• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
PARIS-DUNKERQUE 2015
Paris, le 26 juin 2015

Le Paris-Dunkerque vécu de l'intérieur en Suzuki DL 650 V-Strom

Le Paris-Dunkerque vécu de l'intérieur en Suzuki DL 650 V-Strom

Au guidon de sa fidèle Suzuki DL 650 V-Strom, notre collaborateur Marcos Poidebard nous raconte son Paris-Dunkerque : trois jours de boue, de chemins, de paysages et de rencontres qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire... Récit, photos et vidéo.

Imprimer

Préparatifs et choix du matériel

Depuis que j'ai mon permis moto, mes désirs de voyages étaient de partir seul, loin, sans plan prédéfini au gré de mes envies, des rencontres et du hasard. Après avoir plus ou moins réalisé ces rêves, il me prend l'envie de tenter une expérience différente sur un court laps de temps, et l'opportunité du Paris-Dunkerque m'intéresse beaucoup.

Trois jours pour le plaisir de rouler, sans notion de compétition - si ce n'est avec moi-même -, la possibilité de tester ma V-Strom sur un trajet sans grande difficulté (que je crois !), des rencontres avec des motards autant ou plus expérimentés que moi mais avec la même mentalité et un mode de vie un peu "roots" dans une ambiance sympathique.

Voyage moto : le Paris-Dunkerque vécu de l'intérieur en Suzuki DL 650 V-Strom

A quelques jours du départ, les questions commencent à se bousculer dans ma tête... Est-ce que j'aurai besoin de bottes tout-terrain ? Mon pantalon est-il adéquat pour la randonnée ? Et là, je regarde et re-regarde les conseils et vidéos pour repérer quelles motos et quel équipement avaient les participants précédents.

Je décide finalement de garder mon équipement, et pas seulement pour une question de budget ! Puisque je vais rouler sur des pistes et chemins pas tout à fait prêts à être empruntés par ma V-Strom, je préfère rouler avec mon équipement habituel : pantalon tissu Sace avec protections aux genoux, blouson Bering, bottes de route IXS - assez fatiguées et plus tellement étanches... -, casque modulable Shoei et gants d'été Furygan.

Pour finir, je complète ma panoplie avec un sac étanche North Face attaché avec des sangles qui contient ma tente de campagne, mon sac de couchage, un petit matelas gonflable, deux autres paires de gants, mon appareil photo, un kit de mèches de crevaison (neuf et jamais utilisé...), un jean, des baskets et trois t-shirts). Comme ça, ce sera l'épreuve du feu pour nous tous : le pilote, ses fringues et la moto !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !