• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ET PLUS DURE SERA LA CHUTE
Paris, le 21 décembre 2016

Crutchlow, Lowes et Rodrigo leaders des chutes en Grands Prix moto 2016

Crutchlow, Lowes et Rodrigo leaders des chutes en GP

Le classement annuel des chutes survenues durant la saison de Grands Prix moto 2016 recense quelque 1062 gamelles, toutes catégories confondues. Favorisé par la fréquence des courses arrosées, le cap des 1000 chutes est pour la première fois franchi. Les britanniques Cal Crutchlow et Sam Lowes ainsi que l'argentin Gabriel Rodrigo n'y sont pas étrangers...

Imprimer

Chutes en Moto GP : en plein dans le mille !

Après avoir atteint 976 chutes en 2015, le nombre de plantages en Grands Prix moto dépasse pour la première fois le seuil symbolique des 1000 avec pas moins 1062 chutes enregistrées pour les trois catégories (Moto3, Moto2 et MotoGP). Près d'un tiers (288) se sont déroulées en catégorie reine, soit une moyenne de 16 chutes par week-end.

Parmi les causes de cette augmentation, citons l'introduction du nouveau logiciel unique qui a resserré le niveau tout en modifiant des habitudes de pilotages, le passage aux nouveaux pneus Michelin - plus délicats à jauger à l'avant - et le nombre assez important de courses disputées sous la pluie ou dans des conditions séchantes (notamment Assen, Sachsenring, Brno ou à Phillip Island).

En Moto2, 364 chutes ont été enregistrées : un chiffre en légère hausse par rapport à 2015 qui place la moyenne à environ 20 erreurs par épreuve. Rappelons que les motos de la catégorie intermédiaire sont les seules à ne pas disposer d'antipatinage, toujours utile pour éviter de se satelliser à la remise des gaz du 4-cylindres de CBR600RR.

La Moto3 enregistre comme d'habitude le plus important nombre de chutes avec 409 cartons, soit 23 par Grands Prix. Ce nombre élevé s'explique par le fait que les pilotes Moto3 sont pour la plupart des débutants âgés entre 16 et 18 ans, donc susceptibles d'attaquer sans trop se poser de questions. Le Moto3 compte aussi le plus important nombre d'engagés sur la grille, ce qui explique aussi ce résultat.

Classement des chutes par pilote : and the winner is...

Cal Crutchlow peut être fier de son bilan 2016 en MotoGP : premier pilote satellite du classement sur sa Honda-LCR (7ème à 14 points de Pedrosa), le britannique est aussi le seul avec Marquez, Lorenzo et Rossi à s'être imposé plus d'une fois (d'abord en République tchèque sur le mouillé, puis en Australie sur le sec). Un statut enviable et très motivant pour 2017.

Mais tous les résultats de l'ancien officiel Ducati ne sont pas aussi louables : le n°35 est le pilote MotoGP parti le plus souvent à la faute, avec 26 chutes sur sa Honda. Crutchlow ne s'en cache pas : en début de saison, il a éprouvé beaucoup de difficultés avec le train avant de la RC213V, d'où ses passages fréquents par la case graviers.

Maigre consolation : son compatriote Sam Lowes (à droite ci-dessus) le bat de quatre longueurs et récupère le titre de "crash-pilote" de l'année avec trente gamelles au guidon de sa Moto2. Soit presque deux chutes par week-end de course pour le nouveau pensionnaire du team Aprilia-Gresini en MotoGP ! L'argentin Gabriel Rodrigo se place entre les deux britanniques avec 27 chutes sur sa Moto3 KTM. 

En catégorie reine, Jack Miller est le second pilote le plus souvent au sol (25) juste devant... Marc Marquez, champion du monde en titre ! L'officiel Honda avoue effectivement 17 pertes de contrôle en 2016 - à égalité avec Yonny Hernandez -, mais très rarement en course.

Car 14 des 17 chutes du pilote HRC se sont produites durant les essais (les essais, c'est pour voir si ça passe, non ?!), contre "seulement" trois en courses : au Mans, où il est reparti pour finir 13ème, à Phillip Island et à Sepang, alors que son cinquième titre mondial (dont trois en MotoGP) était conquis.

Phillip Island, circuit à fort taux de chutes en 2016

Le Grand Prix d’Australie 2016 remporte pour sa part le "titre" d'épreuve ayant piégé le plus grand nombre de pilotes, avec pas moins de 90 chutes comptabilisées en raison des conditions très piégeuses, froides et souvent humides, voire totalement détrempées. Par rapport à l'année précédente sur piste sèche, l'augmentation est de... 90% ! 

Avec 32 chutes, le virage 4 est l’endroit du circuit australien où se sont produit le plus d'erreurs. Deux autres courbes se sont par ailleurs montrées très sélectives cette année : le "V Corner" du Twin Ring Motegi (Japon) et le premier freinage de Termas de Rio Hondo (Argentine).

Enfin, le GP d’Italie au Mugello et le GP d’Autriche au Red Bull Ring s'illustrent avec le plus faible nombre de chutes. Encore heureux, dans la mesure où il s'agit des circuits parmi les plus rapides, le nouveau tracé autrichien étant même la piste avec la plus haute vitesse au tour : Andrea Iannone y a signé la pole sur sa Ducati à 186,9 km/h de moyenne (!), avant de s'imposer devant son coéquipier Dovizioso !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.