• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 28 juillet 2016

Moto 2 : Zarco face à la pression de conserver son titre

Moto 2 : Zarco face à la pression de conserver son titre

Johann Zarco, champion du monde Moto2 en titre , relève cette année le délicat défi de conserver sa couronne avant d'intégrer le MotoGP sur la Yamaha Tech3 en 2017 . Après quelques courses de remise en jambes, le cannois renoue depuis le GP d'Italie avec sa domination sur le plateau de la catégorie intermédiaire. Bilan de mi-saison.

Imprimer

Johann Zarco, champion du monde Moto2 en titre, relève cette année le délicat défi de conserver sa couronne avant d'intégrer le MotoGP sur la Yamaha Tech3 en 2017. Après quelques courses de remise en jambes, le cannois renoue depuis le GP d'Italie avec sa domination sur le plateau de la catégorie intermédiaire. Bilan de mi-saison.

"C'est compliqué et intéressant à la fois"

Pendant l'intersaison, beaucoup s'interrogeaient sur la pertinence pour Johann Zarco de remettre sa couronne en jeu, à 25 ans, après sa formidable marche vers le titre mondial Moto2 en 2015 marquée par 7 pole positions et 8 victoires. Certains se demandaient même s'il ne valait mieux pas profiter de cette foulée positive pour sauter le pas en MotoGP...

Par ailleurs, le risque de ne pas être en mesure de reproduire son exploit en Moto2 pouvait sembler élevé, d'autant qu'aucun pilote n'est jamais parvenu à conserver son sacre dans la catégorie intermédiaire depuis sa création en 2010 !

Les essais hivernaux ont en outre montré la forte opposition que ne manqueraient pas de lui fournir des prétendants aux dents longues, comme Alex Rins (futur pilote Suzuki en MotoGP) ou Sam Lowes (futur pilote Aprilia en MotoGP).

"Les essais (de pré-saison, NDLR) de Jerez ont été difficiles", confirme le champion français, conscient que son entame de saison a été plus compliquée que prévu. "Ensuite, sur les premières courses, je ne semblais pas aussi fort que la saison dernière mais ça fait partie du jeu. C'est très difficile de se battre pour le championnat, tout le monde veut gagner. C'est compliqué et intéressant à la fois. C'est un plaisir de comprendre cette difficulté et de trouver la solution pour être plus fort".

Douzième de la course d'ouverture au Qatar, Johann a ensuite immédiatement remis les pendules à l'heure en s'imposant en Argentine, avant de connaître la désillusion d'une chute à domicile au Mans. Pour la première fois depuis 24 courses, le n°5 ne terminait pas dans les points...

"J'ai fait une grosse erreur au Qatar, heureusement j'ai été capable de gagner la course suivante en Argentine. Au Mugello, j'ai eu le même ressenti, après m'être battu pour la gagne au Mans sans avoir le rythme et après avoir chuté", décrit-il avant de revenir sur le GP de France et ses enjeux forcément plus élevés.

"Vous êtes toujours déçu quand vous ratez une course. Quand on pense au championnat, chaque course est importante, à domicile ou pas. La seule chose qui change, c'est que vous avez le soutien des fans et la pression des journalistes".

"L'an passé je voulais être champion, cette année je dois l'être"

Après avoir évacué la déception du Mans, Johann est parvenu à renouer avec sa dynamique victorieuse, bien aidé par Laurent Fellon, son manager avec lequel il a gravi un par un tous les échelons de la course moto depuis les débuts de leur collaboration il y a dix ans. Le tricolore explique ses - relatives - difficultés par la pression inhérente à son statut.

"La différence avec l'année dernière, c'est moi !", avoue-t-il sans chercher d'excuse. "Cette année, je suis le champion en titre, je ne l'étais pas la saison passée. Quand je me réveille chaque matin en me disant que je suis champion, ça m'ajoute de la pression. L'année dernière, je me levais en me disant que je voulais être champion. Maintenant, j'ai le sentiment que je dois l'être".

De nouveau fort dans sa tête et sur sa moto, Johann signe son premier doublé en Italie et en Catalogne, avant de terminer deuxième aux Pays-Bas puis de remporter une fantastique victoire sur le mouillé en Allemagne. Dès lors, la machine est de nouveau lancée : le champion s'installe en tête du championnat avec 25 points d'avance sur Rins juste avant la trêve estivale, marquant de cette manière au fer rouge l'esprit de ses rivaux avant la coupure.

"Je me sens bien sur la moto, satisfait d'être leader du championnat. Nous avons fait beaucoup déjà, mais nous ne sommes qu'à la moitié de la saison. Nous devons rester très concentrés, rien n'est encore fait. Je suis motivé pour être fort jusqu'au bout".

"En Moto2, nous avons tous la même moto (plus exactement le même moteur, celui de la CBR600, car le châssis et les carénages diffèrent sensiblement entre sa Kalex, les Suter, les Speed Up et les Mistral, NDLR), les mêmes pneus, c'est pour cela que nous sommes si proches, attaquant à la limite chaque week-end. C'est très dur physiquement et mentalement", rappelle le champion désormais auréolé de 12 victoires en Grands Prix moto.

S'il aborde la deuxième partie de la saison 2016 plus sereinement que la première, Johann Zarco se méfie encore d'un regain de forme de ses principaux adversaires, notamment l'espagnol Alex Rins qui lui a été préféré pour piloter la GSX-RR en MotoGP l'an prochain malgré un précontrat entre le français et l'usine japonaise, suivi d'essais très prometteurs au Japon.

"Si vous regardez le classement, Sam Lowes et Alex Rins en feront partie. Il faut se rappeler que Rins était vice-champion l'année dernière. Je pense qu'il devrait trouver de la régularité et marquer des points grâce à cette expérience", analyse-t-il, en confirmant être soulagé de savoir de quoi son avenir sera fait l'an prochain.

"Je veux continuer à garder la tête froide, c'est une bonne chose que les choses soient en place pour le futur (avec Tech3, NDLR). J'ai des gens qui gèrent et je leur fais confiance. Mon travail c'est de piloter, je ne me préoccupe pas de ce qui se passe en-dehors de la piste".

Prochain rendez-vous le 14 août en Autriche sur le nouveau tracé du Red Bull Ring, où tout le clan français espère bien assister à une nouvelle victoire du champion en titre et à son désormais célèbre salto arrière ! A suivre naturellement sur MNC : restez connectés !

        .

        .

        Commentaires

        Ajouter un commentaire

        Identifiez-vous pour publier un commentaire.

        .

        Les derniers essais MNC

        Essai vidéo de la Triumph Tiger 660 Sport 2022

MNC s'est rendu à Albufeiura (Portugal) pour tester la nouvelle Tiger 660 Sport sous le soleil d'Algarve : le point en vidéo sur les qualités et faiblesses de cette nouveauté 2022 Triumph, en complément de notre essai complet à lire sur le Journal moto du Net. Essai vidéo.
        Essai Triumph Tiger 660 Sport : des atouts plein la Manche

Un semi-carénage avec bulle réglable, des suspensions rehaussées, une position redressée : et voilà la Triumph Trident 660 transformée en Tiger 660 Sport pour "Tracer" sa voie chez les roadsters routiers haut sur pattes ! Essai de cette nouveauté d'outre-Manche bourrée d'atouts… et de quelques limites.   
        Essai Speed Triple 1200 RR : le maxiroadster Triumph en Road Racer

Les Anglais ne font jamais rien comme tout le monde et Triumph nous le prouve à nouveau : au lieu de créer une toute nouvelle Daytona 1000 cc potentiellement déclinée en maxiroadster maxisportif, la firme d’Hinckley se base sur son Speed Triple pour sortir une sportive de route au look café racer, la Speed Triple 1200 RR... Essai.
        Triumph Speed Triple 1200 RR : le bilan de notre essai en vidéo

C'est l’une des bonnes surprises pour 2022 : le retour d'une grosse sportive chez Triumph ! Dérivée du tout nouveau maxiroadster maxisportif d’Hinckley, la Speed Triple 1200 RR se veut moins radicale et plus chic qu’une Superbike. MNC a pu tester cette nouvelle moto atypique, sur route et sur circuit. Essai !

        A lire aussi sur le Journal moto du Net

        Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
        MotoGP 2022 2 commentaires
        Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
        Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
        Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec cinq Z50th Anniversary... 

Cela fait un demi-siècle que Kawasaki a lancé sa Z1 Super Four ! Pour fêter l’événement, les Verts d’Akashi sortent une édition spéciale de leurs actuels roadsters : les Z650 et Z900 (95 et 125 ch) font péter un Rouge Firecracker, les Z650RS et Z900RS le Marron Candy Diamond. Présentations.
        Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.
        Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
        Premières verbalisations automatisées des véhicules trop bruyants en 2023

L’expérimentation de deux ans des radars sonores a débuté ce mardi 4 janvier 2022 dans les Yvelines. Six autres villes en France suivront prochainement dans le but de réduire l’impact nocif des motos et scooters - notamment - qui émettent trop de bruit, en visant le porte-monnaie des propriétaires.... dès 2023 !?
        Radars 2 commentaires

        Soutenez le Journal moto du Net

        Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

        ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

        Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

        Calendrier MotoGP 2021

        Covid : premiers reports

        Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
        Intersaison : Tests MotoGP

        Courses 2021

        GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
        GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
        GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
        GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
        GP de France moto 16 mai : GP de France
        GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
        GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
        GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
        GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
        GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
        GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
        GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
        GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
        GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
        GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
        GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
        GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
        GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
        GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
        GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
        GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
        GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
        GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
        GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


        SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

        • En savoir plus...