• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RIP VICTORY
Paris, le 9 janvier 2017

Pourquoi Polaris arrête les activités de Victory Motorcycles

Le groupe Polaris vient d'annoncer l'arrêt des activités de la marque Victory Motorcycles... Les explications du big boss, Scott Wine.

Imprimer

Dans un communiqué publié aujourd'hui sur son site officiel, le groupe Polaris annonce l'arrêt de la production de la marque Victory Motorcyles lancée en 1998. Le constructeur américain avait immatriculé 199 motos en France au cours du premier semestre 2016.

"C'est une décision incroyablement difficile à prendre pour moi, mon équipe et le conseil d'administration de Polaris", assure le PSDG du groupe Scott Wine. "Au cours des 18 dernières années, nous avons créé, construit et développé Victory Motorcycles pour en faire une grande marque de moto américaine. Nos équipes ont conçu et produit près de 60 modèles de Victory récompensés par 25 titres décernés par l'industrie. Tout cela n'aurait pas pu se faire sans vous, propriétaires et fans. Vous avez mis votre cœur et votre âme dans Victory Motorcycles et nous sommes extrêmement fiers d’avoir créé cette famille".

"Cela rend d’autant plus difficile le fait de vous annoncer qu’au cours des 18 prochains mois, la marque Victory Motorcycles va arrêter la production de ses modèles", poursuit le big boss. "Les garanties, la fourniture des pièces détachées et les services dans notre réseau de concessionnaires seront assurés durant les 10 prochaines années. Merci pour votre fidélité".

Se concentrer sur Indian et Slingshot

"Plusieurs facteurs ont entraîné cette annonce", poursuit Scott Wine. "Victory s'est battu pour atteindre la part de marché requise pour être rentable, mais la pression de la concurrence sur un marché moto difficile ont accentué les vents contraires. Vu les importants investissements supplémentaires nécessaires pour que Victory lance une nouvelle plateforme capable de répondre à la demande changeante des consommateurs, et considérant la belle performance et le potentiel de croissance d'Indian Motorcycle (autre marque du groupe Polaris, NDLR), la décision de concentrer plus attentivement l'énergie et les investissements de Polaris est devenue assez claire".

Cette décision va augmenter la rentabilité de Polaris et de notre activité moto globale et va améliorer notre niveau de compétitivité dans cette industrie", calcule Scott Wine. "On vise une croissance rentable, et avec des ressources qui ne sont pas infinies ce mouvement nous autorise à être optimistes. Nous allons pouvoir concentrer nos équipes sur notre marque premium à hautes performances Indian Motorcycle et sur notre marque innovante Slingshot (le trois-roues Polaris, NDLR) afin d'accélérer le succès de ces deux marques."

"En fin de compte, cette décision favorisera l'innovation pour des produits leader sur le marché qui est au cœur de notre stratégie, tout en favorisant la croissance à long terme et l'augmentation de la valeur pour les actionnaires", conclut le PDG.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Bilan annuel de la sécurité routière : la mortalité routière se stabilise en 2016

L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier ses premières estimations qui font apparaître une stabilité globale de la mortalité routière en 2016, notamment chez les motards.
Interview Pierre Audoin (Indian/Victory) : la notoriété d'Indian a fait un réel bon

Avec 773 et 360 immatriculations, Indian et Victory affichent des hausses de +15,7% et +15% sur le marché moto français. Pierre Audoin, responsable des marques américaines en France, établit pour Moto-Net.Com leur bilan 2016 et dévoile les objectifs d'Indian en 2017 suite à l'arrêt de Victory. Interview.
Interview Eric Antunes (KTM) : nos 1290 Super Duke ont surperformé

Avec 7218 immatriculations, KTM affiche un bond de +22,3% sur le marché moto français (+29,4% pour Husqvarna). Éric Antunes, président de la marque autrichienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Guillaume Vuillardot (Suzuki) : une évolution fondamentale de stratégie

Avec 7760 immatriculations, Suzuki affiche une chute de -22,1% sur le marché moto français. Guillaume Vuillardot, directeur commercial de la marque japonaise en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Interview Maxime Loiseau (MV Agusta) : la stratégie de la direction italienne en 2017 est de vendre moins, mais de vendre mieux

Avec 388 immatriculations, MV Agusta affiche une chute de -38,3% sur le marché moto français. Maxime Loiseau, responsable de la marque italienne en France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs pour 2017. Interview.
Marché français moto et scooter : le bilan annuel 2016

Le marché français du motocycle est en hausse pour la troisième année consécutive : 151 761 motos et scooters de plus de 50 cc ont été immatriculés en 2016 (+7,5% Vs 2015). Enthousiasmants, ces résultats spectaculaires sont toutefois à modérer... Chiffres, graphiques et analyse : voici le bilan annuel complet de Moto-Net.Com.
Pas de salon de la moto à Paris cette année : quelles pistes pour 2018 ?

Le prochain Salon de la moto de Paris, qui aurait dû se tenir en fin d'année, n'aura pas lieu. Les constructeurs examineront vendredi une proposition de l'organisateur pour un salon au Bourget en mars 2018, qui si elle n'est pas retenue pourrait ouvrir la voie à un salon mixte auto-moto sur le modèle du salon de Bruxelles. Quels sont les enjeux dans un contexte économique difficile ? Qu'en pensent les principaux constructeurs ? Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.