pesek passe successivement Gadea et Simon pendant que Pasini et Bautista se battent derrière Talmacsi. A mi circuit, Pasini et Bautista passent Talmacsi.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 1er tour, Kallio, Espargaro et Faubel ont 1.1 s d'avance sur Pesek qui prend la poursuite à son compte et emmène Simon, Gadea, Pasini, Bautista et Talmacsi. A l'aspiration, Faubel passe 2ème devant Espargaro, Gadea passe Simon et Bautista passe Pasini. Kallio et Faubel dans sa roue prennent rapidement un peu d'avance sur Espargaro sur qui fond Pesek détaché du peloton. Bautista passe 6ème devant Simon. Clément Dunikowski n'est que 40ème, probablement handicapé par sa grosse chute de la veille. Pesek revient dans la roue d'Espargaro en fin de circuit.

Au 2ème passage, Kallio mène devant Faubel, Pesek passe Espargaro à l'aspiration, et Bautista auteur du meilleur tour est déjà revenu dans leurs roues. Suivent Gadea, Simon et Pasini qui lâchent peu à peu Talmacsi. Bautista passe 4ème devant Espargaro au freinage. Dunikowski sort jardiner dans les graviers et repart bon dernier.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Faubel profite de la ligne droite et d'un freinage retardé pour passer en tête devant Kallio, et Bautista passe Pesek à l'aspiration. Un peu plus loin, Espargaro, Gadea, Simon et Pasini tentent vainement de refaire la jonction avec les 4 leaders. A l'entrée du 1er gauche du double du même nom, Kallio se porte à la hauteur de Faubel, Bautista vient à leurs côtés à l'intérieur, les 3 hommes freinent de front, et Bautista prend la tête devant Faubel, alors que Pesek a failli percuter Kallio : chaud ! Dans la manœuvre, Pesek surpris a dû ralentir et perd le contact, devant même laisser passer Gadea. Bautista et Faubel lâchent petit à petit Kallio, lui-même plusieurs longueurs devant Gadea.

Au 4ème passage, Bautista auteur d'un nouveau meilleur tour mène devant Faubel qui reste au contact, Kallio est à 0.9 s, puis à 1.2 s du leader, Gadea, Pesek, Simon, Espargaro et Pasini tentent de limiter les dégâts. Luthi passe 9ème devant Talmacsi. Derrière les 2 leaders, Kallio, Gadea et Pesek se détachent à nouveau d'Espargaro, Pasini et Simon, puis Luthi et Talmacsi font le forcing pour rejoindre le trio qui les précède. Krummenacher chute et abandonne.

Au 5ème tour, Bautista et Faubel ont 1.4 s d'avance sur Kallio, Gadea et Pesek, 3.4 s sur Espargaro, Pasini et Simon, 4.1 s sur Luthi et Talmacsi. Dunikowski est 41ème et dernier.

Au 6ème passage, Bautista et Faubel accroissent leur avance sur Kallio, Gadea et Pesek, et Pasini a pris la tête du groupe suivant devant Espargaro, puis Luthi et Talmacsi sont rejoints par Terol. Gadea passe 3ème devant Kallio. Simon chute et abandonne. Espargaro repasse 6ème devant Pasini. Talmacsi repasse 8ème devant Luthi et Terol.

Au 7ème tour, Bautista et Faubel ont 2.3 s d'avance sur Gadea, Kallio et Pesek, 5.7 s sur Espargaro et Pasini, 6.4 s sur Talmacsi, Luthi et Terol.

Au 8ème passage, Bautista et Faubel continuent d'imprimer un rythme que les autres ne peuvent pas suivre, Gadea, Kallio et Pesek suivent, puis Espargaro, Pasini, Talmacsi, Luthi et Terol revenus.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème tour, Bautista et Faubel auteur du meilleur tour, Gadea, Kallio et Pesek, puis Espargaro qui fait l'effort et distance Pasini, Talmacsi et Luthi. Le rythme baisse pour les 2 leaders, et Gadea grignote son retard en ramenant avec lui Kallio et Pesek.

Au 10ème passage, Faubel prend la tête devant Bautista, 1.8 s devant Gadea, Kallio et Pesek, 5.5 s devant Espargaro, 7.7 s devant Pasini repassé 6ème devant Talmacsi, Luthi et Terol. Derrière eux, Nieto revient petit à petit. En tête, Bautista semble peiner à suivre le rythme imposé par Faubel : en fait, c'est Bautista qui a ralenti alors que Faubel est resté sur la même cadence ! Mais le champion s'accroche à l'aspiration de son coéquipier.

Au 11ème tour, Faubel et Bautista ont de nouveau 2 s d'avance sur Gadea, Kallio et Pesek, Espargaro est 3.7 s derrière le tchèque et 2.4 s devant Pasini, Luthi et Talmacsi. Nieto rejoint le groupe mené par Pasini et passe sur son élan Terol et Luthi.

Au 12ème passage, Faubel mène devant Bautista qui a perdu de la vitesse, probablement victime d'un ennui mécanique, mais qui s'accroche à l'aspiration et à force de freinages retardés. Gadea, Kallio et Pesek sont à 2.1 s, puis Espargaro à 6.7 s, et à 9.7 s, Nieto qui passe à l'aspiration devant Pasini et Talmacsi sous les yeux de Luthi et Terol.

Au 13ème tour, Faubel et Bautista ont légèrement baissé le rythme, et Gadea revient à moins de 2 s en emmenant Kallio et Pesek. Derrière Espargaro seul 6ème, Nieto emmène Pasini, Talmacsi, Luthi et Terol.

Au 14ème passage, Bautista et Faubel n'ont plus que 1.8 s d'avance sur Gadea qui lâche légèrement Kallio et Pesek, puis Espargaro, et Nieto et Pasini distancent Talmacsi et plus encore Luthi et Terol. Kallio fait l'effort et revient sur Gadea en lâchant Pesek.

Au 15ème tour, Gadea a encore repris 0.2 s à Faubel et Bautista, Kallio s'accroche, Pesek peine, puis Espargaro, et Nieto, Pasini, Talmacsi, Terol qui a passé Luthi. Faubel part seul devant, Bautista ne semble plus pouvoir le suivre et voit Gadea et Kallio fondre sur lui.Au 16ème passage, Faubel a 1.1 s d'avance sur Bautista qui a 5 km/.h de vitesse de moins que ses coéquipiers ! Gadea n'est plus qu'à 0.5 s de Bautista, et Kallio puis Pesek reviennent eux aussi sur le champion. Derrière eux, Espargaro, puis le trio Nieto, Pasini et Talmacsi, et Terol passé 10ème devant Luthi. Dès le début de ce tour, Gadea rejoint Bautista alors que Faubel s'est envolé seul en tête ! Dans le sinueux, Bautista contient son coéquipier.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 17ème tour, Faubel a 2 s pleines d'avance sur…Gadea qui passe Bautista à l'aspiration, et Kallio puis Pesek eux aussi reviennent dans la roue de Bautista. Espargaro tient sa 6ème place, Nieto emmène Pasini et Talmacsi, puis Terol et Luthi. Kallio passe 4ème au freinage du gauche serré. Au freinage du dernier gauche, Bautista repasse devant Kallio.

Au 18ème passage, Faubel a 2.3 s d'avance sur Gadea, 3 s sur Bautista, Kallio et Pesek, 9.8 s sur Espargaro, 13.5 s sur Nieto qui a lâché Pasini et Talmacsi à 14.2 s, et 17.3 s sur Terol et Luthi. Kallio et Pesek profitent de la ligne droite pour passer Bautista, mais ce dernier repasse Pesek dans le sinueux. Lai rentre au stand pour abandonner après un tout droit.

Au 19ème tour, Faubel gère son avance sur Gadea, Kallio tente de revenir sans succès, puis Pesek profite à nouveau de la ligne droite pour passer Bautista.

Au 20ème passage, Faubel mène, Gadea et Kallio suivent, Pesek et Bautista ensuite, Espargaro plus loin, puis Nieto, plus loin Talmacsi qui a doublé Pasini, et Terol et Luthi. Bautista qui s'accroche jusqu'au bout repasse Pesek au freinage du gauche serré.

Au 21ème tour, Faubel maintient son avance sur Gadea qui tient Kallio a distance, Bautista parvient a rester devant Pesek dans la ligne droite, puis Espargaro, Nieto, et Pasini repassé devant Talmacsi.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 22ème passage, toujours Faubel seul leader, Gadea qui gère son avance sur Kallio, Bautista qui fait le forcing pour contenir Pesek, puis Espargaro, Nieto, Pasini, Talmacsi, Terol et Luthi.

A l'entame du dernier tour, Faubel gère parfaitement, Gadea assure, Kallio ne parvient pas à revenir, Bautista contient Pesek, puis Espargaro, Nieto, Pasini, Talmacsi, Terol et Luthi. Dans le droit serré, Faubel prend un tour à Dunikowski qui laisse passer également Gadea puis Kallio.

Dans le dernier virage, Kallio qui ne lâche rien fait l'intérieur à Gadea ! Il tient bien sa corde et parvient à bien accélérer pour garder l'avantage jusqu'à la ligne.

Faubel emporte devant son public survolté sa 2ème victoire de la saison devant Kallio 2ème et Gadea 3ème. Bautista termine 4ème malgré ses soucis devant Pesek 5ème, Espargaro 6ème, Nieto 7ème, Talmacsi 8ème et 1er Honda, Pasini 9ème, Luthi 10ème, Terol 11ème, Smith 12ème, Rabat 13ème, Koyama 14ème et Zanetti 15ème.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Bautista termine avec 338 points, Kallio 262, Faubel passe 3ème final avec 197 devant Pasini 192, Gadea 160, Pesek 154, Talmacsi 119 et 1er pilote Honda, Luthi 113, Simon 97, Olive 85. Mike Di Meglio reste avec 8 points, et Masbou 0, un bilan français moins que médiocre en 125…

Aprilia champion du monde des constructeurs termine avec 373 devant KTM 267, Honda 170, Derbi 163, Gilera 79 et Malaguti 49.

Catégorie 250

C'est Barbera qui se montre le plus rapide le vendredi matin. Il relègue Debon à 0.8 s et Lorenzo à 1 s ! Suivent H. Aoyama, Simoncelli, Dovizioso, De Angelis, De Gea, Poggiali et West. Sylvain Guintoli est 13ème à 1.9 s, Jules Cluzel 27ème à 4.3 s.

L'après-midi, c'est Hiroshi Aoyama qui signe la pole provisoire, juste devant Barbera. Lorenzo est à 0.5 s, Simoncelli à 0.7 s, Dovizioso à 0.9 s. Puis à plus d'1 s, S. Aoyama, De Gea, De Angelis, Locatelli, Poggiali, Guintoli et West. Cluzel prend la 19ème place provisoire à 2.4 s.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Samedi matin, H.Aoyama devance de nouveau Barbera, Lorenzo, Dovizioso, De Gea, West, Simoncelli, De Angelis, Debon, S.Aoyama, Locatelli, Poggiali et Smrz, tous dans la même seconde. Guintoli 14ème est à 1.1 s, Cluzel 23ème à 2.5 s.

L'après-midi, H. Aoyama confirme avec la pole, 0.3 s devant Lorenzo, 0.4 s devant De Angelis et 0.6 s devant Locatelli. Simoncelli, Barbera, Dovizioso et S. Aoyama forment la 2ème ligne, dans la même seconde que le poleman. Derrière De Gea, Poggiali, Debon et Smrz en 3ème ligne, Guintoli 13ème à 1.7 s s'élancera du 4ème rang. Cluzel 20ème à 2.6 s partira de la 5ème ligne.

Au warm up, c'est Barbera qui est le plus rapide, mais dans le même dixième que Lorenzo et De Angelis et 0.1 s devant Dovizioso : ça promet pour la course ! Debon, Locatelli, Simoncelli, H. Aoyama, De Gea, S. Aoyama et Guintoli 12ème à 1.2 s. Cluzel ne signe que le 28ème chrono à 3.5 s.

Départ. Roberto Locatelli s'élance largement en tête et vire devant H. Aoyama, Lorenzo, Simoncelli, Debon, Barbera, De Gea, De Angelis et Dovizioso. Lorenzo passe 2ème au freinage du 1er gauche. Jules Cluzel chute dans ce même virage, tente de repartir mais doit abandonner. Simoncelli et Debon passent H. Aoyama, De Gea passe Barbera et Dovizioso passe De Angelis. Guintoli est 13ème. Locatelli imprime tout de suite un rythme très élevé et part seul devant.

Au 1er tour, Locatelli a 1 s d'avance sur Lorenzo, 1.5 s sur Simoncelli, Debon, H.Aoyama, Barbera, De Gea, Dovizioso et De Angelis. Guintoli est passé 12ème devant Espargaro. Debon passe 3ème devant Simoncelli. H.Aoyama lui aussi double l'italien.

Au 2ème passage, Locatelli auteur du meilleur tour a 1.4 s d'avance sur Lorenzo, puis Debon, H.Aoyama, Simoncelli, Barbera, De Angelis, de Gea, et S.Aoyama qui a doublé Dovizioso. Dans le droit serré, Barbera plonge sous la roue de Debon, le passe en l'obligeant à se relever, Simoncelli à l'affût profite de l'occasion pour passer à l'intérieur de Debon et passe dans l'élan Barbera avec une meilleure sortie de courbe. Dans le gauche serré, Barbera rend la politesse à Simoncelli d'un superbe intérieur. De Angelis passe Debon.

Au 3ème tour, Locatelli a 1.8 s d'avance sur Lorenzo, H.Aoyama, Barbera, De Angelis auteur du meilleur tour qui passe Simoncelli, Debon, puis à quelques longueurs De Gea qui se fait prendre par Dovizioso au jeu de l'aspiration. Dovizioso fait l'effort, lâche de Gea qui se fait doubler par S.Aoyama.

Au 4ème passage, Locatelli a 2 s d'avance sur Lorenzo, H.Aoyama, Barbera, De Angelis auteur d'un nouveau meilleur tour, Simoncelli, Debon et Dovizioso qui a lâché S.Aoyama et De Gea. H.Aoyama passe 2ème devant Lorenzo au freinage du 1er gauche serré. Debon a perdu le contact avec Barbera, et Dovizioso est de plus en plus menaçant derrière lui.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème tour, Locatelli a légèrement augmenté son avance sur H.Aoyama, De Angelis passe 3ème devant Lorenzo, Barbera, Simoncelli, puis Debon et Dovizioso. Guintoli est 12ème juste derrière Poggiali qui revient sur De Gea. Dans le dernier enchaînement, Dovizioso passe Debon qui le repasse à l'accélération, mais Dovizioso repasse à la faveur du changement d'angle qui précède le dernier virage.

Au 6ème passage, Locatelli a 2.3 s d'avance sur H.Aoyama, 2.7 s sur De Angelis, Barbera et Simoncelli passés devant Lorenzo, puis Debon repassé devant Dovizioso à l'aspiration. Dovizioso repasse Debon au freinage du gauche serré.

Au 7ème tour, Locatelli maintient son avance sur H.Aoyama et De Angelis, Barbera, puis Simoncelli, Lorenzo et Dovizioso maintenant dans la roue de son principal adversaire après avoir lâché Debon. De Angelis passe 2ème devant H.Aoyama. Dovizioso passe Lorenzo d'une accélération au milieu du double droit.

Au 8ème passage, Locatelli a un peu perdu avec 2.1 s d'avance sur De Angelis, H.Aoyama et Barbera, 4.8 s sur Simoncelli, 5.8 s sur Dovizioso, Lorenzo et Debon, 7.4 s sur S.Aoyama, 9.6 s sur Poggiali et Guintoli. Lorenzo profite de l'aspiration et de sa meilleure vitesse pour repasser 6ème devant Dovizioso. Au même endroit qu'au tour précédent, Dovizioso reprend la 6ème position à Lorenzo et parvient à prendre quelques longueurs d'avance.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème tour, Locatelli a 1.7 s d'avance sur De Angelis auteur d'un nouveau meilleur tour, H.Aoyama qui s'accroche au san marinais, puis Barbera à quelques longueurs, Simoncelli, et Dovizioso, Lorenzo et Debon.

Au 10ème passage, Locatelli a 1.4 s d'avance sur De Angelis, 1.9 s sur H.Aoyama, 3.5 s sur Barbera, 5.6 s sur Simoncelli, 6.9 s sur Dovizioso, Lorenzo et Debon. Guintoli est passé 11ème devant Poggiali. Simoncelli fait une très grosse chute, s'en sort indemne mais abandonne.

Au 11ème tour, Locatelli perd encore 0.2 s sur De Angelis et H.Aoyama, Barbera est 2.4 s plus loin et 3.6 s devant Dovizioso, Lorenzo qui passe l'italien à l'aspiration, et Debon. S.Aoyama est encore 1.5 s derrière ce trio, puis De Gea, Guintoli et Poggiali. En bout de ligne droite, Debon passe Dovizioso au freinage. Debon joue parfaitement la course d'équipe et contient Dovizioso derrière lui pendant que Lorenzo part petit à petit devant eux.

Au 12ème passage, Locatelli parvient à conserver le même avantage sur De Angelis et H.Aoyama, puis Barbera roule seul 4ème, 4 s devant Lorenzo, Debon et Dovizioso.

Au 13ème tour, Locatelli n'a plus que 0.5 s d'avance sur De Angelis auteur d'un nouveau meilleur tour, 1.1 s sur H.Aoyama qui revient lui aussi. Barbera assure sa 4ème position, puis Lorenzo a pris 1.1 s sur son coéquipier Debon qui contient toujours Dovizioso.

Au 14ème passage, De Angelis revient dans la roue de Locatelli dans la ligne droite, H.Aoyama presque revenu lui aussi au contact ! Barbera est à plus de 6 s, Lorenzo à 9.3 s, puis Debon et Dovizioso à 10.4 s, S.Aoyama à 12.4 s, et De Gea et Guintoli qui ont lâché Poggiali. De Angelis une fois revenu se cale dans la roue de Locatelli et permet à H.Aoyama de rejoindre les leaders.

Au 15ème tour, Locatelli, De Angelis et H.Aoyama mènent, Barbera suit, puis Lorenzo prend de plus en plus d'avance sur Debon et Dovizioso. Guintoli est 10ème.

Au 16ème passage, Locatelli, De Angelis et H.Aoyama mènent toujours dans cet ordre, puis Barbera, Lorenzo, Debon et Dovizioso, S.Aoyama, De Gea et Guintoli. H.Aoyama passe 2ème devant De Angelis au freinage du dernier gauche.

Au 17ème tour, Locatelli, H.Aoyama et De Angelis mènent, Barbera assure, Lorenzo distance peu à peu Debon qui joue parfaitement son rôle de coéquipier en contenant Dovizioso, puis S.Aoyama, et De Gea devance toujours Guintoli.

Au 18ème passage, Locatelli, H.Aoyama et De Angelis ont 8.1 s d'avance sur Barbera, 9.7 s sur Lorenzo, 11.7 s sur Debon et Dovizioso, 16.1 s sur S.Aoyama, 18.6 s sur De Gea et Guintoli et 20.2 s sur Poggiali. Au freinage du gauche serré, H.Aoyama prend la tête devant Locatelli. L'italien réplique au freinage du droit le plus serré, oblige le japonais à s'écarter, ce dont profite De Angelis pour passer 2ème ! Locatelli, estimant qu'il a été un peu trop viril, lève le bras pour s'excuser auprès de H.Aoyama. De Angelis sort sur le vibreur en bougeant beaucoup dans l'avant dernier virage, H.Aoyama se porte à sa hauteur et reprend la 2ème place dans le dernier freinage.

Au 19ème tour, Locatelli mène avec quelques longueurs d'avance sur H.Aoyama et De Angelis, puis Barbera, Lorenzo, Debon, Dovizioso, S.Aoyama, De Gea, Guintoli, Poggiali. Dans le dernier freinage, H.Aoyama reprend la tête à Locatelli mais s'écarte un peu trop et doit laisser repasser l'italien.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 20ème passage, Locatelli, H.Aoyama et De Angelis sont collés l'un à l'autre mais restent dans cet ordre. Barbera assure sa 4ème place, Lorenzo sa 5ème, puis Debon contient Dovizioso puis S.Aoyama, De Gea, Guintoli et Poggiali. H.Aoyama reprend le commandement au freinage du gauche serré. En fin de tour, à l'accélération du gauche qui commande la ligne droite, H.Aoyama perd l'arrière et chute sous les roues de Locatelli obligé de sortir dans les graviers pour l'éviter, ce dont profite De Angelis pour prendre la tête avec plus de 3 s d'avance !

Au 21ème tour, De Angelis mène avec 3.4 s d'avance sur Locatelli, 7.8 s sur Barbera, 8.5 s sur Lorenzo, 12.5 s sur Debon et Dovizioso, 16.2 s sur S.Aoyama, 18.5 s sur De Gea, 19.2 s sur Guintoli qui a perdu le contact et voit revenir Poggiali dans sa roue.

Au 22ème passage, De Angelis gère son avance, Locatelli assure sa 2ème position, et Barbera voit revenir Lorenzo à 0.7 s, qui a oublié Debon et Dovizioso. Poggiali est passé 9ème devant Guintoli.

Au 23ème tour, derrière De Angelis, Locatelli et Barbera, Lorenzo reste à 1 s derrière son coéquipier, et Debon oublie Dovizioso, tout comme Poggiali 9ème revient sur De Gea et a oublié Guintoli.

Au 24ème passage, les positions sont inchangées jusqu'à De Gea qui voit Poggiali revenu dans sa roue. Poggiali prend rapidement la 8ème place à De Gea dans ce tour.

Aux 25ème et 26ème tours, la course semble jouée à moins d'un ennui mécanique ou d'une chute. À l'entame du dernier tour, De Angelis caracole seul en tête, Locatelli assure sa 2ème position, Barbera est libéré de toute pression par un Lorenzo qui assure sa place synonyme de titre.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

De Angelis emporte sa 1ère victoire, son 24ème podium est le bon ! Locatelli termine 2ème après une superbe course, et Barbera 3ème complète le podium. Jorge Lorenzo 4ème ne monte pas sur le podium mais emporte le titre mondial dans une explosion de joie partagée par le public tout acquis à sa cause. Debon qui a bien assumé sa mission de protéger son leader termine 5ème, S.Aoyama 6ème, Dovizioso 7ème, Poggiali 8ème, De Gea 9ème, Guintoli 10ème, Smrz 11ème, Baldolini 12ème, Espargaro 13ème, Perren 14ème et Ballerini 15ème.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Lorenzo triomphe avec 289 points devant Dovizioso 272, De Angelis 228, Hiroshi Aoyama 193, Locatelli 191, Takahashi 156, Barbera 152, Shuhei Aoyama 99, Sylvain Guintoli 9ème avec 99, Simoncelli 92. Jules Cluzel termine 22ème avec 15 points, et Arnaud Vincent qui a raccroché avant le Portugal finit 22ème avec 12 points.

Aprilia champion du monde des constructeurs termine avec 357 points devant Honda 290, KTM 205, Gilera 92 et Yamaha 8 glanés avec leur unique course du Japon.

Catégorie MotoGP

Sete Gibernau blessé à la clavicule suite à sa chute avec Stoner au Portugal est remplacé par Troy Bayliss auréolé de son titre mondial Superbike.

Dès le vendredi matin, Rossi affiche d'entrée sa motivation en prenant le meilleur temps devant Stoner à 6/1000èmes et Hayden à 7/1000èmes ! Capirossi, Vermeulen, Edwards, Pedrosa, Bayliss, De Puniet et Melandri sont tous à moins d'1/2 s de l'italien ! Nakano, Hopkins, Checa, Roberts et Tamada sont à moins de 0.7 s. Parmi les pilotes en vue, seul Elias, récent vainqueur à Estoril, ne parvient pas à tourner dans la même seconde !

L'après-midi, ce sont Capirossi, De Puniet et Vermeulen, soit 3 pilotes Bridgestone, qui devancent Hayden et Stoner. A plus d'1 s, Pedrosa, Rossi, Hopkins, Nakano, Bayliss, Melandri, Edwards, Tamada, Roberts, Elias et Checa.

Samedi matin, Rossi devant Hayden de 0.037 s : la lutte est chaude entre les deux possibles champions ! Capirossi, Edwards, Melandri, Bayliss, Pedrosa, Hopkins, Vermeulen, Tamada, Nakano, Roberts, De Puniet, Checa et Elias suivent.

La séance qualificative de l'après-midi voit Rossi signer une pole très rapide, 0.8 s plus vite que le poleman 2005, Sete Gibernau. Bayliss très en verve fait mieux que de la figuration à 0.2 s et Capirossi à 0.3 s, très constant durant tous les essais, mettent les deux Ducati officielles sur la 1ère ligne. Nakano, Hayden et Pedrosa forment le 2ème rang à 0.3 s. Stoner, Vermeulen et Hopkins sont sur la 3ème ligne, entre 0.4 et 0.6 s. Edwards, De Puniet qui a cassé deux moteurs durant cette séance, et Melandri, forment la 4ème ligne.

A noter que parmi les pilotes qui ont effectué une simulation de course, Pedrosa, Capirossi et Rossi se sont montrés les plus rapides.

Au warm up, c'est Casey Stoner qui se montre le plus rapide, malgré une petite chute, 0.002 s devant Hayden, 0.070 s devant De Puniet très performant à Valence malgré sa malchance de la veille, et Capirossi à 0.072 s : vous avez dit serré ! Elias se "réveille" en signant le 5ème chrono devant Edwards, Pedrosa, Hopkins, Melandri et Vermeulen. Mais où est Rossi dans ce classement ? Seulement 11ème à 0.7 s de Stoner, l'italien a peut-être testé de nouvelles solutions pour la course : ce chrono relativement moyen ne fait qu'ajouter au suspense pour la course…Derrière l'italien, Roberts, Tamada, Nakano et Checa devancent Bayliss "seulement"16ème temps à 0.9 s, lui qui s'élancera juste derrière Rossi pour la course !

Départ. Rossi rate complètement son départ en lâchant trop brutalement l'embrayage, sa moto se cabre et il perd tout de suite des places, et pendant qu'Hayden vient se frotter en s'appuyant du coude sur le dosseret de selle de Rossi, c'est Troy Bayliss qui s'élance en tête devant Capirossi, Pedrosa, Stoner, Hayden qui passe Rossi, Nakano, Melandri et Vermeulen. Stoner passe 4ème devant Hayden. Pedrosa passe 2ème devant Capirossi. Hayden repasse 4ème devant Stoner. Melandri passe 6ème devant Rossi.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 1er tour, Bayliss qui n'a pas fait de détails dans son 1er tour mène avec trois quarts de seconde sur Pedrosa, Capirossi, Hayden, Melandri qui passe Stoner, Rossi, Nakano, Vermeulen, Hopkins, Edwards, Elias, Tamada, De Puniet et Checa. Hayden attaque et passe Capirossi au freinage du gauche serré. Melandri passe Capirossi à l'entrée du droit qui précède le dernier virage.

Au 2ème passage, Bayliss a 0.6 s d'avance sur Pedrosa et Hayden, mais c'est Melandri 4ème qui signe le meilleur tour et devance Capirossi, Stoner, Rossi et Vermeulen qui a doublé Nakano. Avant l'entrée du gauche rapide, Pedrosa fait signe de la jambe à Hayden qu'il peut passer et s'écarte pour lui laisser la 2ème place. L'espagnol semble alors laisser volontairement partir Hayden devant pour mieux contenir les pilotes derrière lui.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 3ème tour, Bayliss a 3/4 de s d'avance sur Hayden qui signe le meilleur tour, puis à trois quarts de seconde de plus, Pedrosa devance Capirossi, Stoner, Rossi, Vermeulen, Nakano et Hopkins. De Puniet est remonté 14ème. La moto de Rossi bouge, et on sent Vermeulen tout près de l'attaquer. Dans la fin du tour, Rossi reprend un peu d'air sur Vermeulen et talonne de nouveau Stoner.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 4ème passage, Bayliss n'a plus que 0.3 s d'avance sur Hayden, 1.2 s sur Melandri qui a doublé Pedrosa, puis suivent Capirossi, Stoner, Rosi, Vermeulen, Nakano et Hopkins. Incroyable coup de théâtre, Rossi chute de l'avant dans le gauche serré. Il relève sa machine et repart mais a perdu presque 30 s !

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 5ème tour, Bayliss a Hayden collé à sa roue, Melandri est à 1 s, Capirossi juste derrière lui est l'auteur du meilleur tour et a doublé Pedrosa suivi de Stoner, puis à quelques longueurs Vermeulen a distancé Nakano qui lui-même a pris de l'avance sur Hopkins et Edwards. Randy De Puniet chute lui aussi et doit abandonner. Les positions se resserrent dans ce tour, avec Melandri et Capirossi qui reviennent sur Bayliss et Hayden, et Pedrosa et Stoner qui eux aussi remontent sur le 2ème duo.

Au 6ème passage, Bayliss et Hayden sont presque rejoints par Melandri et Capirossi qui prend la 3ème place au freinage, puis Pedrosa et Stoner 0.8 s derrière, et Vermeulen à 0.8 s de plus a pris 1 s sur Nakano lui-même loin devant Hopkins et Edwards. Rossi est 19ème, 6 s derrière Mac Coy. A mi circuit, les 6 pilotes de tête sont regroupés.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 7ème tour, Bayliss reprend un peu d'avance sur Hayden qui doit se protéger de Capirossi, puis Melandri, Pedrosa et Stoner suivent, Vermeulen un peu plus loin, avec Nakano et Hopkins qui préservent leurs positions. Capirossi passe 2ème devant Hayden au freinage du gauche serré.

Au 8ème passage, Bayliss a repris 0.7 s d'avance sur Capirossi, Hayden, Melandri, Pedrosa et Stoner. Vermeulen est à 4 s, Nakano est revenu dans sa roue, Hopkins et Edwards se rapprochent, puis Elias et Roberts, et plus loin Tamada et Checa. Rossi est revenu sur les talons de Mac Coy.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 9ème tour, Bayliss a 0.7 s d'avance sur Capirossi, Hayden, Melandri, Pedrosa et Stoner, puis Vermeulen, Nakano et Hopkins. Rossi est passé 17ème devant Mac Coy et Hofmann qui a chuté et abandonne.

Au 10ème passage, Bayliss a 0.6 s d'avance sur Capirossi qui fait l'effort, 1.3 s sur Hayden, 1.9 sur Melandri, Pedrosa et Stoner, 5.5 s sur Vermeulen menacé par Nakano, Hopkins et Edward reviennent. Rossi passe 16ème devant Ellison.

Au 11ème tour, Bayliss a moins de 0.4 s d'avance sur Capirossi qui a lâché Hayden, lui-même à l'abri de Melandri, Pedrosa et Stoner. Vermeulen contient Nakano, puis Hopkins et Edwards. Rossi est à moins de 2 s de Cardoso. A l'entrée du long gauche, Pedrosa attaque et passe Melandri, mais doit s'écarter et laisse repasser Melandri mais aussi Stoner !

Au 12ème passage, Bayliss a repris 0.5 s d'avance sur Capirossi, 1.3 s sur Hayden, 3 s sur Melandri, Stoner et Pedrosa, 7.4 s sur Nakano passé devant Vermeulen qui chute et repart juste, imité par Cardoso : Rossi qui a passé Ellison est 14ème ! En tête, Bayliss reprend de l'air sur Capirossi sur qui revient de nouveau Hayden.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 13ème tour, Bayliss a 1.2 s d'avance sur Capirossi et 1.5 s sur Hayden. Derrière Melandri, Stoner et Pedrosa, Nakano se voit remonté par Hopkins puis Elias, Edwards et Roberts. Tamada et Checa sont 15 s devant Rossi : les jeux semblent faits, à moins d'une erreur ou chute d'Hayden…

Au 14ème passage, Bayliss a 1 s d'avance sur Capirossi, Hayden revenu dans la roue de l'italien, puis Melandri et Stoner ont légèrement distancé Pedrosa, Nakano reprend de l'avance sur Hopkins sur qui est revenu Elias puis Roberts, Edwards, et Checa qui a passé Tamada, 14 s devant Rossi.

Au 15ème tour, Bayliss a de nouveau perdu 0.3 s sur Capirossi qui distance Hayden, puis Melandri et Stoner sont rejoints une fois encore par Pedrosa.

Au 16ème passage, Bayliss tient Capirossi à distance, Hayden suit en gérant sa 3ème position, puis Melandri est sous la menace de Pedrosa qui passe Stoner. Nakano est rejoint par Elias, puis Roberts, plus loin Hopkins est sous la menace d'Edwards, Et encore derrière, Checa a lâché Tamada qui a plus de 13 s d'avance sur Rossi qui se bat, est le plus rapide en piste mais se bat loin derrière ses concurrents.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 17ème tour, Bayliss a 0.8 s d'avance sur Capirossi et Hayden, 5.1 s sur Melandri, Pedrosa et Stoner, 10.1 s sur Elias qui a doublé Nakano, 11.4 s sur Roberts, 13.1 s sur Hopkins et Edwards, 15.8 s sur Checa,17.3 s sur Tamada et 29.9 s sur Rossi.

Au 18ème passage, Bayliss qui a encore accéléré a plus d'1 s de marge sur Capirossi et Hayden, puis Melandri tient bon devant Pedrosa et Stoner, Elias distance Nakano qui voit revenir Roberts, Hopkins résiste à Edwards,et derrière Checa, Tamada a encore 12 s de marge sur Rossi. Mac Coy s'arrêt au stand mais repartira en course. Pedrosa passe Melandri au freinage du gauche serré, mais s'écarte de nouveau et doit laisser repasser l'italien.

Au 19ème tour, Bayliss gère toujours parfaitement son avance sur Capirossi et Hayden, Pedrosa repasse Melandri à la faveur de la sortie du dernier virage sous les yeux de Stoner, Elias fait le forcing en tournant dans le rythme des premiers et revient petit à petit sur le trio qui le précède, Nakano tient bon devant Roberts, Hopkins devant Edwards. Rossi est 11.7 s derrière Tamada.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 20ème passage, Bayliss a reperdu un peu d'avance sur Capirossi revenu à 3/4 de s, Hayden dans sa roue, Pedrosa distance Melandri et Stoner, Elias remonte toujours, et Rossi a encore 11 s de retard sur Tamada.

Au 21ème tour, Bayliss a accéléré mais Capirossi aussi, le résultat est qu'Hayden lâche prise, puis Pedrosa a maintenant plus d'1 s d'avance sur Stoner qui a doublé Melandri. Rossi n'a repris que 0.5 s à Tamada. Capirossi fait le forcing pour revenir sur Bayliss.

Au 22ème passage, Capirossi a réduit son retard à 0.5 s sur Bayliss, Hayden est à 1.8 s de l'australien, puis Pedrosa assure sa 4ème place à 6.3 s, plus d'1 s devant Stoner et Melandri. Rossi est tout juste passé sous les 10 s de retard sur Tamada.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 23ème tour, il y a toujours 0.5 s entre Bayliss et Capirossi, Hayden a décroché à 2.6 s, puis Pedrosa a 1.5 s d'avance sur Stoner qui a plus d'1 s d'avance sur Melandri, puis Nakano et Roberts voient revenir Elias à moins de 2 s, le jeune espagnol tournant presque 1 s plus vite qu'eux ! Rossi est 9 s derrière Tamada. Stoner chute et doit abandonner.

Au 24ème passage, Bayliss a maintenu son avance sur Capirossi, Hayden est à 3.2 s, Pedrosa à 6.5 s, Melandri à 11.3 s, Nakano à 16.1 s, Roberts à 16.7 s, Elias à 17.4 s revient comme une balle sur l'américain, et Rossi est à 8.5 s de Tamada mais a gagné une place avec la chute de Stoner.

Au 25ème tour, Capirossi qui a maintenu son rythme est revenu pratiquement dans la roue de Bayliss qui a ralenti. Elias est dans la roue de Roberts. Rossi n'a repris que 0.2 s à Tamada. Elias passe 7ème devant Roberts.Au 26ème passage, Bayliss qui a de nouveau accéléra repousse Capirossi à 0.5 s. Hayden assure sa 3ème place, Pedrosa sa 4ème, Melandri sa 5ème, Nakano est sous la menace d'Elias qui a lâché Roberts. Rossi n'a repris que 0.1 s à Tamada dans ce tour.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au 27ème tour, Bayliss a 0.6 s d'avance sur Capirossi qui s'accroche mais ne peut pas revenir en position d'attaquer son coéquipier de luxe. Tamada à l'attaque pour se protéger du retour de Rossi revient sur Hopkins.

Au 28ème passage, Bayliss a 0.7 s d'avance sur Capirossi tandis que Hayden, Pedrosa, Melandri, Elias, Nakano et Roberts assurent leurs positions, Tamada n'a plus que 0.4 s de retard sur Hopkins et 7 s d'avance sur Rossi.

A l'entame du dernier tour, Bayliss a conservé son avance sur Capirossi, Hayden assure, Pedrosa aussi, tout comme Melandri, Elias, Nakano, Roberts, Edwards, Checa, Hopkins résiste à Tamada, Rossi a baissé les bras, ayant compris que tout effort serait vain à ce stade.

Bayliss emporte la course après l'avoir menée de bout en bout devant son coéquipier Capirossi 2ème et Nicky Hayden 3ème qui devient champion du monde ! Pedrosa termine 4ème, Melandri 5ème, Elias 6ème, Nakano 7ème, Roberts 8ème, Edwards 9ème, Checa 10ème, Hopkins 11ème, Tamada 12ème, Rossi 13ème, Ellison 14ème et Mac Coy 15ème.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Au championnat, Hayden s'impose donc avec 252 points devant Rossi 247 ! Capirossi gagne la 3ème place avec 229 devant Melandri 4ème avec 228, Pedrosa est 5ème avec 215, Roberts 6ème avec 134, Edwards 7ème avec 124, Stoner 8ème avec 119, Elias 9ème avec 116 à égalité de points avec Hopkins 10ème, Vermeulen 11ème avec 98, Tamada 12ème avec 96, Gibernau 13ème avec 95, Nakano 14ème avec 92, Checa 15ème avec 75 et Randy De Puniet 16ème avec 37.

Honda conforte son titre constructeurs avec 360 points devant Yamaha 289, Ducati 248, Suzuki 151, KR211V 134, Kawasaki 109 et Ilmor 2.

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Le team Honda Repsol est également largement gagnant avec 467 devant Camel Yamaha 371, Ducati Marlboro 356, Fortuna Honda 344, Rizla Suzuki 214, Team Roberts 134, Kawasaki 129, Honda LCR 119, Tech 3 Yamaha 101, Konica Minolta Honda 96 et Pramac D'Antin Ducati 33.

Ils s'expliquent...

Troy Bayliss (1er) : "Ça a été un week-end féerique. D'ailleurs, mon année a été féerique dans son ensemble. Après avoir ramené le titre Superbike pour Ducati, j'ai trouvé objectivement un bon choix de me faire venir pour remplacer Sete blessé, parce que j'ai démarré ce projet avec Loris en 2003, nous avons eu énormément de bon temps, et revenir pour clore cette histoire est un bonheur parce qu'après que tout le monde ait dit qu'il était impossible de revenir et vivre un tel week-end est une incroyable histoire pour moi."

Loris Capirossi (2ème) : "Pour moi, ce week-end a été fantastique. Il est très difficile de se préparer à faire une course comme aujourd'hui. Troy a fait une superbe course, j'ai essayé de le suivre mais sur les derniers tours, il était incroyablement rapide. Finir le championnat à la 3ème place est un très bon résultat pour moi."

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

Nicky Hayden (3ème) : "Etre appelé "champion" sonne vraiment bien à mes oreilles. Quand vous consacrez toute votre vie à cet objectif, et que vous gagnez, vous vous sentez juste vraiment bien. C'est un grand jour pour moi, l'équipe et ma famille. J'ai bien cru que le championnat était terminé après les premiers dix tours d'Estoril, mais au final, ceci est arrivé. Ça montre juste que les bonnes choses arrivent aux personnes bien. Je vous jure pendant le tour de chauffe je roulais et j'avais des larmes aux yeux parce que je savais que c'était une occasion unique et que je devais aller la chercher. Toute l'année j'ai senti que c'était ma saison. Je savais que champion ou pas j'allais bien dormir ce soir car j'allais donner tout ce que j'avais aujourd'hui. J'ai pris un bon départ et je me suis bagarré en tête dès les premiers tours. J'ai vu des marques sur la piste et le tour d'après, mon panneau affichait "Rossi P19". Puis c'est passé à P17, P15, P14 et c'était dur car je savais que d'autres pilotes allaient y passer. Je savais qu'on ne peut jamais éliminer Valentino, que si sa moto est OK alors il peut gagner de nombreuses places dans le feu de l'action. Je ne savais pas si j'allais devoir me battre avec les gars devant parce qu'en se battant avec Loris et Troy, tu sais que tu vas griller quelques chances. Donc je suis resté assez proche en sentant que je pouvais aller les chercher si j'en avais besoin. Et j'ai vu "P3 OK" sur mon panneau, je faisais confiance en mon team. Donc j'ai juste essayé d'être fluide. Honnêtement, je n'ai su que c'était fini qu'en voyant le drapeau à damier. Cela fait vraiment du bien de battre un mec comme Rossi car c'est un vrai compétiteur avec sept titres mondiaux et cela rend la chose d'autant plus méritant. Dani n'avait aucune consigne aujourd'hui mais il m'a laissé passer en début de course. Nous en avions discuté la veille au soir et je lui avais dit que si il m'aidait à gagner le titre alors nous serions quitte et je saurai m'en rappeler. Dans deux ou trois ans si nous sommes encore coéquipier et que j'ai la possibilité de l'aider alors je lui rendrai la pareille : c'est un mec bien. Je souhaite vraiment remercier les personnes qui travaillent pour le team Repsol Honda et Michelin car c'est leur 5ème titre d'affilé en MotoGP. Je suis impatient de poser la plaque n°1 sur ma RCV l'an prochain !"

Valentino Rossi (13ème) : "La plus grosse erreur, je l'ai commise au départ. C'est resté au rouge un peu plus longtemps que la normale et en lâchant l'embrayage la moto s'est cabrée et j'ai perdu des positions. Puis, restant derrière je suis montée en température et j'ai eu du mal, j'ai forcé et puis je suis parti à la faute en tombant. À regarder en arrière, nous aurions beaucoup de points inutilement perdus à récupérer, malheureusement dans les deux dernières courses nous avons eu quelques problèmes avec les pneus. Ceux que nous avons retenus aux essais allaient beaucoup moins bien en course, malheureusement ça s'est passé ainsi, nous avons tenté. On dira de nous que "ils nous ont fait mourir gras"("ci hanno fatto morire grassi"). Certes, ça a été une saison difficile, sûrement en partant mieux les choses se seraient passées différemment. Cela aurait été une belle fête mais nous avons fait la fête de nombreuses fois par le passé. Cette fois ci nous devons renoncer. Après la chute, la moto n'était plus à 100 %, le levier d'embrayage était tordu et j'ai beaucoup pâti du fait que le demi guidon était tordu et me donnait beaucoup de mal au freinage, maintenant en fait je me sens tout endolori. Cette année nous avons toujours eu du mal et les Honda allaient mieux. Nous, pour les battre, nous devions toujours être à 100%. Le plus gros problème dont nous avons pâti est que sur notre moto un déséquilibre infime suffit à ne plus être compétitif. Ça a été une année pleine d'émotions, moi et l'équipe avons fait un grand travail et nous avions quasiment réussi à retourner la situation, dommage. Cela m'aurait plu de terminer imbattable comme ça n'arrive que dans les bandes dessinées mais malheureusement cela ne s'est pas passé exactement comme nous l'espérions. Dès mercredi nous repartirons avec la 800 et espérons avoir la revanche. Evidemment pour moi ça a été une grande désillusion parce qu'arriver avec 8 points d'avance à la dernière course et ne pas remporter le titre c'est un désastre. En pratique aujourd'hui j'ai commis 2 fautes : l'une au départ et la seconde quand je suis tombé. Ça a été une saison émotionnante, riche de grands moments, avec une certaine dose de malchance et maintenant même quelques erreurs. Mais ce sont les courses. Tout ce que je peux dire maintenant est "congratulations" vraiment à Nicky Hayden parce c'est un grand personnage, un grand pilote et il est le champion du monde parce que cette année il a été le meilleur. Je le connais depuis longtemps, je connais bien sa famille et, bien qu'étant déçu pour moi, je suis content pour eux tous. Cette année avec lui ça a été une grande bataille, pas comme dans les saisons passées, avec d'autres pilotes, pleines de polémiques, et entre nous il y a un grand respect réciproque. Un grand merci va aussi à la Yamaha, à tout mon team, aux ingénieurs et à tous ceux qui travaillent avec nous : cette année nous avons fait un travail étonnant et maintenant nous regardons la nouvelle saison à venir avec la moto 800 cc, je suis sûr qu'elle sera tout aussi excitante et disputée"

Dani Pedrosa (4ème) : "Je suis très content de ce résultat : pour moi-même, pour Nicky et pour le team. L'équipe a remporté tous les championnats : pilote, constructeur, équipe et rookie de l'année donc c'est très bon pour nous. Je pense que noua avons fait du bon boulot aujourd'hui. J'ai réalisé un bon départ et j'ai attendu jusqu'à ce que Nicky se trouve derrière moi. Quand ils m'ont montré que Nicky était 3ème et moi second, je l'ai laissé passer devant moi en lui faisant signe du pied. Après j'ai ralenti pas mal pour donner à Nicky assez d'espace en deuxième position. Puis Melandri et Capirossi sont passés devant moi mais seul Capirossi a été capable de revenir sur Nicky. À ce moment là Rossi était derrière moi donc j'ai ralenti, ralenti, pour donner à Nicky de la place. Ensuite ils m'ont averti que Rossi était tombé donc j'ai essayé de réattaquer. J'ai essayé de passer Melandri et Stoner mais ce n'était pas si facile. J'ai pu creuser légèrement la distance mais mes pneus étaient limites et comme mon écart sur Melandri était assez important je n'ai pas poussé de trop et j'ai assuré."

Olivier Jacque (de retour chez Kawasaki pour 2007) : "De retour en MotoGP, c'est un très grand plaisir, je suis très excité à l'idée de partir pour une nouvelle saison. J'espérais pouvoir le faire l'an dernier, mais une nouvelle tête est apparue en fin de saison, pas de chance pour moi. Les dernières courses de fin de saison n'avaient pas été fantastiques pour Kawasaki en 2004, et j'ai accepté le rôle de pilote de développement. Mais quand Nakano a annoncé son départ, j'ai eu des contacts avec la marque, à qui j'ai dit que j'étais toujours motivé et avais envie de courir. J'aime mettre au point les machines, j'aime le MotoGP, mais je m'ennuyais un peu, et quand on m'a demandé si j'étais bien sûr, j'ai répondu que oui, je suis sûr, je suis prêt, j'ai toujours envie de courir ! Et c'est fait, nous avons trouvé un accord il y a quelques jours, et je vais revenir."

Grand Prix Moto de Valence 2006 : le tour par tour sur Moto-Net

L'an prochain, finies les 1000, bienvenue aux 800 ! Rendez-vous au Qatar le 10 mars pour la première course 2007 !

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Attention les Fans de Rossi (dont je suis): critiquer le titre à Hayden revient à dévaloriser encore plus la défaite de vale ... Celui ci l'a d'ailleurs bien compris puisqu'il déclare que l'américain était le favori dans sa hiérarchie personnelle .... à méditer !
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Moi j'aime bien refaire le monde, discuter, être de mauvaise foi,...c'est ça qui est rigolo, mais il faut savoir rester convenable ... C'est que de la moto ! Gamellix juste pour préciser un point ridiculement petit face à ta remarquable analyse, il semble qu'au vu des derniers essais des suzuki avec simplement le moteur 800 monté dans le chassis de la 990, ils soient déjà bien compétitifs ! C'est bon signe pour le championnat 2007, même si, avouons-le, cela ne veut pas encore dire grand chose. Pedrosa semble confirmé que la nouvelle honda fabriqué, moulé devrait-on dire, sur son gabarit semble lui convenir à merveille puisqu'il aligne déjà les meilleurs temps ! J'espère qu'Hayden a un bon kiné parce que à le voir plié sur la Honda, le casque sur la bulle, les fesses sur le bras oscillant et les coudes qui traînent par terre ça a pas l'air super confortable ! Enfin, il faut rester serein, ils ont tous leurs chances et sont tous de formidables pilotes et je pense sincèrement que la compétition sera âpre pour être ... le dauphin de Rossi en 2007 : je vous l'avais dit : je suis de mauvaise foi !
Bestof: 
1
Lectures: 
0
C'est vrai qu'il a appris, Hayden, à commencer par apprendre de Rossi : on dirait que personne ne se souvient qu'ils ont été coéquipiers au HRC, quand Rossi (et non Hayden) mettait au point la RCV. Quelqu'un se souvient du résultat ? Rossi 357, Hayden 5ème avec 130 : pas mal pour un rookie, non ? Y'avait Giberanu, Biaggi et Capirossi, entre : que du beau linge. Et aussi Bayliss juste derrière : quand on voit ce que sait faire Bayliss, y'a des références pires, hein ;-) Bref, faut arrêter les conneries : Hayden est un très bon pilote, mais Rossi est objectivement le meilleur. Mais Hayden a pour l'éternité le titre de champion du monde 2006, et personne, ni des commentaires foireux, ni jaloux, ne pourront lui enlever. L'an prochain ? Contre un Rossi surmotivé, j'ai du mal à voir qui pourrait lui contester sa supériorité, à moins qu'une super Honda...en Bridgsetone (Melandri et Elias) comme en Michelin (Hayden, Pedrosa, Checa, Nakano) ne soit trop supérieure ! Ca va chier en 2007, et c'est bien l'essentiel ;-)
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Oh quand même,tonton ça me géne...mais plus qu'une "thése"(tant qu'on y est)je voulais juste que tu sortes du "Rossi tombé,epicier champion".On a la chance de pouvoir s'exprimer et s'expliquer sans censure,profitons en.
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Comme tout a deja etait dit,redit, contredit ca ne sert a rien d'epiloguer sur le titre de Hayden. Il a été le plus régulier il est champion avec 2 victoires. BRAVO!!! Bien que je sois un supporter de Rossi(et pas un fanatique non plus).Hayden n est pas le seul ds ce cas Ca rappelle un certain Toseland en SBK ou un certain Burns en rallye (c est juste pour montrer que ca ne se limite pas qu au motoGP) Je m interroge plutot sur le chgt de reglement et le passage de 990cc a 800 cc. Quel est le reel interet de ce chgt? Qd on lit les premieres impressions des pilotes et aussi les fauilles de temps. Il n y a pas grande difference. De plus certains pilotes vont meme plus vite qu avec les 990cc. La j ai besoin de vos lumieres. Qui a voulu ce chgt? La FIM? Les constructeurs (je pense a Honda en particulier qui semble avoir une longueur d'avance)? Pourquoi? Pour reduire les risques pris par les pilotes(ca serait etonnnant)? reduire les couts(rien n est moins sur vu le cout du dvpt d une nouvelle machine)? Vivement 2007 la course au titre risque d'etre acharnée et c est tant mieux. Selon tous les pilotes deja titres le plus dur est de garder son titre. Hayden a du mourron a se faire vu la meute de furieux qu il devra affronter pour ca que sont le 46, 65, 33, 26, 27....

Pages

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les Harley-Davidson Sportster et Street dans le viseur des normes Euro5 

Les emblématiques Iron 883 et Iron 1200 ainsi que la populaire Forty-Eight ne répondent pas en l'état aux nouvelles normes Euro5, tout comme les peu appréciées Street 750 et Street Rod. Harley-Davidson fera-t-il le nécessaire pour éviter d'avoir un trou béant dans sa gamme ? Rien n'est moins sûr... Le point MNC avec la filiale française.
Tuyaucom face à l'assourdissant silence de la Sécurité routière...

Pierre Trotoux, génial inventeur du Tuyaucom, poursuit son combat avec le ministère de l'intérieur pour faire lever l'interdiction qui touche son astucieux système de communication entre le motard et son passager. Problème : l'administration contactée par MNC fait la sourde oreille depuis déjà cinq ans... 
Sécurité routière 2 commentaires
Le fabricant de pots KessTech incite les motards à rouler légal

Le fabricant allemand KessTech met en place une opération de recyclage visant à remplacer les pots d'échappements non-homologués actuellement montés sur des Harley-Davidson, Indian ou BMW, par ses propres pots électroniques, tout neufs, 100% légaux et au tarif réduit de 250 euros... Explications.
Husqvarna rappelle un millier de Vitpilen 701 et Svartpilen 701 en France

Husqvarna va devoir contrôler ses Vitpilen 701 et Svartpilen 701 (standard et Style) en raison d'éventuelles fuites de carburant dues à un potentiel défaut d'étanchéité du réservoir. Leurs propriétaires sont invités à se connecter sur le site internet de la marque. Explications.
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en juin 2020

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en juin 2020. En attendant notre analyse complète du premier semestre, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Le huitième Grand Prix moto des Amériques reporté du 16 au 18 avril 2021 !

C'est en annonçant l'annulation de l'épreuve du Superbike américain que les texans ont vendu la mèche : il n'y aura pas de MotoGP sur le circuit des Amériques cette année ! La prochaine visite de l'Intercontinental Circus aux États-Unis est programmée du 16 au 18 avril 2021. Explications.
Crutchlow remplacé par Alex Marquez ou Pol Espargaro chez Honda-LCR ?!

Cal Crutchlow admet être une victime collatérale de l'imprévisible transfert de Pol Espargaro de KTM à Honda en 2021... Le pilote de 34 ans, en perte de vitesse,  aurait pris contact avec Aprilia pour remplacer Iannone en vue de céder le guidon de sa RCV semi-officielle LCR. A qui ? Alex Marquez, bien sûr ! A moins qu'il ne s'agisse contre toutes attentes de Pol Espargaro ? Décryptage.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2020

Reports et annulations : calendrier mis à jour

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes
Intersaison : Tests MotoGP
GP moto du Qatar 8 mars : GP du Qatar (MotoGP annulé)
GP moto de Thaïlande 22 mars : GP de Thaïlande (reporté en octobre)
GP moto des Amériques 5 avril : GP des Amériques (reporté en novembre)
GP moto d'Argentine 19 avril : GP d'Argentine (reporté en novembre)
GP moto d'Espagne 3 mai : GP d'Espagne (reporté sine die)
GP de France moto 17 mai : GP de France (reporté sine die)
GP moto d'Italie 31 mai : GP d'Italie (reporté sine die)
GP moto de Catalogne 7 juin : GP de Catalogne (reporté sine die)
GP moto d'Allemagne 21 juin : GP d'Allemagne (annulé)
GP moto des Pays-Bas 28 juin : GP des Pays-Bas (annulé)
GP moto de Finlande 12 juillet : GP de Finlande (annulé)
GP moto de République tchèque 9 août : GP de République tchèque
GP moto d'Autriche 16 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 30 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto de San Marin 13 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 4 octobre : GP d'Aragón (avancé au 27 septembre)
GP moto du Japon 18 octobre : GP du Japon
GP moto d'Australie 25 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 1er novembre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 15 novembre : GP de Valence (reporté au 29 novembre)

SAISON 2020   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...