• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...

INTERVIEW INDIAN / VICTORY
Paris, le 23 janvier 2017

Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Pierre Audoin (responsable d'Indian et Victory en France) :
Effectivement, nous allons nous recentrer sur Indian et devenir beaucoup plus efficaces. L'investissement au passage à la norme Euro 4 était difficilement rentable pour Victory, mais pour Indian la question ne s'est même pas posée.

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
P. A. :
Nous allons lancer la Scout et la Sixty en version A2. Ces deux motos seront lancées fin mars dans le réseau.

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
P. A. :
La moto ne peut pas être considérée uniquement comme "une solution en ville". Même si c'est effectivement un facilitateur, la moto doit être considérée avant tout comme un générateur d'émotions positives.

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
P. A. :
C'est très dommage, même si l'investissement avait du mal à trouver sa justification entre Milan et Cologne. Le salon de Paris a été victime de son manque de notoriété. Malgré tout il est impératif de trouver une idée novatrice, afin de créer un événement moto français, c'est complètement nécessaire à l'activité.

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
P. A. :
De plus en plus dans l'émotion et le rêve, et c'est bien. Les marques qui n'ont pas de belles histoires à raconter ont de plus en plus de mal à exister...

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque ?
P. A. :
Le bilan est bon et nos deux marques ont progressé. L'annonce de l'arrêt de Victory va nous permettre de mettre toute notre énergie sur une progression plus rapide d'Indian. Malgré tout, nous allons tout mettre en oeuvre sur le maintien de l'excellente image de marque de Victory.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
P. A. :
La Roadmaster et les Scout.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
P. A. :
Les Victory Bagger car ce segment perce difficilement en Europe, et l'Octane Victory qui a difficilement trouvé son public.

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
P. A. :
Oui, particulièrement chez Indian.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
P. A. :
La notoriété d'Indian qui a fait un réel bon et notre satisfaction client. La moins bonne, ce sont les efforts sur Victory qui n'ont pas donné les résultats escomptés.

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
P. A. :
Le Salon de Lyon, qui prend presque une envergure extra-régionale.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
P. A. :
Focus sur Indian, un Roadshow qui va comporter 30 dates, une présence plus importante dans la presse, des partenariats de marques déterminants et un réseau qui va passer de 24 à 30 concessionnaires.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
P. A. :
Notre Roadshow, le Salon de Lyon, le partenariat avec AMV pour la création d'Indian Assurance et la sortie de trois nouvelles motos.

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
P. A. :
Qu'Indian devienne une marque plus globale et qu'elle séduise de plus en plus de motards...

.

Les derniers essais MNC

Essai Ducati Monster 797 : du plus et du moins

La nouvelle Ducati Monster 797, plus abordable et moins délurée, fait une pause dans la course à la performance pour retrouver la substantifique moelle de la famille Mostro (l’appellation originelle) et du moteur à air. Premier essai !
Essai Suzuki V-Strom 1000 XT 2017 : un super coût !

La Suzuki V-Strom 1000, relancée en 2013 après une suspension de carrière en 2008 à cause des normes Euro3, étrenne en 2017 de menus changements pour renforcer sa polyvalence. Très légèrement restylé et équipé d'un ABS sensible à l'angle, le maxi-trail reçoit aussi une nouvelle bulle plus convaincante. Essai de la version XT.
Essai Suzuki V-Strom 650 XT 2017 : en plein dans la mille !

La V-Strom 650, véritable best-seller avec plus 170 000 ventes depuis 2004, profite d’Euro4 pour évoluer techniquement et esthétiquement en 2017 en se calquant sur la V-Strom 1000. Mieux équipé et plus confortable, le trail de moyenne cylindrée Suzuki atteint un rare niveau d’efficacité. Essai de la version baroudeuse XT.
Essai comparatif Kawasaki Z900, Suzuki GSX-S750 et Yamaha MT-09 : Élection du meilleur roadster japonais "maxi-mid-size"

En 2017, Kawasaki muscle encore son best-seller et lance sa Z900 dans les trois pattes de la MT-09, mise à jour par Yamaha. Suzuki reste fidèle à sa cylindrée fétiche "sept-et-demi" avec sa nouvelle GSX-S750. MNC compare ces trois nouveaux roadsters nippons... ni maxi, ni "mid-size" ?
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Les accidents de moto coûteraient deux fois plus cher que les accidents de voiture

La Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (Suva), principal assureur-accidents helvétique, vient de réaliser une analyse du coût des accidents de moto montrant qu'ils reviendraient en moyenne deux fois plus cher que les accidents de voiture.
GP du Qatar MotoGP - Lorenzo : "Je veux rester positif"

La première course de Jorge Lorenzo sur la Ducati au Qatar se termine par une lointaine onzième place, loin de ses ambitions et de celles de sa nouvelle équipe. Le transfuge Yamaha, déjà pas rassuré par les conditions climatiques changeantes, a subi les exigences de sa nouvelle moto en fin de course. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Marquez : "Avec le pneu avant dur, j'aurais pu gagner"

Entame laborieuse au Qatar pour le champion MotoGP en titre Marc Marquez, victime d'un changement de pneu avant mal inspiré sur la grille de départ. L'officiel Honda termine déçu par sa quatrième position à 6,7 sec du vainqueur Viñales, mais néanmoins satisfait de marquer des points importants. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Zarco : "J'ai saisi ma chance..."

Pendant six tours, la star du Grand Prix du Qatar 2017 était Johann Zarco ! Marquez, Dovizioso, Iannone, Viñales et Rossi n'ont vu que la coque arrière de la Yamaha Tech3 du débutant français, lancé dans une échappée inattendue. Impressionnant, même si le rêve s'est brutalement terminé dans les graviers... Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Rossi : "On n'abandonne jamais !"

Belle performance de Valentino Rossi hier au Qatar, qui termine sur le podium dès la première course du championnat du monde MotoGP. Déclarations et analyse MNC.
GP du Qatar MotoGP - Dovizioso : "Notre choix pneumatique était le bon"

Andrea Dovizioso est passé tout près de l'exploit pour la course d'ouverture au Qatar grâce à une stratégie pneumatique décalée et au souffle de sa Ducati dans la ligne droite du circuit de Losail. Mais un ultime grain de sable a grippé le nouveau coéquipier de Lorenzo : Maverick Viñales ! Déclarations et analyse MNC.
GP du Qatar MotoGP - Viñales : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Maverick Viñales répond brillamment aux attentes placées sur lui avec sa victoire au Qatar dès sa première course sur la Yamaha officielle. L'espagnol n'a pourtant pas eu la partie facile pendant ce week-end qatari perturbé par les pluies. Déclarations et analyse MNC.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.