• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2007
Paris, le 23 janvier 2008

Jean-Philippe Dauviau : le scooter GP800 fait maintenant jeu égal avec la moto

Jean-Philippe Dauviau : le scooter GP800 fait maintenant jeu égal avec la moto

Avec 22 245 immatriculations en 2007, Piaggio affiche une hausse de 6,2% sur le marché français du motocycle. Jean-Philippe Dauviau, directeur marketing de Piaggio France, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2007 de la marque et dévoile ses objectifs 2008.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché du deux-roues en 2007 ?
Jean-Philippe Dauviau, directeur marketing de Piaggio France :
Notre vision du Marché se limite à notre univers de référence : le scooter. Néanmoins, on constate une nouvelle fois que c’est le scooter qui draine une majorité de la croissance du marché. Le segment du scooter de 125M-N.C : Quel bilan dressez-vous de votre année en 125 et en gros cubes ?
J.-P. D. :
On peut dire que l’année 2007 a été difficile pour Piaggio car nous avons légèrement reculé en parts de marché dans le segment (de 24,9% à 24,3%) malgré notre progression au global du marché du deux-roues. Nous conservons cependant notre position de leader du segment scooter 125 et plus. L’année a aussi été positive grâce à des scooters à forte valeur ajoutée qui ont su trouver une bonne vitesse de croisière.

Jean-Philippe Dauviau - Interview Piaggio : Bilan 2007

M-N.C : Êtes-vous pleinement satisfaits des résultats de vos meilleures ventes : X9 125, MP3 125 (lire Essai Moto-Net.Com du 19 octobre 2006), Vespa LX125 et MP3 250 ?
J.-P. D. :
Concernant les produits que vous citez, nos fortunes sont diverses. La production du X9 125 a été stoppée pour des raisons de contraintes industrielles. La France restait le seul pays à le commercialiser en grande quantité. Le X9 125 progressait encore en volume et parts de marché quand la décision a été prise. Le MP3, concept innovant de scooter à trois roues, a réussi à s’installer sur le marché avec une part de marché de 6% en cumulant versions et cylindrées (MP3 + Fuoco), soit un total de 5 193 clients qui ont acheté des MP3 125, 250, 400 et Fuoco 500. Et la Vespa LX 125 a souffert en 2007 des mauvaises conditions météo de l’été : traditionnellement, la Vespa est un des scooters les plus "émotionnels" du marché. Son achat se fait souvent par impulsion au moment des beaux jours. Malheureusement, les beaux jours se sont faits rares en 2007...

M-N.C : Quels sont les modèles dont les ventes vous ont déçus et quelle en était la cause ?
J.-P. D. :
Notre déception se concentre sur les ventes de la Vespa comme nous l’avons évoqué ci-dessus.

M-N.C : D'après vous, vos nouveautés 2007 (Piaggio, Gilera et Vespa) ont-elles "rempli leur contrat" pour leur première année ?
J.-P. D. :
Comme nous l’avons évoqué, le MP3 a rempli correctement sa mission. Il s’adresse à une frange de la clientèle à la recherche d'un scooter qui leur en apporte davantage sur le plan de la sécurité. Ces personnes ne se déplacent pas pour le plaisir, mais dans un réel souci de productivité personnelle. Cependant, ils souhaitent réduire au maximum les risques inhérents à la conduite d’un deux-roues en ville. Le MP3 termine tout à fait dans nos prévisions d’un atterrissage à 6% de parts sur le marché Scooter. Gilera a aussi bénéficié d’une importante progression en parts de marché grâce au Nexus 125 qui a atteint 1,3% en jouant dans un segment hyper concurrentiel qu’est le "Scooter GT 125". Ce scooter est né d’une demande de notre réseau de concessionnaires qui souhaitait proposer une alternative "sportive" à la gamme Piaggio GT. En 2007, Vespa a eu une année historique avec l’arrêt du PX125. Les ventes on progressé de 25% pour son anniversaire des 30 ans, son départ à la retraite. On peut considérer que la Vespa PX a eu un départ glorieux grâce à la série limitée anniversaire "30 Anni" limitée à 999 unités dans le monde et qui a été vendue (quota limité) à 115 exemplaires numérotés en France. C’est une page qui se tourne et qui nous laisse nostalgique...

M-N.C : Quelle a été la bonne surprise 2007 ?
J.-P. D. :
Le MP3 ! Piaggio a engagé un important pari en décidant de commercialiser un tel concept. Il a fallu tout de même trois ans et demi de recherche et de tests pour aboutir au produit que nous connaissons. Comme les produits qui révolutionnent un marché, il faut laisser du temps aux consommateurs pour en apprécier les qualités et avantages. Nous en sommes à 6000 unités (MP3 + Fuoco) en circulation depuis son lancement. Rien n’était gagné d’avance !

X9 200/125 - Interview Piaggio : Bilan 2007

M-N.C : Quelle a été la moins bonne ?
J.-P. D. :
Sans conteste l’arrêt du X9 qui n’était pas programmé si tôt. Mais nous comptons sur le X-Evo et le X7 pour maintenir la place de Piaggio.

M-N.C : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2007 dans le monde du deux-roues ?
J.-P. D. :
La performance du scooter sur le marché du deux-roues. On est loin de la polémique parfois alimentée artificiellement, parfois réellement fondée sur la cohabitation scooter-moto sur la route. Le scooter représente une solution d’avenir pour une grande majorité de clients potentiels. Notre Gilera GP800 se permet même des performances comparables avec une moto moyenne. Nous assistons donc à un phénomène qui s’inscrit dans la durée et qui représente un potentiel de croissance pour les marques.

M-N.C : Quelle est la situation de Piaggio à l'échelle européenne et mondiale ?
J.-P. D. :
Les chiffres globaux ne nous ont pas encore été communiqués, mais on peut déjà dire que Piaggio consolide ses positions sur tous les marchés européens.

M-N.C : Comment vos nouveautés 2008 (Piaggio, Gilera et Vespa, lire MNC du 21 novembre 2006) ont-elles été accueillies par votre réseau et par l'ensemble des motards ?
J.-P. D. :
Toutes nos nouveautés 2008 n’ont pas encore été lancées. Les deux lancements majeurs concernent le Piaggio X7 et le Gilera GP800. Le Piaggio X7 est un nouveau scooter GT 125 performant destiné au segment GT Medium. Il se place dans le segment des scooters de 3000 à 3500 €, dans lequel une majorité des ventes sont réalisées. Le concept GT caractérise les scooters qui remplacent l’automobile dans les déplacements quotidiens par sa capacité à être à la fois facile en ville et performant sur voies rapides. "L’hyper-scooter", nouveau concept représenté par le Gilera GP800, est le premier scooter à faire réellement le trait d’union avec la moto. Il cumule les performances d’une moto (75 ch, 850 cc, 200 km/h) et les avantages d’un scooter (protection, automatisme, coffre à casque...). Nous commençons à livrer les premiers modèles dans le réseau qui nous presse, compte tenu d’un carnet de commandes qui se remplit et de nombreuses demandes d’essais. Les forums sur le web montrent que le GP800 attise la curiosité d’un certain nombre de motard qui remettent en question l’utilité d’une moto traditionnelle pour un trajet domicile travail quotidien. Pour le moment, nous avons recueilli un accueil chaleureux de toutes parts que nous souhaitons prolonger.

M-N.C : En 2008, quels seront vos objectifs en termes de ventes, de réseau, d'image et de communication ?
J.-P. D. :
En qualité de fabricant européen, Piaggio doit évoluer dans le sens de la qualité. Aussi bien au niveau de son réseau, de son offre produit, de ses services... Toutes les marques savent produire des scooters qui apportent le service minimum aux clients. Ceci est particulièrement vrai pour les marques "low-cost" vendues dans des réseaux parallèles. Grâce à l’innovation, à la qualité des véhicules, à l’accueil, nous devons faire la différence et fidéliser nos clients.

MP3 125 - Interview Piaggio : Bilan 2007

M-N.C : La part d'Internet a-t-elle augmenté dans votre activité en 2007 : site officiel, sites de concessionnaires, impact sur les ventes de véhicules neufs et d'occasions, visibilité, publicité ?
J.-P. D. :
Internet représente dorénavant un outil incontournable pour les marques comme pour les clients en phase d’achat. Mis à part la marque Vespa qui possède des clubs de passionnés, les acheteurs de scooters sont animés par un esprit rationnel. Internet leur offre un champ d’investigation incroyable pour trouver de l’information, des offres, des produits... Nous progressons dans la fréquentation de nos sites comme dans la sélection d’outils de communication sur le web. Cependant, Internet est aussi le territoire des arnaques en tous genres. Trop de clients potentiels font des achats de scooters basés sur un critère de prix uniquement. Ils sont souvent déçus et parfois dupés. Seules les marques dans leur réseau traditionnel ont la capacité à apporter un véritable service : conseil, entretien, accessoires, respect de la règlementation... Dans cette "jungle" d’informations, nous recommandons aux clients de se tourner vers des sites d’information comme le vôtre, mais il en existe d’autres, pour trouver de l’information crédible et accéder aux bonnes marques et bons produits. Les produits Piaggio s’achètent dans le réseau traditionnel et officiel de la marque.

M-N.C : Quels seront vos grands rendez-vous 2008 : événements, compétitions, partenariats?
J.-P. D. :
2008 sera une année sereine. Nous devons accompagner le lancement de nos nouveaux scooters : X7 et GP800. Pour le reste nous n’avons pas de scoops à communiquer.

M-N.C : Pourquoi ne pas proposer d'ABS sur vos MP3, sachant que ceux-ci peuvent très bien "perdre l'avant" comme un deux-roues classique ?
J.-P. D. :
Le MP3 apporte déjà un réel bénéfice au niveau de la sécurité active à son pilote. Les clients ne s’y sont pas trompés puisque les résultats commerciaux sont éloquents. Lui ajouter un ABS aux deux-roues avant pourrait peut-être améliorer encore le freinage alors que les chiffres annoncés sont déjà un freinage plus court de 20% qu’un scooter équivalent équipé d’un ABS et une prise d’angle supérieure à 35°. Le MP3 125 à 5599 € se trouve déjà 2000 € au dessus des scooters GT classiques. L’équipement d’un ABS viendrait alourdir la facture qui dépasserait sûrement les 6000 €. Je ne suis pas certain que le client final accepte ce prix, ni que cela permette de développer encore les ventes... Piaggio n’écarte pas pour autant cette éventualité, une fois que le concept aura encore augmenté sa pénétration et que la demande sera quantifiée pour une version ABS.

M-N.C : En conclusion, quelle maxime illustrerait le mieux votre bilan 2007 ?
J.-P. D. :
2007 aura été une bonne année, sous le signe de la maturité et de l’innovation. Maturité pour tous nos produits qui confirment ou consolident leurs positions. Nous n’avons pas parlé du 50cc, mais notre Vespa LX 50 réalise une croissance de plus de 50%, soit +1% de part de marché sur un volume du segment de presque 170 000 pièces. Et innovation grâce au lancement du GP 800 en fin d’année. Il vient bousculer les idées acquises à propos des performances du scooter. Le GP800 fait maintenant jeu égal avec la moto.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 21 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...