• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 20 juin 2007

Le Lion dans la cour des maxiscooters

Le Lion dans la cour des maxiscooters

Après ses modèles 125 et 250 cc, Peugeot vient de dévoiler lors d'un essai presse ses nouveaux scooters Satelis, dotés d'un moteur de 400 et 500 cc. Que donne cette intrusion inédite du constructeur français sur le marché des maxiscooters ? Test !

Imprimer

C'est sur ses terres franc-comtoises que Peugeot a fait découvrir à la presse sa nouvelle gamme de scooters de grosse cylindrée : les deux nouveaux modèles de 400 et 500 cc constituent l'aboutissement de la gamme Satelis, inaugurée début 2006 avec le 125 (lire Moto-Net.Com du 23 mars 2006 pour la version standard et Moto-Net.Com du 5 juillet 2006 pour la version Compressor).

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Les nouveaux Satelis 400 et 500 reprennent donc la ligne réussie de leur petit frère, mais voient leur châssis renforcé pour encaisser le surcroît de puissance des nouveaux moteurs - d'origine Piaggio - qui les animent.

Pour éviter les coûts de développement astronomiques que représente la conception d'une nouvelle motorisation, le Lion a en effet puisé dans la gamme du constructeur italien.

Un design de marque

Les Satelis 400 et 500 ne peuvent pour autant renier le Lion qui trône sur leur proue : sans afficher un design purement automobile, ils arborent néanmoins dans leurs lignes un fort esprit Peugeot qui n'est pas sans rappeler les berlines de la marque.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Les deux optiques avant ainsi que les feux arrière, tout comme les baguettes chromées, évoquent le style Peugeot appliqué au deux-roues. On retrouve aussi la sobriété du constructeur sochalien - voire son austérité - dans le choix pas très folichon des coloris proposés : gris métal, gris moyen et noir...

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Si vous aimez vous faire remarquer, passez votre chemin ! Les deux nouveaux scooters Peugeot reprennent exactement les mensurations du modèle 125. Or si celles-ci se montraient très valorisantes pour un 8ème de litre, elles s'avèrent en revanche très compactes pour des maxiscooters. Et ce gabarit contenu constitue un réel atout en ville, face à certains concurrents dont les dimensions peuvent parfois sembler exagérées.

Une ergonomie soignée

A peine installé à bord des nouveaux Satelis, l'essayeur se sent immédiatement comme à la maison : le "gros" Peugeot conviendra aux petits comme aux grands gabarits, grâce notamment à une hauteur de selle très raisonnable de 784 mm.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Le guidon tombe naturellement sous les mains et le conducteur peut choisir entre trois positions différentes pour ses jambes : à l'aplomb du corps pour ménager le bas du dos, en position assise normale ou avec les jambes plus en avant pour bien verrouiller le bas du corps quand le rythme s'accélère. De plus, tout comme le passager, il profite d'un dosseret de selle haut et bien conçu qui permet de bien se caler. La selle tapissée de cuir et d'alcantara est confortable et pas trop large, permettant de poser sereinement les deux pieds bien à plat au sol.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

La protection procurée par la bulle d'origine est très satisfaisante et offre l'avantage de ne pas créer une trop grosse dépression, assez désagréable à haute vitesse sur certains maxiscooters. Et outre la béquille latérale, le Satelis est très facile à hisser sur sa béquille centrale bien étudiée.

Les joies du scooter

On retrouve bien évidemment sur les Satelis 400 et 500 ce qui fait l'agrément des scooters, en particulier quand on vient de la moto : les aspects pratiques. Et ils sont nombreux sur le Peugeot !

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Le tableau de bord, élégant et complet, affiche toutes les infos nécessaires et il n'est pas besoin d'appuyer sur un bouton pour faire défiler les infos telles que températures moteur et extérieure, jauge de carburant, etc.

Le tablier contient une boîte à gants suffisamment profonde pour accueillir une bouteille d'un litre (d'eau, naturellement !) ainsi qu'une prise 12V. Au centre du guidon trône un petit vide-poches pratique pour déposer son portable ou ses lunettes de soleil, mais dont la qualité des plastiques laisse franchement à désirer, comme sur les premiers modèles 125.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

L'espace de rangement sous la selle, très convenable, peut accueillir deux casques intégraux pas trop gros. En revanche, il est dépourvu de lumière. Comme leurs petits frères, les Satelis 400 et 500 sont équipés d'une petite télécommande en option qui permet l'ouverture à distance du coffre.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Le Satelis est aussi doté d'une housse pour protéger la selle lors d'un stationnement sous la pluie, très facile à déployer et à ranger dans son petit compartiment.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Mais le gros atout du scooter Peugeot est l'antivol intégré, option disponible à partir de la version "City", plus chère de 150 €. Cette chaîne, développée avec la marque Abus dont le sérieux n'est plus à démontrer, vient se verrouiller directement dans le cadre du scooter, à l'arrière. Elle permet de bloquer la roue arrière ou, mieux encore, de s'attacher à un point fixe tel un poteau ou même un arbre. La chaîne trouve place dans une niche prévue à cet effet au fond du coffre sous la selle.

En revanche, on déplore une grosse lacune d'équipement, incompréhensible à ce niveau de prix et d'équipement : un frein de parking manque cruellement dès qu'on s'arrête dans une pente et que l'on a besoin de ses deux mains !

Un scooter, deux moteurs

Identiques en tous points en termes d'esthétique et de partie cycle, les Satelis 400 et 500 ne se différencient que par leurs moteurs. Ils adoptent tous deux des monocylindres d'origine Piaggio refroidis par eau et dotés de l'injection électronique et répondent par conséquent sans problème à la norme Euro 3.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Seuls 4,8 ch et 0,4 mkg séparent nos deux machines, avec 37,4 ch et 4,2 mkg pour la version 500 cc. La différence n'est pas énorme et ne se fera vraiment sentir qu'en duo, lorsque le bloc moteur de 500 cc fera valoir son couple supérieur.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

En réalité, la justification de ces deux cylindrée différentes est d'ordre légal. En effet, la version 400 cc (qui revendique 32,6 ch) est accessible aux jeunes permis limités à 34 ch et répond particulièrement à la demande du marché italien - où les maxiscooters se vendent énormément - car les plus de 400 cc y sont plus lourdement taxés. Les 700 € d'écart entre les deux motorisations seront également un argument important au moment du choix.

Double biellette de douceur

Main sur le frein, une petite pression sur le démarreur et le monocylindre s'ébroue dans une sonorité sympathique et sans vibrations parasites, ce qui est surprenant pour un monocylindre.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Ceci est dû au DSL (Dual Swinging Linkage) breveté par Peugeot, qui isole le moteur du cadre par un système de double biellette : celle-ci filtre toutes les vibrations qui remonte du moteur ainsi que les réactions parasites qui pourraient altérer le comportement du scooter. Résultat : une douceur et un confort de conduite de premier ordre, ainsi qu'un comportement très neutre quelle que soit la qualité de la route.

Cruising jurassien

Sur les routes tantôt sèches, tantôt bosselées ou mouillées du Jura, les deux gros Satelis font preuve d'un comportement exemplaire. Par rapport au 125, les deux grands frères voient leur cadre renforcé et adoptent une fourche de 40 mm de diamètre avec une roue arrière de 14 pouces chaussée d'un pneu de 150 mm.

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Comme les automobiles de la marque, les deux maxiscooters Peugeot offrent un excellent compromis entre confort et tenue de route. Certains concurrents comme le Yamaha Tmax se montrent beaucoup plus sportifs mais au prix d'un confort très sommaire tandis que d'autres, au contraire, payent leur suspensions douces par une tenue de route très aléatoire...

Essai nouveau scooter Peugeot Satelis 400 et 500 : le Lion dans la cour des maxiscooters

Les Satelis se montrent faciles, maniables et très rassurants, autorisant un pilotage sinon sportif, au moins rapide ! Le 500 cc se montre un peu plus prompt au démarrage au feu et reprend légèrement mieux en sortie de courbe. Cela dit, le 400 cc propulse quand même ses 213 kg à sec à un petit 160 km/h compteur en pointe (sur autoroute allemande) contre 170 pour le 500.

Attention en ville, car la bonne protection de la bulle, l'absence de vibrations et la bonne volonté du monocylindre risque de vous "Satelis"-er bien au delà des 50 km/h légaux ! Par ailleurs, le réservoir de 14 litres et la consommation très raisonnable comprise entre 4 et 5 l/100km procurent à l'équipage une bonne autonomie.

Freinages au choix

Deux types de freinages sont disponibles sur les Satelis. Le premier choix est le freinage traditionnel : la poignée de droite actionne des étriers de frein avant à deux pistons qui viennent pincer deux disques de 260 mm, tandis que la poignée de gauche agit sur le seul disque arrière de 240 mm. Cette solution conviendra mieux aux conducteurs issus de la moto, car elle procure un feeling meilleur dans le cas d'un pilotage un peu musclé.

L'autre alternative est le freinage ABS/PBS : celui-ci combine un antiblocage seulement présent sur la roue avant à une assistance au freinage qui répartit et amplifie l'effort du pilote pour ralentir la machine. Le freinage n'est alors plus assuré que par un unique disque à l'avant ainsi qu'à l'arrière. Ainsi, on ne freine quasiment plus qu'avec la poignée de gauche, car elle répartit idéalement le freinage entre l'avant et l'arrière. L'efficacité est bien au rendez-vous, mais le feeling est en retrait par rapport au système traditionnel. Cette solution conviendra mieux aux scootéristes purs et durs et aux motards qui font de l'ABS une priorité.

De 5 299 à 6 599 €...

S'ils ne révolutionnent pas la catégorie des maxiscooters, les deux nouveaux Peugeot Satelis 400 et 500 cc se révèlent des produits bien nés et répondant parfaitement aux attentes des utilisateurs de ce type de machines. Ils constituent donc un choix tout à fait pertinent face à leurs concurrents. Quant à choisir entre les versions 400 et 500 cc, seuls votre type d'utilisation et votre porte-monnaie vous dicteront le bon choix !

Les versions disponibles

Satelis 400 cc :

  • Premium : 5 299 €
  • City : 5 449 € (Premium + antivol Abus intégré)
  • Executive : 5 899 € (City + ABS/PBS)

Satelis 500 cc :

  • Premium : 5 999 €
  • City : 6 149 € (Premium + antivol Abus intégré)
  • Executive : 6 599 € (City + ABS/PBS)

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter 2019 : premier semestre record pour les gros cubes

Avec 103 446 motos et scooters immatriculés de janvier à juin, le premier semestre 2019 a été très positif pour le marché français (+13% Vs 2018). Les 125 poursuivent leur remontée tandis que les gros cubes atteignent un volume jamais vu sur Moto-Net.Com... Chiffres, graphiques et analyses : voici le bilan complet du marché moto et scooter en France sur MNC !
Curtiss pète les plombs avec ses motos électriques Hades et Zeus Radial V8 !

Curtiss, ancien constructeur de motos thermiques extravagantes reconverti dans l'électrique, explore des voies stylistiques osées pour détourner l'aspect peu sexy d'un moteur à batteries : sous forme d'un gros 8-cylindres sur sa Radial V8 et... phallique sur son Hades ! Découverte.
Motos 3 commentaires
105 ch et 249 kg pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

La version définitive de la moto électrique LiveWire de Harley-Davidson développerait 105 ch et 116 Nm de couple, d'après les retours des premiers essais réalisés par nos confrères américains. La première moto à piles de la Motor Company doit raccorder ses batteries à l'Europe en septembre au prix de 33 900 euros.
Malgré la mort de son "baby boy", la mère de Carlin Dunne veut que les courses moto se pousuivent à Pikes Peak

Romie Gallardo, mère de Carlin Dunne, estime que la chute mortelle de son "baby boy" près du sommet de Pikes Peak ne doit pas conduire les organisateurs à interdire les motos de cette célèbre course de côte américaine. Explications.
Duel vidéo : Royal Enfield Interceptor 650 Vs. Triumph Street Twin

En complément de notre duel complet entre la Royal Enfield Interceptor 650 et la Triumph Street Twin, voici la vidéo de ce comparatif entre ces deux roadsters néo-rétros...
Que faut-il penser des rumeurs sur la retraite de Rossi et Lorenzo ?

La trêve estivale MotoGP est traditionnellement propice au développement des rumeurs... Dernières en date : l'inévitable raccrochage des gants de l'idole des Grands Prix Valentino Rossi et la retraite éventuelle de Jorge Lorenzo avant la fin de sa première campagne chez Honda-Repsol. MNC fait le point... retraite !
Pilotes et équipes 2020 16 commentaires
Que font les pilotes MotoGP pendant leurs vacances d'été ?

Repos ? Entraînement ? Plage ? Farniente ? Apéro-barbec' ? Hôtels de luxe ? Si certaines stars des Grands Prix moto se montrent discrètes sur leur emploi du temps pendant la pause estivale avant la reprise du championnat du monde en République tchèque, d'autres se répandent abondamment sur les réseaux... Petit panorama rafraîchissant en pool position.
Les huit nouvelles recommandations du CNSR pour améliorer la sécurité routière

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), réuni début juillet sous la présidence du maire de Flers (61) Yves Goasdoué, livre huit nouvelles recommandations pour réduire l'accidentologie routière. Certaines sont pertinentes, d'autres moins : MNC fait le point route.
Sécurité routière 3 commentaires
Journée nationale du partage de la route le 18 juillet

La Fédération française des motards en colère (FFMC), 40 millions d'automobilistes et Mon vélo est une vie lancent la Journée nationale du partage de la route qui aura lieu le 18 juillet. Explications.
Sécurité routière 2 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...