• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2007
Paris, le 14 janvier 2008

Frédéric Bart : le scooter poursuit son irrésistible ascension

Frédéric Bart : le scooter poursuit son irrésistible ascension

Avec 7 768 immatriculations, Peugeot affiche une hausse de 3,6% sur le marché français du motocycle. Frédéric Bart, responsable presse de Peugeot Motocycles, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2007 de la marque et nous expose ses objectifs 2008.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché du deux-roues en 2007 ?
Frédéric Bart, responsable presse et relations publiques de Peugeot Motocycles :
Un marché particulièrement dynamique en évolution de +4%, mais surtout un marché tiré vers le haut par le segment scooter en augmentation de +15% alors que dans le même temps la moto recule de 2%. Avec 99 000 unités écoulées en 2007, le scooter poursuit son irrésistible ascension puisqu'il représente aujourd'hui 42% du marché. Il s'agit de la seconde catégorie deux-roues derrière les motos routières avec qui l'écart se réduit significativement année après année.

M.-N.C. : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
F. B. :
Positif, puisque Peugeot est aujourd'hui le 4ème constructeur du marché scooter, ce qui nous permet du même coup de devenir la 6ème marque du marché "125 et plus" (scooter et moto) entre Kawasaki et BMW. 2007 est pour nous l'année de la confirmation puisque après les lancements de Satelis et Géopolis en 2006, nous avons su maintenir la confiance de notre clientèle que nous tenons à remercier. Compte tenu de l'arrivée très récente des grosses cylindrées dans notre gamme, nos efforts en 2008 porteront sur le renforcement de notre image et notre légitimité sur un segment sur lequel nous entrons.

Frédéric Bart - Interview Peugeot : Bilan 2007

M.-N.C. : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : Satelis 125 (lire Essai Moto-Net.Com du 23 mars 2006), Satelis K (lire Essai Moto-Net.Com du 5 juillet 2006) et Geopolis 125 ?
F. B. :
Oui, car dans un marché particulièrement concurrentiel, Peugeot a réussi a imposer rapidement deux nouveautés sur lesquelles nous avions fondé beaucoup d'espoirs. Satelis est n°3 en France. L'innovation paye puisque la motorisation Compressor représente près de 30% des ventes de Satelis et l'ABS que nous avons été les premiers à proposer représente près de 50% de nos volumes Satelis, ce qui est considérable. Preuve est faite de l'intérêt d'innover et proposer des technologies exclusives.

En ce qui concerne Géopolis 125, il a été lancé en avril et s'installe solidement en tête d'un segment qu'il devrait contribuer à faire significativement progresser en France. En Italie, principal marché du scooter grandes roues, il réalise ses objectifs et s'impose comme un produit stratégique de la reconquête du marché italien.

M.-N.C. : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçu et quelle en était la cause ?
F. B. :
Satelis 400/500 et Géopolis 400, principalement en raison d'une arrivée tardive mais également en raison d'un déficit d'image sur ce segment, notamment par rapport aux constructeurs japonais disposant d'un fort historique moto.

M.-N.C. : D'après vous, vos nouveautés 2007 (Satelis 400 et 500 notamment, lire Moto-Net.Com du 20 juin 2007) ont-elles "rempli leur contrat" pour leur première année ?
F. B. :
Dans l'ensemble, le bilan est plutôt bon puisque Ludix 2 est la meilleure vente de scooter 50 en Europe. L'animation de la gamme 50, plus attractive que jamais, nous place n°1 en France et Satelis 400/500, commercialisés depuis l'automne, ont unanimement été salués par la presse pour leurs qualités dynamiques. En améliorant ses ventes en 2007, Peugeot Motocycles confirme donc sa position d'acteur majeur dans le monde du scooter.

M.-N.C. : Quelle a été la bonne surprise 2007 ?
F. B. :
La confirmation du succès de Satelis ainsi que la confiance de nos clients dans les gammes Satelis et Géopolis, nous permettant de faire jeu égal notamment en 125 avec Suzuki et son nouveau Burgman.

Satelis 125 Blacksat - Interview Peugeot : Bilan 2007

M.-N.C. : Quelle a été la moins bonne ?
F. B. :
La copie de nos scooters par des constructeurs asiatiques, particulièrement Géopolis dont il existe déjà plusieurs copies. Sans doute une forme de reconnaissance de notre style.

M.-N.C. : Quel a été selon vous l'évènement marquant de l'année 2007 dans le monde du deux-roues ?
F. B. :
La progression du scooter, en passe de devenir le premier segment en France, devant la moto.

M.-N.C. : Quel est la situation de Peugeot Motocycles à l'échelle européenne et mondiale ?
F. B. :
Peugeot Motocycles commercialise l'essentiel de ses produits en Europe. Elle s'appuie sur plus de 5 000 points de vente sur le Vieux Continent, ce qui lui permet aujourd'hui d'être n°1 sur son marché domestique et n°3 à l'échelle européenne. D'ailleurs en GT 125, Satelis est non seulement n°3 en France mais également n°1 en Allemagne, et globalement n°3 au niveau européen.

M.-N.C. : Comment vos nouveautés 2008 (Sum Up, BlackSat et finitions RS, lire Moto-Net.Com du 28 septembre 2007) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des utilisateurs de deux-roues ?
F. B. :
Leur présentation lors du dernier Mondial a rencontré un excellent écho, auprès des professionnels comme des particuliers. Sum Up élargit la gamme en nous permettant de satisfaire les petits budgets. BlackSat, initialement prévu pour n'être commercialisé qu'en édition limitée en 2007, a rencontré un joli succès et sera intégré à la gamme 2008. La gamme RS, à la fois agressive et discrète, est certainement celle qui a été la plus plébiscitée durant le salon.

M.-N.C. : En 2008, quels seront vos objectifs en termes de ventes mais aussi de réseau, d'image et de communication ?
F. B. :
Au niveau commercial, tout d'abord en conservant notre leadership en 50 et améliorant nos parts de marché en 125 et plus. Au niveau de la distribution ensuite, en poursuivant nos actions de formation et de requalification du réseau. Et au niveau de la communication enfin, en poursuivant nos efforts visant à améliorer notre image de marque et notre légitimité sur le segment 125 et plus.

Geopolis 125 - Interview Peugeot : Bilan 2007

M.-N.C. : La part d'Internet a-t-elle augmenté dans votre activité en 2007 : site officiel, sites de concessionnaires, impact sur les ventes de véhicules neufs et d'occasions, visibilité, publicité ?
F. B. :
Internet fait partie intégrante de la stratégie de communication de Peugeot Motocycles. Peugeotscooters.fr, le nouveau site de la marque, a d'ailleurs été inauguré lors du Mondial de Paris 2007 : il s'agit d'une vitrine incontournable pour l'amélioration de notre image et notre notoriété et 2008 ira vers un enrichissement du site au niveau du contenu et de nouveaux services attendus par nos clients.

M.-N.C. : Quels seront vos grands rendez-vous 2008 : événements, compétitions, partenariats?
F. B. :
Le grand rendez-vous 2008 sera incontestablement le lancement du new Vivacity, très attendu par notre réseau et nos clients. Il y aura également l'arrivée de véhicules d'entrée de gamme 125 (WTR et Sum Up) ainsi que la mise en place de nouveaux services destinés à répondre aux attentes de nos clients actuels et futurs.

M.-N.C. : Quelle est la position de Peugeot Motocycles sur le marché français des 50cc et influence-t-elle celle que vous occupez en 125 et plus ?
F. B. :
Peugeot Motocycles se porte bien sur le marché français : en 50, nous confirmons notre position de leader avec plus de 23% de PDM et en 125 et plus, nous atteignons près de 8% de PDM principalement grâce à Satelis, ce qui nous positionne au quatrième rang des marques sur le marché du scooter supérieur à 50cc. Le fait marquant à retenir est que la marque Peugeot est aujourd'hui la marque n°1 du scooter en France (toutes cylindrées) avec une part de marché globale de 18%.

M.-N.C. : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2007 ?
F. B. :
Scoot toujours... plus !

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Tous les prix et dates de dispo des nouvelles motos Kawasaki 2020

D'un coup d'oeil, tous les prix des nouveautés Kawasaki 2020 et leurs dates de disponibilité chez votre concessionnaire.
Pratique 1 commentaire
Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
Piaggio (Aprilia, Moto Guzzi, Vespa) : Le salon de Paris ne rentre pas dans l'agenda du groupe

Aprilia, Moto Guzzi et Piaggio/Vespa ont immatriculé respectivement 1740, 1431 et 6382 motocycles en France en 2019 (+50%, +66% et +1%), ainsi que 8855 MP3 (+2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le groupe italien dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 39 commentaires
Le nouvel airbag électronique Alpinestars Tech-Air 5 équivaut à 18 dorsales !

Alpinestars lance sa cinquième génération d'airbag autonome à déclenchement électronique, qui se présente sous la forme d'un gilet à glisser sous un blouson ou une veste de la marque. Particularités de ce Tech-Air 5 : son gonflage ultra-rapide, sa protection équivalente à 18 dorsales superposées (!) et son prix revu à la baisse. Explications.
Comment KTM se prépare à la norme moto Euro 5

KTM nous révèle les effets de la nouvelle norme Euro 5 sur les motos autrichiennes. Explications et interview MNC.
Pratique 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...