• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2008 - SEPANG
Paris, le 20 octobre 2008

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Alors que la fin de saison est proche, les adversaires du nouveau champion du monde 2008, Mike di Meglio, continuent à lui mettre la pression pour tenter d'arracher la meilleure place possible au classement final... Tour par tour !

Imprimer

Sur l'immense piste de Sepang, les 35 pilotes de la catégorie 125 peuvent s'en donner à coeur joie : large et technique, le tracé malais permet des bastons d'anthologie aux funambules de la catégorie 125 !

Zoom sur...

Le forfait de Cyril Carrillo, suite à une chute durant la deuxième séance d'essai samedi. Relevé avec une fracture du radius gauche après un accrochage avec Marc Marquez, le pilote du team FFM Honda ne participera pas au GP de Malaisie, ni au dernier GP à Valence dimanche prochain. Triste issue pour le pilote comme pour l'équipe, contrainte de quitter le plateau 125 dès 2009 pour des raisons budgétaires.

Car si la lutte pour le titre n'a plus de raison d'être, Simone Corsi, Stefan Bradl et Gabor Talmacsi peuvent mathématiquement encore accéder à la deuxième marche du podium final ! Or l'italien, l'allemand et le hongrois ne sont pas du genre à baisser les bras ou à faire de trop long calculs : ce sera la victoire sur les deux dernières courses et rien d'autre ! Mal à l'aise dès la première séance d'essais, Mike di Meglio ne semble pas véritablement en mesure de contrer ses adversaires : le français n'obtient que le neuvième temps vendredi après-midi.

Un chrono qui ne redonnera pas le sourire à un clan français marqué par le violent accrochage entre Cyril Carrillo et Marc Marquez (lire encadré ci-contre), les deux pilotes étant forfaits pour la fin de la saison.

Pole man sur piste sèche le vendredi, Andrea Iannone conserve son bien à l'issue d'une séance qualificative marquée par des averses, où aucun pilote n'est en mesure d'améliorer le temps de l'italien. Gabor Talmacsi, Danny Webb et Pol Espargaro partiront de la première ligne devant Sergio Gadea, Joan Olive, Tomoyoshi Koyama, Simone Corsi, Mike di Meglio et Stefan Bradl.

La course !

Départ : Avec une température de 38°C, les pilotes s'observent discrètement en attendant l'extinction des feux... Concentré et réactif, Gabor Talmacsi réalise un envol parfait et s'engouffre dans le premier droit sans être inquiété.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Andrea Iannone prend rapidement la roue du hongrois, avec dans son sillage la Derbi de Joan Olive. Nicolas Terol, Tomoyoshi Koyama et Pol Espargaro complètent le top 6, alors que Stefan Bradl contient Dominique Aegerter et Sandro Cortese. Mal parti, Mike di Meglio est enfermé un peu plus loin.

Nicolas Terol prend l'ascendant sur Olive à la faveur d'un freinage appuyé, tandis que Iannone tente de suivre le rythme d'un Talmacsi déchaîné !

2ème et 3ème tours : Les deux hommes passent la ligne droite des stands avec un léger écart, tandis que Stefan Bradl profite de la vitesse de pointe incroyable de son Aprilia Grizzly pour remonter ses concurrents un à un ! Tour à tour, Bradley Smith et Pol Espargaro font les frais d'un freinage démoniaque de la part de l'allemand qui pointe désormais à la troisième place, derrière Iannone et Talmacsi qui ont creusé l'écart.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Bradley Smith se montre très menaçant sur Pol Espargaro : l'anglais a compris que les deux leaders étaient en train de s'envoler en tête et que le meilleur moyen pour essayer de les recoller était de prendre l'aspiration du véloce Bradl ! Les trois hommes précèdent Joan Olive, Sandro Cortese et Dominique Aegerter qui cravachent dur pour revenir au contact du groupe. Cortese dépasse d'ailleurs Olive au freinage de la première longue ligne droite du tracé !

4ème et 5ème tours : Gabor Talmacsi n'arrive visiblement pas à se défaire de Iannone, qui donne tout pour suivre le rythme du champion du monde 2007 ! Derrière eux, Smith a réussi à passer Espargaro sur la ligne, mais celui-ci tente de repasser au premier freinage du circuit : les deux hommes entrent trop large dans le droit, mais Smith parvient à revenir à la corde et à fermer la porte !

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Mike di Meglio remonte doucement dans le classement, alors que le japonais Takaaki Nakagami s'envole très haut à la sortie d'un droit, avant que son Aprilia et lui ne retombent sur la piste... Le pilote parvient à boitiller jusqu'aux graviers pendant que la meute passe de tous les côtés !

Finalement bien décidé à aller chercher les leaders par ses propres moyens, Bradley Smith recolle Stefan Bradl avec aisance et taxe l'allemand dans la foulée ! Le n°17 se retrouve aux prises de la Derbi d'Espargaro, tandis que Cortese est presque revenu au contact, avec dans sa roue Olive. Cortese parvient à se mettre à la hauteur d'Espargaro dans la première ligne droite et le passe au freinage !

6ème et 7ème tours : Talmacsi et Iannone continuent d'imprimer le tempo, loin devant Smith, Bradl, Cortese et Espargaro. Mike di Meglio est à présent en septième position devant Simone Corsi. Danny Webb effectue un passage par la voie des stands pour avoir volé le départ. Malheureux lui aussi, Robert Muresan - coéquipier de Stefan Bradl chez Grizzly - est contraint de rentrer aux stands suite à des soucis techniques.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Gabor Talmacsi a creusé un léger écart sur Andrea Iannone, tandis que Bradley Smith contient toujours Stefan Bradl et Sandro Cortese. Pol Espargaro est légèrement décroché, mais l'espagnol ne s'avoue pas vaincu et malmène sa Derbi pour revenir au contact du groupe ! Mike di Meglio en profite pour revenir dans le dosseret de selle du n°44, alors que Simone Corsi pointe encore à quelques longueurs devant Sergio Gadea, Rafaele de Rosa, Lorenzo Zanetti et le pilote espagnol Pablo Nieto, qui vient d'annoncer son retrait de la compétition après dix années passées en 125 cc. Jules Cluzel est 21ème.

8ème et 9ème tours : Alors que Gabor Talmacsi s'envole vers sa seconde victoire consécutive sur le tracé de Sepang, le groupe de poursuivants se ressert : Mike di Meglio tourne désormais autour de la Derbi d'Espargaro, mais celui-ci ne lâche rien ! Bradley Smith a pris une avance conséquente sur Stefan Bradl, lui même temporairement à l'abri d'une remonté de Cortese.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Bradley Smith est presque parvenu à rejoindre un Iannone qui semble en perte de vitesse, alors que Mike di Meglio tente de passer Espargaro au freinage. Les deux Derbi sont au coude à coude, mais le n°63 devra s'incliner... jusqu'au gauche suivant, où le toulousain s'infiltre sous le carénage d'Espargaro !

10ème et 11ème tours : Gabor Talmacsi déroule seul en tête avec plus de cinq secondes d'avance sur Iannone et Smith qui sont désormais roue dans roue. Un peu plus loin suivent Stefan Bradl, Sandro Cortese, Mike di Meglio, Pol Espargaro, Simone Corsi, Joan Olive, Tomoyoshi Koyama, Dominque Aegerter, Nicolas Terol, Sergio Gadea et Lorenzo Zanetti. Raffaele de Rosa est contraint à l'abandon sur problème technique.

Après plusieurs tentatives, l'anglais Bradley Smith parvient à se défaire d'Andrea Iannone et voilà le n°38 en seconde position ! Iannone se retrouve vite aux prises avec le groupe emmené par Stefan Bradl et dans lequel Mike di Meglio se bat avec Sandro Cortese. Dès la première ligne droite du tracé, Bradl atomise la machine de Iannone, laissant celui-ci s'expliquer avec Cortese et Di Meglio !

Sandro Cortese passe vite à l'offensive, mais Iannone se bat et force son adversaire à relever légèrement dans le 180 à l'issue de la première longue ligne droite ! "Magic Mike" est à l'affût d'une gêne entre les deux pilotes pour tenter de s'infiltrer, alors que Pol Espargaro apparaît complètement décroché du groupe et voit revenir sur lui un Simone Corsi de plus en plus rapide.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

12ème et 13ème tours : Talmacsi caracole en tête et si Bradley Smith tourne légèrement plus vite que le hongrois sur un tour, l'écart creusé par celui-ci le met à priori à l'abri d'un retour de ses adversaires.

Sandro Cortese réussit de nouveau à dépasser Andrea Iannone dans la ligne droite des stands, mais encore une fois celui-ci se précipite sous son carénage dès l'entrée du premier droit ! Cortese se décale à l'extérieur à l'issue d'un droit qui commande une courte ligne droite et le n°11 parvient à reprendre la 4ème place à Iannone avant le virage suivant !

Ces dépassements incessants semblent avoir donné des idées à Mike di Meglio, qui se faufile à son tour dans un trou de souris alors que Pol Espargaro apparaît de nouveau au contact du groupe ! Dès le freinage suivant, la Derbi n°44 passe à son tour Andrea Iannone, tandis que Cortese réalise un très bel intérieur sur Bradl !

Les deux hommes sortent au coude à coude d'un long droit rapide et Cortese fait un signe de la main à Bradl pour s'excuser de la virilité de sa manoeuvre ! Sur un autre rythme, Simone Corsi passe Iannone et Espargaro par l'intérieur dans un long droit : les deux pilotes restent littéralement sur place !

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Et Corsi ne s'arrête pas en si bon chemin : après avoir pris la mesure de Mike di Meglio, l'italien passe le français dans le virage serré qui commande la ligne des stands ! Dépité, Stefan Bradl est à son tour trahi par sa mécanique et doit se résoudre à abandonner.

14ème et 15ème tours : Bradley Smith se retrouve à distance considérable de l'homme de tête et des pilotes qui le poursuivent. Mike di Meglio a réussi à reprendre l'ascendant sur Corsi et le n°63 tente aussitôt de s'en prendre à Cortese qui résiste.

Le français ne ferme pas assez la porte après une attaque ratée et Corsi en profite illico pour repasser ! Agacé, Mike résiste courageusement et les deux hommes sortent côte à côte d'un long gauche ! Corsi écrase son levier de frein avec force au virage suivant et parvient à virer devant le nouveau champion du monde !

Mais le toulousain a de la ressource et il le prouve en prenant l'aspiration de son rival dans la longue ligne droite des stands, puis en s'infiltrant devant lui dans la première courbe à droite ! Quelques virages plus loin, le français se défait de Cortese qui voit Corsi lui passer sous le nez dans un gauche ultra rapide en dévers !

16ème et 17ème tours : Alors que Talmacsi et Smith continuent leur duel à distance, Mike di Meglio se fait dépasser à la fois par Corsi et Cortese dans la ligne droite des stands ! Le n°63 parvient à rapidement repasser Cortese et se cale dans le dosseret de selle de Simone Corsi.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Un peu plus loin, Terol, Olive et Aegerter se battent comme des chiffonniers pour les points de la huitième place : les trois pilotes ont en ligne de mire Andrea Iannone qui ralentit en fin de course. L'écart entre Talmacsi et Smith s'est réduit d'une seconde et les panneauteurs du hongrois lui signalent cette inquiétante remontée...

Néanmoins, l'actuel n°1 possède encore plus de trois secondes d'avance à quatre tours de l'arrivée. L'opiniâtre Sandro Cortese est de nouveau parvenu à dépasser Di Meglio au freinage.

18ème et 19ème tours : Bradley Smith continue de grignoter du terrain à Talmacsi et l'anglais aperçoit désormais l'Aprilia officielle du pilote d'Aspar Martinez ! Mike di Meglio profite de l'aspiration pour se défaire une nouvelle fois de Cortese et le frenchie pointe rapidement dans l'échappement de Corsi. Les deux hommes se jaugent et rapidement, le français repasse devant son ex-rival pour le titre 2008 ! Celui-ci rétorque illico et reprend l'ascendant. Esteve Rabbat part à la faute mais réussit à repartir.

Mike di Meglio ne s'en laisse pas conter : il profite des ses entrées en courbes canons pour déposséder une fois de plus Corsi de sa troisième position !

Dernier tour : Gabor Talmacsi aborde cette dernière boucle avec une confortable avance, malgré les efforts de Smith pour revenir. Mike di Meglio contient Corsi au freinage de la ligne droite des stands, mais celui-ci écarte une peu et c'est finalement Cortese qui lui passera devant !

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Trop optimiste, l'espagnol devra cependant rendre son bien à Corsi qui n'hésite pas à plonger sous les roues de Cortese dans le changement d'angle ! Gabor Talmacsi passe sous le drapeau à damiers en vainqueur devant Bradley Smith.

Simone Corsi et Sandro Cortese dépossèdent Mike di Meglio de sa troisième place dans l'ultime virage, reléguant le toulousain en cinquième position ! Pas rancunier, celui-ci ira néanmoins féliciter Simone Corsi pendant le tour d'honneur. Le français précède Espargaro, Olive, Aegerter, Terol, Iannone, Koyama, Gadea, Zanetti, Nieto, Martin, Cluzel et Folger.

Le Grand Prix de Malaisie 125 tour par tour

Au championnat, Talmacsi profite de cette victoire pour pointer à la seconde place derrière Mike di Meglio et devant Corsi, Bradl, Terol, Olive, Smith, Cortese, Espargaro, Redding, Iannone, Gadea, Marquez et Bonsey.

Ils s'expliquent :

Gabor Talmacsi (1er) : "Tout d'abord, merci beaucoup à tout mon team. Nous n'avons jamais abandonné malgré une saison un peu étrange. C'est aussi un bon résultat pour le classement. La course n'a pas été facile, les gars poussaient vraiment fort ! Ce serait fantastique de conserver la deuxième place au championnat"...

Bradley Smith (2ème) : "C'est dommage que nous n'ayons pas été très performants en qualifications vendredi et qu'il ait plu samedi... A cause de ça, je suis parti loin derrière. Lors des deux premiers tours, j'ai profité de la rapidité de ma moto et je freinais aussi tard que possible, mais c'est toujours difficile de rattraper Gabor, il avait quatre secondes d'avance lorsque je suis passé devant. La seconde place est un bon résultat et je vais devoir attendre Valence pour la victoire".

Simone Corsi (3ème) : "Je suis très heureux de cette troisième place et c'est un bon résultat pour le championnat. J'ai eu une bonne bataille avec les deux autres, je n'avais pas pris un bon départ mais je suis finalement passé devant Di Meglio et Cortese. J'espère pouvoir m'imposer à Valence pour décrocher la seconde place au général !"

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Réactions des pilotes MotoGP au fracassant Grand Prix des Pays-Bas 2022

Vainqueur magistral des deux derniers GP, Fabio Quartararo est tombé de son piédestal ce dimanche à Assen. Tombé deux fois ! Bagnaia, Bezzecchi, Vinales et Aleix Espargaro abordent la longue pause estivale plus sereinement que notre champion toujours leader au provisoire. Et que Zarco toujours troisième ? Réactions du Top 10 et plus.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...