• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...

INTERVIEW HONDA
Paris, le 24 janvier 2017

Interview Fabrice Recoque (Honda) : la clientèle française est aussi la plus exigeante

Interview Fabrice Recoque (Honda) : la clientèle française est aussi la plus exigeante

Avec 22 872 immatriculations, Honda affiche une hausse de +3,2% sur le marché moto et scooter français. Fabrice Recoque, directeur de la division moto Honda France, établit pour Moto-Net.Com son bilan 2016 et dévoile ses objectifs 2017. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : La norme d'émission Euro 4 vous a contraints à mettre à jour votre gamme pour 2017 et à rayer certains produits de votre catalogue... Coûteuse à double titre, cette norme peut-elle néanmoins dynamiser vos ventes l'an prochain grâce à l'attrait des nombreuses nouveautés ?
Fabrice Recoque (directeur de la division moto Honda France) :
L’Euro4 n’a pas accéléré le rythme de lancement de nos modèles. Ceux-ci étaient prévus de longue date. L’impact est plus compliqué pour la sortie des Euro3, qui pour certains modèles ne sont pas remplacés à court terme.

MNC : Autre restriction intervenue en milieu d'année 2016 cette fois, le permis A2 "pour tous" a-t-il dopé les ventes de vos modèles et kits 35 kW ?
F. R. :
Oui très clairement sur la série CB500 qui se déclinait en trois versions en 2016 (CB500F, CB500R et CB500X) et bientôt en custom (la CMX 500, NDLR) à partir d’avril 2017. La demande est très forte et nous livrons en grosse quantité en ce début d’année le portefeuille constitué sur fin 2016. Grosse demande des motos écoles qui en ont fait la moto numéro 1 du secteur.

MNC : Toujours plus propres et plus sûrs (ABS ou freinage combiné obligatoire), les deux-roues motorisés ne sont toujours pas considérés comme une solution en ville (circulation alternée, interdiction en centre-ville, etc.). Existe-t-il des moyens pour changer cela ?
F. R. : Chez Honda nous faisons la promotion des équipements clés liés à la sécurité depuis longtemps. Nos motos sont équipées d’ABS, de feux à LED, elles sont construites avec une facilité de prise en mains marquante et représentent au final une offre parfaite pour commencer le deux-roues.

MNC : Le Salon de la moto de Paris 2017 est reporté... à quand et pour quelles raisons selon vous ? Une hypothétique annulation serait-elle pénalisante pour votre activité ?
F. R. : Nous avons clairement besoin d’un salon de la moto à Paris. Un salon d’envergure et non régional. La France est avec l’Allemagne le pays le plus intéressant pour un constructeur motos, tant du point de vue du volume que du mix orienté aux deux tiers sur les plus de 125 cm3. Notre clientèle est donc aussi la plus exigeante et celle à prendre en compte dans la conception des futurs modèles. Nous espérons bien voir réapparaître un salon en 2018 à Paris !

MNC : Que vous inspire l'évolution globale du marché français du motocycle en 2016 ?
F. R. : Une nouvelle année de hausse, stimulée par la fin des 100 ch en partie mais aussi sur l’accélération des ventes d’Euro3 en fin d’année. Le marché est réceptif aux nouveautés, il suffit de regarder l’accueil réservé à l’Africatwin !

Interview Fabrice Recoque (Honda) : la clientèle française est aussi la plus exigeante

MNC : Quel bilan dressez-vous pour vos marques en 125 et en gros cubes ?
F. R. : En 125, notre produit phare a maintenu ses performances sur le marché : avec plus de 5000 immatriculations, le Forza125 est resté le deux-roues le plus vendu sur le marché français, tous segments confondus ! En grosse cylindrée, la percée de l’Africatwin a été forte avec plus de 2000 immatriculations mais nous aurions pu faire beaucoup plus si l’usine n’avait pas été arrêtée en pleine saison à cause du tremblement de terre du 14 avril dernier.

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année?
F. R. : Forza125, Africatwin mais aussi CB500F et Goldwing.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
F. R. : Avec 45 modèles au catalogue, il y a forcément des machines qui se vendent moins que d’autres. Nous n’avons pas constaté de pertes significatives, sauf sur la série VFR800F et VFR800X pour qui les volumes sont restés un peu en dessous des attentes.

MNC : Vos nouveautés 2016 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
F. R. : Pas entièrement pour l’Africatwin qui a réalisée 2094 immatriculations alors qu’elle était partie pour faire 2600 à 2800 unités. Pour le reste, le succès a été au rendez-vous. Un exemple, la CB500X qui est passée de 200 unités à plus de 800 avec le changement de modèle.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2016 ? Et la moins bonne ?
F. R. : La bonne nouvelle, c’est la continuité de la hausse du marché. La moins bonne a été la fin de la loi des 100 ch qui a pris beaucoup de retard !

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2016 dans le monde du deux-roues ?
F. R. : La fin des 100 ch en France.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2017 ?
F. R. : Nous allons continuer sur l’axe qualitatif ! Par les produits bien sûr, mais aussi par la qualité de représentation de nos concessions et la qualité du travail de nos vendeurs, pour qui nous apportons de nouveaux outils à la vente capables de renforcer le lient avec le client et l’augmentation de la performance commerciale. Notre croissance commerciale devrait être à deux chiffres cette année grâce à l’introduction d’un nouveau modèle novateur : le X-ADV ! Un véritable pari pour un nouveau segment, l’arrivée du SUV sur le marché de la moto.

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2017 ?
F. R. : De très beaux lancements produits avec le X-ADV, la nouvelle Fireblade, la CMX500. En compétition, notre renforcement en endurance avec de nouvelles Honda sur la grille de départ, une CRF450R en cross qui avec son démarreur électrique apporte un plus exceptionnel aux pilotes, et dans le cadre du business un nouveau partenaire pour Honda Finance (BNP Paribas). Et puis à l’EiCMA en novembre... la suite de notre reconquête du marché motos !

MNC : Pour conclure, qu'aviez-vous commandé au Père Noël cette année ?
F. R. : Une victoire Honda aux 24H Motos du Mans et au Bol d'Or !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Ducati Monster 797 : du plus et du moins

La nouvelle Ducati Monster 797, plus abordable et moins délurée, fait une pause dans la course à la performance pour retrouver la substantifique moelle de la famille Mostro (l’appellation originelle) et du moteur à air. Premier essai !
Essai Suzuki V-Strom 1000 XT 2017 : un super coût !

La Suzuki V-Strom 1000, relancée en 2013 après une suspension de carrière en 2008 à cause des normes Euro3, étrenne en 2017 de menus changements pour renforcer sa polyvalence. Très légèrement restylé et équipé d'un ABS sensible à l'angle, le maxi-trail reçoit aussi une nouvelle bulle plus convaincante. Essai de la version XT.
Essai Suzuki V-Strom 650 XT 2017 : en plein dans la mille !

La V-Strom 650, véritable best-seller avec plus 170 000 ventes depuis 2004, profite d’Euro4 pour évoluer techniquement et esthétiquement en 2017 en se calquant sur la V-Strom 1000. Mieux équipé et plus confortable, le trail de moyenne cylindrée Suzuki atteint un rare niveau d’efficacité. Essai de la version baroudeuse XT.
Essai comparatif Kawasaki Z900, Suzuki GSX-S750 et Yamaha MT-09 : Élection du meilleur roadster japonais "maxi-mid-size"

En 2017, Kawasaki muscle encore son best-seller et lance sa Z900 dans les trois pattes de la MT-09, mise à jour par Yamaha. Suzuki reste fidèle à sa cylindrée fétiche "sept-et-demi" avec sa nouvelle GSX-S750. MNC compare ces trois nouveaux roadsters nippons... ni maxi, ni "mid-size" ?
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Les accidents de moto coûteraient deux fois plus cher que les accidents de voiture

La Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (Suva), principal assureur-accidents helvétique, vient de réaliser une analyse du coût des accidents de moto montrant qu'ils reviendraient en moyenne deux fois plus cher que les accidents de voiture.
GP du Qatar MotoGP - Lorenzo : "Je veux rester positif"

La première course de Jorge Lorenzo sur la Ducati au Qatar se termine par une lointaine onzième place, loin de ses ambitions et de celles de sa nouvelle équipe. Le transfuge Yamaha, déjà pas rassuré par les conditions climatiques changeantes, a subi les exigences de sa nouvelle moto en fin de course. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Marquez : "Avec le pneu avant dur, j'aurais pu gagner"

Entame laborieuse au Qatar pour le champion MotoGP en titre Marc Marquez, victime d'un changement de pneu avant mal inspiré sur la grille de départ. L'officiel Honda termine déçu par sa quatrième position à 6,7 sec du vainqueur Viñales, mais néanmoins satisfait de marquer des points importants. Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Zarco : "J'ai saisi ma chance..."

Pendant six tours, la star du Grand Prix du Qatar 2017 était Johann Zarco ! Marquez, Dovizioso, Iannone, Viñales et Rossi n'ont vu que la coque arrière de la Yamaha Tech3 du débutant français, lancé dans une échappée inattendue. Impressionnant, même si le rêve s'est brutalement terminé dans les graviers... Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Rossi : "On n'abandonne jamais !"

Belle performance de Valentino Rossi hier au Qatar, qui termine sur le podium dès la première course du championnat du monde MotoGP. Déclarations et analyse MNC.
GP du Qatar MotoGP - Dovizioso : "Notre choix pneumatique était le bon"

Andrea Dovizioso est passé tout près de l'exploit pour la course d'ouverture au Qatar grâce à une stratégie pneumatique décalée et au souffle de sa Ducati dans la ligne droite du circuit de Losail. Mais un ultime grain de sable a grippé le nouveau coéquipier de Lorenzo : Maverick Viñales ! Déclarations et analyse MNC.
GP du Qatar MotoGP - Viñales : "Je ne pouvais pas espérer mieux"

Maverick Viñales répond brillamment aux attentes placées sur lui avec sa victoire au Qatar dès sa première course sur la Yamaha officielle. L'espagnol n'a pourtant pas eu la partie facile pendant ce week-end qatari perturbé par les pluies. Déclarations et analyse MNC.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.